Dennis Ross : «Riyad n’est pas notre allié et Doha arme les extrémistes»

Dennis Ross & Mohammed ben Nayef
Dennis Ross et le prince Mohammed ben Nayef Al-Saoud. D. R.

C’est le média arabe Rai al-youm qui rappelle le fait : au mois de juin dernier, l’ancien ambassadeur des Etats-Unis au Moyen-Orient, Dennis Ross, n’a été tendre ni avec l’Arabie Saoudite ni avec le Qatar, les deux principaux protagonistes dans la crise diplomatique qui secoue actuellement la région du Golfe. A l’endroit du Qatar, il a admis que, certes, il a aidé les Américains dans leurs opérations militaires agressives dans la région, à partir de la base militaire Al-Udeid, dont l’implantation en 2001 a été financée par Doha à hauteur de plus d’un milliard de dollars – la plus grande base américaine aérienne en dehors des Etats-Unis qui fonctionne comme hub, avec 11 000 soldats –, mais en même temps, le petit émirat a tout aussi aidé, en le finançant également, le mouvement de résistance palestinien Hamas, considéré par les Etats-Unis et leur allié israélien comme terroriste.

Cette duplicité dont s’est longtemps accommodée la Maison-Blanche est subitement dénoncée par Washington, surtout que le soutien qatari au terrorisme bénéficie à des organisations, en particulier le Front Al-Nosra, branche d’Al-Qaïda, et Daech, qui ne se limitent pas au rôle qui leur est assigné de déstabiliser les pays arabes récalcitrants, comme la Syrie, mais ciblent ouvertement et tuent des Américains. Cette contradiction qui saute maintenant aux yeux de tous a ébranlé encore plus, à la faveur de la crise diplomatique qatarie, aussi bien les milieux politiques que l’opinion publique aux Etats-Unis et dans les pays occidentaux.

La même observation est faite pour l’Arabie Saoudite. Dennis Ross, qui est un vétéran de la diplomatie américaine et aussi un chercheur dans plusieurs instituts stratégiques à Washington DC, a relevé le fait que la situation des droits de l’Homme en Arabie Saoudite, appuyée par une version rétrograde de l’islam qu’elle s’efforce d’exporter à travers des filières extrémistes en collusion avec les mouvements terroristes, est en contradiction totale avec les valeurs des Etats-Unis. Dans ce sens, estime Dennis Ross, les Saoudiens ne sont pas alliés de Washington, mais seulement des partenaires.

Les positions exprimées par le diplomate américain sur le Qatar et l’Arabie Saoudite sont de nature à confirmer la thèse selon laquelle les Etats-Unis chercheraient à pousser vers la porte de sortie les monarques de ces deux pays qui menacent de faire basculer le Moyen-Orient dans le chaos (voir art. AP 27 juillet 2017). En effet, des diplomates occidentaux ont évoqué la possibilité d’un renversement de l’émir Tamim Ben Hamad Al-Thani (art. cité).

Au plan officiel, les Américains montrent leur agacement devant la crise déclenchée le 5 juin, par la décision de l’Arabie Saoudite, Bahreïn, les Emirats arabes unis et l’Egypte de rompre leurs relations diplomatiques avec Doha, sous prétexte que le Qatar finance les mouvements terroristes et maintient des liens trop rapprochés avec l’Iran. Les Etats-Unis tentent d’en atténuer les effets dévastateurs sur leur stratégie dans la région. Le Secrétaire d’Etat américain, Rex Tillerson, vient d’annoncer l’envoi prochain dans le Golfe de deux médiateurs, dont le général à la retraite Anthony Zinni, qui est l’ancien commandant des forces américaines au Moyen-Orient et qui a été émissaire spécial des Etats-Unis auprès de l’entité sioniste et de l’Autorité palestinienne.

Cette médiation ressemble pour l’heure à une mission impossible. Dernièrement, les chefs des diplomaties de l’Arabie Saoudite, de l’Egypte, du Bahreïn et des Emirats arabes unis ont réitéré leur appel à Doha de ne plus soutenir des organisations terroristes, laissant planer la menace de l’exclusion du Qatar du Conseil de coopération du Golfe (CCG) si celui-ci continue de faire la sourde oreille à leur demande. Le conflit tend plutôt à s’envenimer.

