Solidarité avec les Rifains devant l’ambassade du Maroc à Paris

Rif
Selon The Economist, «le mouvement de protestation persiste et se diversifie». D. R.

Un sit-in a été organisé mercredi en fin d’après-midi devant l’ambassade du Maroc à Paris pour dénoncer la répression du pouvoir marocain qui s’abat, depuis le 26 mai, sur les Rifains et sur des citoyens dans plusieurs régions du Maroc.

Cette manifestation pacifique, soutenue par la Plateforme française de soutien au peuple sahraoui, des militants du mouvement associatif français et des Sahraouis, a drainé plus d’une centaine de personnes contenues par un dispositif sécuritaire très rigoureux.

Un autre groupe de Marocains, soutenant le roi Mohammed VI, est venu perturber le sit-in de solidarité avec les Rifains en scandant «Vive le roi», mais les services de sécurité les ont séparés en mettant en place un cordon de sécurité afin d’éviter tout dérapage.

Les manifestants ont exprimé leur entière solidarité et leur soutien au mouvement populaire dans le Rif, appelant à sa généralisation dans toutes les autres régions du Maroc qui luttent pour la dignité du peuple, pour la justice sociale et contre la marginalisation de leurs régions des classes populaires.

Durant le sit-in, où on a aperçu l’historien Gilles Manceron, ils ont dénoncé avec force «les violences, la répression, les atteintes graves aux libertés d’expression et d’opinion et l’utilisation des milices encadrées par la police», demandant en urgence la satisfaction des revendications de la population avec des engagements clairs quant à leur application et la levée immédiate de la militarisation de la région du Rif.

Scandant «Justice, liberté ! A bas l’impunité !», les personnes, qui se sont rassemblées non loin de la place des Droits de l’Homme, ont exigé la libération sans conditions de tous les détenus suite à leur participation au mouvement revendicatif et de tous les détenus politiques marocains dans les geôles du régime.

Un appel à la solidarité avec le mouvement social du Rif, distribué sur place et signé par plusieurs associations, dont notamment l’Association des marocains en France (AMF), l’Association des travailleurs maghrébins en France (ATMF), la plateforme euro-marocaine (MDDC), a dénoncé la campagne médiatique de dénigrement orchestré par l’Etat marocain pour discréditer le mouvement et ses leaders.

Les signataires de l’appel ont demandé la libération sans conditions de toutes les personnes arrêtées dernièrement et l’abandon de toutes les charges à leur encontre, la fin de la chasse aux militants du Hirak et de la répression des manifestations et la mise en place d’un réel projet de développement socioéconomique capable de sortir la région de son isolement, de créer de l’emploi, de scolariser la jeunesse dans des conditions décentes, de promouvoir la spécificité linguistique et culturelle, et de désenclaver la région sur le plan sanitaire et social.

Ils ont condamné, par ailleurs, l’utilisation par l’Etat marocain de la religion et des mosquées comme outil politique à l’encontre des mouvements sociaux.

Depuis le 26 mai dernier, une vague de répression accompagnée d’arrestations massives s’est abattue sur la ville d’Al-Hoceïma (nord du Maroc) en particulier, et s’est étendue à d’autres parties du Rif.

Le mouvement populaire rifain est né à la suite du décès de Mouhcine Fikri (mort broyé, le 28 octobre 2016), qui tentait de sauver sa marchandise jetée arbitrairement par la police dans un camion-poubelle, rappelle-t-on.

R. I.

Comment (6)

    Ahmed Abbou
    8 juin 2017 - 22 h 56 min

    Peut-on savoir pourquoi le
    Peut-on savoir pourquoi le drapeau allaouite est remplacé massivement par des drapeaux de la République du Rif du moment que la presse propagandiste du Régime du Makhnez parle de manifestations à caractère exclusivement socio-économiques.




    0



    0
      Anonymous
      9 juin 2017 - 10 h 20 min

      Car c’est une de leurs mise
      Car c’est une de leurs mise en scène, afin d’importer le conflit en Algérie et conquérir habillement l’Algérie avec le soution des BANKERS !!!
      Merci AP de proposer mon commentaire cette fois si à moin que….?




      0



      0
    Le Rifain
    8 juin 2017 - 22 h 52 min

    Le fils du Glaoui doit
    Le fils du Glaoui doit comprendre qu’on n’y peut rien contre la volonté des peuples qui préfèrent mourir debout que vivre éternellement à plat ventre.




    0



    0
    BabElOuedAchouhadas
    8 juin 2017 - 22 h 48 min

    L’indépendance des peuples du
    L’indépendance des peuples du Rif et du Sahara occidental est au bout du fusil de leurs peuples. Point barre.




    0



    0
    Thidhet
    8 juin 2017 - 22 h 06 min

    Mohamed 6 facteur d
    Mohamed 6 facteur d’instabilité, de discorde, de conflit, d’injustice, de misère, de sous-developpement, d’exploitation, d’expropriation, d’exaction, d’extermination, d’extrémisme, d’exclusion, d’e plosion, de malheur, de tristesse, de désolation, d’isolation… et que sais-je encore




    0



    0
    HANNIBAL
    8 juin 2017 - 13 h 19 min

    Le makhnaz a mit une chape de
    Le makhnaz a mit une chape de plomb sur les manifestations mais l’appel et l’apport des ong étrangères va mettre un peu plus de pression sur cette monarchie médiévale dont le mouvement du Rif sera sa chute. momie VI n’est plus l’amir des Rifains mais vu comme un esclavagiste par ses sujets !!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.