Le Quai d’Orsay ouvre sa chaîne au Polisario : la France lâche-t-elle Rabat ?

Mohammed VI, Maroc, Makhzen, Rabat
Le roi du Mroc Mohammed VI lors d'une de ses nombreuses visites à Paris. D. R.

Jusque-là connus pour servir de courroie de transmission aux thèses coloniales marocaines et pour être acquis au Makhzen lorsqu’il y a des tensions entre l’Algérie et le Maroc, les médias français commencent à porter un intérêt de plus en plus marqué à la question sahraouie.

Cet intérêt s’est manifesté ces derniers jours à travers la couverture, par de nombreux journaux et chaînes de télévision hexagonaux des activités estivales d’enfants sahraouis se trouvant actuellement en région parisienne et à Nantes, à l’invitation de familles françaises et d’ONG humanitaires dans le cadre d’un programme baptisé «Des vacances en paix». Même la très pro-marocaine chaîne de télévision France24, connue pour obéir au doigt et à l’œil au Quai d’Orsay, a promené ses caméras dans les foyers français ayant accueilli ces petits Sahraouis venus en grand nombre des camps de réfugiés de Tindouf.

Vendredi 14 juillet, le Parisien et l’édition nantaise du journal Ouest France (plus grands tirages de la presse française) ont consacré de longs articles aux 150 bambins sahraouis auxquels des familles françaises ont fait découvrir leur région et à l’accueil «chaleureux» qui leur a été réservé. Le reporter de Ouest France a même passé du temps avec les jeunes invités sahraouis afin de relater les activités qui leur sont proposées. Des activités au cours desquelles, mentionne-t-on, le drapeau sahraoui était omniprésent.

Dans une déclaration au Parisien, Séverine Peter, adjointe de la responsable des relations internationales de la commune d’Ivry sur Seine,  une localité qui a reçu plusieurs dizaines de Sahraouis, s’est engagée à mettre ses jeunes invités dans les meilleures conditions possibles et à «offrir le soutien humanitaire et politique nécessaire à la juste cause du Sahara Occidental».

A l’exception d’ONG qui se comptent sur les doigts d’une seule main mais qui sont néanmoins connues pour leur engagement en faveur des droits du peuple sahraoui, rares sont les responsables français ayant tenu jusque-là un discours aussi «engagé». Ce changement de tonalité peut peut-être renvoyer à un recentrage de la politique française vis-à-vis du conflit sahraoui. Un recentrage qui déboucherait sur un lâchage en règle du Makhzen, qui semble devenir au fil du temps un trop lourd fardeau à porter pour la France. Même s’il est encore trop tôt pour répondre clairement par l’affirmative, ces éléments pourraient expliquer, à tout le moins, l’intérêt porté par les médias français à la crise du Rif qui va bientôt boucler son dixième mois. La couverture sans concession des événements par France 24 a d’ailleurs provoqué une crise de nerfs à Mohammed VI, qui a dû faire l’impasse sur le 29e sommet de l’Union africaine où ses diplomates ont été humiliés par… la diplomatie sahraouie.

Sadek Sahraoui

Comment (38)

    الهوارية في كندا
    17 juillet 2017 - 21 h 53 min

    Le journal gratuit Métro de Montréal a écrit un article ce matin sur Momo6
    http://journalmetro.com/opinions/angle-mort/1170399/maroc-printemps-berbere/




    0



    0
    Le Patriote
    17 juillet 2017 - 21 h 49 min

    @ H-B 17 juillet 2017 – 16 h 02 min
    Merci pour ce lourd réquisitoire contre la narco-monarchie royaume de la pédophilie et de la prostitution en tous genres. Mais ton pseudo (HB) ne nous est pas familier. Anonymous répondait @ WXafdi, encore un autre célèbre inconnu tout comme Anonymous. Merci de nous en dire plus.




    0



    0
    Le Patriote
    17 juillet 2017 - 8 h 32 min

    Je ne cesse de dire et redire que l’indépendance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple et que tout le reste n’est que du bla bla bla et une perte de temps.




    1



    0
    Wafdi
    16 juillet 2017 - 13 h 23 min

    Le gouvernement Algérien fait tout pour noyer la mauvaise gestion qui devient plus évidente avec la baisse du prix du pétrole. Algériens serrez vous la ceinture bientôt il n’y aura plus de pain.




