Theresa May reconnaît la mollesse des lois britanniques et assure qu’elle les changera

Theresa May. D. R.

La Première ministre britannique, Theresa May, est passée à la vitesse supérieure dans sa stratégie de lutte contre le terrorisme. A quelques heures du début des opérations de vote pour les législatives anticipées qui se déroulent demain, jeudi, la Première ministre britannique sortante mise tout sur l’agenda sécuritaire.

Theresa May a laissé entendre qu’elle était prête à passer outre les principes fondamentaux des droits de l’Homme pour mettre en place des nouvelles restrictions concernant les personnes suspectées de terrorisme. Elle veut rendre l’expulsion d’étrangers suspectés de terrorisme plus facile et accroître les contrôles sur les extrémistes même s’il n’y a aucune preuve pour les poursuivre. «Et si les lois sur les droits de l’Homme nous empêchent de le faire, nous modifierons ces lois afin que nous puissions le faire», a-t-elle martelé lors d’un meeting électoral.

Selon le quotidien britannique The Guardian, les mesures défendues par la Première ministre conservatrice pourraient consister en des couvre-feux étendus ainsi que des restrictions aux libertés d’association, de communication et de déplacement. Cette batterie de mesures pourrait aussi concerner les relais médiatiques qui servent la cause des terroristes.

May pourrait même augmenter la période pendant laquelle les suspects dans des affaires de terrorisme peuvent être détenus sans procès – cette période est actuellement de 14 jours. Dans une déclaration au tabloïd populaire The Sun, elle a clairement indiqué qu’elle envisageait de consulter les services de renseignement sur la marche à adopter : «Lorsque nous avons réduit cette période à 14 jours, nous avons mis en place une législation qui autoriserait qu’elle soit prolongée à 28. Nous avons dit qu’il pourrait y avoir des circonstances où il serait nécessaire de le faire. J’écouterai ce qu’ils pensent nécessaire de faire.»

Theresa May est sous pression depuis les derniers attentats qui ont eu lieu à Londres ce week-end. Deux des trois suspects étaient connus des services de police. Les Britanniques se posent désormais des questions sur l’efficacité des services de renseignement. Une grande polémique sur l’efficacité des services de sécurité et de renseignement est en train de prendre de l’ampleur à travers tout le royaume, une question qui devrait peser sur le vote des Britanniques lors des législatives de demain jeudi.

De Londres, Boudjemaa Selimia

Comment (13)

    kahina
    8 juin 2017 - 16 h 18 min

    Elle reconnait la mollesse de
    Elle reconnait la mollesse de leurs lois, car ils sont touchés et directement ciblés par les terroristes qu’ils ont eux même, au nom des droits de leur hommes, longtemps couvés.. Mais quand leur barbus frappent ailleurs, ces même lois sont parfaites. Une politique à double faces.




    0



    0
    Lghoul
    8 juin 2017 - 10 h 13 min

    Tant que le monde ne
    Tant que le monde ne comprendra pas une bonne fois pour toute qu’il est pratiquement impossible de domestiquer des vipères on pourra prendre des mesures a la pelle sans changer le but de ces malades psychiques d’un iota.
    Aujourd’hui on trouve que beaucoup de choses ont évolué, de l’internet au téléphone de la médecine a l’éspérance de vie sauf une chose: La justice et ses lois. Je dirai meme que la justice a regressé car pendant que le criminel est entouré, couvé et protégé par des avocats et des organisations « des droits de l’homme », la victime est oubliée et laissée au froid en train de lécher ses blessures. Il est temps de revoir ce que l’on appelle « les droits humains » car la question la plus importante a se poser est la suivante: Pourquoi appliquer les « droits humains » a des gens qui ne respectent pas la vie humaine ? Comment appliquer meme un semblant de justice a des gens qui ont déja décidé dans leur sub-conscient et meme transcrit dans leurs chromosomes que tous ceux qui ne sont pas comme eux sont des ennemis a abattre, ou a exterminer ? A quel niveau, et a quelle échelle, le « droit humain » doit etre considéré ? Si on peut répondre honnetement, franchement, sans bégayer a ces questions et sans aucun complexe et sans utiliser le jargon des illuminés de « politiquement correct », on aurait fait le premier pas dans la reforme de la justice sans meme s’en rendre compte. Le monde a changé et la vie que le bon Dieu a donné a chaque etre humain n’a plus de valeur pour certains car ils sont peut etre une erreur biologique ou regrettent d’etre nés. Le monde est en train de converger vers le chaos de la jungle si rien n’est fait pour revoir et complétement changer ces lois qui sont établies a l’age de la pierre pour punir les voleurs de fruits. Le monde a changé et tout a changé avec, meme les metalités, sauf la justice. Voila le problème a résoudre: Reformer la justice une bonne fois pour toute car la planète est maintenant partagée avec des extras terrestres qui ont simplement pri la forme humaine. Alors messieurs-dames de la justice comment appliquer des lois terriennes a des extras -terrestres, des gens venu d’ailleurs ?




