Que fera Tebboune ?

Tebboune
Abdelmadjid Tebboune, Premier ministre. New Press

Par Kamel Moulfi – En vacances sur des plages d’«accès libre et gratuit» évidemment bondées, beaucoup ont raté le feuilleton de l’été sur la cacophonie qui règne au sommet de l’Etat et dont les épisodes sont racontés par certains médias avec une imagination à couper le souffle. Les Algériens qui ont terminé leur congé et quitté les sites balnéaires pour rejoindre leurs pénates apprennent que le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, est rentré de son supposé «long» voyage. Après avoir pris connaissance des épisodes précédents, ils n’ont certainement qu’une question en tête : que va-t-il se passer maintenant ?

La question concerne évidemment Tebboune puisque la balle est dans son camp. Les «autres», ses adversaires déclarés qui, visiblement, n’ont pas encore pris leur congé, ont parlé à travers leurs médias. La parole est maintenant au Premier ministre, qui n’a pas dit un seul mot pour riposter. Que signifie son silence ? Qu’il est prêt à y aller «mollo» comme le lui dicte une instruction informelle ? Ou, au contraire, qu’il va foncer sans en tenir compte, convaincu qu’il agit sur une vraie instruction du Président ? Est-il en mesure de résister à ses détracteurs jusqu’à la prochaine tripartite fixée d’un commun accord avec les «partenaires sociaux» au 23 septembre ? Ou fera-t-il les frais d’un conflit de sérail qui ne dit pas son nom ?

La rue se pose-t-elle ces questions ? Pour le moment, elle est «en vacances» et si septembre approche, la première préoccupation concerne les préparatifs de l’Aïd et de la rentrée scolaire, avec les dépenses que cela induit. La coïncidence entre les deux faits sociaux – l’Aïd et la rentrée scolaire – est une chance : elle permet des économies sur les achats vestimentaires. Ce sera aussi le premier Aïd dans un logement décent pour les milliers de familles qui ont bénéficié des déménagements offerts par l’Etat. Pour elles et les nombreuses autres qui espèrent être prochainement du lot, le seul souhait, unique sans aucun doute, est dans une phrase déjà entendue : «Pourvu que ça dure !» Les protagonistes de la lutte au sommet n’ignorent pas cette donnée qui gêne.

K. M.

Comment (25)

    Bison
    15 août 2017 - 21 h 56 min

    Avec ouyahya premier ministre, Hassan aaribi a toute ses chance de devenir ministre de l’éducation ! En tout cas la confrérie aura a coup sûr plusieurs de ses membres ministres dans le prochain gouvernement! al ghanouchi doit jubiler ! Par contre mle feraoun sera sûrement maintenu jusqu’au…oui, raccordement de la totalité des pays du sahel à internet haut débit!




    0



    0
    benchikh
    15 août 2017 - 21 h 24 min

    Mr Tebounne doit se défendre ,et utiliser la méthode RND la rue ,les citoyens ,et il y a le parlement à quoi sert il si on l’utilise pas dans des situations pareilles .




    0



    0
    benchikh
    15 août 2017 - 21 h 19 min

    On peut dire que Mr Tebounne est tombé dans le piège en visitant la France?????




    0



    0
    benchikh
    15 août 2017 - 21 h 12 min

    A mon avis Mr le premier ministre Tebboune a commis deux fautes,la première prendre son congé dans une période très sensible ,et pas stable dans notre pays ,la deuxième faute faire une visite en France (même innocente) chez nos voisins mal indésirables.




    0



    0
    LE NUMIDE
    15 août 2017 - 19 h 31 min

    Tebboune ne pourra plus rien faire , c’Est Ouyahia nouveau premier ministre qui doit faire .. Les hommes passent mais l’Algérie est éternelle




