Plan d’action du gouvernement : les députés du RCD voteront contre

RCD, plan d’action gouvernement, APN
Le programme du gouvernement sévèrement critiqué par le RCD. New Press

Dans un communiqué rendu public vendredi, les députés du RCD annoncent qu’ils voteront contre le programme du gouvernement. «Il était attendu que ce plan contienne des réponses concrètes avec des coûts chiffrés à la crise multidimensionnelle que vit notre pays. L’Assemblée nationale a eu droit à un plan d’action qui ne s’apparente ni plus ni moins qu’à une série de vœux et d’affirmations qui peuvent au mieux constituer des axes de réflexion», lit-on dans le communiqué.

Egrenant les griefs retenus contre plan présenté par le Premier ministre, les élus du RCD notent que le gouvernement s’est présenté au Parlement «sans même avoir un état des lieux précis, puisque lui-même dénonce l’incapacité des gouvernements successifs à produire une statistique vraie». Ils lui reprochent, entre autres, de réduire la fiscalité au «terme générique de modernisation et amélioration du recouvrement des impôts», alors que le gouvernement annonce une progression annuelle de 11% de la fiscalité ordinaire (hors hydrocarbures) et d’abandonner «toute ambition industrielle».

Dans un autre registre, les députés du RCD estiment que «les quelques» objectifs chiffrés contenus dans ce document ne sont pas adossés à des financements nécessaires, citant le cas de la production de l’énergie électrique. Les élus se demandent où le gouvernement compte tenir les financements nécessaires à ce projet, estimés à 20 milliards de dollars.

Commentant le non-recours à l’endettement extérieur, les représentants du RCD à l’APN jugent qu’aucune institution internationale «ne peut mettre son argent dans une économie qui n’a comme perspective que la gestion du statu quo. Le programme d’action du gouvernement en est la parfaite illustration», accusent-ils.

R. Mahmoudi 

Comment (4)

    larbi
    26 juin 2017 - 3 h 11 min

    Il faut réformer radicalement, et totalement, les institutions de l’état gangrénées par la corruption,le népotisme
    Le clanisme, les malversations, et les affaires scandaleuses qui sont protégées, et reposent tranquillement
    Dans les coffres, armoires, tiroirs, de la justice, au nom de – la « stabilité » – , – « la paix sociale » –
    Et meme jusqu’à dire à –  » la sécurité  » – du pays ?!,…..
    La justice attend, et nourri l’espoir
    A ce que les pauvres citoyens algériens s’en chargent des enquetes, et donnent des preuves,…..?!
    Sans JUSTICE FORTE, sans TRANSPARENCE, sans DEMOCRATIE,
    Sans INSTITUTIONS DEMOCRATIQUES CREDIBLES, sans un ETAT DE DROIT contre l’arbitraire
    Les débordements, les dépassements, et l’arrogance des puissants, et protégés du pouvoir de l’argent
    Et des affaires
    Point de salut, et point d’avenir, pour le pays qui a enfanté 1.5 millions de vrais chouhadas innocents
    Un pays en profonde crise morale, malade de ses élites dirigeantes, et de ses responsables incompétents,
    Et peu crédibles




    0



    0
    Hamza
    25 juin 2017 - 21 h 40 min

    Comme si ces députés-décors, et combien même seront-ils rejoints par l’ensemble de leurs homologues de la soi-disant opposition « parlementaire, vont-ils changer quelques choses en votant contre, tout en criant tambour battant dans l’hémicycle. N’est-ce-pas de la comédie caricaturale pour justifier l’injustifiable! A partir du moment où le Fln de M. Ould Abbas – Et non pas le FLN historique – et le Rnd de M. Ouyahia ont donné ouvertement leurs consignes à leurs députés-politiques lesquels n’ayant aucune lien avec de véritables représentants du peuples, les dès sont jetés comme on dit. Heureusement que tout à une fin. Heureux celui ou celle qui préserve sa dignité politique dans une vie éphémère contre « quelques dollars de plus ». Merci mon Dieu vous avez créé la vie mortelle, et la vie éternelle pour tous les êtres.




    0



    0
    Mello
    24 juin 2017 - 18 h 10 min

    Voter contre, c’est tout de meme un vote, une appreciation de quelques lignes qu’ils ont pris la peine de lire. Inutile de perdre ce temps, il suffisait de dire que ce  » programme » ressemble a tous les precedants, depuis 1962. Doit on s’attendre a un vrai programme ? Mr Tebboune l’avait bien dit : nous serons dans la continuite de nos predecesseurs. Point.




    0



    0
    bachir
    23 juin 2017 - 21 h 41 min

    ce que de la comédie et rien d’autre; le pauvre resterait pauvre et les affairistes font les meilleurs affaire ou suivant




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.