L’Algérie à la rescousse de la Tunisie suite à un pic de consommation d’électricité

Moncef Harrabi, PDG de la Steg, présidant une réunion de lutte contre le gaspillage. D. R.

La Société tunisienne de l’électricité et du gaz (Steg) s’est alimentée en électricité à partir de l’Algérie en raison d’un pic de consommation ayant dépassé toutes les prévisions, atteignant les 3 965 mégawatts, et de la fermeture par des manifestants du champ de Birkino et de la station d’El-Borma, dans le sud du pays, a annoncé à la presse tunisienne aujourd’hui le président-directeur général de cette société, Moncef Harrabi.

Dans la foulée, le PDG de la Steg a lancé un appel aux abonnés de la compagnie pour rationaliser la consommation électrique, surtout aujourd’hui, étant donné qu’il est attendu une consommation de 4 000 mégawatts. Pour ce faire, le responsable demande à éviter d’allumer les climatiseurs non nécessaires et de régler ceux qui sont mis en service sur une température de 26°C, de ne pas utiliser les appareils électroménagers ni de pomper l’eau durant la période du pic de consommation électrique.

R. Y.

Comment (5)

    Viva l'Aldjérie
    10 août 2017 - 3 h 06 min

    Un proverbe de chez nous dit  » Fait le bien et oublie le ». On peut compter sur les Tunisiens pour qu’il soient les premiers à l’oublier.
    Je tombe quelques fois sur leurs sites lorsqu’il est question de l’Algérie en bien ou en mal. Ça ne déborde pas d’amitié envers l’Algérie.




    0



    0
    Anonyme
    9 août 2017 - 22 h 00 min

    ET dire que beaucoup de failles algériennes ne sont pas approvisionner en électricités et eaux courantes ; mais pour qui roule ce gouvernement algérien ? pour tt le monde sauf son propre peule ; pkoi ce mépris envers sa propre population?




    0



    0
    Anonymaoui
    9 août 2017 - 17 h 22 min

    C’est intelligent de se soutenir mutuellement mais pas souvent à notre détriment. C’est valable dans tous les domaines en dehors de l’énergie comme par exemple la diplomatie (cas du ministre tunisien toujours en poste qui nous a insultés à partir d’Italie ) le tourisme (Algériens toujours traités comme des touristes de seconde zone par rapport aux pays occidentaux ) et le sécuritaire ( accusations à chaque attentat et le problème des bases militaires ).




    0



    0
    HAMMACHE HASSINA INGÉNIEUR EXPERTE EN CONSTRUCTION
    9 août 2017 - 15 h 08 min

    HASSINA HAMMACHE INGENEIUR EXPERTE EN CONSTRUCTION
    Pour Rappel
    Le barrage de Mexa est situé à 75 kilomètres de la ville d’El-Taref pas très loin des frontières tunisiennes.
    L’objectif de ce projet est d’alimenter des villes de Annaba, El-Taref et Kalaa en Eau Potable .Ce barrage a été construit les années 90, la mise en eau en 1998, d’une capacité de 47hm3 dont la surface du bassin versant est de 650,00 km² la hauteur du barrage est de 40,00 m.
    A l’origine la hauteur devait être de 90,00 m, on devait prendre du bassin versant tunisien puis l’exploitation sera partagée mais comme on était en période de décennie noire, toutes nos frontières étaient fermées, nous n’avons pas pu concrétiser cet accord nous avons baissé la hauteur du barrage jusqu’à 40,00 m.
    Un très beau site même féerique combien de fois j’ai passé des nuits blanches pour vérifier la perméabilité de la digue avec l’essai Lugeon




    0



    0
    Anonyme
    9 août 2017 - 12 h 54 min

    les pays nordiques ou il n y presque pas de soleil profitent de l énergie solaire et les dirigeants tunisiens aussi bêtes que les algeriens utilisent l énergie motrice ! le plus grand espace ensoleille du monde ? LES DIRIGEANTS ARABES DE LA MÊME GRAINE des dictateurs nuls !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.