Le coup d’Etat de Haftar à Al-Sarraj

Par Sadek Sahraoui – Le gouvernement libyen basé à Tobrouk a annoncé lundi la rupture des relations diplomatiques entre la Libye et le Qatar. Cette décision a été prise peu après que les Emirats arabes unis, Bahreïn, l’Arabie Saoudite, l’Egypte et le Yémen eurent décidé, lundi, de faire de même avec le Qatar à cause de son «ingérence dans les affaires intérieures» d’autres pays et son «soutien au terrorisme». Le Qatar a été accusé d’avoir soutenu des groupes terroristes, telle l’organisation des Frères musulmans, dans de nombreux pays arabes, y compris en Libye.

Le ministre des Affaires étrangères libyen au sein du gouvernement de l’Est libyen, Mohamed Al-Dairi, a déclaré à Sky News Arabia que son pays a décidé de rompre tous ses liens avec Doha en soutien au Caire et aux autres pays du Golfe. Al-Dairi a ajouté que le Qatar n’a cessé de commettre des ingérences et des agressions en Libye. Il a indiqué que Doha n’a pas respecté la dignité du peuple libyen lors de la révolution du 17 février et que les Libyens n’ont toujours pas pardonné le soutien des Qataris aux groupes intégristes.

L’annonce de la rupture des relations entre la Libye et le Qatar étonne dans la mesure où le gouvernement de Tobrouk n’a aucune légitimité pour prendre une telle décision. C’est le Gouvernement d’union nationale (GNA), dirigé par Fayez Al-Sarraj, qui est habilité à se prononcer sur un sujet aussi grave. En agissant de la sorte, le gouvernement de Tobrouk opère un véritable coup d’Etat contre Fayez Al-Sarraj et prend bien évidemment le risque d’aggraver la fracture entre l’Est et l’Ouest libyen.

Visiblement dans le secret des dieux, le commandant de l’armée libyenne, le général Khalifa Haftar, avait préparé l’opinion à accepter ce coup d’Etat. A de nombreuses reprises, il avait accusé la semaine dernière le Qatar d’avoir soutenu financièrement des groupes terroristes en Libye. Le Comité national libyen pour les droits de l’Homme a également appelé dimanche à une enquête internationale complète sur l’ingérence du Qatar dans les affaires intérieures de la Libye et le soutien financier et militaire du Qatar aux groupes et organisations extrémistes en Libye.

S. S.

Comment (7)

    ALGERIEN PUR
    12 juin 2017 - 17 h 42 min

    LE VRAI COUPABLE
    POUR MOI LES VRAI COUPABLES DE LA SITUATION QUE VIE LA LYBIE AU JOUR D’AUJOURD’HUI C’EST (…) BERNARD HENRI LEVI (…) SARKOSY ET (…) EX 1ER MINISTRE BRITANIQUE QUI C’EST FAIT MANIPULE PAS LES SERVICES SECREE FRANCAIS , APPUYER PAR LE MI6 ET LE NAIN DE JARDIN , QUI AVAIT PEUR QUE KADHAFI ENVOIE LES DOCUMENTS PROUVENT L’AVANCE DE PLUS DE 50 MILLIONS D’EUROS POUR LA PRESIDENTIEL DE 2012… AU JOURNAL LE MONDE, KADHAFI AVAIT SOUS ESTIMER LES MENACES DE SARKO ET ON CONNAIT LA SUITE…. POUR MOI CES 3 PERSONNES DEVRAIT PASSER DEVANT LA COUR PENALE INTERNATIONALE….. MAIS REVEE C’EST GRATUIT…. A BON ENTENDEUR SALUT , VIVE L’ALGERIE FORTE ET INDIVISIBLE..




    0



    0
      Anonymous
      12 juin 2017 - 21 h 23 min

      analyse logique
      ils iront tous en enfer..




      0



      0
    zarathoustra
    9 juin 2017 - 18 h 00 min

    malheureusement rien n’augure
    malheureusement rien n’augure de bon en libye….le contentieux entre les pays du golf et leurs alliés respectifs va se dérouler militairement en terre libyenne ..je crois qu’il faut avancer nos pions dans ce territoire car on ne doit pas rester éternellement les dindons de la farce et compter sur le bon vouloir des autres.




    0



    0
    Nasser
    8 juin 2017 - 21 h 53 min

    Aussi bien Hafter que Al-Sarraj et une vingtaine d’autres…
    Aussi bien Hafter que Al-Sarraj et une vingtaine d’autres, ils restent des traitres à leur pays qu’ils ont détruit, fait tuer leur population, en s’alliant avec des forces extérieures hostiles à leur pays dont les USA, le Royaume unis, la France, l’Italie, les Al Saoud, le Qatar, la Turquie et des milieux sionistes !! La Libye ne s’en sortira jamais! Pas d’ici 20 autres années!




    0



    0
    Rien-ne-va-plus
    8 juin 2017 - 17 h 19 min

    régime fantoche
    On pensait jadis que les libyens étaient des hommes libres, et leurs paroles n’étaient pas Monnayées « gratuitement » pour servir des intérêts occultes au détriment des intérêts suprêmes de leur pays la Libye. Ne vaudrait-il pas mieux pour les libyens dignes de leurs ancêtres de s’entendre plutôt que d’être exploités par les uns et les autres en se rangeant aux côtés de leurs ennemis communs et s’entre-tuer pour les servir sous prétexte de défendre leurs propres intérêts.




    0



    0
    rahim
    7 juin 2017 - 22 h 29 min

    pourquoi ces pays ne rompent
    pourquoi ces pays ne rompent pas ses relations avec la turquie l iran grande bretagne qu il accuse d abriter les freres musulmans.parce que tous ces pays egypte arabie saoudite emirats sont nains.




    0



    0
      Nasser
      8 juin 2017 - 23 h 07 min

      Pas l’Iran qui n’a rien à voir
      Pas l’Iran qui n’a rien à voir dans le chaos de la Libye!……Par contre la France, les USA, le Qatar et un peu l’Italie, que vous n’avez pas cité et qui sont les 1er responsables… OUI! …




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.