    1



    1
      Anonymous
      16 juillet 2017 - 15 h 05 min

      toi l’islamiste tu n’auras pas besoin de ceinture puisque tu portes la 3abayya que tes maîtres saoudiens t’ont offert




      2



      0
        H-B
        17 juillet 2017 - 16 h 02 min

        DU VENT AGENT DU MAKHNEZ MYTHOMANE QUI PREND SES RÊVES POUR DES REALITES. MALHEUREUSEMENT POUR VOUS LA REALITE EST TOUT AUTRE QUE CELLE DE VOTRE MONDE IMAGINAIRE AUQUEL LE MAKHNEZ VOUS ENFERME ET TOUTES LES COULEUVRES QU’ILS VOUS FONT AVALER. OCCUPEZ VOUS DE VOS FESSES PUANTES, TOUT LE MONDE SAIT QUE C’EST LE MAROC QUI CROUPIT DANS LA MISERE ET LA FAMINE. ALORS NE VENEZ PAS TRANSFERER LA REALITE DESASTREUSE DE VOTRE ROYAUME A L’ALGERIE. VOTRE FIN EST PROCHE, PLUS PERSONNE NE VIENT A VOTRE SECOURS, VOS MECENES FRANCAIS VOUS ONT LÂCHES DEPUIS DEJA UN BON MOMENT ET LES MONARCHIES DU GOLFE ONT DESORMAIS D’AUTRES CHATS A FOUETTER QUE DE CONTINUER A FINANCER LA SURVIE DE VOTRE MONARCHIE ET VOTRE OCCUPATION INDUE DU SAHARA OCCIDENTAL. CONTRAIREMENT AU MAROC OU ELLE SEVIT DEPUIS TOUJOURS, LA FAMINE N’APPARAÎTRA JAMAIS EN ALGERIE. ON NE CREVE PAS DE FAIM COMME CHEZ VOUS AU MAROC, ON NE VIT PAS AU MOYEN ÂGE COMME CHEZ VOUS. VOUS POUVEZ ÊTRE CERTAINS QUE CHEZ VOUS AU MAROC CELA FAIT DEPUIS BELLE LURETTE QUE LA CEINTURE NE VOUS SUFFIT PLUS A RESISTER A VOTRE MISERE GALOPANTE. DANS TROIS ANS LE MAROC SERA L’UN DES PAYS LES MOINS AVANCES ALORS QUE DANS LE CAS DE L’ALGERIE LA BANQUE MONDIALE A CONFIRME L’AISANCE DE LA SITUATION SOCIALE DE NOTRE PAYS, PAUVRETE EN CONSIDERABLE RECUL DEPUIS 18 ANS, BIDONVILLES ERADIQUEES, PREMIER PAYS EN AFRIQUE, PRODUCTION DE LOGEMENTS PLUS ELEVE QUE LES AUTRES PAYS D’AFRIQUE. VOTRE ROYAUME MOYENAGEUX LUI A DES MILLENAIRES DE RETARD DANS TOUT CELA ET TOUS LES AUTRES DOMAINES.

        TENEZ POUR VOUS.
        (UN) HEBDOMADAIRE FRANÇAIS (…) RECONNAÎT
        « Les Algériens vivent mieux qu’il y a quinze ans »

        Leurs dépenses ont été multipliées par 2,9 de 2000 à 2011
        Leurs dépenses ont été multipliées par 2,9 de 2000 à 2011
        L’enquête citée évoque les projets et infrastructures avec chiffres et statistiques à l’appui.
        L’article publié hier dans les colonnes du quotidien français le Point revient sur la situation confortable de l’Algérie et évoque également les immenses chantiers lancés depuis 2003. L’article cite l’enquête menée en novembre 2013 par l’Office national des statistiques (ONS) sur le niveau de vie des ménages, qui a fait ressortir que «l’Algérie a réalisé plus d’infrastructures en dix ans, entre 2003 et 2013, qu’en quarante ans, entre 1962 et 2002». L’article indique que l’enquête est venue confirmer ce que les nouveaux paysages urbains laissaient deviner. Il évoque les logements, barrages, usines de dessalement d’eau de mer, les routes, autoroutes, générateurs électriques, métro, tramways, équipements publics divers et souligne que «l’Algérie est devenue un immense chantier».
        L’enquête de l’ONS avait indiqué que «les Algériens vivent mieux qu’il y a quinze ans, leurs dépenses ont été multipliées par 2,9 de 2000 à 2011». La même enquête a dressé les raisons qui expliquent cette amélioration du niveau de vie. La première est la diminution du chômage qui a reculé de près de 20 points en onze ans pour passer officiellement sous la barre des 10%. La deuxième est l’accroissement de l’urbanisation: 69% des Algériens vivaient en ville en 2013 contre 58% en 2000. La troisième raison est la réduction des inégalités sociales en une décennie grâce à la hausse des salaires de la Fonction publique et des transferts sociaux (28% du PIB en 2012). L’article note que «cette amélioration du niveau de vie de l’Algérien moyen est visible dans les rues» ajoutant qu’en 2012 les Algériens ont acheté 443.000 voitures neuves, plus que les Polonais et les Portugais réunis.
        Et en février dernier, poursuit l’article, le Touring Club d’Algérie (TCA), a acheté 2 500 séjours au Brésil pour la Coupe du monde de football où «les Verts» sont qualifiés. A 4000 euros le forfait le moins cher, TCA redoutait de ne pas les écouler. «Ils ont été vendus en dix jours» souligne l’article. Selon le sociologue Saïd Derrache, cité par le quotidien français «le rebond de la natalité en 2013, avec +7,5% de naissances sur 2012, est très probablement une autre conséquence du mieux-vivre, mais aussi de l’accès plus facile au logement qui explique que l’âge moyen du mariage des jeunes femmes soit repassé sous la barre des 30 ans».

