L’avocat Serge Pautot : «La France a toujours eu du mal à assumer son héritage colonial»

Serge Pautot. D. R.

L’avocat français Serge Pautot estime qu’en dehors du sport, un adolescent issu de l’immigration ne dispose d’aucun autre espace pour s’exprimer. «Nous savons aujourd’hui où se tourne une partie de cette jeunesse pour s’exprimer et trouver ce qu’elle croit être un idéal. On découvre chaque jour les résultats de cette politique d’exclusion et la lutte des pouvoirs publics contre la radicalisation qui en découle», lâche-t-il dans une allusion à la radicalisation de nombreux jeunes issus de l’immigration.

Serge Pautot a été interviewé par le journaliste Pascal Boniface, à l’occasion de la parution de son livre France-Algérie : du côté des deux rives aux éditions L’Harmattan.

En abordant la relation de la France avec l’islam, à la lumière du contexte sécuritaire tendu en ce moment dans l’Hexagone, l’avocat déclare que «nos gouvernants se sont privés d’une véritable réflexion sur leur conception de la pratique religieuse et de la laïcité». Il considère qu’avec la présence de plus de dix millions de musulmans sur son sol, la France «ne peut plus proposer sa propre culture et rejeter toutes les pratiques, us et coutumes de l’islam».

Par ailleurs, Serge Pautot avoue que la France a toujours du mal à assumer son héritage colonial. Par ailleurs, il considère que le recours intempestif au concept de la laïcité et le calque de l’église catholique pour traiter les problèmes culturels et cultuels qui se posent à la république, au lieu de chercher des solutions concrètes, ne concoure pas à l’avènement d’une relation apaisée avec la communauté musulmane de France.

Serge Pautot ne qualifie pas la colonisation de «crime contre l’humanité». Il préfère parler de «système inégalitaire qui ne pouvait aboutir, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, qu’à une lutte pour l’indépendance». L’avocat marseillais note que les Accords d’Evian signés en 1962 «n’ont pas tous été exécutés ‘‘à la lettre’’». Il remet au goût du jour les différentes réclamations des pieds-noirs, notamment celles relatives aux biens laissés vacants à l’indépendance, la décision de l’Algérie de nationaliser son pétrole et son gaz qu’il qualifie d’«unilatérale», ainsi que l’indemnisation des victimes des essais nucléaires au Sahara qui demeure en instance.

Sur la période de l’indépendance nationale, l’avocat n’a pas été tendre avec l’Algérie à qui il reproche notamment sa décision souveraine de l’arabisation de l’enseignement, «au détriment du français», selon lui, les querelles politiques et diplomatiques (Maroc-Algérie) et l’instauration du 49/51 dans les relations de partenariat économique.

L’avocat français a qualifié, par ailleurs, de «passionnelles/frictionnelles» les relations algéro-françaises, notamment sur le plan de la coopération militaire, sécuritaire et de défense dans le Sahel, «même si celle-ci est aujourd’hui forte», précise-t-il.

Citant les grands champions du football, comme Rachid Mekhloufi et Rabah Madjer qui ont joué en France, Serge Pautot considère que le sport est un moyen pour la jeunesse issue de l’immigration «de promotion sociale et d’affirmation de soi». Et de citer le parcours de Zinedine Zidane pour rappeler que «le sport est facteur de rapprochement». A ce propos, Serge Pautot propose aux deux fédérations de football d’organiser un nouveau match amical entre les deux équipes.

Ramdane Yacine

Comment (17)

