Le Qatar face à deux scénarios : un coup d’Etat militaire ou une invasion étrangère

Sale temps pour l'émir du Qatar. D. R.

Le piège que l’Emirat du Qatar s’est pendant des années attaché à tendre aux différents pays arabes indociles, pour les détruire de l’intérieur, a fini par se refermer sur lui-même. C’est le premier enseignement qu’on peut tirer de cet incroyable bouleversement que connaît la région du Golfe depuis hier. Après l’annonce de la rupture des relations diplomatiques, l’Arabie Saoudite et ses alliés visent maintenant à l’isoler de son entourage immédiat et à l’étrangler économiquement. Les scènes de panique devant les grandes surfaces, prises d’assaut par des citoyens qataris pour s’approvisionner en produits de première nécessité, marquent peut-être le début de l’effondrement de ce petit Emirat gazier. La prochaine étape sera fatalement le renversement du régime. Il restera à savoir comment cela va se produire et à quel prix.

Selon le journaliste égyptien Mohamed Bikry, réputé être le porte-voix officieux du maréchal Abdelfattah Al-Sissi, qui intervenait lundi sur une chaîne de télévision panarabe, le projet d’invasion du Qatar par la nouvelle coalition dirigée par Riyad pour imposer un nouveau régime à Doha serait imminent. Le même scénario qui a été appliqué au colonel Kadhafi, à Bachar Al-Assad, et avant eux à Saddam Hussein, pour les pousser à se démettre. Or, le gouvernement qatari, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, tout en se disant attaché à la fraternité et aux vertus du dialogue, refuse de se soumettre à des injonctions venant d’autres pays sur sa politique étrangère ou ce qu’il appelle «le pouvoir de décision national».

Ce qui accrédite cette thèse, c’est la position équivoque américaine qui a l’habitude d’arbitrer les conflits dans cette région. Le chef de la diplomatie, Rex Tillerson, s’est contenté, dans sa première réaction, d’appeler au dialogue et à la raison pour préserver les intérêts de chacun. Il n’a pas, a priori, condamné cette campagne d’isolement international qui frappe un pays allié, ni annoncé des dispositions susceptibles d’empêcher une dangereuse escalade qui peut être désastreuse. Cette mollesse a été perçue par les observateurs comme «un feu vert» aux alliés arabes pour intervenir militairement au Qatar. Pour eux, cette attitude de Washington prouve que la décision d’isoler le Qatar a été prise en commun accord avec l’Administration américaine et que le sort du Qatar a été scellé à l’occasion du voyage de Trump en Arabie Saoudite, en avril dernier, pour un mystérieux sommet qui a rassemblé la quasi-totalité des pays musulmans.

Le président américain s’est clairement prononcé pour une «guerre totale» contre l’Iran et «ses alliés». Le Qatar est depuis deux ans soupçonné de tisser des alliances avec le régime iranien et ses amis dans la région (Hezbollah, Hamas, Houthis…) et de continuer à soutenir la confrérie des Frères musulmans. Cela dit, ce qui est réellement reproché au Qatar, c’est d’avoir lamentablement échoué dans la gestion du «printemps arabe».

R. Mahmoudi

Comment (55)

    Hlamim
    11 juin 2017 - 9 h 54 min

    Les raisons de ce qui se
    Les raisons de ce qui se passe:
    1Chantage, Intimidation et vol Américain légal des cheikhs et des peuples ignorants le maximum des milliards de dollars.
    2 pour se venger de l’Iran.
    3.pour que Israël reste la seule force efficace et supérieure de la région.
    Plusieurs oiseaux avec un seul caillou.

    Stroump Rieur.
    7 juin 2017 - 14 h 57 min

    Après analyse et la nature
    Après analyse et la nature des acteurs sur le terrain et la mouvance Terroriste , son idéologie , ces soutient …on en conclus que il y a une bataille au sein du pouvoir Américain (pro Daesh et Anti Daesh) ,,état Profond contre Maison Blanche Trump,,,ensuite le Qatar est visé mais la flèche est pour Erdogan Akp Frères Musulmans Turquie. ..Objectif de Usa Trump est de raser la stratégie Obama/Daesh , pour une autre …. Derrière le Qatar c’est la Turquie Erdogan qu’est visé . .Il y a concurrence entre Saouds Wahabisme et Qatar/Turquie Frères dit Musulmans…Sissi règle ces comptes avec Qatar/Turquie Frères …ect ….et puis Trump fais du nettoyage pour s’installer et faire « sa » Géopolitique au Moyen-Orient ……C’est tout bénef pour Iran , Syrie , Hezbollah , Yémen qui combattent le Terrorisme Frères dit Musulmans … Erdogan est pris dans le piège…..