        TENEZ POUR VOUS SINSITRE PETIT COCO

        Rapport: le Maroc parmi les pays les plus pauvres de la planète

        Le Maroc occupe la 119e position sur 184 pays, selon une étude basée sur des données du Fonds monétaire international (FMI).

        Le Maroc fait partie des pays les plus pauvres du monde, selon un rapport de Global Finance. En effet, en compilant des données du Fonds Monétaire International (FMI) sur la période 2009-2013, le magazine financier américain a dressé un classement des pays les plus riches du monde, mais également les plus pauvres.

        Pour ce classement, Global Finance utilise deux méthodes: le produit intérieur brut (PIB) par habitant de chaque pays, et la Parité de pouvoir d’achat (PPA), qui vise à analyser le coût de la vie et le taux d’inflation dans un pays. La PPA sert ainsi à comparer les niveaux de vie entre les différents pays.

        Sur la base de ces éléments, les trois premiers pays les plus riches du monde sont, respectivement, le Qatar avec un PIB par habitant de 105.091 dollars $ en 2013, le Luxembourg (79.539 $) et Singapour (61.567 $). Les autres pays du top 10 sont la Norvège (56.663 $), Brunei (55.111 $), Hong-Kong (53.432 $), les États-Unis (51.248 $), les Émirats Arabes Unis (49.883 $), la Suisse (46.474 $) et l’Australie (44.073 $).

        Quant au Maroc, il arrive en 119e position sur 184 pays au classement de Global Finance. Avec un PIB par habitant de 5.537 $ (environ 54.798 DH) en 2013. Cependant, plutôt que d’être positive, cette position du royaume le place parmi les pays les plus pauvres du Monde. En effet, le PIB par habitant est parmi les plus bas du classement.
        Dans le Maghreb, le Maroc est plus pauvre que la Libye (69e; 14.474 $), la Tunisie (89e; 10.200 $), l’Algérie (102e; 7.736 $), ne devançant que la Mauritanie (150e; 2.230 $).
        La République Démocratique du Congo (RDC), avec un PIB par habitant de 394 $ occupe la 184e et dernière position.

        LE MAROC EST DANS UNE SITUATION SECURITAIRE, SOCIALE, ECONOMIQUE, POLITIQUE EXPLOSIVE ET CHAOTIQUE ET VOUS AVEZ ENCORE LE CULOT DE VOUS INGERER DANS NOS AFFAIRES ALORS QUE LA SITUATION EN ALGERIE EST 1000000000000000 FOIS PLUS AISEE QUE VOUS SUR TOUS LES PLANS. AU CONTRAIRE, LA CHUTE DU COURS DU PETROLE PENALISE LE MAROC CAR PLUS PERSONNE NE POURRA VENIR A VOTRE RESCOUSSE. ALORS QUE L’ALGERIE QUE LE COURS DU PETROLE SOIT TRES BAS OU TRES ELEVE, ON NE SOMBRERA PAS DANS LA FAMINE. MALHEUREUSEMENT NOUS UNE SOMMES UNE FABULEUSE EXPLOSION POUR VOTRE PLUS GRAND DEPLAISIR QUI VOUS ENRAGE. VOUS LES MAROCAINS VOUS N’AVEZ JAMAIS EU DE NOURRITURE ET MAINTENANT VOUS N’AVEZ PLUS DE CARBURANT. VOUS VENEZ TOUS VOUS INSTALLER EN ALGERIE TELLEMENT CHEZ VOUS C’EST MISERABLE, LE CONTRAIRE EST INEXISTANT, AUCUNS ALGERIENS NE VIENT S’INSTALLER AU MAROC.
        Dossier : Le scénario vénézuélien menace l’économie Marocaine

        Les échanges extérieurs du Maroc ont été marqués par une aggravation du déficit de la balance commerciale de 20,6% au premier trimestre 2017, s’établissant à plus de 45,46 milliards de dirhams (MMDH), contre environ 37,69 MMDH un an auparavant, selon l’Office des changes.