    Point de vue
    21 juin 2017 - 7 h 04 min

    Quand on ne veut regarder que
    Quand on ne veut regarder que par le petit bout de la lorgnette, comme on dit, évidemment on ne voit pas grand chose !!! C’est ce que fait Maître S. Poutot quand il parle de la représentativité des Français issus de l’immigration d’Afrique du Nord.
    Il y a de nombreux exemples dans la société Française qui prouvent le contraire de ce qu’il dit. En effet on peut trouver de nombreux exemples de personnes issues de l’immigration d’Afrique du Nord qui se font remarquer dans la société Française et pas uniquement dans le sport.
    Cette population représente environ 10% de la population Française, il est donc logique de retrouver au travers de la société Française 10% de représentants de cette population et pas nettement plus. Regardez dans tous les milieux tel que : la politique (ministre, députés, etc …) les médias (journalistes TV, presse papier etc …, les associations, les chefs d’entreprises etc etc. M. Poutot devrait changer de lunettes et aussi changer son vieux logiciel de résonnement, il se rendrait mieux compte des différentes composantes de la population de la société Française.
    En ce qui concerne la laïcité Française, je me permets de rappeler à M. Poutot que ce principe a été définie en 1905 et qu’avec l’article 1 de la constitution Française, ils constituent les fondements de la société Française.
    Ces fondements sont basés principalement sur la séparation de la religion et de l’état et une parfaite tolérance de toute religion qui doit être pratiquée dans la sphère privée. Dans ces lois, je ne constate aucune brimade envers une religion et en particulier l’Islam bien au contraire. J’en veux pour preuve que la majorité des Français de religion musulmane n’y trouve rien à redire, sauf évidemment une très petite minorité d’extrémistes religieux, comme d’ailleurs dans la religion chrétienne ou certains voudrait bien revenir à la situation d’avant 1905. Alors là aussi M. Poutot devrait réactualiser son vieux logiciel de résonnement car la majorité des Français ne sont pas d’accord pour toucher à la loi de 1905 pour faire plaisir à quelques personnes qui pensent que la société Française doit s’adapter à leur us et coutumes. Toute personne est la bien venue dans la société Française dans la mesure où elle respecte les principes de fonctionnement de la République Française.




    0



    0
      Meditorial
      21 juin 2017 - 8 h 30 min

      Trés bien dit! sauf que les
      Trés bien dit! sauf que les français auraient dû eux aussi « respecter les principes de fonctionnement de la société algérienne » quand ils ont débarqué en Algerie en 1830! Non seulement ils ne les ont pas respectés mais ils ont, sous le pretexte fallacieux de mission philanthropique et civilisatrice, commis les pires crimes contre l’humanité.
      Vous aussi Monsieur, ne regardez pas que par le « petit bout de la lorgnette ».
      Ceci dit, je partage totalement votre commentaire. Cordialement.




      0



      0
        Point de vue
        22 juin 2017 - 11 h 03 min

        J’ai lu avec intérêt votre observation qui est sans aucun doute pleine de vérité. En ce qui concerne l’utilisation du mot « crimes contre l’humanité » je vous laisse avec votre jugement.
        Etant un Français d’origine Espagnol, je m’intéresse de prés à l’histoire de l’Espagne. Je me dis que l’occupation guerrière (à cette époque, on n’employait pas le mot de colonisation, mais le but était le même) d’une partie de l’Espagne par des peuples Arabes venant d’Afrique du Nord, n’était aussi pas acceptable même s’ils ont apporté au pays un certain nombre de bien fait.
        Je ne dirais pas qu’il ont procédé à un génocide, car à l’époque ce mot d’existait pas et je ne veux pas employer ce mot pour n’importe quelle situation. Je me dis tout de même que sans aucun doute une partie de mes ancêtres ont été exterminés par cette invasion arabe de l’an 700.
        Mes propos n’ont pas pour but de justifier un fait par un autre fait, mais de rappeler un fait historique qui a probablement modifié mon destin car mes ancêtres sont du sud de l’Espagne.
        Je pense qu’il ne faut pas oublier l’histoire,ais il ne faut pas en permanence ressasser le passé. A mon humble avis, il faut regarder vers l’avenir, sans oublier l’histoire en particulier notre histoire commune pour construire des relations plus fraternelles entre les deux rives de la méditerranée.
        Je vous salue cordialement.




        0



        0
    Anonymous
    21 juin 2017 - 6 h 16 min

    Et pourquoi ne pas nous
    Et pourquoi ne pas nous servir le mec du FLN Hérvé Bourge pour tenter de nous convaincre que le nouveau colon et moins pire que l’ancien ? !!




    0



    0
    Anonymous
    21 juin 2017 - 1 h 26 min

    Le peuple algérien ne
    Le peuple algérien ne pardonnera jamais a la France ses crimes et. Dieu seul sait qu ils étaient abjects au. Plus haut point pour être qualifiés contre l humanité. ..
    Nos parents les ont subis dans leur chaires Dr surcroît gratuitement ou parce qu ils étaient tout simplement algérien…
    L arrogance de la France pousse le bouchon jusque a refuser de se repentir pour préserver une fierté qui pue le sang et la vilenie engendrée par des siècles d esclavagisme et de colonialisme….




