Les rebelles du MPLS appellent au renversement d’Omar el-Béchir

Omar el-Béchir. D. R.

Malik Agar, le chef du Mouvement rebelle populaire de libération du Soudan-Nord (MPLS-N) a appelé hier dans un communiqué au renversement du président Omar el-Béchir. Il a expliqué que l’avenir du MPLS-N résidait désormais dans un changement de régime et la construction d’un système démocratique pour tous les Soudanais. A ce propos, Malik Agar a fait savoir que son mouvement a décidé de suspendre sa participation aux négociations de paix avec le gouvernement soudanais concernant les régions du Sud-Kordofan et du Nil bleu.

Le mouvement rebelle, qui combat les forces gouvernementales au Sud-Kordofan et au Nil bleu depuis 2011, est divisé. Le Conseil de libération des monts Nuba et le Conseil de libération du Nil bleu divergent sur la question du départ ou non d’Agar de la tête du mouvement rebelle. Plus de dix sessions de négociations de paix ont eu lieu dans la capitale éthiopienne, Addis-Abeba, entre le gouvernement soudanais et le MLPS-N sous l’égide de l’Union africaine, mais elles n’ont pas réussi à déboucher sur un accord de paix.

Khartoum accuse l’Egypte de soutenir les rebelles soudanais. Le chef de l’Etat soudanais avait révélé en mai dernier que son armée avait saisi des véhicules blindés égyptiens entre les mains des rebelles lors de violents combats le week-end dernier. L’armée soudanaise avait alors indiqué avoir aussi intercepté deux convois de rebelles en provenance de la Libye et du Soudan du Sud. A l’époque, les observateurs avaient lié la sortie du président soudanais à la tension continue entre les deux pays. Khartoum avait accusé récemment l’ambassadeur égyptien à l’ONU d’appuyer les appels pour étendre les sanctions internationales contre le Soudan, ce que Le Caire a nié. Omar el-Béchir a récemment été fortement critiqué dans les médias égyptiens lors de sa récente visite en Ethiopie, pays qui construit un barrage sur le Nil. Le Caire craint que ce projet n’affecte le partage des eaux du fleuve.

Sadek Sahraoui

Comment (3)

    veritas
    19 juin 2017 - 22 h 03 min

    allez les dictatures voila un
    allez les dictatures voila un nouveau terrain pour jouer a l eclatement des pays et encourager d autres autonomies.




    0



    0
    Anonymous
    19 juin 2017 - 6 h 16 min

    Omar a tué le Soudan !
    Omar a tué le Soudan !




    0



    0
    Rayés Al Bahriya
    19 juin 2017 - 3 h 37 min

    Renversez les monarques
    Renversez les monarques spoliateurs et assassins.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.