        Cette aggravation est due à l’augmentation des importations (+9,9%), plus importante que celle des exportations (+3%), explique l’Office des changes, qui vient de publier ses indicateurs préliminaires du mois de mars 2017, notant que le taux de couverture des importations par les exportations s’est situé à 56,9%, contre 60,8% à fin mars 2016.

        L’accroissement des importations à 105,60 MMDH est essentiellement attribuable à l’augmentation des achats de produits énergétiques (+56,4%), notamment le gas-oil et fuel-oil (+86%), de biens d’équipement (+11,7%) et de produits bruts (+8,6%).

        Dépréciation du Dirham marocain

        Le Maroc prévoit d’entamer en juin le processus de libéralisation du dirham, a annoncé le gouverneur de la banque centrale mardi, avançant ainsi le calendrier pour un pan essentiel du programme de réformes économiques conclu avec les créanciers internationaux du pays.

        Autrement dit, le Maroc a décidé de rentrer dans un processus de dépréciation de sa monnaie, comme ce fut le cas en Egypte, afin de tenter de résister à l’effondrement économique qui pointe le bout de son nez. Cette dépréciation engendrera une baisse sévère du pouvoir d’achat d’une population qui compte déjà 15.5% de personnes en situation d’extrême pauvreté.

        Une dette extérieure insoutenable !

        Le poids de la dette réelle, en incluant la dette garantie par l’Etat contractée par les entreprises publiques, est de 81% du PIB au Maroc. Une dette énorme qui s’élèverait à prés de 82 milliards de dollars, faisant ainsi du Maroc le pays le plus endetté du continent Africain. Cette dette est insoutenable et insupportable.

        La soutenabilité de la dette ne peut être réduite à des projections économiques abstraites. Le remboursement de la dette est une hypothèque qui pèse sur les 3 millions de Marocains. Ces citoyens payent directement cette dette avec la sueur de leur front, leurs salaires, l’avenir de leurs enfants. Chaque marocain paie chaque année au titre du service de la dette 7000 DH/marocain- l’équivalent de 700$. Qu’il soit un enfant, une personne âgée, un chômeur, femme, toutes les catégories de la population paient cette dette.

        Le service de la dette absorbe une partie importante des ressources nécessaires pour les besoins en éducation, santé, logement décent, investissement dans les infrastructures publiques de base, les programmes nécessaires à la croissance économique et au développement social, … C’est pour cette raison que la dette publique est insoutenable et insupportable.
        LE SINISTRE CAFARD DU MAKHNEZ PREOCCUPEZ VOUS DE VOTRE SITUATION MISERABLE SANS LENDEMAIN. C’EST QUAND MÊME UN MIRACLE QUE MALGRE VOTRE EXTREME PAUVRETE VOUS ARRIVEZ A VENIR ICI COMMENTER SUR LE WEB , MAIS DEMAIN VOUS NE SEREZ PLUS EN MESURE DE LE FAIRE TELLEMENT VOTRE MISERE S’AGGRAVE EN PERMANENCE. FAITES QUELQUE CHOSE D’INTELLIGENT, ALLEZ VOUS SOULEVER CONTRE INFÂME DICTATURE FEODALE, VOUS EN AVEZ FORT BESOIN, VOUS CREVEZ DE FAIM ET DE SOIF ET MALGRE VOTRE FAIBLESSE VOUS ÊTES OBLIGES DE VOUS PROSTERNER. TELLEMENT VOUS NE TIENDREZ DEFINITIVEMENT PLUS LE COUPS TELLEMENT VOUS ETES EN MANQUE DE VITAMINES, PROTEINES ET CALCIUMS A CAUSE DE LA FAMINE QUI VOUS TUE AU QUOTIDIEN.




        2



        0
        H-B
        17 juillet 2017 - 16 h 24 min

        COMBIEN DE MALHEUREUX PETITS DIRHAMS AVEZ-VOUS REUSSIS A RECOLTER LORSQUE VOUS AVEZ MENDIES POUR VENIR SUR INTERNET ET POLLUER CETTE ESPACE? AU STADE AVANCE DE VOTRE MISERE, MÊME LA MENDICITE VOUS NE SEREZ DEMAIN PLUS EN MESURE DE LA PRATIQUER, CAR PLUS AUCUNS PASSANTS N’AURA UNE SEULE PIECE A VOUS DONNER.




