Contribution – «L’indigène» Boudiaf à l’ombre de «Madame» Simone Veil

Boudiaf colonialisme Simone Veil
Des citoyens se recueillent sur la sépulture du défunt président Boudiaf. New Press

Par Youcef Benzatat – Ni les mensonges, ni les enfouissements volontaires de l’histoire des grands hommes ne sont éternels. Ils finiront toujours par se dévoiler dans la vérité de l’histoire pour les réhabiliter dans toute leur splendeur. Leurs grandes œuvres s’inscriront en lettres d’or sur les frontons des édifices publics, des lieux de mémoire et dans les manuels d’instruction de générations entières d’enfants de la nation sitôt après la disparition des tyrans qui entravaient leur surgissement dans la conscience collective.

Quand le peuple est vaincu, de tout temps ses héros sont cyniquement acculés à l’oubli. Le 25e anniversaire de l’assassinat de l’un d’entre eux, Si Tayeb El-Watani, après son retour d’exil pour parachever le combat libérateur qu’il a initié avec ses compagnons, pour beaucoup d’entre eux happés par la traîtrise et la lâcheté dans une mort cruelle, fut assassiné une seconde fois par le mépris de la tyrannie qui sévit sur le peuple et sur le pays. Pas un mot, pas la moindre évocation de sa mémoire à l’occasion de ce tragique et sinistre anniversaire.

Comme au temps des bachaghas, des caïds et des harkis glorifiant leurs maîtres, autrefois geôliers de leur peuple, contre une soupe froide dans le déshonneur et l’avilissement. Une soupe froide qui se compte aujourd’hui en dividendes de la rente extraite du sous-sol que les héros de la nation avaient libérée par leur sacrifice et leur abnégation. Contre un soutien de leur régime tyrannique, liberticide et corrompu.

Ce régime a rendu un grand hommage à Simone Veil, parce qu’élevée en symbole dans son pays, où elle a révolutionné les mœurs, en militant pour le droit à l’avortement qui libéra la femme des chaînes d’une tradition misogyne millénaire. Plus qu’un symbole de la libération de la femme dans son pays, elle est surtout élevée au statut de stigmate parmi les rescapés de la Shoah et fait partie de ces nombreux gages pour la réhabilitation d’une France collaboratrice avec le fascisme. Une marque d’allégeance et de soumission. Car, chez nous autres, la pratique de l’avortement est pénalisée par ces mêmes tyrans qui prennent en otages l’histoire et la mémoire de notre peuple. Voire encouragée et institutionnalisée comme pénalisation pour servir de prétexte au maintien de la femme dans un statu pré-politique pour mieux dominer la société.

Ce régime a rendu un grand hommage à ce symbole de la lutte pour les droits de la femme et autre symbole antifasciste, malgré sa complicité active avec le sionisme colonialiste et coupable d’apartheid jusqu’à sa forme extrême : le génocide des Palestiniens qui se consument à petit feu devant le silence, la démission et la complicité du monde dit libre.

Le silence apposé à la mémoire du 25e anniversaire de l’assassinat de l’infatigable combattant contre la barbarie coloniale Mohamed Boudiaf, et l’hommage rendu à la disparition de la colonialiste, complice d’apartheid et de génocide programmé des Palestiniens, Simone Veil, est la dérive de trop qui renvoie l’histoire avant le commencement du combat libérateur du joug colonial par une redistribution des statuts d’indigène à l’ombre des maîtres colonisateurs.