    0



    0
    MELLO
    15 août 2017 - 13 h 34 min

    Que fera Tebboune ?
    Au risque d’en étonner plus d’un, je ne suis même pas surpris par cette question. Celle-ci enfonce en effet un peu trop de portes, étonnamment ouvertes, pour ne pas nous inciter à nous poser quelques questions extrêmement simples. On peut penser ce que l’on veut de ce qui se trame, mais personne ne nous fera admettre que le régime est idiot au point de faire totalement abstraction du contexte national et régional. Qu’un régime qui a su faire preuve d’une maîtrise insoupçonnée de la technique du contre-feu étale aussi grossièrement ses cartes, cela semble juste impossible. Il suffit en fait de se rappeler des déclarations de Saidani , à propos du Général Toufik , pour les voir tous deux éjectés manu militari, pour ne pas céder aux lectures simplistes.
    Par ailleurs, si le régime voulait absolument maintenir les choses en l’état, on peut légitimement se dire qu’il prendrait au moins la peine de soigner les apparences. Entre Tebboun qui joue aux vierges immaculées,sûr d’un soutien qui lui vient d’ailleurs et Hadad and Co, qui nous promet monts et merveilles et les dizaines d’autres illuminés qui empruntent aux camelots leur rhétorique la plus clinquante, nos habituels faiseurs de roitelets n’ont que l’embarras du choix. Un président au bout du rouleau dont le bilan insulte les notions les plus élémentaires d’économie, d’éducation, de politique de santé….Qu’est-ce qu’on nous prépare alors à travers cette annonce ? Personne ne peut présumer de l’avenir, mais il est parfaitement clair qu’on s’achemine vers un vide politique. Aussi, et dès 1963, Mohamed Boudiaf, dans la conclusion de son livre « Où va l’Algérie », notait pour sa part qu’ «Il ne suffit plus de dire ce qui doit être fait, il faut indiquer comment le faire. Il me semble avoir assez nettement insisté sur la nécessité d’un bouleversement total du système existant : aucune lutte n’est possible à longue échéance dans le cadre du régime actuel » . Le système perdure en veillant à l’équilibre des forces occultes qui tirent les ficelles et qui, sans état d’âme, placent des agents véreux derrière les rideaux pour assassiner ceux qui les dérangent, comme Mohamed Boudiaf en juin 1992, ou étrangler d’autres hommes comme Abbane, Khider, Krim, et beaucoup d’autres hommes encore qui auraient pu , par leur sagesse, probité, clairvoyance, offrir à notre pays les moyens de décoller et de figurer parmi les pays qui sont sur le podium mondial. C’est ainsi que depuis 1962, le peuple n’a jamais été consulté sur « sa manière de vivre ».
    On lui a imposé le système du parti unique, le socialisme, la fausse démocratie, l’arrivée d’un certain islamisme, puis le libéralisme à outrance, basé sur l’importation systématique de tous les produits véhiculant divers systèmes culturels. Le système a aussi fait en sorte de faire oublier qu’un homme, même s’il est sot, il ira certainement plus loin qu’un homme intelligent qui reste assis à ne rien faire. Et c’est là le crédo du système, il a tout fait pour que rien ne marche. Il a bloqué l’école, l’Université, l’hôpital, la banque, la justice, le logement, l’agriculture, le commerce, la pensée, etc. Quel avenir attend le pays ?. La question est plongée dans l’incertitude la plus certaine. L’avenir chez les sages, ce n’est pas ce qui va arriver dans le futur, mais c’est bien ce qu’on en veut faire. Que fera Tebboune ? reste une question sans effet, et la vraie question est : « Que veut faire le système de l’avenir du pays ». Pour ma part, je distingue ceux qui ne savent pas, ceux là sont de simples ignorants. Et ceux qui savent et se taisent, comme ils se sont tus, ces dernières cinquante années, ceux-ci sont les pires criminels. Il est temps de rompre le silence. Il est temps d’inaugurer une nouvelle ère basée sur l’avenir et non le passé. N’est-ce pas honteux pour tous nos gouvernants de constater que s’ils avaient appliqué des recommandations vieilles de plus de deux mille ans, ils auraient pu préparer un beau pays à leurs enfants ?
    Veut-on le changement ? Dans ce contexte, il me plaît de citer le sage Dalai Lama qui simplement attire notre attention sur le fait que, si vous avez l’impression que vous êtes trop petit pour changer quelque chose, essayez donc de dormir avec un moustique autour de vos oreilles, vous verrez lequel de l’homme ou du moustique empêche l’autre de dormir. Que fera Tebboun ? Illusion d’optique. Le système actuel nous présente des hommes qui nous semblent différents par ce qu’on leur dicte de montrer mais en réalité ils sont tous les mêmes par ce qu’ils cachent. Ils nous cachent qu’ils obéissent à la même enseigne, mangent dans la même main, s’inspirent de la même source et respirent le même mépris qu’ils éprouvent à l’égard du peuple.
    L’optimiste fonce pour le changement. Le pessimiste préfère rester spectateur, comme nous l’avons été depuis 1962 à nos jours.




