Cancer du sang : déficit criant en plaquettes

CPMC
Centre-Pierre-et-Marie-Curie, hôpital Mustapha-Pacha, Alger. D. R.

Les cancéreux crient leur souffrance au micro de la radio Chaîne III. Le besoin de sang pour les cancéreux s’inscrit dans la durée et n’est pas du tout occasionnel ou saisonnier. Le manque, alertent les spécialistes, est criant dans les centres anticancéreux, à l’instar du Centre Pierre-et-Marie Curie (CPMC) d’Alger.

Touchés par l’anémie, des cancéreux en traitement souffrent sévèrement de manque de plaquettes de sang, «denrée» essentielle et fragile dont la conservation ne doit pas dépasser les 7 jours. Les médecins traitants estiment que les patients sont en continuel manque et lancent un appel persistant à des stocks renouvelés de poches de sang offertes par les donateurs qui se font rares en été.

Un appel est lancé aux âmes charitables pour faire don d’un peu de leur sang afin de sauver ces vies innocentes.

R. Y.

Commentaires

    bird
    29 juillet 2017 - 15 h 39 min

    Aucun commentaire ,cela n’interesse visiblement personne ,que l’on puisse mourir faute de donneurs de sang pour son prochain un sujet secondaire ,ignoré ,mais si un enfant meurt faute de don ,on va crier au scandale ,è impéritie des pouvoirs publics .




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.