Houari Achouri

Comment (6)

    HANNIBAL
    4 août 2017 - 8 h 46 min

    C’est pas des alliés mais des marionnettes oui ! la preuve ben salman anticipe en créant des iles pour nudistes , l’Islam wahabibite dévoyé n’est pas a une contradiction prés de vivre au moyen age et ratraper 5 siècles les yahoudiens vont pouvoir skier dans le désert sinon la seule alliance que ces demeurés peuvent avoir c’est l’alliance qu’ils portent aux doigts le reste plus beau que moi tu meurs !!!!

    Kerkab
    4 août 2017 - 8 h 37 min

    Les larmes de tristesse et déception, seront versées par ceux qui pensent que le protecteur des lieux saints de l’islam leur est comparable.

    Anonyme
    4 août 2017 - 1 h 13 min

    Sainte nitouche se retourne contre ses marionnettes.

    salim
    4 août 2017 - 0 h 45 min

    Plusieurs citoyens de pays arabes jubilent et frappent des mains de joie quand ils voient que l’Arabie Saoudite est malmenée de la sorte par les Etats Unis ou par tout autre pays occidental.
    Cependant ces citoyens incrédules oublient que tout ce tapage médiatique que font les pays occidentaux à l’encontre des pays du Golf et spécialement de l’Arabie Saoudite est une mise en scène une préparation pour le coup fatal à l’encontre de l’islam.
    Il suffit de sa rappeler tout ce qui s’est passé ces dernières années, dans les pays européens, le voile, le foulard des femmes dans la rue et des étudiantes, les minarets à travers plusieurs villes européennes, les mosquées et les prières dans les rues, les caricatures du Danemark, tout ce qui s’est passé avec Charlie Hebdo qui ne critiquait que l’islam et les musulmans, BHL qui proposait de réécrire le Coran <avec deux Rabbins, Zemmour qui proposait de même de supprimer le 1/3 du Coran. Des politiciens de divers pays européens qui demandaient à supprimer le Coran, l’interdire purement et simplement.
    Nous sommes à la phase finale, ils s’attaquent directement à la source de l’islam à la base de l’Islam, au pays censé défendre l’islam.
    Ils vont forcer ce pays à adopter des comportements et prendre des décisions qui iront à l’encontre des préceptes de l’islam, et c’est l‘avenir qui va nous dire où ils veulent en venir exactement.
    Les citoyens qui sont heureux ne réalisent pas que d’ici peu ils vont verser des larmes de tristesses et de déception avec ce qui va arriver.

      Point de vue
      4 août 2017 - 8 h 56 min

      « Il suffit de sa rappeler tout ce qui s’est passé ces dernières années, dans les pays européens,…….. » Dit vous !!!
      Dans les pays Européens !!! Ou la religion majoritaire n’est pas l’islam !!! Alors qui force qui en Europe à adopter tous les us, coutumes et religions venant d’ailleurs ???
      Quand à parler de Charlie Hebdo comme d’une entrave à la tolérance religieuse en France, je me permet de vous rappeler que dans ce cas, on a tué des gens au non de l’islam et de ce que vous appelez la tolérance religieuse !!!!
      Contrairement à ce que vous dites, les Européens sont bien plus tolérants que bien d’autres pays musulmans !!! Que je sache, la notion de charia n’existe pas dans notre culture, c’est-à-dire la punition voir la mort décrétée au non d’une simple croyance religieuse !!!!!!!

        abcd...
        4 août 2017 - 11 h 47 min

        si je peu me permettre. votre pois de vue a une part de vérité comme il a une part de non vérité, tout comme le poit de vue de Salim. les gens qui détienne le pourvoir dans le monde ne sont pas religieux. croyez vous que Issa (Jésus) ou Moussa (Moise) ASWS ont décapité et exterminé comme l’ont fait les croisé, les colonisateurs, traite négrière, bombe atomique, créer des états terroriste…?? c’est le même cas pour les musulmans, Mohamed ASWS n’a jamais fait du mal a l’humanité. l’arabi saoudite n’a t’elle pas été créer par les Anglais (lawrence D’arabie…) et protégé par les US par la suite? la création de l’arabie n’et t’il pas une fusion entre le wahabisme et les al saoud pour combatre l’empire automan? je peu dire la même chose pour l’états terroriste d’Israël, US, Français… c’est toujours nous, les peuples du monde qui somme victime que l’on sois juive chrétien ou musulman. donc la religion n’a rien avoir dans tout ça, c’est la cours au pouvoirs a la richesse qui est le jeux avec le quelle satan nos fait perdre notre âme. que allah protège les peuples qui aiment la pais inchallah.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.