    0



    0
    Rayés Al Bahriya
    8 juin 2017 - 3 h 15 min

    Afous n’RABBI. DIEU YOUMHIL
    Afous n’RABBI. DIEU YOUMHIL WA LA YOUHMIL.
    LA terreur islamiste du p.f.i.s et ses GIA avaient élus domicile
    En grande Bretagne l’eldorado des fous D’Allah.
    On a payé cher les errements de vos politics ya madam
    First ministry of great britain.




    0



    0
    Boumediene
    8 juin 2017 - 1 h 49 min

    C’est bien votre pays qui
    C’est bien votre pays qui couvait ces terroristes et les couve encore
    c’est ce qu’on appelle l’éffet BOOMERANG




    0



    0
    Nasser
    8 juin 2017 - 0 h 44 min

    Elle ne fera rien! Soyons
    Elle ne fera rien! Soyons lucide! Qui peut croire que de telles saloperies ne seraient pas violemment réprimées et les facho-wahabo-intégristes expulsés ou emprisonnés s’il n’y avait pas un intérêt politique, stratégique et tactique pour le gouvernement Britannique? On se moque de qui dans ce pays dont-on connait parfaitement les accointances et les compromissions avec les milieux islamo-wahabo-terroristes puisque la GB est depuis toujours accusée par les autres pays musulmans de « Mecque du djihadisme » ? (djihadisme anti-musulmans bien-sûr!)




    0



    0
    Méditorial
    7 juin 2017 - 21 h 24 min

    Seul celui qui a marché sur
    Seul celui qui a marché sur la braise en ressent la brûlure! Dans les années 1990 hyde park et Trafalgar​ square étaient le nid de ceux qui ,pour la même idéologie,vous frappent aujourd’hui.
    Cependant, il n’est jamais trop tard pour bien faire.
    Ah! Quand l’Algérie vous disait que cette plaie était mondiale!!!




    0



    0
    Felfel Har
    7 juin 2017 - 20 h 48 min

    Mrs. May, didn’t the Bible
    Mrs. May, didn’t the Bible teach you « you reap what you sow » (vous récoltez ce que vous semez)? Que répondiez-vous quand l’Algérie vous réclamait des terroristes réfugiés chez vous? Qu’ils n’avaient commis aucun crime sur votre territoire! Vous les avez autorisé à tenir des meetings appelant au djihad, à s’organiser, à recruter, à comploter contre leur pays. Vous les avez hébergé, nourri, payé, formaté pour devenir des bombes humaines, entrainé pour saboter des pays musulmans. Ils ont compris- finalement- que derrière vos discours sur la démocratie et les droits de l’homme, votre intention était de détruire l’Islam et les pays musulmans. Vous chantiez quand nous pleurions nos morts, eh bien dansez maintenant comme le suggèrait la fourmi à la cigale! It’s pay back time! And it is not over yet, the best is yet to come!




    0



    0
      Tin-Hinane
      8 juin 2017 - 14 h 48 min

      Bien parlé Felfel har, c’est
      Bien parlé Felfel har, c’est exactement ça !




      0



      0
      MOMO
      9 juin 2017 - 10 h 44 min

      Je vous remercie pour votre
      Je vous remercie pour votre commentaire, ce que vous dites est absolument vrai et je partage votre avis . Les droits de l’homme et la liberté d’expression à des limites . Madame May et les autres gouvernants occidentaux se sont mis une balle dans le pied. Aujourd’hui ils s’aperçoivent que jouer avec le feu ça brule.

      J’aime l’Angleterre , mais il faut que la politique de tolérance avec ces voyous prenne fin . L’islam est devenu un fond de commerce pour certaines élites et cela va un jour se retourner contre eux malheureusement pour les innocents britanniques et européens qui n’ont rien demandés.

      Alors comme a dit Felfel Har vous récoltez se que vous avez semer !!!!!




      0



      0
    Anti Intégrisme
    7 juin 2017 - 20 h 45 min

    Vos lois il fallait les
    Vos lois il fallait les changer dans les années 90, lorsque vous avez accueillis, protégés, financés, armés, nourris et logés les assassins terroristes algériens du FIS que vous présentiez alors comme des combattants pour la démocratie, la liberté et les droits de l’homme mais que vous découvrez aujourd’hui sous leurs vrais visages c’est à dire des CRIMINELS




    0



    0
    benchikh
    7 juin 2017 - 20 h 22 min

    Moi je pose plutôt une
    Moi je pose plutôt une question : »que prépare les deux fouteurs de merde ,la France et l’Angleterre???? »




    0



    0
      Tin-Hinane
      8 juin 2017 - 14 h 51 min

      Je crois qu’ils se jouent des
      Je crois qu’ils se jouent des sales tours les uns aux autres, la GB se barre avec le brexit parce qu’ils ont perdu et la france comme d’habitude s’entête à vouloir continuer une guerre folle lui fait payer en lui organisant des attentats terroristes ils se font entre eux ce qu’ils nous ont fait ensemble




      0



      0
    Mergou
    7 juin 2017 - 18 h 54 min

    Bien sur Miss, ce qui vous
    Bien sur Miss, ce qui vous serait permis aujourd’hui ne l’etait pas pour l’Algerie durant les annees 1990.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.