    K.G.B.B
    7 juin 2017 - 9 h 19 min

    Si dans le meme contexte,
    Si dans le meme contexte, arrive le tour de l’Algerie, je suis sur que les detenants du pouvoir crierons que l’alagerie ne fais pas partie du monde arabe et que nous sommes des Berberes !!!!!!!!!

    med
    7 juin 2017 - 2 h 01 min

    Moi je reste prudent pour la
    Moi je reste prudent pour la moindre analyse.c un enjeu une comedie une trahison.le terrorisme est une arme dont se sert les rebseignements pour casser lelan de lislam et eteindre sa flemme en europe rt aux usa. Et ils reussissent grace a alsaoud et ke quatar.

    bobid
    6 juin 2017 - 23 h 52 min

    Je suis triste, où va t’on
    Je suis triste, où va t’on soigner maintenant les bobo des joueurs de notre EN si le joli petit Qatar venait à être détruit,certainement pas à l’hôpital de sidi aich….

      Anonymous
      18 juin 2017 - 15 h 40 min

      Au CHU d’El Maten
      Au CHU d’El Maten

    nourredine
    6 juin 2017 - 23 h 09 min

    Il est regrettable en ce mois
    Il est regrettable en ce mois sacré de ramadan de lire ce genre de commentaire surtout quand il s’agit d’un pays musulman, nombre de pays occidentaux financent le terrorisme et complotent pour déstabiliser d’autre pays mais personne ne dit un mot mais desqu’il s’agit d’un pays musulman tout le monde critique pour faire plaisir au sionisme international à leur tête les USÀ alors cher algériens arrêter vos c…. et dites (ansor aquaqua daliman aoû madloma )

    Stroump Rieur.
    6 juin 2017 - 22 h 56 min

    « Une guerre totale à l’Iran ».
    « Une guerre totale à l’Iran »..? Comme ci l’Iran se laisserait faire ! .Ni les Usa , ou Israël ou larbins du Golf ne prendrons le risque d’une confrontation frontale avec l’Iran . .Sur le terrain c’est Iran , Syrie , Hezbollah et Russie qui mènent la danse . .L’Iran , Syrie sortirons vainqueurs . La force de l’Iran est son indépendance réelle , sa bravoure et bien armé . .Les Saouds ne reposent sur rien , n’ont pas d’armée et ont échoué partout , ils sont les jouets des Anglo-saxon et ne font que du cinéma . .Au Moyen-Orient les Usa , Israël , Saouds ont déjà perdus et ne font que sauver la face , leur armé de Terroriste Daesh Al nosra est finie , affaiblie , et ne sont pas chez eux , contrairement à l’Iran , Syrie , Hezbollah qui défendent leurs terres , peuples , liberté , indépendance . Ce sont ces raisons qui mènent à la victoire .

    Inacceptable
    6 juin 2017 - 20 h 00 min

    en résumé : tout ce cirque
    en résumé : tout ce cirque prouve encore une fois que les arabes sont forts pour se casser , surtout quand c’est ordonné par les occidentaux .
    que des pays de musulmans se tirent dessus est une chose ; mais que cela soit commandé par des sionistes américains et israéliens est une autre chose complétement inacceptable .

      Chaoui
      6 juin 2017 - 23 h 23 min

      Et ce n’es pas fini…Du jour
      Et ce n’es pas fini…Du jour où ces Etats des Golf ont pactisé avec les USA, ils ont sonné leur…glas. Et tandis que nous étions soit disant « frères », nous nous leur devons la décennie noire dont le dessein était de nous transformer en « califat » sous leurs ordres quand eux-même les reçoivent de leurs maîtres de l’Etat profond US et de Tel Aviv…Les derniers événements comico-tragiques de cette contrée de traîtres devraient nous guider, nous l’Algérie, à nous retirer de la Ligue Arabe.

    Anonymous
    6 juin 2017 - 18 h 33 min

    Qui sur terre aime les
    Qui sur terre aime les actions négatives des Golfistes ? Personne, ils sont l’objet de notre DÉFIANCE et de notre REFUS.

    Anonymous
    6 juin 2017 - 18 h 23 min

    Le problème du qatar est qu
    Le problème du qatar est qu’il a voulu péter plus haut que son cul et surtout en ce qui concerne la politique . C’est la grenouille qui se voulait plus forte qu’un boeuf . Le qatar est une imposture.

    Raïna
    6 juin 2017 - 16 h 43 min

    Aprés son passage á Riyad il
    Aprés son passage á Riyad il semblerait que Trump ait décidé que les fonds déstinés au financement du terrorisme serviront désormais á booster l’économie américaine.Il a apporté dans sa sacoche une nouvelle
    feuille de route élaboré par les sionistes dont le mot d’ordre est « une guerre totale contre l’Iran et ses alliés ».Les Al Saoud pris de panique se sont empressés de sacrifier leur fidéle ami financier du terrorisme á savoir le Qatar pour son rapprochement avec l’Iran et le Hezbollah ennemis jurés d’Israël.Par la même occasion voyant leur trône vaciller ils ont décidé de casser leur tirelire et de remettre la coquette somme de 350 milliards de dollars á un président US dont le sort reste incertain et qui risque une destitution.Quant au Qatar il récolte ce qu’il a semé,il semblerait que la fin de la récré a sonnée!!A qui le tour!!

