Espagne : la Catalogne aura «son» référendum en octobre

Carles Puigdemont. D. R.

Le président indépendantiste de la Catalogne a annoncé ce vendredi la tenue d’un référendum d’autodétermination dans sa région le 1er octobre, en dépit de son interdiction par la justice, au risque d’entraîner une crise majeure en Espagne. Dans un discours solennel en catalan prononcé à Barcelone, Carles Puigdemont a revendiqué «le droit légitime à l’autodétermination d’une nation millénaire comme la Catalogne». Puis, il a annoncé qu’«un référendum sera célébré le dimanche 1er octobre avec la question : ‘‘Voulez-vous que la Catalogne soit un Etat indépendant sous forme de République ?’’ La réponse que donneront nos concitoyens, oui ou non, sera un mandat que le gouvernement s’engage à appliquer», a-t-il ajouté.

Les dirigeants séparatistes catalans réclament depuis 2012 un référendum d’autodétermination pour leur région du nord-est de l’Espagne aux 7,5 millions d’habitants, comme celui accordé en 2014 par Londres à l’Ecosse. En cas de victoire du «oui», ils sont résolus à amorcer la «déconnexion» de l’Espagne. M. Puigdemont n’a, cependant, pas encore signé le décret de convocation de cette consultation déclarée anticonstitutionnelle. Sa tenue mettrait en délicatesse avec la loi toutes les personnes qui participeraient à son organisation. Et au sein même du camp des partisans d’un référendum, certains ne souhaitent pas une telle confrontation avec l’Etat.

Le chef du gouvernement conservateur espagnol, Mariano Rajoy, avait réaffirmé le 27 mai à propos d’un référendum dans la seule Catalogne : «Tant que je serai président du gouvernement, cela ne se produira pas.» Et le porte-parole du gouvernement espagnol, Iñigo Mendez de Vigo, a estimé vendredi que l’annonce de la date et de la question du référendum n’était qu’«une mise en scène» montrant que les séparatistes «sont de moins en moins nombreux et ont échoué dans toutes leurs tentatives pour trouver de nouveaux alliés».

Agence

Commentaires

    Anwa wiggi
    10 juin 2017 - 10 h 15 min

    Azul fellawen,

    Azul fellawen,
    Ca sera un petit pas pour la Catalogne et un grand pas pour l’humanité, ça va tout simplement dans le sens de l’histoire.
    L’Espagne ne perd pas car les deux entités vont se retrouver et travailler ensemble au sein de l’Europe, à la seule différence que les intérêts de le Catalogne seront mieux défendues par les Catalans au sein de cette Europe.
    Bientôt l’Ecosse.
    Au tour de la Kabylie, elle redeviendra elle même et rattrapera son retard par le travail, le courage et l’abnégation de ses enfants.
    La Corse et la Sardaigne.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.