        1



        0
    صالح/الجزائر
    16 juillet 2017 - 8 h 51 min

    je croix que le lachage a commence juste après les élections présidentielles françaises . Avant ces élections la carte géographique du Sahara occidental portait , sur l’écran de la très pro-marocaine chaîne de télévision France24, connue pour obéir au doigt et à l’œil au Quai d’Orsay, la même couleur que la carte du royaume du Makhzen marocain . Quelque temps après , pour des raisons qui reste au temps futur de les définir , les couleurs ne sont plus les mêmes . Mais la journaliste , A. Nait S. , d’origine marocaine poursuit son même alignement sur les positions du pays des  » طحن أمو  » , cad à ne servir que la monarchie alaouite du commandeur des croyants  » le Roi Prédateur « .




    1



    0
    Rachid Djha
    15 juillet 2017 - 21 h 53 min

    Il est certain que les choses vont commencer à changer avec la disparition du radar politique des plus importants soutiens au Roitelet M6 dans sa colonisation du Sahara occidental et qui sont Clinton, Sarkozy et Hollande.




    1



    0
    Namnami
    15 juillet 2017 - 20 h 56 min

    Les pauvres ONG françaises,médias pourris ,achetés,,ils pensent aux pauvres Sahraouis mais jamais aux palestiniens,Yemenites que ronge le cholera,aux Nigérians (avec BoKoHaram) sur le dos,mais ils leurs vendent quand mème des armes ‘De qui vous vous fouttez. (…)




    1



    1
    Abdel
    15 juillet 2017 - 20 h 25 min

    Tant que les sahraouis ne retrouvent pas les pays dans son intégralité, les fourmis ne peuvent rien faire face au dinosaures.
    Lalla frança ne va pas lâcher l’enfant qu’elle a chié, qui plus est, c’est un bon chien d’attaque pour tous les sales coups à travers la planète.




    1



    0
    Anonymous
    15 juillet 2017 - 19 h 53 min

    La photo de la majestueuse enflure, 4è fortune du monde est à comparer avec celle illustrant l’article: « Londres vend des armes aux Al-Saoud pour commettre des crimes au Yémen ». Cette insoutenable photo du petit yéménite conséquence des bombarde’ments depuis 5 mois du Yémen par la coalition menée par l’Aarabie de Saoud avec la participation zélée du Maroc, pour anéantir et detruire ce petit pays dont le seul tort a été de refuser l’hégémonie des Wahabites.




    2



    0
    TARZAN
    15 juillet 2017 - 18 h 09 min

    attention au relâchement du polisario dans sa demande du referendum, si la france fait semblant de s’intéresser au polisario c’est parce qu’elle a peur d’une guerre entre le polisario et le maroc qui semble éminente et qui enflammera toute la région y compris en france, et en fin de compte y aura deux perdants le maroc et la france. encore une fois le polisario doit demander le referendum dans les plus brefs délais sinon ils doivent déclencher la guerre de libération et qui seront victorieux dès les premières heures comme l’algérie face à la france, au lendemain du 1er novembre l’indépendance était déjà acquise, car le droit est toujours avec les causes justes. la france veut aussi libérer l’algérie de la menace marocaine, pour alléger l’engagement couteux de la france au sahel et en libye. voilà c’est tout simple maintenant si on veut faire compliqué, on reste dans le statu quo et l’instabilité dangereuse pour tous les Etats!




    1



    0
      Chaoui
      15 juillet 2017 - 19 h 13 min

      OK. Tu as mis le doigt sur ce qui risque d’advenir, à savoir la…guerre. Mais pas avec les acteurs que tu cites…Regarde ce qui se passe autour de nous…A l »Est, notre frontière subie des assauts de terroristes (Tunisie/Libye). Au Sud, ce n’est pas mieux…(les US et la France sont là…- le prétexte de leur présence qui serait le terrorisme et les trafics c’est bidon). A l’Ouest, le Maroc à plus de 100.000 hommes massés non loin…Et tout dernièrement, la Maurétanie vient d’annoncer la fermeture de sa frontière avec notre Pays et de déclarer la zone de… »zone militaire » ! Conclusion : NOUS SOMMES FORMELLEMENT ENCERCLES. Les « stratèges » occidentaux vont pousser le Maroc non pas seulement à s’attaquer au Polisario mais également à nous agresser nous-mêmes directement, ceci pour ensuite justifier qu’ils (avec l’OTAN) rentre dans » la danse »…Faute d’être parvenus à déstabiliser l’Algérie avec leurs fumeux « printemps arabes », ils cherchent à présent le moyen d’intervenir pour nous agresser dans l’intention de nous occuper et dépecer notre Pays pour se le partager…Nos responsables comme nos élites et nos services au premier chef l’ANP ne sont pas dupes…Le Problème pour eux : s’ils mettent le feu chez-nous, ce feu se répandra…




