Le coup d’Etat contre le roi d’Arabie Saoudite a-t-il déjà eu lieu ?

Mohammed Ben Salmane, Arabie Saoudite
Mohammed Ben Salmane a-t-il pris les rênes du royaume ?

La révolution de sérail en Arabie Saoudite semble aller plus vite qu’on le prédisait. Le jeune prince Mohammed Ben Salmane, nommé le mois dernier héritier du trône, a pris lundi «temporairement» les rênes du pouvoir en l’absence de son père, parti en visite privée au Maroc. Par décret, le roi Salmane a chargé son fils Mohammed, 31 ans, de «gérer les affaires de l’Etat et de défendre les intérêts du peuple» durant sa «visite privée» à l’étranger, a rapporté l’agence de presse officielle saoudienne SPA.

Les soupçons d’un renversement imminent ont commencé à prendre une envergure sérieuse après les informations reprises par des médias américains il y a une semaine, soutenant que le très ambitieux Mohammed Ben Salmane échafaudait un plan pour renverser son père avec l’aide de Donald Trump. D’après la même source, la Maison-Blanche ne verrait pas d’un mauvais œil l’arrivée au pouvoir de ce jeune prince qui épouse complètement la politique proche-orientale de la nouvelle Administration américaine et qui, en outre, offre l’avantage d’avoir le souci de rajeunir complètement l’établissement saoudien qui est actuellement pris en otage par un pouvoir gérontocrate et se trouve compromis avec les hauts dignitaires religieux du pays dont la seule raison d’être est de maintenir l’Arabie Saoudite au «moyen-âge».

D’autres rumeurs laissaient dire ces derniers jours que le prince Mohammed s’apprêterait à déclarer «un état d’incapacité physique» de son père, après de multiples absences remarquées ces dernières semaines à quelques événements internationaux importants.

La visite de Trump en Arabie Saoudite, en mai dernier, pour présider un sommet Etats-Unis-monde musulman, avait donné un coup d’accélérateur à cette intronisation en marche du jeune prince qui a ravi la vedette à son père lors des travaux de ce sommet. Le grand virage se fera avec l’annonce, début juin, de la rupture des relations diplomatique avec le Qatar, sur instigation du prince Mohammed Ben Salmane.

A la tête d’une alliance de cinq pays arabes, Riyad accuse Doha de soutenir le terrorisme et mène, par interposition, la guerre à Téhéran. Appliquant ouvertement l’agenda américain, le nouvel homme fort de Riyad s’attaque dans la foulée à tous les mouvements de résistance contre l’occupation israélienne, dont le Hezbollah et le Hamas, classés désormais comme des organisations terroristes.

R. Mahmoudi 

Comment (15)

    Paperassen.
    26 juillet 2017 - 2 h 27 min

    Les Al Thanks qui règnent au Qatar (emir du Qatar ) étaient une famille de simples Commerçant qui au moment où la Gb donna indépendance au Qatar nomma la Famille Thani comme dirigeants , Emir , Roi…le même principe pour les Saouds Wahabite ex Bedouins des Sables devenus Roi grâce au Britannique…..le Qatar et Saoudite , sont Wahabites , leur croyance est Antropomorphiste , Allah serait une personne , ayant véritablement des organes , le mouvement , et s’assoit si il le veut….La secte Wahabite que les Anglo-Saxons ont mit au pouvoir , semer la Fitna dans l’islam….Ce Ben Salman de 31 ans finira ….? ..Aucun « Roi » des Wahabites occupants l’Arabie n’a échappé à la malédiction d’avoir volé le pouvoir en faisant couler le sang Musulman , massacres et Trahisons…




    0



    0
    A3zrine
    25 juillet 2017 - 21 h 57 min

    La famille el Tahani du Qatar, est une grande famille qui depuis la nuit des temps se trouve sur le territoire des 2 pays, la tribu est composée de près de 5 millions d’âmes, elle dispute le trône aux Saouds. Ce n’est ni plus ni moins qu’une guerre pour le trône, comme à leurs habitudes ces arabes, c’est guerre de tribus, les Al Tahani contre les Al Saouds.