Y. B.

Comment (18)

    GHILAS
    9 juillet 2017 - 20 h 57 min

    Tout ce monde de commentateurs est hors sujet car l’objectif principal de l’article de Benzatat est essentiellement basé sur le fait qu’il a été donné beaucoup d’importance à la disparition de Simone Veil que notre héros national le chahid Si Mohamed Boudiaf dont la commémoration de sa mort tragique a été complétement occultée , voila le vrai sujet messieurs




    1



    0
      GHILAS
      9 juillet 2017 - 21 h 00 min

      qu’est-ce-que la disparition de S.Veil peut bien nous foutre , on s’en tape




      0



      0
    BEKADDOUR
    9 juillet 2017 - 20 h 35 min

    En plein coeur de la dite décennie noire, (Je témoigne), le destin m’a mis sur la trajectoire de Simone Veil, ça se passait à Tlemcen, le cortège officiel se rendait au siège de la Wilaya, c’était l’été, le 4X4 qui transportait Simone Veil avait la portière passager ouverte, j’ai croisé son regard, elle portait une jupe provocante, ses cuisses sans doute volontairement exhibées, à dessein, c’est vrai qu’elle était « belle », j’imagine que ce jour là le pauvre wali de Tlemcen… Ah, y a sidi Ben Boulaid, elle venait ensorceler ce qui restait d’intact à Tlemcen, OUF, OUF, elle est morte !




    0



    0
    Point de vue
    4 juillet 2017 - 8 h 42 min

    Dans cet article, on peut lire : ….« Ce régime a rendu un grand hommage à ce symbole de la lutte pour les droits de la femme et autre symbole antifasciste, malgré sa complicité active avec le sionisme colonialiste et coupable d’apartheid jusqu’à sa forme extrême : le génocide des Palestiniens qui se consument à petit feu devant le silence, la démission et la complicité du monde dit libre. »…………
    Vous trouverez ci-après un Extrait du « Compte rendu du discours de Simone Veil à l’ONU le 29 janvier 2007 » : …..« la création d’un État palestinien aux côtés d’un État d’Israël, chacun vivant en paix dans ses frontières, au terme d’une négociation, devrait mettre fin aux campagnes menées contre l’existence d’Israël ». ……………Il n’y a dans ses dires aucune complicité active pour le génocide des palestiniens, bien au contraire…………..
    Alors Monsieur Y.B. essayez d’être honnête dans vos propos, je précise que je ne suis pas juif, et je souhaite aussi que le peuple Palestinien vive en paix dans son propre état à coté de celui d’Israël !!!!!!!!




    0



    0
      Benzatat youcef
      4 juillet 2017 - 10 h 55 min

      Il s’agit de « mettre fin aux campagnes menées contre l’existence d’Israel » et non de celles menées contre la Palestine, y compris par les monarchies Arabes eux mêmes ! Quand aux frontières, elle ne precise jamais dans ses discours le tracé ! Les propos que vous rapporter sont ceux déclarés à l’attention de la « communauté internationale par le criminel Netanyahu et tous ceux qui l’ont précédé, pour justifier les bombardements au phosphore de populations palestiniennes civiles, les assassinats arbitraires d’enfants palestiniens au quotidien et l’extension illimitée de la colonisation des terres palestiniennes dont Simone Veil ne dit mot. Alors ! Soyez honnête plutôt vous même et ayez un peu de dignité et de respect pour l’humanité que vous représentez…




      1



      0
        Point de vue
        4 juillet 2017 - 14 h 08 min

        Cher Monsieur, je n’ai pas la prétention de représenter l’humanité, comme vous le dites, je représente que moi-même. Votre excitation envers Mme Simone Veil n’est justifié, pour vous, uniquement parce que cette Dame est de confession juive. Et de ce faite, elle est responsable de tous les maux de la terre qui touchent les musulmans. Votre résonnement est un peu caricatural et je dirais même un peu idiot. C’est comme si je disais que vous en tant que musulman, vous êtes de ce fait responsable de toutes les exactions et crimes des tous les musulmans de la terre, par exemple : les faits et gestes des monarchies du golf, et les exactions de Daech !!!. Vous me diriez aussi que mon résonnement est idiot, et vous auriez raison !!!
        Alors, cher Monsieur, il faut se clamer, je vous répète que moi aussi, je suis pour que les Palestiniens puissent vivre en paix dans leur propre pays comme l’avait dit Mme Simone Veil. Et ce n’est pas ni Mme Veil (quand elle était vivante), ni moi, ni vous, qui régleront ce problème de coexistence pacifique entre ces deux peuples. Ce sera les Palestiniens et les Israéliens qui arriveront à le régler, s’ils veuillent bien s’asseoir autour d’une table et discuter !!!!!!……… Mais étant réaliste, je dirais que ce n’est, malheureusement, pas demain que cela se règlera car il y a des extrémistes des deux cotés et c’est eux qui mènent la danse et avec le temps, ils se sont radicalisés des deux cotés. Si les Palestiniens avaient acceptés de finaliser les accords d’Oslo, avec à l’époque des Israéliens bien plus conciliants que Netanyahu, ils auraient leur état Palestinien depuis longtemps !!




