Polaschik : «L’Algérie a fait des choses exceptionnelles au Mali et en Libye»

Polaschik ambassade des Etats-Unis en Algérie
Mme Joan Polaschik estime que la bureaucratie reste très lourde en Algérie. New Press

L’ambassadrice des Etats-Unis d’Amérique en Algérie, Mme Joan Polaschik, a mis en valeur le rôle de l’Algérie dans la stabilisation de la région. Elle a estimé que «l’Algérie a fait des choses exceptionnelles au Mali et en Libye». Elle a jouté que «les Etats-Unis apprécient beaucoup les efforts de l’Algérie dans ce domaine».

A une question sur le climat des affaires en Algérie, la diplomate a estimé que la bureaucratie reste très lourde en Algérie. «C’est difficile d’enregistrer une société en Algérie. Le système bancaire est compliqué», dira-t-elle dans une interview accordée au quotidien Liberté parue aujourd’hui. La diplomate fait savoir que «ce n’est pas seulement l’avis des investisseurs américains, mais aussi d’opérateurs algériens». De plus, elle fait savoir que ces opérateurs constatent «des limitations dans le libre-échange (échanges commerciaux) et dans le transfert des bénéfices des sociétés américaines implantées en Algérie. Et le fait que le dinar ne soit pas convertible constitue une difficulté pour ces investisseurs».

A propos de la règle 51/49 dans l’investissement, Mme Polaschik fait savoir que c’est un peu plus compliqué. «C’est une question compliquée. Il y a des compagnies américaines comme General Electric qui sont à l’aise, que la 51/49 ne dérange pas. Mais, pour les autres sociétés, surtout les PME américaines, c’est une difficulté. C’est compliqué pour ces PME américaines de s’engager en Algérie avec la 51/49. Si l’Algérie veut ouvrir son économie, je pense qu’elle va attirer encore plus d’investissements si cette règle est assouplie.»

Par ailleurs, la représentante américaine a fait savoir qu’il y a une volonté mutuellement partagée d’aller au-delà du partenariat dans les hydrocarbures et dans la lutte antiterroriste dans les relations bilatérales. Elle citera comme exemple le partenariat en cours dans le domaine agricole ainsi que celui entre Sonelgaz et General Electric.

A propos des priorités de l’Administration Trump et leur impact sur les relations algéro-américaines, l’interviewée considère qu’elles sont toujours les mêmes, à savoir la lutte contre le terrorisme. «Et l’Algérie est un partenaire excellent dans ce domaine. Parce qu’elle a malheureusement vécu une expérience assez difficile. La priorité pour l’Algérie est la promotion de la sécurité régionale. Tout ce que fait l’Algérie pour promouvoir la paix au Mali et en Libye est très important», dira-t-elle. Autre priorité, la promotion d’une croissance économique. «C’est la même priorité en Algérie», note-t-elle. «Les membres du gouvernement algérien m’ont toujours dit qu’il faut développer le partenariat dans l’esprit gagnant-gagnant. C’est le même but pour le président Trump. A mon avis, les relations entre l’Algérie et les Etats-Unis vont continuer dans la même direction. Je ne vois que de bonnes choses à l’avenir dans le domaine du partenariat algéro-américain», dira-t-elle en guise de conclusion.

Ramdane Yacine

Comment (14)

    salim samai
    12 juillet 2017 - 8 h 35 min

    Son Excellence Mme Polaschik a fait, je crois, un travail constructif durant son mandat.
    Les USA, dans l´interet MUTUEL des uns et des autres, doivent se DISSOCIER de la Relation actuelle á SENS UNIQUE Israel-USA.
    La Securite, le Prestige, la CREDIBILITE des USA et toutes les relations Arabo/Islamo-Americaines en decoulent! Tous les conflits de l´Occident au M.Orient en sont la consequence DIRECTE car la Strategie US au M.Orient est dictee par Israel et ses Think Tanks Washingtoniens.