    0



    0
      Abou Stroff
      15 août 2017 - 14 h 09 min

      Mello, tu es en retard d’une guerre. le sieur tebboune vient d’être dégommé et « ils » ont nommé h’mimed à sa place. je profite de l’occasion qui m’est offerte pour réitérer ce que j’avance, depuis des lustres: le système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation ne peut se renouveler qu’à l’identique d’où l’observation que nous tournons en rond depuis des décennies. après h’mimed, peut être, verrons nous resurgir belkhadem qui sera remplacé par h’mimed qui sera remplacé par belkhadem qui sera remplacé par……………….. h’mimed, etc. moralité de l’histoire: nous continuerons à tourner en rond jusqu’à ce qu’un tsunami (une baisse prolongée des prix des hydrocarbures) emportera et l’algérie et les algériens vers les vertes prairies de Manitou (le minaret de la mosquée de boutef servira au moins à nous faciliter le voyage)




      0



      0
        MELLO
        15 août 2017 - 16 h 18 min

        Non mon ami, Abou Stroff, comme je l’avais écrit , il suffisait de bien lire :
        – Que fera Tebboune ? reste une question sans effet, et la vraie question est : « Que veut faire le système de l’avenir du pays ». Pour ma part, je distingue ceux qui ne savent pas, ceux là sont de simples ignorants. Et ceux qui savent et se taisent, comme ils se sont tus, ces dernières cinquante années, ceux-ci sont les pires criminels. Il est temps de rompre le silence. Il est temps d’inaugurer une nouvelle ère basée sur l’avenir et non le passé.
        – Que fera Tebboun ? Illusion d’optique. Le système actuel nous présente des hommes qui nous semblent différents par ce qu’on leur dicte de montrer mais en réalité ils sont tous les mêmes par ce qu’ils cachent. Ils nous cachent qu’ils obéissent à la même enseigne, mangent dans la même main, s’inspirent de la même source et respirent le même mépris qu’ils éprouvent à l’égard du peuple.
        Alors cher ami, Tebboun est limogé , Ouyahia le remplace et alors , où est la différence ? Le système actuel nous présente des hommes qui nous semblent différents par ce qu’on leur dicte de montrer mais en réalité ils sont tous les mêmes par ce qu’ils cachent. Ils nous cachent qu’ils obéissent à la même enseigne, mangent dans la même main, s’inspirent de la même source et respirent le même mépris qu’ils éprouvent à l’égard du peuple. Voila le problème, le vrai problème.




        0



        0
          Abou Stroff
          15 août 2017 - 16 h 45 min

          cher Mello, serais tu victime d’un coup de soleil. tu as écrit deux paragraphes dont l’un est quasiment la copie conforme de l’autre. de toute manière, nous sommes tout à fait d’accord que les comédiens qu’on nous présente obéissent tous à un même scénariste.
          PS: au fait, qui, à ton avis, occupe le statut de scénariste?




          0



          0
        MELLO
        15 août 2017 - 17 h 53 min

        Aucun coup de soleil, puisque je me refugie dans mon petit logis que le soleil n’arrive même pas à toucher . Effectivement, la deuxième fois étant la confirmation de la première. En tout cas , bien lu, merci. Le monopole politique entraîne un monopole sur l’économie et la constitution d’une classe d’affairistes voraces à l’abri de toute critique. La désignation de tous ces clones répond elle à une quelconque démarche démocratique ?




        0



        0
    Abou Stroff
    15 août 2017 - 12 h 59 min

    le limogeage de tebboune et son remplacement par ouyahia confirme mon pronostic. la marabunta qui nous gouverne ne se permettra jamais de mettre en danger ses intérêts bien compris. tahkout, haddad, benamor, tliba, djamaï et tous les autres peuvent continuer à siphonner le trésor public (tout en arrosant certains de nos augustes dirigeants) et ouyahia veillera à ce que le siphonnage se fasse dans les règles de l’art.




    0



    0
    lhadi
    15 août 2017 - 12 h 35 min

    Dans une république digne de ce nom, un premier ministre qui ne dispose pas les moyens qu’il estime nécessaires pour assumer ses fonctions se doit, dans ces conditions, d’y mettre fin.

