Omar Ghrib démis de ses fonctions de directeur général du MC Alger

Ghrib
Omar Ghrib. New Press

Le conseil d’administration du MC Alger a annoncé avoir mis fin aux fonctions du directeur général du club de Ligue 1 algérienne de football, Omar Ghrib, remplacé provisoirement par Djamel Merbout, indique un communiqué de cette instance au terme de sa réunion tenue jeudi soir. «Après évaluation de la saison sportive 2016-2017 de toutes les catégories du MCA, sur les plans sportif et disciplinaire, ainsi que l’examen de la situation de la société sportive du club, il a été décidé de mettre fin, à compter de ce jour, aux fonctions d’Omar Ghrib du poste de directeur général de la société», explique le communiqué signé par le président du CA, Zaïd Ladj.

Le flou persistait depuis la fin juin dernier autour de l’avenir de Ghrib dans les hautes sphères du Doyen. Ce responsable avait annoncé d’abord sa démission de son poste, avant que Ladj n’évoque plutôt sa mise en congé. Ghrib, suspendu à vie de toutes activités liées au football par la fédération algérienne de la discipline lors de l’été 2013, a été gracié en février 2016, d’où son retour aux affaires du Mouloudia, un retour couronné quelques mois plus tard par le trophée de la Coupe d’Algérie remporté par son équipe.

Au cours du défunt exercice, le MCA a terminé à la deuxième place en championnat et s’est fait éliminer en demi-finales de la Coupe d’Algérie. Le club est toujours en course en Coupe de la Confédération africaine où il va affronter le Club africain de Tunis en septembre prochain dans le cadre des quarts de finale. Par ailleurs, le CA du MCA s’est engagé à «mettre tout en œuvre pour assurer, durant cette période, le bon fonctionnement des activités sportives du club», a conclu le communiqué.

La formation phare de la capitale a enregistré jeudi l’arrivée de l’ex-attaquant de l’USM Bel-Abbès (Ligue 1), Sofiane Balegh, par lequel le club a ouvert le bal en matière de recrutement. Côté départs, deux éléments ont été officiellement libérés, à savoir le gardien de but Chemseddine Boussouf et l’attaquant Antar Djemaouni.

R. S.

Comment (2)

    BA3zrine
    16 juillet 2017 - 22 h 48 min

    Il a pris pérpète comment il pouvait être gracié ? C’est la faute à l’État qui laisse faire ce genre de dirigeants , d’ailleurs il n’y a pas que lui, on a bien assisté récemment à la réunion des présidents de club et tout le monde a constaté le numéro de cirque, la palme d’or revenait au président de Biskra quand il a avoué avoir arrangé des matchs avec tout le monde.Dans un état de droit, le procureur de la république aurait été saisi et des poursuites enclenchées contre tous ces présidents. Qu’a t on vu? Rien bien-sûr, tout va bien, le cirque peut continuer.




    1



    0
    Anonymous
    14 juillet 2017 - 12 h 53 min

    Le Conseil d’Administration est présidé par l’unique propriétaire du club, Sonatrach. Comme Sonatrach est propriété à 100% de l’Etat, c’est donc l’Etat lui-même représenté par le ministre des sports, Ould Ali, qui a été à la manoeuvre pour dégommer ce fantasque président fort en gueule et faible en gestion. Avec cette destitution, il ne reste à cet étrange (ghrib) phénomène (de foire) qu’à présider le comité des supporteurs du MCA




    1



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.