    0



    0
    Anonyme
    25 juillet 2017 - 21 h 34 min

    LOIN DE LA PLAQUE. LE FILS A ETE TOUJOURS EN TRAINING POUR PRENDRE LES REIGNES CAR LE PERE SOUFFRE DE DEMENTIA …IL OUBLIE ETC…DONC CES HISTOIRES DE COUPS D ETATS ETC.. C DU KHORTI ..COMME D HABITUDE DU REPORTING SANS PREUVES … OH POUR VOUS DIRE JE SUIS ALGERIEN PURE ET DURE DONC JE NE SUIS PAS DE TEHOUDITE. (…)




    0



    0
    Sherif Chemam
    25 juillet 2017 - 21 h 15 min

    Je n’y crois pas que la monarchie Yahoudite puisse changer de direction simplement par le remplacement d’un Saoud par un autre Saoud. L’archaïque monarchie a très peu changée depuis sa création par l’empire Britannique. C’est un système fondé sur le wahhâbisme usant l’Islam comme moteur de leur gouvernance. Cette monarchie doit son existence aux USA and l’Angleterre, tant que ces dernières demeurent puissantes les Saouds continuent d’exister, surtout maintenant que ces derniers déclarent ouvertement leur allégeance aux Sionisme, ce qui a renfoncé d’avantage leur soutien par les occidentaux. Sauf que les révolutions naturelles sont imprédictibles et puissantes, tout est possible.




    0



    0
    karimdz
    25 juillet 2017 - 20 h 21 min

    Tant que les seouds, monarchie créé par un juif imposteur qui n a pas hésité à massacrer 1 million de personnes, femmes enfants non épargnés , pour asseoir son pouvoir sur l ensemble de l arabie, le malheur des musulmans continuera.

    La véritable révolution aura lieu en Arabie, terre musulmane sacrée et souillée par des sionistes et l armée us.




    0



    0
    Tin-Hinane
    25 juillet 2017 - 10 h 28 min

    Oui enfin, le roi est mort vive le roi. Le problème de l’Arabie saoudite c’est tout le clan El Saoud et le problème des Saoud c’est qu’ils se sont vendu à l’Occident, c’est qu’ils ont pactisé avec le diable, c’est qu’ils ont commis des crimes contre les arabes et les musulmans et c’est que … bref quel crime n’ont ils pas commis ces gens là.
    Quelque soit le roi et quelque soit l’age du dit roi cela ne changera rien à leurs crimes, à leur corruption et leur vilenie.




    0



    0
    HANNIBAL
    25 juillet 2017 - 8 h 16 min

    Une seule chose est commune aux gérontocrates et dictateurs c’est de finir leur jour dans le royaume de la perversion dans ce royaume des mirages pour se faire siphoner les poches et finir ses jours comme un nabab dans ce cul de sac
    sionomar »oké c’est un conte de fée des mille et une nuit ! Salman prend des vacances et la place est donc Vacante
    c’est le fonctionnement de ces rétrogrades monarchies féodales y en a un qui doit bien espérer teter la barique de pétrole et recevoir les dividendes en guise d’obole et Salman n’a pas besoin de fumer un joint momi VI peut se faire passer pour son fils il va meme faire le pied de grue pour une audience comme a son habitude pour présenter les mille vertues du narkoroyaume glaoui VI avec ce vieillard atteint de la maladie d’alzheimer qui ont tout deux leur place pour precher dans un asile d’aliénés !




    0



    0
    Salam
    25 juillet 2017 - 2 h 03 min

    Muhand est égal à Mohamed.