    Etant, comme tous les idiots utiles, économe de ses mots, ce marquis de la république des copains et des coquins a explicitement montré qu’il n’a ni l’étoffe d’un homme d’Etat ni l’envergure d’un homme politique de conviction qui aspire à un destin nationale.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0
    LE NUMIDE
    15 août 2017 - 12 h 14 min

    QUE DOIT FAIRE TEBBOUNE (3e partie)
    6- UN AUDIT national , sérieux et chiffré sur les lois d’emploi de jeunes : un bilan comptable général sur les dispositifs ANSEJ etc. Pour évaluer cette politique et la relancer éventuellement si elle a donné des résultats ou la corriger vers le meilleur. c’est aux économistes et financiers de trouver les formules et formulations dans ce domaine. MAIS il faut faire un bilan et une relance et poursuivre le travail.
    7- Tebboune doit lancer l’Idée des « ASSISES REGIONALES DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE ». C’est quoi ? c’est une sorte d’audit qu’il faut intégrer au budget et à la Vision économique et stratégique de développement qui non seulement intègre et implique les populations dans le projet Algérien républicain mais elle pourrait aussi permettre au gouvernement de rationnaliser l’augmentation des ressources et la diminution de la dépense ….Concrètement c’est réunir une fois ou deux les walis ou les notables et autres élus par régions naturelles. Pourquoi pas, la révolution a fait cela et elle a réussi sans que les algériens ne se sentent extraits de leur algériannité citoyenne et de leurs engagements républicains le moins du monde, au contraire ! ils verront le projet d’un bon œil et s’impliqueront davantage dans la stratégie de leur nation. dans de telles Assises, le gouvernement et même en présence de l’état-major de l’ANP et les stratèges de la présidence étudieront et évalueront avec les walis, P/APC et autres représentants es qualités de chaque région les potentialités de cette région, ses besoins, ses devoirs stratégiques, ses particularités géographiques et militaires, ses corrélations de développement avec les autres régions et avec la république, etc. Un ensemble de corpus de questions algériennes qui se règleront dans un cadre républicain et organisé au lieu de ce chaos politique de manque de dialogues intelligents et porteurs…
    l y a en Algérie des kabyles, des chaouis, des mzabis, des tlemcenois, des touaregs, des annabis, des biskris, des soufis, des jijeliens, etc… et alors où est le problème ???? pourquoi avoir honte et en faire un tabou ? Cela existe dans toutes les nations du monde ! Il faut les prendre comme ils sont avec leur meilleurs cotés et leurs qualités régionales pour construire la nation dans la concorde et la solidarité républicaine et nationaliste.
    Exemples pratiques, de ce que peuvent rendre comme services à la nation les régions : par exemple la région Touareg : ils sont importants dans le dispositif de surveillance des frontières sud, du terrorisme et de la contrebande et des migrants en même temps ils sont utiles dans l’exportation vers l’Afrique en matière de logistique, etc… .. Prenons les kabyles en plus de leur capacités industrielles, stratégiquement ils sont très utiles dans notre pénétration en Europe puisqu’ils sont francisants et immigrés. Les Tlemceniens qui sont des Hadhar, sont la pièce maitresse à nos frontières Ouest, la république aussi peut leur confier la mission d’apprendre aux familles et jeunes des autres régions la musique andalouse pour des raisons d’éducation évidentes…
    les Soufis qui ont réussi dans l’agriculture des primeurs, on doit les renforcer dans ce secteur, les setifiens qui sont des footballeurs et des constructeurs doivent augmenter l’excellence algérienne dans ces domaines, les Tiaretis des céréaliers , les Mzabis des fins politiques et des ibadites sont utiles à Oman et en Lybie, la Zaouia Tijania de Laghouat est utile en Afrique sahélienne etc.. ..
    et c’est comme cela que les jijeliens, les oranais, les chaouis, les Nemamchas, les Nailis, les Chambas… chacun dans sa particularité culturelle et géographique peut apporter quelque chose et servir dans l’orchestre général qu’est la république algérienne une et indivisible : LA NATION PUISSANTE ET ETERNELLE… il n’y aucune honte et aucun danger si l’Algérie grande comme un continent, variée en relief, en hommes et en climat, assumait ses régions naturelles




    0



    0
      MELLO
      16 août 2017 - 19 h 24 min

      Le NUMIDE , peut être que tout ton programme sera siphonné par OUYAHIA pour le transmettre à tous ces faiseurs de miracles , les argentiers qui pourront pretendre à une place au gouvernement.