    0



    0
    Otto
    12 juillet 2017 - 0 h 38 min

    Les crédules croient toujours au père Noël à ce que je vois.
    Cette ambassadrice à été nommé du temps d’obouama, le négro de service qui a largement contribué à la désintégration de la Lybie voisine.
    Si aujourd’hui L’Algérie déploie des efforts considérable pour sécuriser ses frontières, des efforts aussi bien humains que matériels et par voie de conséquence financiers, c’est en partie à cause des mangeurs de grenouilles, de rosbif mais également des cow-boys qui jubilaient quand kadhafi à été assassiné.
    Donc, les états d’âme de cette « diplomate » d’origine polonaise, elle peut toujours se tartiner avec.
    L’Algérie, à travers ses institutions devrait demander à ces pays va t’en guerre de mettre la main au portefeuille pour soulager l’effort de nos corps constitués et de chasser eux mêmes les terroristes qu’ils ont ramené dans la région, notre armée n’est pas là pour nettoyer la région des terroristes que ces pays ont largement fait venir à nos portes. Notre sécurité nationale à été grandement mis à l’épreuve à cause des américains et des européens, il faut que cela cesse et il faut le faire savoir à tout le monde.
    En fait, cette ambassadrice espérait que le printemps americano-sioniste entre par la grande porte à Alger, pour ensuite nous imposer des barbus comme étant les représentants légitimes du peuple et tout de suite après, signer des contrats à long terme d’exploration et d’explotation du sous sol algérien par des entreprises yankees, mais les dessins machiavéliques des laboratoires n’ont pas pris en Algérie, alors cette oiseau de malheur retourne sa veste et loue les mérites des services algériens, après quoi !!! Après avoir voulu faire de l’Algerie un Irak bis, on vous crache dessus en guise d’au revoir, au plaisir de ne jamais vous revoir.
    Le prochain ambassadeur fera exactement la même chose, essayer de déstabiliser l’Algérie coûte que coûte, et si le scénario ne prend pas, il dira une semaine avant de quitter Alger que la coopération anti terroriste est exemplaire, et blablabla….




    0



    0
      Anonyme
      12 juillet 2017 - 13 h 58 min

      Effectivement, tel est la réalité




      0



      0
    Anonyme
    11 juillet 2017 - 20 h 32 min

    mme polaschik adore deb khaled , d’ailleurs elle était aux premières loges à son concert , elle danse bien mme l’ambassadrice , on se faisait une autre idée de vos soirées mme Polaschik!!;<))) You seem to be happy in our country dear madame , we hope you'll be true with us…




    0



    0
    derbal
    11 juillet 2017 - 19 h 51 min

    PLUS LA CAROTTE EST GROSSE PLUS GROS EST LE BATON




    0



    0
    y en a marre
    11 juillet 2017 - 17 h 20 min

    Bonjour Mosanto, bonjour les OGM, bonjour les dégâts
    Pauvre notre Sahara
    On ouvre grands nos bras au loup




    0



    0
    Rayés Al Bahriya
    11 juillet 2017 - 15 h 19 min

    Oui mais qui a créé le G.M.O et le grand projet Eratz Israël ?

    Il faut régler les questions palestiniennes et Sahraoui madame l’embrasse adoratrice. ..

    On connais le jeux des puissances dans la région afrik du Nord. ..sahel et continentale et au Yémen.

    L’Algérie a été la cible des puissances et on payé cher le tribu de la lutte anti terroriste.

    Oui un Pays seul , État, nation , unis contre les hordes de l’international terroriste. …

    On ne veut recevoir de leçons de personnes .

    Trump a le courage et le leadership et le charisme . Mais les lobbys sont une menace pour votre nation et votre

    États unis.

    (…)




    0



    0
      bird
      11 juillet 2017 - 18 h 38 min

      Allez un petit effort intellectuel ,rédigez – nous cela en français correct ,c’est incompréhensible .




      0



      0
        Anonyme
        12 juillet 2017 - 5 h 28 min

        avoue bird, c’est le fait que le commentaire s’en prenne à israel qui t’as fait sortir de tes gonds! cha3 pour toi !




        0



        0
    Jugurthajubak
    11 juillet 2017 - 15 h 04 min

    Madame,
    Vous dites « Je ne vois que des bonnes choses à l’avenir dans le domaine du partenariat algéro-américain »
    les bonnes choses pour l’Algérie ou pour l’Amérique?




    0



    0
    y en a marre
    11 juillet 2017 - 14 h 01 min

    ils tuent ils pillent les richesses des autres et viennent nous bassiner
    Au diable bande d’assassins




    0



    0
    Dr Knock
    11 juillet 2017 - 12 h 43 min

    En Lybie et au Mali seulement ?
    Lingiri fait des choses exceptionnelles en tout et partout ! Inana balladou el mou3djizètes !




    0



    0
    Rayés Al Bahriya
    11 juillet 2017 - 12 h 21 min

    Oui mais qui a créé le G.M.O et le grand projet Eratz Israël ? Il faut régler les questions palestiniennes et Sahraouie madame l’ambassadrice. On connait le jeu des puissances dans la région d’Afrique du Nord, au sahel et au Yémen. L’Algérie a été la cible des puissances et on payé cher le tribu de la lutte antiterroriste. Oui un Pays seul , État, nation uni contre les hordes de l’internationale terroriste.
    On ne veut recevoir de leçons de personne. Trump a le courage, le leadership et le charisme . Mais les lobbys sont une menace pour votre nation. (…)




    0



    0
    Zombretto
    11 juillet 2017 - 12 h 12 min

    En bref, la seule optique dans laquelle l’Algérie est vue par les USA et les autres pays développés est la possibilité qu’elle puisse plus ou moins jouer un rôle plus ou moins mineur dans la lutte contre le terrorisme islamiste au Sahel. C’est à dire qu’ils veulent faire jouer à l’Algérie le rôle de chien de garde dans leurs terrains de chasse privés. Autrement, l’Algérie n’existe pas pour eux.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.