El-Oued : 70 cas de brucellose durant le premier semestre 2017

moutons brucellose
La forte activité d'élevage est une cause de la prolifération de cette maladie. D. R.

Pas moins de 70 cas de la fièvre aphteuse chez l’homme (brucellose) ont été enregistrés durant le premier semestre de l’année en cours dans la wilaya d’El-Oued, a-t-on appris, lundi, auprès de la Direction de la santé, de la population et de la réforme hospitalière (DSPRH).

Sur l’ensemble des cas enregistrés, un taux de 60% a été diagnostiqué au niveau de quatre communes (El-M’ghair, Reguiba, Oum-Toyour et Still) considérées comme foyers de cette maladie, en raison de la forte activité d’élevage, caprins et bovins notamment, a précisé à l’APS Kamel Dif, médecin au service de la prévention.

Le nombre le plus élevé de cas de brucellose est enregistré généralement durant la période printanière (les mois de mars, avril et mai), caractérisée par une forte consommation de lait cru, notamment dans les régions à vocation pastorale a-t-il ajouté. Un vaste programme de sensibilisation sur la lutte contre cette pathologie a été initié cette année par le secteur de la santé ciblant les éleveurs, ainsi que les producteurs et les consommateurs de lait cru, selon ce responsable.

Cette action de sensibilisation a pour objectif d’ancrer la culture de prévention chez les consommateurs de lait cru, a-t-il fait savoir. Des campagnes de vaccination contre la fièvre aphteuse sont menées également par la Direction des services agricoles (DSA) pour protéger le cheptel contre cette zoonose d’origine animale, signale-t-on.

R. N.

Comment (2)

    Mouton ... "Messaoud"
    14 août 2017 - 15 h 38 min

    La maladie du bétail, ce n’est trop, trop grave car çà arrive dans tous les pays et les fermes du monde !

    Moi ce qui m’amuse le plus, c’est que le pouvoir algérien et le gouvernement et les Wali etc… etc.. qui sont au dessus de nous, nous disent que cette année ils ont pris des décisions fermes en désignant des « marchés du mouton » bien organisés et avec des emplacements bien déterminés ! Et gars à celui qui ne respecte pas cela ! Tintin, pipeau !!

    Ce que ce pouvoir et son gouvernement refusent de reconnaître, c’est à l’évidence que ces moutons achetés (… peut-être dans des endroits légaux, précis et bien aménagés … , je veux bien le croire), se retrouvent tout de suite après …dans nos baignoires, dans nos balcons, dans le hall de nos immeubles, dans les locaux commerciaux de « dada mahfoud » et « tonton ammi ali » juste en bas de notre immeuble etc…. etc… avec toutes les odeurs de pipi et de crottes de mouton mélangés à de la paille mouillées ! N’en parlant pas de l’hygiène qui s’en suit avec le sang, le reste de bouffe nauséabonde restée dans l’estomac et les intestins de la bête, alors quand tout l’immeuble décide et accepte de lui-même que le mouton sera égorgé au bas de l’immeuble en présence d’une cohorte d’enfants !

    Moi, je me suis toujours dis, et je ne changerai pas, que dans un pays arabe et musulman comme le notre, il est impossible de décider de quoi que ce soit ! En revanche, les « koufars » eux, ont su mettre de l’ordre dans leur pays de « koufars », en matière de sacrifice du mouton d’Abraham pour les musulmans qui « habitent » chez eux, en créant toutes les conditions pour ne pas porter atteintes à l’environnement et à l’hygiène, principes fondamentaux pour les « koufars » ! Ils ont par exemple autorisé les fermiers propriétaires de cheptel à créer des espaces d’abattage de bêtes, espaces très réglementés, au sein même de fermes avec même un égorgeur musulman, décision aidé par les municipalités bien sûr, pour répondre à ce besoin religieux et mettre fin à l’égorgement du mouton dans les baignoires ou sur les balcons des bâtiments ou dans les villas de France et de Navarre !

    Dans notre pays, dans mon pays, je ne peux pas prendre de solution idoine parce que je ne suis pas Bouteflika, mais je sais qu’on peut régler ce problème et trouver des solutions malgré nos pesanteurs culturelles et éducatives, non adaptées au monde moderne !




    0



    0
      Mouton ... "Messaoud"
      14 août 2017 - 15 h 58 min

      Et gars à celui qui égorge même dans sa propre villa car il va souiller les égouts de la ville !!!!!




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.