Electricité : nouveau pic de consommation enregistré dimanche selon Sonelgaz

électricité Sonelgaz
Sonelgaz appelle les consommateurs à plus de modération. D. R.

Selon Sonelgaz, la consommation nationale en énergie électrique a enregistré dimanche un nouveau record suite à la hausse des températures, a indiqué, lundi, l’entreprise nationale dans un communiqué.

L’opérateur du système électrique a enregistré ce record en termes de puissance électrique le dimanche 30 juillet à 15 h, qui a atteint 13.881 Mw, soit une hausse de 8,1% par rapport au pic de l’année 2016 qui avait atteint le 1er août une puissance de 12 839 Mw, précise le communiqué.

Rappelant que la consommation électrique est fortement liée à la hausse des températures, Sonelgaz prévoit de nouvelles pointes de consommation durant cet été.

A ce propos, elle réitère aux consommateurs de modérer la consommation de l’énergie électrique, particulièrement entre 13 h et 16 h et entre 20 h et 23 h.

R. E.

Comment (6)

    Djamel BELAID
    1 août 2017 - 13 h 58 min

    Quelques suggestions:
    -appliquer progressivement une vérité des prix
    -lancer des campagnes de pub et de soutien financier aux travaux d’isolation (10 cm d’épaisseur d’isolant au plafond, et sur les murs intérieurs ou extérieurs, cela réduit la chaleur dans la maison),
    -rendre disponible des kits solaires pour que les ménages puissent produire une partie de leur propre électricité (écrêtement en période de pointe) et afin de réduire le coût des factures. Djamel BELAID




    0



    0
      Anonymaoui
      1 août 2017 - 16 h 52 min

      Tout à fait d’accord avec vous, la Sonelgaz au lieu d’adopter une posture passive peut se transformer en acteur économique en proposant à ses usagers des prêts à long terme remboursables à travers la facture de gaz et d’électricité. Ces prêts serviront par exemple à des travaux d’isolation thermique des habitations et/ou la mise en place de systèmes photovoltaiques individuels. Outre la réduction de la consommation d’énergies, ce type de projets vont créer des emplois pérennes à travers de micro entreprises spécialisées et agréées par Sonelgaz.




      0



      0
        Djamel BELAID
        2 août 2017 - 10 h 11 min

        @Anonymaoui.
        1 – LE ROLE DE SONELGAZ: des « systèmes photovoltaiques individuels » seraient intéressants. Sonelgaz devrait promouvoir ce type d’équipement; A noter, que c’est également à la société civile, notamment dans le sud, a développer des initiatives concrètes.
        2 – DES PANNEAUX SOLAIRES SANS BATTERIE: Des équipementiers étrangers développent des kits solaires sans batterie. Pour eux: « Les batteries sont encore chères à l’heure actuelle, le coût de leur entretien également. De plus pour durer, une batterie doit respecter des cycles de charge et de décharge réguliers ».
        3 – MISER SUR L’AUTOCONSOMMATION: Ils misent donc sur l’autoconsommation de l’électricité produite. « Le principe de l’autoconsommation repose sur la consommation de l’électricité que vous produisez grâce à votre kit solaire. Il ne s’agit pas d’être totalement indépendant du réseau car vous consommez en direct l’énergie produite la journée. Le réseau prend le relais quand vos besoins en journée dépassent la production de votre kit solaire et le soir quand le kit solaire ne produit pas d’énergie. Vous avez donc besoin du réseau. L’objectif est de minimiser l’usage de ce réseau en privilégiant l’autoconsommation ».
        4 – UN COUT MOINDRE DU kWh PRODUIT: En s’équipant d’un kit solaire autoconsommation, « vous réalisez des économies sur vos factures car le coût du kWh produit par votre kit solaire est plus faible que le prix du kWh que vous achetez sur le réseau. » Djamel BELAID.




        0



        0
          zaatar
          6 août 2017 - 8 h 18 min

          Pardonnez mon insolence. Le photovoltaïque coûte relativement cher. Je ne comprend pas pourquoi on ne regarde pas ce que font les autres en matière d’énergie solaire. Non seulement le photovoltaïque coûte cher mais prend plus de place en superficie rapportée à l’unité de puissance. Les concentrateurs solaires sont de loin beaucoup plus rentables. Il suffit de regarder ce qui se fait aux états unis dans le Nevada et l’Arizona. Des centrales solaires de plus de 150 MW, rien qu’avec du CSP. Pour notre cas, on devrait d’abord commencer par améliorer les rendements des centrales. Je en comprend toujours pas pourquoi on continue dans la filière turbine à gaz alors que le cycle combiné est deux fois plus rentable. Certes il faut des appoints en cycle à gaz, mais ce sont des groupes à mettre en appoint par rapport aux grosses centrales à cycle combiné. Dans le sud il est prouvé que l’hybride est plus efficace et plus rentable que ce que l’on utilise actuellement chez nous. Centrales Diesel et même des Turbines à gaz fonctionnant au gasoil avec des rendements désastreux. L’hybride photovoltaïque-Diesel est bien plus rentable avant de mettre tout en CSP qui devrait être la solution finale. Enfin, le problème du pays dans ce domaine est celui du transport et de la distribution de l’énergie électrique. Outre le mauvais rendement dans la production de l’énergie électrique, il y a lieu d’ajouter celui dans le transport et la distribution. Avec des centres de productions mal positionnés par rapport aux centres de consommation vous avez un réseau déficient ou du moins plus difficile et délicat à gérer et donc des rendements affaiblis. Et si l’on rajoute le piratage au niveau des clients, la boucle est bouclée.




          0



          0
    zaatar
    31 juillet 2017 - 18 h 59 min

    Ce qui serait intéressant de publier c’est les domaines d’utilisation de cette énergie. C’est de connaitre la répartition de cette consommation de puissance et d’énergie par secteur industriel et secteurs domestiques. Ce n’est qu’après qu’on pourra s’enorgueillir du pic de consommation atteint. Car enfin, lorsque l’on sait que ce pic de puissance a servi à alimenter les climatiseurs la journée et l’éclairage du ciel la nuit…ma foi..




    0



    0
    Anonymaoui
    31 juillet 2017 - 18 h 17 min

    Notre chère Sonelgaz est dépassée par les événements et la réalité du terrain. Elle ne comprend pas que l’Algerien comme tous les citoyens du monde aspire à vivre confortablement en fonction de ses moyens. Notre Sonelgaz nationale maitrise la situation à condition qu’il ne fasse ni chaud ni froid et que la majorité des Algériens se chauffent au bois , cuisent leurs repas avec la bouse de vache séchée , ne prennent pas de bains chauds chez eux et dînent à la bougie ou au quinquet. Ça C’etait vrai dans les années 1960 .Sonelgaz est donc restée avec la mentalité de ces années de misère.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.