Les patrons et Sidi-Saïd reprochent à Tebboune son «geste» envers Haddad

Ali Haddad
Ali Haddad. New Press

Sept organisations patronales et l’UGTA ont signé aujourd’hui une déclaration commune dans laquelle elles dénoncent le traitement humiliant réservé par le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, à Ali Haddad, samedi dernier à l’Ecole supérieure de la sécurité sociale.

Réunies en conclave à l’hôtel El-Aurassi, ces organisations patronales, signataires du Pacte économique et sociale de croissance, se préoccupent de cette situation et appellent à la sagesse. «Les signataires du Pacte économique et social de croissance, UGTA, FCE, CNPA, Cipa, CAP, UNI, CGP-BTPH, AGEA, expriment leur vive préoccupation après le traitement réservé au président du FCE, Monsieur Ali Haddad, le samedi 15 juillet à l’Ecole supérieure de la sécurité sociale», lit-on d’emblée dans cette déclaration signée par sept organisations patronales et l’UGTA.

«La sagesse et la sérénité nous commandent de ne pas y voir, pour l’instant, un coup de canif au consensus douloureusement construit et qui porte, par le geste de Monsieur le Premier ministre, indéniablement préjudice à l’esprit et à la lettre du Pacte économique et social de croissance, moment fondamental de la consécration de la culture du dialogue social entre le gouvernement et ses partenaires socioéconomiques», poursuit-on dans la même déclaration qui constitue une réponse claire au Premier ministre, qui a demandé à faire évacuer Ali Haddad de la cérémonie de sortie de promotion à l’Ecole supérieure de la sécurité sociale, alors qu’il était invité au même titre que toutes les organisations patronales.

Les signataires insistent sur le dialogue, qui est «le fruit de la confiance entre les partenaires». Un dialogue, affirment-ils, qui a été initié et porté par le président Abdelaziz Bouteflika. Ce dialogue vient, pour les signataires de la déclaration, d’être entaché par un acte «difficilement admissible». «Nous restons, cependant, convaincus que seul ce dialogue peut assurer encore et pour toujours en Algérie la paix et la stabilité sociale», ajoutent les huit signataires. «Cependant, malgré cet incident, nous restons déterminés à poursuivre le dialogue, dans le respect mutuel, au service du développement économique et social initié par le président de la République.»

Les signataires insistent sur leur soutien indéfectible à la seule personne du président de la République. Autrement dit, ils désapprouvent la manière de faire du nouveau Premier ministre. Par son geste, Abdelmadjid Tebboune semble ainsi agacer les organisations patronales qui relèvent essentiellement du secteur public.

Hani Abdi

Comment (76)

    Pravda
    20 juillet 2017 - 0 h 37 min

    Bonsoir,
    Tebboune me rappelle les actions prises par Boudiaf « Allah ya Rahmou » au debut de son mandat qui voulait eliminer la corruption , etablir la justice et l´autorité de l´etat. Tebboune à dit qu´il ne voulait pas Ce Haddad dans son entourage car il voulait clairement faire respecté la consécration du principe de la séparation entre le pouvoir politique et le pouvoir de l’argent qui figure dans le plan d’action du gouvernement.
    Mais ce Haddad qui a amassé son argent grace à des gens dans le systeme donc de Zero il devient un milliardaire arrogant car il veux s´immiscer dans la politque.Une question à ce Haddad qui t´a preter l´argent, qui tá arrosé de projets surfacturés publiques etc..la question est aussi est ce que tu as remboursé l´argent emprunter aux banque publiques? la preuve est qu´ils ont arrosé de plusieurs projets publiques qu´il ne pouvait pas honoré mais continue d´enpocher de l´argent sans contre partie. Tebboune est un homme qui veux se debarasser de ses enrgumès qui rongent l´economie de l´Algerie. Le bouquet c´est que ce sinistre Sidi Said prends position pour Haddad car il l´arrose pour ne pas rentrer dans les details il faut voir son parcours et vous comprenez. Alors dans tout cela qui est le perdant? bien sur c´est le peuple. Haddad s´alimnente des caisses de l´etat sans remboursement et Sidi Said endorme cette masse active pour dire à l´etat qui sont les garants de la paix. Mais moi je leurs dis qu´ils sont les garant de la Mafia et il faut se debarasser le plutot possible.Ces energumènes parlent aux nom du peuple en disant que ces deux maffieux sont les garant de la paix.
    Alors grand peuple soulevez vous en repondant à ces types qu´il ne faut jamais parlé au nom du peuple et ils ne representent qu´eux même.Les medias doivent aussi prendre leurs responsibilités en rappelant à ces energumènes qu´ils n´ont eu aucun mandat pour parler au nom ddu peuple Algerien. Donc c´est la derniere qu´on tolerent ces propos.
    :-))