        0



        1
          Benzatat youcef
          4 juillet 2017 - 15 h 35 min

          Effectivement votre point de vue est celui d’un idiot ! Vous criez à l’excitation anti juif et vous accusez votre interlocuteur de musulman !! C’est tout à fait la rhétorique sioniste qui inonde les médias complices pour justifier le projet sioniste du grand Israël dans lequel la Palestine en tant qu’Etat souverain doit disparaître. Une rhétorique qui doit qualifier tout discours critique envers la colonisation de la Palestine comme un discours antisemite. Déjà je ne suis pas croyant et ma position critique vis à vis de ce conflit n’est dictée que par mon humanisme et par solidarité avec un peuple qui vit ce que mes parents et grands parents ont vécu Sous la barbarie coloniale française. Vous reprenez également, idiotement, bien évidemment, cette même réthorique qui consiste à mettre sur le dos des Palestiniens le sabotage des accords d’Oslo ! Je vous renvoie à un de mes articles paru sur AP dans lequel il a été démontré que les accords d’Oslo n’ont été qu’une ruse de plus pour accabler les Palestiniens avec preuve à l’appui. Au fait ils avaient introduit une condition qui consacre des zones de securite non aliénables sans délimiter les contours et qui peuvent être matérialisés sur n’importe quelle parcelle du Territoire palestinien, que Netanyahu a repris à son compte pour annuler tout simplement ces accords. C’est cette même réthorique qui est déployée par les médias complices d’Israël et qui est reproduite par Simone Veil. Il s’agit en fait de la stratégie de la victimisation ! De qui Israël a t’elle peur ? Qui peut la menacer concrètement ? Alors que ses soutiens militaires sont les maîtres du monde ! D’une part l’OTAN et surtout les USA ! Que peut le Hezbollah ou le Hamas ou même l’Iran devant une puissance nucléaire qui est soutenue par les armées les plus puissantes ? Ne voyez vous pas que vous répétez idiotement ce que la propagande colonialiste israélienne distille à longueur d’année ? Avez vous vu un jour ces médias ouvrir des tribunes aux juifs israéliens anticolonialistes qui manifestent à longueur d’année à Tel Aviv ou à New-York York, ces authentiques juifs israéliens qui vivent côte à côte avec les Palestiniens depuis des millénaires et qui veulent réellement un État pour les Palestiniens ? L’un d’entre eux, le plus grand musicien contemporain, ce grand Monsieur Birnbaum qui fut jeté brutalement de La Tribune ou il prononce un discours critique du sionisme à l’occasion d’une invitation pour recevoir les n prix de consécration croyant l’attirer vers leur idéologie barbare comme ils ont réussi à la faire avec Simone et beaucoup d’autre, y compris des Algériens comme Sansal, Mhenni, Allouache et autre, contre de minables récompenses.