      2



      0
        NASSER
        15 juillet 2017 - 19 h 24 min

        c’ est une éventualité mais il manque un Pion dans ce trouble jeux d’ Echec c’ est la Russie 😉




        1



        0
        TARZAN
        16 juillet 2017 - 5 h 54 min

        chaoui c’est trop simpliste et pro marocaine comme analyse! l’armée c’est le peuple algérien. en outre c’est pas 100.000 marocains qui vont faire peur à des algériens. pour 100.000 on a juste besoin de 20.000 pour les mettre hors d’état de nuire. quant aux autres frontières que nos ennemis se découvrent et tu verras. encore une fois si le polisario adopte ta position de statu quo alors on est parti pour 40 autres années et des palabres dont tu feras partie! une guerre de libération entre le polisario et le maroc et maintenant si le maroc touche l’algérie c’est la fin du règne des alaouites dans ce pays maudit de dieu, ça va?




        1



        0
          Chaoui
          17 juillet 2017 - 9 h 40 min

          « Tarzan » : Je suis tout ce que tu veux, mais en AUCUNE façon je ne pourrais être « pro marocain ». C’est en Khencheli et donc en Algérien que j’exprime mon point de vue. Lis le long et LUCIDE diagnostic fait ces dernières heures sur El Wattan par l’ancien Premier Ministre Benbitour…




          1



          0
          Chaoui
          17 juillet 2017 - 9 h 54 min

          « Tarzan », je viens de te répondre sur un autre sujet mais qui au fond rejoins celui du danger guettant notre pays. Bien évidemment que ce ne sont pas « 100.000 » soldats marocains qui vont nous faire peur…Fussent-ils 1 million. Et loin de moi l’idée de prôner le statu quo. J’observe seulement les choses…En mettant nos yeux sur une carte et en pensant géopolitique…, on ne peut que se rendre à l’évidence : on nous cible…Non pas que je sois alarmiste et/ou défaitiste, mais seulement objectif et réaliste. Comme toi, je suis un enfant du peuple qui protégera son pays en tout temps et quoi qu’il en coûte. Sois en certain.




          2



          0
        Chaoui
        17 juillet 2017 - 10 h 14 min

        J’ajoute quant au Polisario, comme TOUT Algérien digne de ce nom je suis de tout cœur avec eux et tout le Peuple Sahraoui. Il viendra L’HEURE pour eux où ils recouvriront leur liberté et leur territoire. Toutes les récentes décisions internationales y militent…




        1



        0
    Expression
    15 juillet 2017 - 18 h 06 min

    Un agneau tôt ou tard ce feras toujours manger !!!…




    1



    0
      H-B
      17 juillet 2017 - 16 h 12 min

      L’ANP C’EST LE PEUPLE, L’ARMEE MAROCAINE ELLE N’EST QU’UN RAMASSIS DE MERCENAIRES, TERRORISTES, NARCOTRAFIQUANTS, GANGSTERS, DELINQUANTS, PEDOPHILES DONT VOUS EN FAITES PARTIE. CONTRAIREMENT A L’ARMEE MAROCAINE, NOTRE ANP N’A PAS ETE IMPORTEE, ELLE EST ISSUE DU PEUPLE ET QUAND VOUS EVOQUEZ NOTRE ARMEE C’EST AU PEUPLE ALGERIEN QUE VOUS VOUS ADRESSEZ. COMPRIS SINISTRE PETIT CAFARD DU MAKHNEZ QUI SE FAIT PASSER POUR UN CHAOUI ALGERIEN?
      UN CONFLIT ENTRE L’ALGERIE ET L’ETAT VOYOU MAROCAIN ET CE DERNIER SERA RAYE DE LA CARTE PAR L’ANP EN MOINS D’UNE DEMI-HEURE. UNE ARMEE MAROCAINE DE DIVISION D’HONNEUR, UNE ARMEE DE QUARTIERS NE FAIT PAS LE POIDS FACE A UNE GRANDE ARMEE PUISSANTE MODERNE PROFESSIONNELLE DE PREMIERE DIVISION.




      0



      0
        Chaoui
        18 juillet 2017 - 1 h 13 min

        « H-B » si c’est de moi que tu parles, je t’assure être un ALGÉRIEN des AURES (Khenchela). Ne vas pas penser que je serais un marocain qui simule être un…Algérien. Ce serait m’insulter que de me prendre pour un de ces laquais « sujets » qui courbent l’échine pour embrasser la main d’un autre homme ! Lis bien mes écris et tu t’en apercevras par toi-même.




