Décès de l’ancien militant anticolonialiste français Max Gallo

Max Gallo
Max Gallo. D. R.

L’historien et militant anticolonialiste durant l’occupation de l’Algérie, Max Gallo, est décédé mercredi à l’âge de 85 ans.

En 1957, alors qu’il effectuait son service militaire en pleine guerre de Libération nationale en Algérie, il fonde avec Jean-Pierre Coffe un journal antimilitariste dénommé Le Temps, interdit au bout de trois numéros.

A cette époque, Max Gallo était membre du Parti communiste, qu’il quittera plus tard pendant ses études d’histoire. Il adhère au Parti socialiste en 1981, alors qu’il était plutôt connu pour avoir publié des romans, dont La baie des anges, sur la ville de Nice, qui eut un succès retentissant. Sa renommée lui valut, en 1981, d’être élu député des Alpes-Maritimes en 1981.

En 1983, il est nommé Secrétaire d’Etat, porte-parole du troisième gouvernement Pierre Mauroy. Il avait comme directeur de cabinet un certain François Hollande. Il quitte le gouvernement en 1984 afin de consacrer plus de temps à son travail littéraire et exercer son mandat de député européen de 1984 à 1994.

En 1992-1993, il quitte le Parti socialiste avec Jean-Pierre Chevènement, pour fonder le Mouvement des citoyens, dont il devient le président. En 1994, il abandonne son engagement politique et se consacre tout entier à l’écriture. Il préside le comité de soutien de Jean-Pierre Chevènement à l’élection présidentielle de 2002 et participe à de nombreux meetings. En 2005, il milite également pour le «non» au référendum sur le Traité constitutionnel européen. Tout comme dans ses ouvrages, les revendications gaulliste et bonapartiste font partie de son discours politique.

Son soutien en 2007 à la candidature de Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle a surpris son entourage, tant le leader de droite était connu pour son engagement ultralibéral et ses positions contre la reconnaissance des crimes commis par la France coloniale, notamment en Algérie, en faveur de laquelle Max Gallo avait milité pendant sa jeunesse.

Dans un discours prononcé à cette même date, il estimait que la France traversait une «crise nationale de longue durée», qui courrait depuis la Première Guerre mondiale et qui est équivalente, par son ampleur et sa profondeur, à ce que les Français avaient connu pendant la guerre de Cent ans.

Max Gallo est auteur d’une centaine d’ouvrages alliant histoire et fiction, et s’appuyant généralement sur les sources historiques et en complétant son écriture de façon romanesque en y ajoutant son expérience personnelle et ses sentiments.

R. Mahmoudi

Comment (6)

    Rayés Al Bahriya
    20 juillet 2017 - 15 h 23 min

    4 ans de droits …le reste de travers. ..voilà votre fin…




    0



    0
    BEKADDOUR
    20 juillet 2017 - 7 h 22 min

    Additif… Max Gallo était un Italien d’origine, Italie qui héberge la papauté, son ralliement à Sarkozy Le Juif, donc son intégration dans le camp anti musulman, a l’explication, coranique DIVINE : « Et Les Nazaréens et Juifs ne t’adopteront que si tu t »assimiles à eux », oua lane tardha 3anka el nassara oua el yahoud illa idha etaba3ta millatahoum… Le gaullisme de Gallo et son anti colonialisme « voulaient » chacun chez soi, mais l’Islam a pris pignon sur rue en France, (Avec même des prières, spectaculaires, dans les rues qui ont enragé Marine Le Pen, à raison en vérité, mais ça se discute), Gallo est mort comme De Gaulle, ils ne pouvaient rien contre le Dessein du Créateur, aux vivants survivants d’avoir des neurones anti farniente… Gallo est mort, Sarkozy a t-il toujours son Karcher ? Etc




    0



    0
      bird
      20 juillet 2017 - 10 h 25 min

      (…) quel rapport entre le fait qu’il soit d’origine italienne et le fait que le Vatican soit en Italie ? Albert Camus est né en Algérie il n’était pas musulman pour autant…




      1



      0
      Chicago2015
      20 juillet 2017 - 16 h 03 min

      Max Gallo progressiste a Paris, la meme semaine raciste juif a Turin ( Gallo le sionniste qui ne se kasher plus). La haine des arabo-musulmans a la sauce Fikelkrault/Valls/Hollande fils OAS!




      1



      0
    BEKADDOUR
    20 juillet 2017 - 7 h 05 min

    Comment expliquer son passage « à Sarkozy », le ralliement d’un cerveau à un microcéphale, ou plutôt d’un grand coeur à un Sans Coeur, que s’est-il passé pour ça ? Quelqu’un peut-il nous l’expliquer ?




    0



    0
      Algerien
      20 juillet 2017 - 11 h 33 min

      Monsieur BEKADDOUR,
      Posez cette question aux islamites qui ont réussi à faire fuir tous ceux qui soutenaient notre Algérie avant leur arrivée, pas seulement Max Gallo. Bien cordialement.




      1



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.