          1



          0
          Point de vue
          4 juillet 2017 - 19 h 47 min

          Bonjour Benzatat Youcef
          Je vais être beaucoup plus court que vous et je vais vous donner une information idiote, mais réelle : le Hamas a renoncé dans sa charte au préalable de la destruction totale d’Israël. Et savez vous quand ? Et bien en mai 2017, alors que cela fait 30 ans que leur charte a était crée, en 1988, dans laquelle il prônait la destruction totale d’Israël !!! Bien sur comme vous le dites, Israël ne craint rien des palestiniens, mais avec cette ânerie ça était une occasion en or pour Israël pour bloquer les discussions. Et 30 ans après même sans cette close, cela ne change plus rien car entre temps, les dirigeants Israéliens se sont radicalisés. Comme on dit, le diable se cache dans les détails !!!!
          Je suis d’accord avec vous pour dire qu’Israël pousse le bouchon un peut loin et que son seul souhait, maintenant, c’est d’annexer la Cisjordanie entièrement. Et personnellement je suis en désaccord totale avec la politique d’Israël. Et je vous redis pour la troisième fois que je suis favorable à la création d’un état Palestinien. Mais je maintien que les Palestiniens ont loupé un tournant historique à Oslo pour la création de leur état et en maintenant leur close de destruction totale d’Israël. Et je ne vois vraiment pas comment ils vont s’en sortir maintenant avec les extrémistes qui dirigent Israël, comme ont dit, les Palestiniens n’ont plus que leurs yeux pour pleurer et s’ils obtiennent quelques hectares de Cisjordanie, ils auront de la chance. Bien sur qu’un certain nombre de pays ont une responsabilité dans ce problème, mais la responsabilité pleine et entière depuis le début revient aux deux protagonistes de ce drame, j’ai nommé les Israéliens et les Palestiniens. Pour finir, je maintien aussi que Mme Simone Veil n’est pas ce que vous dites.
          Salutations.




          0



          1
    Benzatat youcef
    4 juillet 2017 - 7 h 34 min

    Votre femme et vos filles je les plaint, elles doivent doivent souffrir le martyr Sous l’autorité d’un résidu des temps obscurantistes, il y aura toujours des hommes et des femmes avec beaucoup de courage pour lutter contre les conseconses de l’ignorance dans laquelle vous êtes pièges, vous et ceux qui vous piègent.




    1



    0
    Si-Ahmed El Wahrani
    3 juillet 2017 - 21 h 23 min

    LE Visionnaire Général DE Gaulle l’a si bien dit en septembre 1962 à la proclamation officielle de la naissance de la R.A.D.P: « …..Certes nous quittons notre colonie algérienne la mort dans l’homme, ….MAIS nous laissons derrière nous de fidèles serviteurs et protecteurs de nos intérêts géo-stratégiques…. » Le TEMPS LUI A DONNE PARFAITEMENT RAISON




    1



    0
    MELLO
    3 juillet 2017 - 20 h 39 min

    Revisitons l’histoire, cette histoire qui risque de s’effacer , ou qui risque d’être effacée par des invidus dont les intérêts ont été menacés par Feu Boudiaf. Le 29 juin 1992, le porteur d’espoir a été lâchement abattu à Annaba. Depuis cette date, son assassinat ne cesse de soulever moult interrogations. En tout cas, Boudiaf a été tué pour avoir voulu s’intéresser de près aux sujets de la corruption, des biens mal acquis, etc. Enfin, bien que les conclusions officielles n’aient pas abouti à la responsabilité directe du pouvoir de l’époque, il n’en reste pas moins que, d’une façon ou d’une autre, leur responsabilité fut engagée, il ne serait ce que pour ne pas avoir garanti sa sécurité. Pour le reste, bien que les Algériens soient silencieux, ils ne sont pas naïfs de croire à n’importe quelle version. il apparaît clairement que les pouvoirs de feu Boudiaf furent mis à l’épreuve. Pour autant, homme de conviction, il ne baissa pas les bras. Il dirigea du coup son action envers les masses populaires. D’ailleurs, en peu de temps, il réussit à conquérir le cœur des Algériens en mettant en exergue la nécessité impérieuse de lutter contre la corruption. Son langage clair et compréhensible de tous les Algériens a suscité une adhésion populaire. Car les Algériens n’en demandaient que ça. En effet, ils voulaient qu’il y ait plus de justice sociale, un partage équitable des richesses nationales, etc.




