Déstabilisé par l’isolement du Qatar : Mokri s’attaque aux Emirats arabes unis

Abderrazak Mokri, président du MSP. New Press

«Des fuites à propos de lettres de l’ambassadeur des Emirats arabes unis (EAU) aux Etats-Unis indiquent l’ampleur du complot ourdi par les EAU et leurs alliés américains contre le monde arabe et la résistance palestinienne et le mouvement islamo-nationaliste, et ces lettres montrent en même temps qui est l’ami et qui est l’ennemi, et qui est l’agent et qui est l’intègre dans la bataille de la survie que traverse le monde musulman à cette étape.» Cette citation est le contenu d’un message placé lundi matin par le président du MSP sur sa page Facebook.

Le Qatar n’est pas cité, ni l’Arabie Saoudite ou l’Egypte, mais on comprend qu’il s’agit de la réaction de Mokri à la décision annoncée le même jour à l’aube par l’Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis et l’Egypte (suivis ensuite par d’autres pays) de rompre leurs relations diplomatiques avec le Qatar et de l’isoler, voire l’asphyxier, en fermant le trafic terrestre, aérien et maritime, tout en sommant cet émirat de cesser de soutenir le terrorisme de Daech, Al-Qaïda et des Frères musulmans.

Mokri exprime le point de vue des islamistes algériens, hommes liges d’Erdogan en Algérie, qui prennent – honteusement, faut-il le noter – la défense du Qatar dans un conflit qui ne concerne pas notre pays. Ils s’en prennent aux EAU, mais – étrangement – pas à l’Arabie Saoudite, dont ils n’ont jamais dénoncé l’agression contre le Yémen. Le président du MSP sait que l’isolement du Qatar est considéré comme une victoire de l’Egypte, en tout cas c’est présenté ainsi par les spécialistes de la région. Et c’est facile à comprendre, explique-t-on, l’essentiel de l’appui extérieur, sous toutes les formes – financier, accueil des dirigeants… –, apporté aux Frères musulmans, leur permettant de s’organiser et de commettre leurs actes terroristes en Egypte, vient du Qatar, qui suscite en même temps et entretient des foyers de tension près des frontières égyptiennes en Libye et au Soudan. On a constaté que le MSP et les islamistes algériens ne ratent aucune occasion pour s’en prendre au président égyptien Abdelfattah Al-Sissi.

Mais Mokri, qui sait sans doute de quoi il retourne dans cette affaire, veut rester prudent, imitant en cela la position de la Turquie, qui s’est contentée d’appeler les pays arabes au dialogue. Ankara a même proposé ses «bons offices» pour la normalisation des relations diplomatiques entre les parties concernées. Selon les connaisseurs de la région, la Turquie est très gênée dans cette situation qui met en conflit le Qatar, avec lequel elle a des rapports privilégiés, et les autres monarchies du Golfe, notamment l’Arabie Saoudite, avec lesquelles elle a de bonnes relations. Le président du MSP attend peut-être de voir ce que va dire ou faire Erdogan. Dans l’intervalle, il s’attaque spécialement aux Emirats arabes unis, certainement parce qu’ils passent pour être les plus conséquents et les plus intransigeants dans leur lutte contre les Frères musulmans. Par cette position, Mokri semble vouloir faire connaître quelle serait la vraie position d’Erdogan.

La Turquie, dont le régime inspire le MSP, partage avec le Qatar, ainsi qu’avec l’Arabie Saoudite, d’ailleurs, l’accusation de soutenir, pour le compte des Etats-Unis, les groupes terroristes qui agissent en Syrie pour déstabiliser et détruire ce pays. Certains de ces groupes de criminels sont issus de la mouvance des Frères musulmans manipulés par le Qatar et la Turquie. Le 21 mai, à la rencontre organisée à Riyad entre Donald Trump et quelques dirigeants de pays arabes, Abdelfattah Al-Sissi s’en est violemment pris au Qatar et à la Turquie qui «soutiennent, hébergent, arment et soignent les terroristes en cas de blessures dans des affrontements et leur assurent une couverture médiatique pour propager leur terrorisme». Le régime d’Erdogan, prochain sur la liste après le Qatar ?

Houari Achouri

Comment (39)

    med
    8 juin 2017 - 0 h 28 min

    Keskil nous faut pour
    Keskil nous faut pour comprendre le monde.hillary clinton annonce que lamerique a cree daech et on entend pas.les usa parle du nouveau proche orient avec des microetats et on continue a croire ke la guerre en syrie es juste.le quatar permet aux usa de canaliser tous les groupes terroristes.ce ki se passe pourrait etre diabolique et lorient pourrait se reveiller sur un enjeu qui le depasse.dieu seul sait ce que les banques les multinationales les tetes sionistes preservent aux pays du golf.les pauvres.les algeriens ne devraient les prendre comme modele.et mokri ba aucune idee sur lenjeu fe ces conflits.il devrait apprendre un metier et essayer detre utile

    Stroump Rieur.
    7 juin 2017 - 20 h 16 min

    La Confrérie , Mouvance
    La Confrérie , Mouvance Frères dit Musulmans n’a pas de frontière , comme une Secte , une famille hermétique …Un Musulman n’a pas à appartenir à un mouvement , une Confrérie , une tenue spécifique , crâne Rasé…NIKAB…Les »Frères dit Musulmans » Wahabisme se sont eux même écarté de la majorité en se prétendant représenter le vrais Islam celui des compagnons insinuant que la majorité des Musulmans doit revenir sur la bonne voie celle des Frères dit Musulmans mais Wahabites……Le problème est cette division causé par les Ikhwans , Wahabisme, que propagent les Chouyoukh du Golf , en appelant aussi à haïr les Chiites , l’Iran….Les Frères dit Musulmans mais Wahabites haïssent l’Iran , les Chiites qui sont pourtant des Musulmans à part entière , c’est du Sunisme que vient le problème entre Saouds Wahabisme , Turquie Frères dit Musulmans Erdogan , Qatar , Al nosra , Daesh , …. .Ce Wahabisme semé la division , le désordre et la guerre …Et pendant ce temps l’Iran se développe , nano Technologie , missiles balistiques , drones , voitures , avionique, mathématiques.. bateaux.. satellites…alors que du côté « Sunite »Wahabisme Saouds , Qatar , Turquie , ..c’est la guerre contre Syrie , Yémen , Libye…Le problème n’est pas Iran Chisme , mais le Wahabisme semeur de Cahos .

    Méditorial
    7 juin 2017 - 12 h 48 min

    Ce « turkish blend » comme l
    Ce « turkish blend » comme certaines marques de cigarettes, personnage fumant, émet,chaque fois qu’un événement international survient, un nuage de fumée pour cacher son entrisme et se donner un semblant d’existence sur la scène politique.

    amari
    7 juin 2017 - 8 h 28 min

    Pourquoi ce Mokri s’inquiète
    Pourquoi ce Mokri s’inquiète de ce qui ne regarde pas l’algerie, à moins que ca soit un pion du Qatar? il faudra faire attention de la provenance des moyens financiers dont dispose ce bonhomme et voir les frequents déplacements de celui ci vers la turquie ? il ne faut pas que l’algerie retombe dans l’obscurité .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.