    0



    0
    Kamel
    20 juin 2017 - 23 h 23 min

    C’est la pratique de l
    C’est la pratique de l’apartheid à l’égard des musulmans qui fait qu’ils se sentent rejetés, aucun espoir dans l’avenir, cela fait pour certains plus de cinquante ans qu’ils vivent dans les barres d’hlm, sans travail, parfois vivant encore avec leurs parents dans une misère noir.
    Quand on sait que toutes les autres communautés ont été bien accueille, dans certaines bénéficient de la discrimination positive et un extraordinaire encouragement des pouvoirs publics à la mixités (j’entends par là, la formation de couple, comme si c’était une honte de ne pas l’être dans ces conditions)
    Dans les médias télévisuels, il y a toutes les origines sauf les musulmans qui sont interdit, même bannit.
    On ne passe des horribles barbares aux idées perfides avec tous les accoutrements comme représentant des musulmans pour parler de l’islam.
    Pour ce qui est de zizou, il faut se demander pourquoi il est parti vivre ailleurs quand ses coéquipiers ont finis sélectionneurs de l’équipe nationale, ils est français pour remporter les trophées pour le pays de naissance et devient étranger pour tout le reste, à coté de tout ça, il faut regarder la composition de l’équipe pour comprendre ou est le racisme.




    0



    0
    elkhayam
    20 juin 2017 - 21 h 47 min

    Les algériens évacuent le
    Les algériens évacuent le fait de parler de l’occupation ottomane en Algérie parce que c’est des musulmans donc c’est une occupation et un génocide halal . L’ Algérie, qui fut durant trois siècles une colonie ottomane sous le nom de Régence d’Alger (Wilayat el-Djezair en arabe et Gezayir-i Garp en turc), et dans laquelle les janissaires turcs s’illustrèrent par leurs méthodes particulièrement brutales et expéditives.

    En 1520, Sidi Ahmed ou el Kadhi fut le premier résistant kabyle à la colonisation turque, réussissant même à s’emparer d’Alger et forçant le chef de bande Khar ad-Din Barberos à se replier à Djidjelli.
    En 1609, les algériens rebelles vinrent battre les murs d’Alger puis, entre 1758 et 1770, ce fut toute la Kabylie qui se souleva. Au début du XIX° siècle, plusieurs autres insurrections se produisirent, notamment entre 1805 et 1813, puis en 1816 et enfin en 1823.

    Il en fut de même dans l’Aurès où les Chaouias réussirent à interdire toute présence effective du pouvoir ottoman. Constantine fut un cas à part car les Ottomans y avaient de solides alliés avec la tribu des Zemoul, ce qui n’empêcha pas les autres tribus kabyles de se soulever régulièrement.

    Tous ces mouvements furent noyés dans le sang, à l’image de ce qui fut la règle en Libye : «La force est employée à la turque : les colonnes de réguliers, Turcs et Couloughlis, usent du sabre, du fusil et du canon, brûlent récoltes et villages, s’emparent d’otages, empalent et décapitent, exposant par dizaines les têtes coupées. L’usage de la force démontre la résolution du maître et l’irréversibilité de la situation»
    Dans la Régence d’Alger, les Turcs pratiquèrent une ségrégation institutionnalisée, la politique de l’élite dirigeante militaro administrative ottomane afin d’éviter de se dissoudre par mariage dans la masse de la population algérienne .




    0



    0
      Chaoui
      21 juin 2017 - 0 h 09 min

      Les faits que tu relates sont
      Les faits que tu relates sont historiquement vrais. Juste une nuance : la présence turque ne s’étendait pas à tout l’Algérie mais principalement à la bande côtière tel Alger et Oran…L’arrière pays n’était pas sous l’autorité de ces turcs ou sous leur domination.




      0



      0
        Nasser
        21 juin 2017 - 1 h 04 min

        Ce qui les intéresse c’est
        Ce qui les intéresse c’est les impôts qu’ils prélèvent des tribus qu’ils dominent (raya et mekhzen) le reste,ils s’en foutent!




