Des Tunisiens et des Libyens à la tête de réseaux d’immigration clandestine

Opération d'interpellation au large des côtes algériennes. D. R.
Opération d'interpellation au large des côtes algériennes. D. R.

Une enquête des services de sécurité menée récemment à Annaba a permis de démanteler des réseaux d’immigration clandestine à la tête desquels se trouvaient des ressortissants tunisiens, libyens et africains qui organisaient des opérations de passage à partir de la côte Est vers la Sardaigne en Italie.

La chaîne de télévision privée Al Bilad a affirmé que l’action des services de sécurité fait suite à l’arrestation de dizaines de personnes dans la ville de Sidi Salem en flagrant délit de tentative de traversée illégale et à partir d’une plage non surveillée à l’aide d’une embarcation de fortune. Les investigations menées avec ces personnes arrêtées ont permis de découvrir l’existence de contacts avec des barons de nationalités tunisienne, libyenne et africaines qui s’occupent de recruter les candidats à l’immigration clandestine à partir des plages de Annaba, El Tarf, Skikda ou Jijel vers les côtes européennes moyennant 10 à 15 millions de centimes.

Les services de sécurité relèvent une augmentation inquiétante du nombre d’étrangers qui figurent parmi les personnes arrêtées pour «tentative d’immigration clandestine» dont la plupart sont de nationalités tunisienne, syrienne ou africaine.

Depuis le début de l’année en cours, les garde-côtes algériens ont intercepté au moins 500 immigrants en provenance de 11 pays, dont des Libyens, qui étaient sur des embarcations de fortune en partance vers l’Italie, selon la section de Annaba de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH). L’ONG a fait remarquer dans son rapport l’augmentation du nombre d’enfants mineurs qui risquent leur vie dans les bateaux de l’immigration clandestine.

Concernant les étrangers dénombrés originaires de 11 pays, le rapport parle d’identification de Libyens, de Tunisiens, de Marocains, de Maliens et autres.

Ramdane Yacine

 

Comment (9)

    Anonyme
    9 juillet 2017 - 19 h 04 min

    Il n y a aucun racisme , l’Algérie n’a colonisé ni pillé aucun pays .Tous ces immigrants n’ont qu’à s’en prendre à leurs colonisateurs . Les ONG qui critiquent le pays (AI) n’ont qu’à les prendre en charge dans leurs pays respectifs après tout c’est le travail de l’ONU . Notre pays traverse une crise économique ,toutes ses ressources doivent profiter au besoin des seuls Algériens .Mr OUYAHIA ose dire ce que l’Algérien lambda pense (Je préfère mon frère à mon cousin, mon cousin à mon voisin et mon voisin à un étranger ).




    0



    0
    selecto
    9 juillet 2017 - 18 h 11 min

    Il y a un autre dangereux réseau composé de Syriens spécialisés dans le passage de clandestins Syriens en Algérie vers la Libye et les dromadaires algériens pour les courses envoyés depuis la Libye vers Dubaï, les dromadaires algériens sont très très appréciés et se marchandent jusqu’à un million de dollars en Algérie ils sont acheté pour quelque milliers de DA en Algérie., ce trafics se fait en 4X4 aménagés pour leurs transport jusqu’en Libye pour être livrés à des Emiratis en Libye qui les envoie chez eux par cargos ou par bateaux.




    0



    0
      bird
      9 juillet 2017 - 20 h 17 min

      Un dromadaire algérien a un million de dollars ? Fumez du thé et restez éveillé !




      0



      0
    Anonyme
    9 juillet 2017 - 12 h 13 min

    Des libyens des tunisiens à la tête des réseaux d’immigration illégale à partir de l’Algérie??? mais que font les garde-côtes???? pourquoi ne le font-ils pas à partir de la Tunisie et de la Libye???? il faut arrêter toutes ces pourritures d’étrangers (…) et chasser tous les immigrants illégaux subsahariens, marocains tunisiens de notre pays.
    Que font les garde-frontières algériens qui laissent tous ces africains monter vers nos villes du Nord pour les envahir, les enlaidir?? N y a t-il pas des camps de réfugiés aux frontières avec le Mali, la Libye et le Niger? en attendant leur rapatriement dans leur pays respectif, l’Algérie n’a envahi aucun pays ni n’en a colonisé. Alors que font tous ces criminels mendiants, trafiquants, esclavagistes chez nous?




    0



    0
      NASSER
      9 juillet 2017 - 16 h 23 min

      @Anonyme:
      vos écrits puent le racisme , nous ne sommes pas au « palais de la ségrégation » vous devez certainement vous rappelez que durant la guerre de libération la Tunisie et le Maroc ont accueilli nos soldats .et ces migrants ne sont pas tous de voleurs des criminels etc……
      et si on parlait des « Harragas??????




      0



      0
        Droit de réponse
        9 juillet 2017 - 19 h 36 min

        Selon toi nous devons nous taire nous autres algériens concernant les crimes des tunisiens et marocains sur le territoire algérien? sous prétexte que la Tunisie et le Maroc ont aidé l’Algérie à acquérir son indépendance? l’Algérie doit être redevable et se taire même face aux crimes de nos voisins marocains et tunisiens. Comment la Tunisie et le Maroc aient pu aider l’Algérie dans sa lutte contre le colonialisme alors que ces deux voisins n’ont jamais tiré une seule balle contre le colon français? (…) L’Algérie ne doit rien aux (…) voisins (…). Puisqu’au Maroc il y a le rifain et non pas marocain El Khettabi qui a combattu les espagnoles. (…) L’Algérie appartient uniquement à son peuple qui a été seul à libéré l’Algérie (…).




        0



        0
          NASSER
          10 juillet 2017 - 17 h 14 min

          pour faire plus court je parle de l’ aspect HUMANITAIRE, vous tenez un langage « XENOPHOBE » qui est à VOMIR.
          (point FINAL)




          0



          0
    Anonyme
    9 juillet 2017 - 12 h 05 min

    Qui a dit que les migrants représentent un danger pour notre pays?




    0



    0
    Nordesque
    9 juillet 2017 - 11 h 29 min

    Pour commencer le nettoyage, les morocos à la benne, ils s’y sentent bien, par la grâce de leur dieu vivant H’chicha6!.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.