        0



        0
    aliane djillai
    15 juillet 2017 - 16 h 59 min

    Le président français Emanuel MACRON n’a pas de résidence au Maroc comme SARKO, CHIRAK, et connait les intérêts de la France.




    0



    0
      Abdel
      15 juillet 2017 - 20 h 19 min

      Cher ami, ça na serait que tarder, dans peu de temps,
      on entendra que le président est en vacances dans palais offert par le momo6.
      C’est le temps d’aménager somptueusement pour son confort le plus absolu.
      C’est qui est regrettable, c’est son peuple qui est saigné à blanc au profit du royaume, ils n’ont pas encore compris qu’ils reçoivent seulement la tranche de jambon du cochon qu’ils leur donnés à moins qu’ils font ça pour nous narguer.




      0



      0
      Chaoui
      17 juillet 2017 - 10 h 09 min

      Oh que si que Macron a au Maroc un « pied à terre »… Et c’est loin d’être une simple…. »résidence », s’agissant d’un Palais ! Lis la presse…Moi, je pense qu’il était venu en février à Alger, quand il n’était alors que « candidat », que pour s’assurer de l’électorat algérien…Une fois élu, depuis lors à la lumière de ses visites…(notamment au Maroc), discours et l’éviction aux législatives d’une franco-algérienne (Leila Aïch), sans parler de ses récentes rencontres…(Trump/ Netanyahou), on ne peut qu’en déduire qu’on n’a RIEN à attendre de lui de bon pour l’Algérie. Et pas davantage de suite sur sa fameuse « déclaration » sur les crimes contre l’humanité » commis par la France colonial en Algérie…Elle restera lettre morte…J’en ai la conviction…




      0



      0
    anonyme
    15 juillet 2017 - 16 h 50 min

    AP désolé cet article n’a pas de sens je trouve cet article juste pour une consommation interne c’est pas parce que il y’a des bambins sahraoui qui sont héberger chez des familles françaises que la france officielle va lacher rabat si vraiment il y’a des gens qui croit si qu’il connaissent rien en politique et bien sur le premiére visite de macron au maroc ça nous rappelle quelque chose




    0



    0
      Chaoui
      15 juillet 2017 - 18 h 47 min

      On ne dit pas que la France va « lâcher le Maroc », elle continuera à soutenir son « monarque ». Mais elle va seulement devoir par la force des choses cesser de soutenir l’OCCUPATION du territoire Sahraoui, constatant qu’elle a épuisé ses limites face au Droit et aux récurrentes décisions internationales la mettant en porte-à-faux et la rendant inaudible.




      0



      0
        Peut être
        16 juillet 2017 - 12 h 25 min

        L’occupation peut se vêtir de plusieurs façons mon cher, à bon entendeur




        0



        0
      H-B
      17 juillet 2017 - 16 h 18 min

      LA FORCE MILITAIRE DE L’ANP EST CONFIRMEE EN PERMANENCE PAR LES CLASSEMENTS REGULIERS QUI PLACENT NOTRE ANP A LA 23EME PLACE ALORS QUE LE MAROC LUI N’OCCUPE QUE LA PIETRE 60EME PLACE TELLEMENT C’EST UNE ARMEE TRES FAIBLARDE. SORTEZ DE VOTRE MONDE IMAGINAIRE, REVENEZ SUR TERRE. LE MAROC N’AURA JAMAIS LES MOYENS DE DAMNER LE PION A L’ALGERIE, ELLE NE DEVIENDRA JAMAIS MILITAIREMENT SUPERIEURE A L’ALGERIE, COMME DANS TOUS LES AUTRES DOMAINES, LE SECTEUR MILITAIRE MAROCAIN EST SOUS-DEVELOPPE ET A DES MILLENAIRES DE RETARD SUR L’ALGERIE.




      0



      0
    Mlaoua
    15 juillet 2017 - 16 h 41 min

    La France n’a pas ‘autres choix que de lâcher mais d’une manière progressive son soutien au Maroc.La couverture médiatique par de nombreux médias de l’accueil réservé aux enfants Sahraouis n’est pas une coïncidence mais c’est une décision réfléchie et programmée donc voulue par la France qui cherche à exploiter cet événement pour revoir mais d’une manière progressive sa position politique en faveur des Sahraouis.La France sait pertinemment que sa position actuelle est en contradiction avec le droit international, c’est pourquoi elle cherche une nouvelle position plus équilibrée à ce conflit Sahraoui qui pourra lui éviter un isolement et un échec de sa politique extérieure. Le front Polisario est soutenu par les nations unis, par l’organisation Africaine et par la cour de justice de l’union Européenne.Le front polisario marche à petit pas mais sûrement envers l’indépendance car le droit international est en sa faveur, c’est pourquoi la France est contrainte de changer sa position pour abandonner le Maroc avant qu’elle ne soit désignée par le monde comme ennemi de la paix.