    0



    0
    Mus
    3 juillet 2017 - 17 h 40 min

    La comparaison des louanges post mortem encensant S. Veil sur la rive nord de la méditerranée avec le mépris arrogant du régime dans le pauvre pays qui est le mien, nous interpelle et nous rappelle l’amère situation dans laquelle est « enfouie » l’Algérie en raison de ce régime oppresseur qui se veut éternel et omnipotent alors qu’il n’est qu’illusoire et impotent. Cependant, derrière S. Veil il n’y a pas que la France asservie par l’internationale sioniste, il y a aussi et surtout cette internationale elle-même, véritable pouvoir mondial occulte. Boudiaf peut reposer en paix car, fort heureusement en Algérie il n’y a pas que les lâches prédateurs associes au neo colonialisme Français, il y a surtout tous ces authentiques patriotes, fils de l’Algérie qui comme Benzetat, Lhadi, Nasser, Rayes ElBahriya, Fosfati…qui ont le pays dans le cœur et non dans la poche et qui défient et rappellent a l’ordre un régime qui a tant et tant fait de mal a l’Algérie…




    0



    0
    Nasser
    3 juillet 2017 - 14 h 43 min

    Quel Mépris…. nos dirigeants ceux la mêmes qui sont frappés d’ AMNESIE SELECTIVE sont ceux qui de près ou de loin on participer à l’ éloignement ou l’ élimination de certains opposants….au fur et à mesure de mes lectures je me rends compte qu’ils oublient trop facilement je me demande si dans notre pays il n’y aurait pas des l’ombre un pouvoir qui n’ aurait toujours pas couper le cordon ombilical avec »leur mère la France »….si il ne s’ agissait pas d’ un autre pays,
    j’ en rigolerai, Hélas…………




    0



    0
    lhadi
    3 juillet 2017 - 14 h 04 min

    Cessons de tourner autour du pot et ouvrons le couvercle.

    Les racines du mal prennent source dans cette mauvaise gouvernance qui, à travers ses actions, atteste que le premier des magistrats pisse sur le peuple tout en lui faisant croire que c’est de la pluie.

    En clair, le vrai problème, il est d’ordre politique, facteur de cicatrices, de fractures, des inégalités, d’exclusions.

    Dans cette république de copains et de coquins, dans cette société de connivence, du déni absolu de la réalité, du totalitarisme et du manque de courage, l’imprévoyance est à la limite de la responsabilité des courtisans qui se construisent dans le sillage de l’isolement du pouvoir. Que le mensonge se dissipe, qu’ils renoncent à la prétention d’être tout.

    La vérité, c’est qu’il y a un pouvoir mais pas d’État d’autant plus que ce pouvoir est omnipotent qu’il est lointain et n’affecte pas réellement les conduites. Il se mue tel un varan derrière cette façade d’institutionnalisation où demeure la réalité d’un pouvoir personnel orienté vers la satisfaction d’un clientélisme familial élargi, échappant largement aux contraintes du droit écrit, et entretenant dans ses pratiques administratives une frontière ambiguë entre la sphère privée et celle du publique.

    L’autorité patriarcale, qui régente la vie de la nation, fonctionne sur l’illusion, le trompe l’œil, le mensonge, la peur pour pérenniser son pouvoir. Par voie de conséquence, on ne doit pas faire silence sur l’essentiel. L’ordre constitutionnel n’est pas assez institutionnalisé.

    Je m’insurge donc contre toute complaisance avec ce président fourvoyé en monarque dont son habilité, politique machiavélique, est d’entretenir une vision angélique. Cette autorité politique jamais pleinement intégrée à l’intérieur du cadre de la loi et, dont le populisme demeure la principale source de la légitimité qui est accordée aux représentants de l’autorité, n’est pas digne de sa fonction, de son rôle. Elle ne mérite que le mépris pour la façon dont elle s’acquitte.

    Le fait que je porte un regard lucide sur les réalités de ce système patriarcal ne me conduit nullement à tenir pour négligeable le principal atout de cette gouvernance : présenter comme des solutions modernes les pires vieilleries.