      Anonymous
      6 juin 2017 - 17 h 47 min

      C’est vrai en partie ce que
      C’est vrai en partie ce que vous dites cet émirat et Oman sont les seuls à entretenir des relations avec l’Iran notamment à cause des gisements de gaz qu’ils( Qatar- Iran) se partagent , en plus du financement des organisations terroristes.Il est avec l’Algérie le seul pays de la région à apporter de l’aide à la bande de Gaza ,maintenant s’il devrait rentrer dans les rangs initiés par les coalisés et leur alliés (USA,Israel ) la situation risque de dégénérer dans la bande de Gaza à laquelle il ne restera plus que l’Algérie à lui apporter de l’aide mais dont la situation financière se dégrade.Alors que nous algériens, fidèles à notre politique de soutien éternel aux opprimés, devront s’attendre à plus d’austérité et de rigueur dans le budget ce qui fait notre fièrté et bonté de coeur.

    Anonymaoui
    6 juin 2017 - 16 h 36 min

    Pour ce pays microscopique
    Pour ce pays microscopique nous proposons à son peuple qui est minoritaire au qatar d’en faire un lotissement et créer une cooperative pour bâtir des maisons individuelles si le terrain est suffisant. Sinon des bâtiments collectifs type OPGI. Dans ce domaine nous pouvons leur envoyer nos smasria et entrepreneurs mono brouette. Comme cooperants bien sûr.

    Amadou Oumarou Amadou
    6 juin 2017 - 16 h 18 min

    Je toujours pensé a ça mes
    Je toujours pensé a ça mes le Qatar devrait payer plus que elles était a l’Origine de soulèvement dite des révolutions financier et contribuer militairement au KO libyen. …..hhhh le peroQue la carte a votre tour il faut accepter

    الهوارية..في فرنسا
    6 juin 2017 - 15 h 52 min

    Il faut neutraliser cette
    Il faut neutraliser cette tribu maudite et génocidaire qui a massacré des enfants libyens qui fêtaient un anniversaire, et tous nos politiques qui s’apitoient sur le sort de cette tribu qatari maudite, qu’ils dégagent chez eux, ça fera une pour…. de moins chez nous.

    after
    6 juin 2017 - 15 h 05 min

    beaucoup de scenarios sont
    beaucoup de scenarios sont imaginés et dans chacun d eux il y a une bonne part de vérité, la disparition de ces royaumes et de leurs roitelets de pacotille, qui n existent qu ‘a la faveur des Dollars du petrole et du gaz desquels sont exlus leurs peuples, sera salutaire pour le monde en general qui sera debarasse de cette vermine qui a toujours ils sement mort et discorde

    hami
    6 juin 2017 - 14 h 24 min

    qu’ils se déchirent etre eux
    qu’ils se déchirent etre eux,qu’ils bouffent,qu’ils s’ecorchent entre.C’est une bonne nouvelle pour l’Algérie qui a souffert des débordements des qataris,de leur arrogance.Sale temps pour le vassal makri et ses confrères.

    DJAMEL
    6 juin 2017 - 14 h 12 min

    LE TRIO NATANYAHOU SISSI
    LE TRIO NATANYAHOU SISSI ET TRUMP SONT EN TRAIN DE SEMER LA PAGAILLE AU PROCHE OREINT … N OUBLIEZ PAS DE SISSI A MENACE D ENVAHIR L ALGERIE EN 48 H …SAHA FTOURKOUM

      Anonymous
      6 juin 2017 - 19 h 00 min

      taz 3lih , nos valeureux
      taz 3lih , nos valeureux combat feront deuc un deuxieme amgala !rah ghaléte fi les algeriens !!!!

    baraa
    6 juin 2017 - 12 h 44 min

    Qatar ou Saoud quelle
    Qatar ou Saoud quelle différence ? Des roitelets de pacotille finançant le terrorisme pour leurs maîtres USraéliens et se battant pour les os qu’on leur jette. Cette crise est une bonne chose en ce sens qu’elle exacerbe les contradictions au niveau arabe des contradictions qui sont en train d’effriter la cohésion du camp occidental qui domine les Arabes.

    Rayes El Bahriya
    6 juin 2017 - 12 h 43 min

    Pourquoi donc les ù.s.a
    Pourquoi donc les ù.s.a appellent les pays Kharab au dialogue???
    La France a lancé ses legions en Syrie après
    avoir adoubé la confrérie alaouite. Depuis les année 1920 après avoir isolé les sunnites régnant depuis 9:siècles.
    Le monde assiste à la terreur à Londres, prélude du grand désenchantement paneuropéen suite au Brexit et Trump exit du protocole sur le climat de paris…. c’est tout!
    Bravo Donald Trump.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.