Quels espoirs pour l’Algérie pour la CAN-2021 ?

Algérie CAN-2021
L’Algérie est champion d’Afrique de football. KelvinStuttard, CC0

La CAN-2021 n’aura lieu que dans un an et pourtant toute l’Afrique semble déjà se préparer pour cet événement sportif incontournable. Et c’est particulièrement vrai aux quatre coins de l’Algérie. Il faut dire que, vu le scénario rêvé de la dernière Coupe d’Afrique des Nations, qui s’est soldé sur le triomphe de l’équipe d’Algérie, sacrée championne d’Afrique face au Sénégal, c’est tout le pays qui se surprend à rêver d’un nouveau sacre dans quelques mois. Mais quelles sont réellement les chances des Fennecs ? Il est l’heure de faire le point, à onze mois du lancement de la CAN-2021, qui se jouera (normalement) au Cameroun.

Une équipe algérienne en grande forme

Beaucoup d’Algériens vous le diront, la sélection nationale a rarement été aussi puissante qu’elle ne l’est aujourd’hui. Et tout est arrivé très soudainement. C’est bien simple, l’an dernier, à cette époque, peu nombreux étaient ceux qui étaient prêts à prédire une victoire algérienne à la CAN. Et pourtant, à présent, grâce à de récentes performances très convaincantes et grâce à un groupe solide, l’équipe de football d’Algérie fait indéniablement partie des favoris sur les plus grands sites de paris sportifs, avec notamment une victoire contre le Zimbabwe à portée de main en ce qui concerne les éliminatoires de la CAN à venir. Alors, comment en est-on arrivé là ?

En s’imposant comme championne d’Afrique en juillet dernier, l’équipe d’Algérie a gagné 28 places dans le classement mondial de la Fédération internationale de football, pour se hisser à la quarantième position. Depuis décembre 2019, l’équipe pointe même à la 35e place. Si les Fennecs ont autant progressé dans le classement global, c’est parce qu’ils ont tout simplement enregistré la plus grande progression en termes de points (117 au total) de toutes les sélections inscrites au classement FIFA. Des points récoltés grâce à une compétition parfaitement maîtrisée. C’est indéniable, l’équipe algérienne a offert du beau football à tous les spectateurs de la CAN-2019, avec un football offensif plaisant associé à une défense solide.

Pour beaucoup, la réussite de l’équipe algérienne repose en grande partie sur son coach, Djamel Belmadi, surnommé le «nouveau prophète», ni plus ni moins. C’est vous dire l’amour que portent les passionnés du ballon rond pour cet entraîneur reconnu à la fois pour son habileté à unir son groupe, pour la justesse de ses choix et pour son intelligence tactique. Il faut dire que, au moment de son arrivée en août 2018, les Fennecs étaient au plus bas. Sans titre depuis des décennies et voyant les coaches défiler sans que rien ne change, les joueurs comme la direction de la Fédération algérienne de football et les supporters avaient de quoi être démoralisés. Heureusement, en à peine 11 mois, Djamel Belmadi a tout changé et a permis à son groupe de ramener la plus belle coupe d’Afrique à la maison, 29 ans après le premier et unique sacre.

L’Algérie est sur le toit du monde

 

Possible de viser le doublé ?

On le sait, les gagnants d’une compétition sont toujours attendus au tournant. Les Fennecs, finalement peu habitués à ce type de pression puisqu’ils n’ont remporté la CAN qu’une seule fois auparavant, vont devoir se montrer solides pour résister à la concurrence et avoir une chance de s’imposer une seconde fois d’affilée. Ce qui est rassurant, c’est que, au cours de son histoire, la sélection s’est hissée plusieurs fois dans le carré de tête. Au total, l’Algérie a fait partie sept fois des quatre dernières équipes en lice pour le titre de champion d’Afrique. Alors, pourquoi pas encore une fois en 2021 ? Cela semble à portée de main puisque l’équipe devrait sensiblement rester la même d’ici la CAN. Le capitaine Ryad Mahrez, très reconnaissant du travail de Djamel Belmadi, devrait rester aux commandes de l’équipe, qui compte des talents impressionnants comme par exemple Madjid Bougherra, considéré comme l’un des dix meilleurs joueurs algériens de tous les temps. Mais encore faut-il réussir à se qualifier pour la compétition !

A ce sujet, les Fennecs semblent bien partis : pour le moment, les éliminatoires se passent au mieux pour l’équipe d’Algérie, avec deux victoires en deux matches, dont une très rassurante (5-0) contre la Zambie en novembre dernier. Les prochaines rencontres, contre le Zimbabwe, auront lieu en mars prochain. Si l’équipe nationale remporte ces deux parties, le chemin vers la CAN-2021 et vers le rêve d’un second sacre successif sera à portée de main. Un rêve déjà réalisé par le passé par le Ghana, le Cameroun et l’Egypte. Aux Fennecs d’écrire la suite de leur histoire… tout en gardant un œil sur un autre rêve qui semble accessible : se qualifier pour la phase finale de la Coupe du monde 2022 au Qatar. Pour cela, il faudra triompher dans la deuxième phase des éliminatoires de la zone Afrique en battant le Burkina Faso, le Niger et Djibouti.

C. P.

Comment (4)

    Kahina-DZ
    5 mars 2020 - 14 h 51 min

    Beaucoup de pays ne voudront pas une 2eme coupe pour l’Algérie.
    Le sabotage a déjà commencé…La date de la compétition a été décalée pour la période d’hiver = empêcher les internationaux Algériens d’y participer…C’est la seule explication !?

    Mon opinion a moi
    23 février 2020 - 13 h 12 min

    On s’en fiche de la coupe d’Afrique qui a perdu de sa gloire il y a bien des lustres, faut une qualification en coupe du monde et atteindre les quarts de final voila un objectif qui peut propulser le foot algerien vers l’avant!!

    La charrue avant les boeufs.
    23 février 2020 - 11 h 09 min

    La CAN est secondaire, en comparaison à d’autres priorités plus important et urgente qu’une compétition sportive .
    Les soins, le travail, l’habitation, l’éducation.
    Voilà ce qui est prioritaire pour les algériens et algériennes.

    2
    1
      Kahina-DZ
      5 mars 2020 - 14 h 47 min

      Pourquoi ne pas cibler la réussite dans tous les domaines ?? C’est quoi ce verre mi-vide ?? Il faut remplir tout le verre !!
      On veut la coupe d’Afrique et la coupe du monde…On veut aussi des hôpitaux , des écoles, du travail et de l’habitat pour tous..etc
      Il faut hausser la barre de nos ambitions ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.