      0



      0
    Bison
    15 août 2017 - 12 h 04 min

    Les vacanciers a leur retour de leurs vacances continueront a demeurer toujours vacants ! Le train train qui fait du bruit en faisant du surplace! Les vacanciers à leur retour, Ils vont se précipiter chez le boulanger pour voir s’il n’a pas fermé, sinon en chercher un autre, s’il y’a toujours du pain à 10 da en quantité peu importe la qualité, puis voir chez l’épicier pour vérifier s’il y’a toujours du lait en sachet à 25da et toujours disponible trois fois par semaine…
    Quant à se poser la question de « que va-t-il se passer maintenant » ou demain, que ce qu’ils ont raté des ruades au sommet de la pyramides… Je pense, ou je crains que vous ne prêtiez aux vacanciers de retour de leurs vacances – comme d’ailleurs aux vacanciers toujours en vacances sans jamais partir en vacances -des soucis supplémentaires et surtout imaginaires, au delà du possible et surtout du naturel. A quoi bon se poser la question sachant quelle que soit la réponse ils ne pourront rien y changer (si tant est qu’ils le veulent, le changement) et sachant qu’ils n’ont aucune prise sur le présent et encore moins sur le futur comme ils ne l’ont jamais eu sur le passé !
    Puis, il faut avouer que la situation actuelle est idéale ! Tout le monde peut profiter au maximum – proportion gardée,chacun a son niveau et ses moyens – de la situation et demain est un autre jour!
    Quant à l’avenir du pays, ben l’avenir du pays, le pays a toujours survécu… et puis moi, moi je suis patriote j’ai rien à prouver et si ça ne tenait qu’à moi on serait déjà le Japon de l’Afrique mais que ce que tu veux c’est toujours les autres et la main de l’étranger qui ne prend jamais de vacances! En plus, moi je ne demande et je n’ai pris que ma part et encore, une infime partie par rapport a ce qui doit me revenir de droit et qui n’est qu’infime par rapport à ce que je mérite…! C’est moi qui a fait l’expertise tout seul, avec ma tante en temoin, et déterminé mon mérite ! Je sais ce que je mérite quand même!




    0



    0
    LE NUMIDE
    15 août 2017 - 11 h 13 min

    QUE DOIT FAIRE TEBBOUNE ( 2) : après 1 la Propreté , 2 le Reboisement , Tebboune peut lancer aussi d’autres grandes opérations pas chères, qui font travailler les algériens , donnent du Tonus national , qui ne coutent aucune devise et qui ont un caractère utile , civil , civique , économique et politique certain puisque ca mobilise des bras et des énergies algériennes ( elles sont mieux de toute façon que les chamailleries qui n’apportent rien aux pays et où les plus forts sont les fainéants et les saboteurs , suivez mon doigt : tous les intrigants du « printemps arabe » et tous les aventuriers de tous bords qui ne font que parler pour accentuer la Fitna et la Paresse ) :
    3- Grande opération contre les inondations : ca aussi Tebboune et son gouvernement doivent y penser assez tôt selon un grand inventaire des régions touchées et un plan d’action et de travaux adéquats , en Septembre octobre, ca mobilisera l’économie de la pierre , gabionnage, les engins , les travaux de terrassement et toute la main d’œuvre qui va avec etc..
    4- Lancement dune grande Foire afro-algérienne à Tamanrasset (une vraie Foire internationale comme la Gulf Food de Dubai) pour présenter les produits algériens destinés à l’exportation en Afrique , ca permettra aussi de regrouper les migrants africains de leur donner un travail saisonnier sur place puis de les contrôler au lieu de les laisser errer dans les rues de la mendicité , ce seront les fureurs vecteurs de l’exportation algérienne dans leur pays …préparer TAM à être une grande capitale afro-algérienne, économique , militaire , touristique et stratégique face au Sahel
    5- L’organisation à l’occasion du Mawlid Nabaoui d’une grande rencontre algérienne, maghrébine et internationale des Zaouïas pour lancer le projet musulman de l’aprés-wahhabisme et placer l’Algérie en start-up dans ce projet culturel et spirituel de civilisation berbère et qui va coïncider avec l’inauguration de la Nouvelle Mosquée Beni Mezghana d’Alger …
    L’Heure de renouvellement de la spiritualité musulmane est venue et l’Algérie doit être son principal pôle et les Berbères sa matière première … il ne faut pas rater l’Occasion de frapper ce grand coup !! il faut mobiliser les Zaouïas pour le compte de la nation algérienne et sa Puissance . le Moyen Orient est en décadence, il est condamné et il va périr dans ses guerres religieuses et américano-juives wahabo-chiites… NOUS VOUS LE DISONS , si l’état algérien ne profite pas de la conjoncture pour expulser définitivement le wahabisme terroriste et pour relancer l’Islam « berbère » de la paix universelle et des nations ; alors il aura dans les bras le Paganisme berbère … les Zaouïas sont notre seule chance !!! (a suivre)