    0



    0
    Felfel Har
    15 juillet 2017 - 15 h 35 min

    Je ne m’emballe pas beaucoup en lisant cet article. Les Chinois ont un proverbe qui répond à mes préoccupations: « Quand quelqu’un parle, regardez ses mains et pas sa bouche ». En clair celà signifie qu’il faut surtout prêter attention à ses actes plutôt qu’à ses paroles. Jusqu’à l’heure actuelle, La France officielle n’a rien fait pour venir en aide aux Sahraouis. « Actions speak louder than words » nous rappelle ce proverbe américain. Il me faut plus que des paroles pour me convaincre que la France a pris conscience qu’elle a plus à perdre qu’à gagner en s’alignant sur un loser.




    0



    0
    Jean_Boucane
    15 juillet 2017 - 14 h 59 min

    C’est deja un premier pas… c’est la France que j’aime! Humaine et solidaire!!!




    0



    0
      Chaoui
      15 juillet 2017 - 16 h 06 min

      Oui ! Mais sur les »idéaux de justice » cette France, Patrie des Droits de l’Homme et des Libertés, est encore LOIN DU COMPTE !…
      En fait, l’évolution dont fait état l’article ci-dessus relativement au Polisario et aux Sahraouis relève du seul pragmatisme. Dans un pareil cas d’espèce d’injustice, le réalisme devait forcément un jour ou l’autre s’imposer tant la position française de soutenir l’OCCUPATION (militaire) marocaine du Sahara Occidental devenait aussi criante de déni(s) que contre-productive, voire aussi gênante que paralysante pour la diplomatie française et plus généralement pour l’Etat français. C’est d’autant vrai au regard des récentes décisions internationales sur le sujet et des évolutions de la cause Sahraoui… En effet, le Peuple Sahraoui s’achemine plus que jamais – que la France le veuille ou non – vers l’expression de son autodétermination et son droit inaliénable à disposer de lui-même tel que garanti par la Charte des Nations Unies. La proclamation de son indépendance est en marche, et plus rien ne l’arrêtera.




      0



      0
    nectar
    15 juillet 2017 - 14 h 24 min

    Ce n’est pas parce que, quelques bambins sahraouis ont été accueillis dans un cadre humanitaire par des familles, appuies par quelques ONG; que la position politique de Fafa a changé envers la colonisation de l’ex:Sahara espagnol..Rien ne présage d’une solution à court et moyen terme, si ce n’est précipiter la décision par la guérilla armée..




    0



    0
    Anonyme
    15 juillet 2017 - 14 h 23 min

    Arretez de rever: la France ne lachera jamais le Maroc. Presque tous les politiciens et indutriels francais ont leur seconde résidence au Maroc et passent leurs WE là-bas, où ils sont chez eux.




    0



    0
    Thidhet
    15 juillet 2017 - 14 h 01 min

    C’est simple. Avec l’arrivée d’une nouvelle classe politique, de nouveaux acteurs arrivent sur la scène médiatique française. Le Makhzen corrompu et corrupteur n’a pas encore eu le temps de les corrompre. Mais, tôt ou tard, il viendra bien le jour où les français de bonne foi feront entendre leur voix. L’indépendance de la RASD est inéluctable.




    0



    0
    NASSER
    15 juillet 2017 - 13 h 48 min

    il est prématuré de parler de recentrage, avec recul en ce qui concerne la politique étrangère française ,je reste dans l’ expectative ……




    0



    0
    Msilli
    15 juillet 2017 - 13 h 46 min

    Pfff, quelle ramassis de c…!!!. Les Algériens sont trop intelligents pour croire un instant que les chaines françaises ne sont ni les chaines marocaines, ni les chaines algériennes, elles ne sont pas aux ordres du pouvoir.
    De deux, Macron vient de se rendre au Maroc où il à apporté son plein soutient au Maroc sur tous les plans. Or la politique étrangère est exclusivement du domaine du président français.
    Seuls les Sahrahouis pourront libérer le Sahara et sans l’aide de l’Algérie (aide militaire et plus seulement diplomatique) ils n’y arriveront jamais. Alors arrêtez de brasser de l’air et d’essayer de faire croire que les choses changent en faveur des Sahraouis, car ce n’est absolument pas le cas, bien au contraire malheureusement.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.