Club des Pins : le groupe parlementaire des indépendants s’attaque au RCD

RCD groupe indépendant enquête
Nordine Aït Hamouda en compagnie de Saïd Sadi. New Press

Dans une déclaration adressée à la rédaction, le groupe parlementaire des indépendants s’oppose à la démarche des députés du RCD appelant à la mise sur pied d’une commission d’enquête parlementaire sur la gestion de la résidence d’Etat Club des Pins. Pour les signataires de la déclaration, ces agissements et pratiques, «attestant du niveau de la culture politique de leurs auteurs, viennent en contradiction des dispositions de la loi électorale et du règlement intérieur qui établissent désormais la fin du nomadisme politique».

Les députés indépendants reprochent aux cadres et dirigeants du RCD d’avoir eux-mêmes bénéficié des «largesses» et «autres privilèges» jusqu’en 2003, «en leur qualité de résidents à la résidence d’Etat pour de longues années». S’en prenant à Saïd Sadi, les rédacteurs du document révèlent : «Nous ne parlerons pas ici de tous les traitements de faveur dont avait bénéficié l’ex-président du RCD, lui-même résident au Club des Pins pour ses réservations à l’hôtel Sheraton pour son compte et ceux de ses amis et proches.» Et d’enchaîner : «Le courage et l’honnêteté imposent aux députés du RCD de rendre public et assumer cet état de fait en préambule de leur soi-disant commission d’enquête parlementaire, destinée en réalité à faire de l’agitation politique.»

Cela dit, les députés indépendants s’engagent à ne ménager aucun effort « afin d’éclairer l’opinion publique sur les malversations en tous genres et la corruption qui biaisent la pratique politique dans notre pays».

Enfin, le groupe des indépendants informe avoir délégué Nordine Aït Hamouda pour le représenter auprès des autres groupes parlementaires.

R. Mahmoudi

Comment (6)

    mzoughene
    3 juillet 2017 - 19 h 46 min

    ca commenent les surprises partis au club des pins ;alors qu on demande aux algeriens de serrer la ceinture alors que le pontalon ne tient qu a un fil !!! et on demande au peuple d aller voter aux prochaines apc : yaw fakou !!!!!!




    0



    0
    MELLO
    3 juillet 2017 - 19 h 43 min

    Et voila que les langues se délient sur fond d’accusations gratuites et réciproques pour enfoncer davantage ce climat déjà délictueux et sans visage. Ces personnes qui s’accusent mutuellement cherchent , au fond, l’adhésion à un régime corrupteur qui s’arroge le droit de s’octroyer des portions de territoire, où aucun autre Algérien n’a le droit d’y accéder. Les Algériens ont besoin d’autres choses pour améliorer leur quotidien , et pas ces querelles enfantines qui n’apportent rien.




    0



    0
    Nasser
    3 juillet 2017 - 14 h 57 min

    S’il y a demande d' »enquête » c’est certainement pour mettre à nu les privilèges octroyés aux responsables de l’État et aux responsables politiques qui ont bénéficié ou qui bénéficient aujourd’hui des ces résidences d’État (surtout durant la période du terrorisme! Certains responsables du RCD n’échapperont donc pas d’être cités aussi dans les résultats de cette « enquête »! Quels sont donc ces « privilèges » obtenus dans ces résidences surtout au moment où le terrorisme battait son plein? Logement gratuit? Sécurité gratuite? Électricité et eau gratuits? Ameublement gratuit? Plage sécurisée et gratuite? Pfffffft!




    1



    0
    Otto
    3 juillet 2017 - 14 h 53 min

    Saïd saadi à acquis un terrain avec une bâtisse à el biar malhonnêtement avec l’aide de toufik, il loue la bâtisse 12 000 euros/mois à des étrangers. Comment est qu’un campagnard qui était perché dans sa montagne se retrouve par la grâce du drs propriétaire d’un bien très mal acquis. Couchez pas bougez les grandes gueules du rcd, vous êtes aussi sales et corrompus que ceux là même qui vous ont ramené ici.




    1



    0
    zaatar
    3 juillet 2017 - 8 h 45 min

    Il est clair que tous sont logés à la même enseigne…y compris les citoyens Algériens tous comme ils sont. Car à partir du moment où dès que l’un d’entre nous se trouve en position de se sucrer ou de bénéficier d’un quelconque avantage qui lui tombera du ciel il n’hésitera pas un seul instant et profitera de ce que toute la manne pourra lui prodiguer. En d’autres, tous se valent, ou, tous nous nous valons dans de telles circonstances. En bref, l’homme est foncièrement égocentrique et c’est dans sa nature même et dans ses instincts de ne rechercher que ses intérêts et de tirer profit de toute situation qui s’offre à lui. ça pourrait clore tous les débats.




    0



    1
    صالح/الجزائر
    3 juillet 2017 - 6 h 17 min

    Querelle de famille et reglement de compte entre moussa oul hadj et al hadj ou moussa .




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.