    0



    0
    Liberté
    24 juillet 2017 - 23 h 06 min

    La continuité dans le changement!
    Salman à besoin de repos aprés une année de «dur labeur», il part fumer un joint au Maroc et il confie le royaume a son affamé de rejeton et son mentor Netanyahu.
    Historique des relations Arabie Saoudite-Israël pour les nuls.
    https://youtu.be/D0UHInJF64U




    0



    0
    Bison
    24 juillet 2017 - 23 h 03 min

    Sans vouloir jouer les avocats de l’Arabie mais, je pense que cette histoire de coup d’État contre le roi d’Arabie saoudite par son propre fils _(le fils héritie de surcroît qui est assuré de succéder a son père) n’est qu’une énième propagande des frerrots du Qatar et leurs relais pour se venger du grand frère ennemi qui les a mis sous embargo et au bord du gouffre d’une part et au passage redorer le blason du petit, miniscule, micro, nano émirat du Qatar ou du moins paraître moins « moton-noir » des monarchie du golf! Car jusqu’à maintenant, que je sache, l’emir du Qatar ( le père de l’actuel émir ) est le seul, du moins du coin, qui a osé renverser son propre père! Et transformer son émirat en plus d’ une base US surnageant un gigantesque gisement de pétrole, en une base arrière et tanière de tous les loups galeux en chef de la secte des frères  » musulmans » et de leur gourou-garou spirituel al karadaoui! Sans doute l’émir voulait-il racheter sa faute, péché capital: irrespect « 3oukouk  » de son père : en tombant, par mauvais conseil du gourou dans pire pire: detruire des pays en entier, faire couler du sang de milliers de gens innocents, sans compter les veuves, les orphelins et, tous ceux qui sont devenus clochards a travers le monde…




    0



    0
    Moskosdz
    24 juillet 2017 - 21 h 50 min

    Dans une monarchie féodale,un enfant qui remplace son père au pouvoir n’est point un coup d’état,cela a déjà été tracé avant que celui-ci ne voit le jour.




    0



    0
    T'zagate
    24 juillet 2017 - 18 h 43 min

    Durant toute la journée , j’ai eu comme information que :

    1/- le Yemen a attaqué des sites pétroliers Saoudiens avec des missiles longue portée
    2/- que l’OPEP a réussi à reconduire le consensuel sur la limitation de production de pétrole et a réussi même à inclure de Nigeria et la Libye dans cet accord de limitation de quotas, contrairement au précédent accord
    3/- qu’un coup d’Etat institutionnel a topuché l’Arabie Saoudite avec la nomination par décret du jeune prince âgé de 31 ans seulement , le nommé Mohammed Ben Salmane, pour «gérer les affaires de l’Etat et pour « défendre les intérêts du peuple».

    Habituellement une seule de ces informations aurait provoqué une augmentation substantielle du prix du pétrole sur le marché spot, et même un affolement au moins temporairement ! Mais là on constate , à cette heure-ci (19h30) que le pétrole n’est qu’à 48,6 $ par baril c’est à dire qu’il n’a même pas pris 1 $ par rapport à la clôture d’hier (48,9 $ ). Donc le prix du pétrole n’est plus sensible à la géopolitique mondiale mais il est déterminé par le bon vouloir des Américains dont le pétrole de schistes prend de plus en plus de part de marché ! Et pour les américains, c’est toujours banco et profitable dans la mesure où çà défavorise la Russie de Poutine !




    0



    0
      T'zagate
      24 juillet 2017 - 18 h 53 min

      je rectifie : Il fallait lire « le prix en clôture de la journée précédente était à 47,8 contre 48,6 en ce moment même, c’est à dire une progression de moins de 1 $ « .

      Vous aurez corrigé de vous même.




      0



      0
    muhand
    24 juillet 2017 - 18 h 22 min

    C’est un non événement pour moi. Que le rejeton prenne le trône pacifiquement ou qu’il assassine son père pour prendre sa place, j’en ai franchement rien à cirer. J’ai la nausée rien qu’en entendant leurs noms. Il est de coutume chez ces arabes de tuer le père pour s’emparer du trône.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.