    0



    0
    J'ha oua qfezto..
    15 août 2017 - 11 h 10 min

    ..ou serqolo h’maro. il lança un message menaçant par le crieur (el berrah) de la dechra: Rendez-moi mon âne sinon je ferais ce que fit mon père (allah yarhmo) quand on lui vola le sien.
    Le téléphone arabe fonctionna mieux et plus vite que les cellulaires actuels, mais personne ne sut ce qu’avait fait le père de J’ha. La rumeur enfla si fort qu’elle parvint aux voleurs qui furent pressés par la population de rendre l’âne et éviter ainsi que le malheur ne s’abatte sur le village. Une procession suivit alors les voleurs conduisant le baudet et se dirigea vers J’ha.
    Après des retrouvailles émouvantes entre l’âne et son maître, l’imam enhardi par la population demanda alors à J’ha: « Maintenant que tu as retrouvé ta monture, dis-nous ce que fit ton père quand on lui vola son âne ». Fourbe jusqu’au bout, J’ha poussa un long soupir, balaya du regard les gens apeurés et agglutinés autour de lui, répondit: « Eh bien, il en acheta un autre tout simplement ».
    La question « Que fera Teboune » devra suivre le même processus: mais en plus moderne: il fera ce que firent ses prédécesseurs; il téléchargera l’appli des médias bien informés et attendra qu’on annonce le nom de son remplaçant.




    0



    0
      Jamesben
      15 août 2017 - 13 h 28 min

      Ça n’a pas tardé. La prophétie de J’Ha, chantée par Mozart: DIES IRAE (jour de colère).




      0



      0
    LE NUMIDE
    15 août 2017 - 10 h 35 min

    Il y a des algériens qui n’aiment pas prendre le chat par la queue .. La question pour nous c’est QUE DOIT FAIRE TEBOUNE. Nous lui proposons un minimum algérien (les autres affaires complexes et confidentielles auxquelles nous n’avons pas accès comme citoyens) c’est son affaire et celle du président et des chefs de l’Armée.
    1 – d’abord commencer l’année ouvrable en Septembre-Octobre par une campagne d’Hygiène d’envergure dans toutes les wilayas, qui permettra d’impliquer les dirigeants dans le Propreté , de donner du Tonus aux fonctionnaires de l’état et aux associations d’environnement et de jeunesse et aux corps d’état et de nettoyer le maximum. C’est pas cher, ça ne coute aucune devise et c’est bien de mettre en action massivement l’etat et de mobiliser dès la rentrée pour la Propreté de la nation algérienne. Pourquoi ne pas faire une grande campagne d’Hygiene à la rentrée?? Tebboune doit y reflechir c’est non seulmnet bon pour lui mais aussi pour les algériens…
    2 – Preparer sérieusement et massivement les Pépinières pour le reboisement d’Hiver Tebboune peut charger Bouazgui de ça, c’est un baroudeur on le connaît, il peut reussir quelque chose dans le reboisement si on lui donne carte blanche. Pour cette action l’ANP peut aussi contribuer et donner un grand coup de communication comme Armée populaire impliquée dans l’aménagement du territoire, en même temps ca fera de l’exercice, un bol d’air pur et und égourdissement tactique pour ses troupes qu’elle peut mobiliser toute la saison froide pour fouiner et inspecter les dernières caches et poches terroristes non encore repérées en foret.
    qui empêche Tebboune de lancer cette grande opération de Reboisement, qui ne coûte pas cher et aucune devise et relancerait l’économie des pépinières, des matériels agricoles (pioches et pelles) et occuperait de nombreux algériens dans une tâche saine au lieu de palabrer et de grelotter près des poêles comme des vielles femmes!!!.
    Même la presse et les medias auraient un scoop intéressant à se mettre sous la dent et pourraient diffuser des sujets de culture botanique et paysagiste, au lieu de nous casser les oreilles avec Haddad et les querelles stériles… (A SUIVRE)




    0



    0
      Amazit Boualem
      15 août 2017 - 11 h 45 min

      @LE NUMIDE , je suis d’accord avec toi ! Tu dois être un militant écologiste dans le sang. J’aime çà !