        0



        0
        Anonymous
        21 juin 2017 - 4 h 59 min

        @anonyme 1h09 les turcs ne s
        @anonyme 1h09 les turcs ne s intéressaient pas à l arrière pays n y construisaient rien mais avaient fixés leurs « gendarmes » récolteurs des impôts qui sévissaient sur la population ou tribus qui ne payaient les impôts, et ne donnaient une part importante de leurs récoltes et celà très durement..!!. si ça c était pas autorité et domination on va peut être leur demander c était quoi et ils nous donneront les archives Sûrement Ou pas…./ vous semblez dire « oh non juste la côte c est tout machi tout le territoire ou l Algérie profonde »! minimiser on nous
        l a tjrs fait genre : les turcs/othomans n étaient pas colonisateurs (car musulmans c est Tout)




        0



        0
    Anonymous
    20 juin 2017 - 19 h 51 min

    Heureusement que les français
    Heureusement que les français sont venus nous extraire des griffes des fascistes ottomans.




    0



    0
    Aqil2
    20 juin 2017 - 18 h 46 min

    Merci de mire c’est le peuple
    Merci de mire c’est le peuple français qui profite




    0



    0
    ALGERIEN PUR
    20 juin 2017 - 18 h 20 min

    ELLE L’ASSUMERA JAMAIS…….
    ELLE L’ASSUMERA JAMAIS……… POUR ELLE 132 ANS, NE SE GOMME PAS AUSSI FACILEMENT , A NOUS N’HONORE TOUS NOS MARTYRS MORT DEPUIS LE 5 JUILLET 1830 , POUR LIBERE LA TERRE DE NOS ANCETRES . VIVE L’ALGERIE FORTE ET INDIVISIBLE.




    0



    0
    aqil2
    20 juin 2017 - 16 h 57 min

    qu’elle assume son
    qu’elle assume son indépendance vis à vis le reste du monde et ça sera un immense progrès. Quand à son programme d’amitié et de développement pour l’Afrique est une longue histoire d’hypocrisie, de manipulation et de saintcorruption sans fin! Houphouët-Boigny et Jacques Foccart fondeurs de la Françafrique, savaient qu’ils reconduisaient la colonisation mais sans les colons. L’exemple de Sékou Touré de Guinée, il ne voulait pas payer l’impôt de la honte, il ordonnant à ses administrés, en 1958, de tout détruire, dans tout le pays, ce qui représentait les avantages de la colonisation française. Les colons ont pris tous les biens qui peuvent transporter et détruisant eux-mêmes tout ce qui ne pouvait l’être: les écoles, les crèches, les bâtiments de l’administration publique, les voitures, les livres, les médicaments, les instruments de l’institut de recherche, les tracteurs ont été écrasés et sabotés; les chevaux, les vaches dans les fermes ont été tués, et les nourritures entreposées furent brûlées ou empoisonnées…les autres pays n’ont pas eu le courage de suivre l’exemple de la Guinée dont le slogan était « Nous préférons la liberté dans la pauvreté à l’opulence dans l’esclavage…au moins, sous de gaule c’est le peuple francais mais ce mal acquise profite exclusivement aux Frères-Usuriers-Reunis qui s’engraissent aux dépens des Français et des Africains




    0



    0
    Anonymous
    20 juin 2017 - 15 h 27 min

    Tous les peuples bâtard en du
    Tous les peuples bâ… en du mal avec leur passé ,spécifiquement les Français et occidentaux.
    des véritables fils de chienne et de truie.




    0



    0
    Anonymous
    20 juin 2017 - 15 h 07 min

    C’est quoi ce charabia
    C’est quoi ce charabia ,monsieur ne reconnait pas la colonisation alors que le candidat président Macron l’a condamnée à Alger ,monsieur trouve à redire sur le 51/49 et la nationalisation des hydrocarbures,l’indemnisation des pieds noirs et quoi encore,les relations entre le maroc et l’Algérie,monsieur s’ingère dans la politique du pays.Je ne comprends pas qu’on donne la parole à un gus pareil.La France qui refuse de restituer les cranes des résistants Algériens et d’indemniser les rescapés des essais nucléaires du Sahara.Quand à Zizou ,il faut lui demander comme tous les jeunes footballeurs franco-algériens pourquoi ils choisissent tous d’entrainer ou de jouer hors de France.




    0



    0
    Meditorial
    20 juin 2017 - 14 h 59 min

    On nous bassine encore avec
    On nous bassine encore avec le même discours paternaliste!
    Les décisions que lALGERIE a prises après 1962 relèvent tout simplement
    de sa souveraineté.
    Votre propos confirme bien que les Francais,et la france, ont du mal a « assumer leur héritage colonial » (pour reprendre l’intitulé de votre propos).
    On est porté a croire que beaucoup de montres se sont arrêtées de fonctionner en 1962.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.