    0



    0
    salim
    19 juillet 2017 - 23 h 27 min

    le compte à rebours a commencé pour les deux zigotos (sidi said et ali haddad). le peuple va se régaler dans les prochaines semaines en apprenant que les deux personnages les plus honnis en Algérie vont se retrouver en prison et leurs biens mal acquis confisqué comme cela est déjà arrivé au patron de Tonic et à Khalifa. Il reste à monsieur TEBOUNE de faire vite car le temps n’est pas à son avantage…




    0



    0
    Rayés Al Bahriya
    19 juillet 2017 - 23 h 22 min

    Ce premier sinistre compte sur la pompé à pétrole. ..

    Les patrons sont à l’ère du photovoltaïque et des énergies renouvelables et propres. …

    Le pétrole c’est l’excrement du diable. …




    0



    0
    Cheikh kebab
    19 juillet 2017 - 22 h 38 min

    Que représentent c larbins?? Rien du tout. Sidi said est connu larbin: je me souviens lors élections 1999 il a osé être contre Bouteflika. Le président à l’epoque fi dendanou l’a foudroyé: » montres nous ta fiche de paie! » Avait lancé Bouteflika. Puis sidi c écrasé. En effet où travaille Sidi said? Dans quelle entreprise est il salarié à son âge,et sg de l’ugta usurpee,depuis plus de 20 ans??
    Quant au fce et acolytes,que peuvent ils faire?? Dialogue social?? Et alors? Ils vont faire grève? Ils ont peur de perdre privilèges et marchés faciles,crédits faciles.. Et on verra qu’ils vont se coucher sagement.




    0



    0
    nectar
    19 juillet 2017 - 20 h 38 min

    Les parrains de la mafia algérienne en conclave…




    0



    0
    A3zrine
    19 juillet 2017 - 18 h 44 min

    Et ces signataires ne s’inquiètent ils pas de l’intérêt du pays? Et cette UGTA, organisation qui est censée défendre les intérêts des travailleurs en premiers que fait elle en première ligne à défendre mordicus un homme d’affaire?
    Le monde en Algérie marche bien sur la tête. On vient de nous révéler que Me Goudroune prenait des marchés publiques et ne possédait même pas la technologie adéquate, il se permet par la suite de les sous traiter en empochant bien sur sa commission, cette tâche est elle si difficile pour l’État de le faire?.
    Cet homme d’affaire a pris beaucoup d’importance, pour rien et a tout fait pour évincer Rebrab qui est nettement mieux que lui et beaucoup plus professionnel. Il me semble que c’est un prélude vers le retour de Rebrab et tant mieux.




    0



    0
    Ninir
    19 juillet 2017 - 16 h 43 min

    Sidhoum doit être traduit en conseil de discipline pour haute trahison. défendre les intérêts d’un oligarque quand les intérêts des travailleurs et des retraités sont bafoués … cela s’appelle de la compromission. il aurait pu observer une certaine neutralité vis à vis des deux employeurs que sont l’Etat et le Patronat. il aurait été dans son rôle. mais non il est guidé par ses intérêts personnels, tout comme dans l’affaire Khalifa.




    0



    0
    benchikh
    19 juillet 2017 - 15 h 58 min

    Une simple question à Mr Sidi Said ,ou sont passées les usines Allemandes et Italiennes que le gouvernement les a construites après l’indépendance ??ou étiez-vous qu’ont ces usines les ont sabotés avec le Dinars symbolique .Le programme de Mr Teboune de redonner le pouvoir à l’état pour protéger le pouvoir d’achat du citoyen .




    0



    0
      Anonymous
      19 juillet 2017 - 21 h 05 min

      @Jamesben
      18 juillet 2017 – 23 h 38 min

      A sa place je répondrais: « J’ASSUME ».




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.