      Effectivement, on peut très bien obliger ce Tebboune à ne plus nous parler de Haddad , de Sidi Said ou de ammi ali , mais de s’occuper de lancer une grande campagne de nettoyage des ordures, des sachets plastiques « multicolores » qui volent au vent, des bouteilles d’eau minérale, de gazouz Hamoud Boualem, de bières, des bouteilles d’eau Zemzem venues de la Mecque, des tas de gravats de chantiers privés, jetés çà et là par les citoyens sur les trotoirs ou le bord de nos routes etc…etc… !
      On devrait l’obliger à décider d’un grand programme d’importation de camions-bennes à ordure, d’équipements motorisés de nettoyage et de ramassage des ordures, de balais, de pelles et de brouettes à la place des 4/4, des Mercedes et des Ferrari ? Là c’est du concret et pas du pipeau qu’on entend tous les jours à la TV Unique !




      0



      0
    houari
    15 août 2017 - 9 h 17 min

    Le PM Tebboune ne pourra rien faire pour soigner son image, aprés que le président de la république lui a mis les point sur les i, car tt simplement il est mal conseillé en matière de stratégie de gestion, il a provoqué une déstabilisation entre les Algeriens . comment poura t-il faire face à la crise économique alors qu’il est en train de déclarer la guerre au secteur privé national??




    0



    0
    Amazit Boualem
    15 août 2017 - 9 h 13 min

    Que fera Tebboune ? Eh bien il ne fera rien du tout !
    Ce n’est pas un homme politique qui a de l’étoffe, de l’envergure et de la personalité! C’est un très haut fonctionnaire bureaucrate, docile, qui applique les consignes du clan qui l’a désigné à sa place à un moment donné ! Point final.




    0



    0
    Abou Stroff
    15 août 2017 - 9 h 12 min

    « Que fera Tebboune ? » s’interroge K. M.. et bien moua, avec la modestie qui m’étouffe, réponds tout simplement: RIEN!
    en effet, tebboune est un membre à part entière de la marabunta qui nous gouverne et tebboune ne fera rien qui puisse nuire d’une quelconque manière aux intérêts bien compris de la marabunta qui nous gouverne.
    moralité de l’histoire: la société algérienne, composée en majorité de tubes digestifs ambulants, observe la « scène » et se mettra AUTOMATIQUEMENT à applaudir celui ou ceux qui savent remplir les tubes digestifs ambulants qui constituent l’immense majorité de la société algérienne.
    quant à la diversion présente, elle sera remplacée par les diversions futures (le mouton de l’aïd, puis la rentrée des classes, puis les « élections » communales, puis le transfert de fakhamatouhou vers un hôpital parisien, puis les manoeuvres à balles réelles de l’armée de gaïd, puis l’inauguration de la mosquée de boutef, puis l’annonce d’élections présidentielles anticipées, puis….
    moralité de l’histoire: le tube digestif ambulant qui ne connait pas la tridimensionnalité du temps à travers le travail qui donne un sens à sa vie subit l’histoire et ne pourra jamais en être un acteur.




    0



    0
    Aidouni
    15 août 2017 - 8 h 41 min

    Que fera TEBBOUNE? La réponse est simple et claire comme l’eau de roche. Il appliquera la feuille de route, que Abdelaziz BOUTEFLIKA lui a remise en présence du Chef de l’Etat-Major de l’ANP, la seule institution unifiée, disciplinée, respectée et crainte.

    Si le président a tenu à ce que GAID SALAH, soit témoin de cet évenement majeur et déterminant, et donc à impliquer l’ANP comme arbitre et protecteur de la Nation algérienne, c’est justement parce qu’il craint que son entourage immédiat qui gère en son absence la présidence, tente de s’accaparer les leviers du pouvoir d’une façon illégale et anticonstitutionnelle pour désigner le prochain président.




    0



    0
      bachirmessaoud
      15 août 2017 - 9 h 42 min

      « La parole est maintenant au Premier ministre, qui n’a pas dit un seul mot pour riposter. Que signifie son silence ? ». Encore des questions sans réponses !!!! le papier parle de détracteurs de Tebboune sans pour autant les identifier et ça s’il y a réellement des détracteurs…..




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.