    Je le dis comme je le pense. J’ai bien conscience de la fragilité de ce régime défini uniquement par la pratique du Président monarque. Cette façon de gouverner n’est qu’une parenthèse vouée à se refermer : que le système actuel soit maintenant placé sur une pente rapidement déclinante, que sa fin puisse être escomptée à échéances plus ou moins brèves, il ne me parait pas douteux.

    Notre société ne manque point d’individus qui sachent prendre partie pour l’instauration de relations aux antipodes du cynisme dominant. En son sein, il y a des liens méconnus, des influences perdues, des supériorités sans emploi, des hommes qui avaient du crédit et rien à en faire, qui pouvaient beaucoup et qui n’étaient rien. Ils manquent à ce pouvoir parce que ce pouvoir ment à la société, parce qu’il la suppose autre qu’elle n’est, parce qu’il refuse de se communiquer à elle, de se repartir selon la vérité, parce qu’il ne veut pas appeler à lui et laisser agir en son nom.

    L’Algérie dans toute sa composante doute profondément à l’égard de ce pouvoir. Face à cette inquiétude profonde, à cette fermentation dangereuse à long terme, le gouvernement nie la réalité c’est-à-dire le cocuage de l’Algérie adamantine dont il ne saisit même pas le sens. L’orientation n’est pas dans la bonne direction ni en termes de valeurs ni de priorité.

    Si le gouvernement ne change pas sa façon d’administrer le pays, les intellectuels « ces professionnels de la vérité » dans les domaines particuliers où ils sont en position d’experts ne seront d’aucun secours dans les conditions de notre présent sinistré, et rien de particulier ne se sera déduit de leur expertise spécifique en termes de capacité à statuer sur les choses compliquées, à anticiper les difficultés, prendre en charges attentes et exigences avec les mots qui conviennent, à imaginer des solutions compatibles avec les moyens.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])
     




    0



    0
    Fosfati
    3 juillet 2017 - 12 h 47 min

    Vous comprenez maintenant piurquoi l’autre, le grand, le malin Ait Ahmed ne voulait pas que ses os soient enfouis dans ce cimetières des chacals.
    Son dernier bras d’honneur à ses salopards qui ont pris en otage l’Algerie à été de leguer comme unique testament, de ne jamais permettre à ces charrognards de déposer sa dépouille à côté de celles des assassins d’hier et d’aujourd’hui. Quel visionnaire!! Même à un souffle de rejoindre l’au delà il a eu le genie de designer le lieu de son dernier repos; là haut sur les vaillante colines de Michelet , juste à côtè de sa mère et là où son nom sera étérnel.
    Voilà à défaut d’un hommage à Boudiaf on se souviendra de son ami Ait Ahmed .




    0



    0
    Moi
    3 juillet 2017 - 10 h 16 min

    Qui dit Simone Veil dit la France qui dit la France dit le cinquième mandat pour la clique..




    1



    0
    Moi
    3 juillet 2017 - 10 h 08 min

    Qui dit Simone Veil dit la France qui dit la France dit le cinquième mandat.




    1



    0
    Rayés Al Bahriya
    3 juillet 2017 - 6 h 41 min

    Le président Bouteflar petit fils du Rotshield de Constantine pleure la simone
    Veil. ..et veille au grain des pharaons de France.
    Il consacre une veillée d’armes et de pleures pr sa bien aimée France.
    Il reçois les insultes et menaces de Macron depuis le départ de Taoufik DES
    de la tête des services véritables boucliers contre toute menace étrangère.
    Boudiaf notre feu président a été sacrifié par ces alliés de la France qui ont dilapidé tout le
    Prestige et le potentiel élite algérien.
    Simone rencontrera pour avoir inventé la pilule amère de l’avortement abject.
    Elle avalera la pilule dans sa tombe face à l’ange de la mort Azrael. ….
    Pleurons notre Boudiaf éternel Jugurtha. …
    Allah yarham echouhada




    1



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.