Leçon marocaine

Boycott
Les Marocains mobilisés contre la cherté de la vie. D. R.

Par Sadek Sahraoui Autant le Maroc a une classe dirigeante vile et fourbe mais autant aussi il a une société civile courageuse et qui impose le respect. Les associations marocaines de défense des droits des consommateurs viennent, par exemple, de remporter une retentissante victoire sur Danone, l’un des leaders mondiaux de l’agroalimentaire, auquel elle reprochait de vendre trop cher son lait. Une victoire qui fera date dans l’histoire de la lutte contre les toutes puissantes multinationales et de la vie chère.

Pour faire plier la firme française, les Marocains ont observé un boycott général de ses produits. Le boycott, qui a duré de longs mois, a fini par payer.

Le PDG de Danone, Emmanuel Faber, a annoncé en effet, mercredi 5 septembre, une baisse d’environ 10 % sur certaines briques de lait pasteurisé et le lancement d’un «format économique». Il n’avait pas d’autres choix que de prendre une telle décision.

Il aurait été suicidaire pour son groupe de continuer à tenir tête à ses consommateurs. Son chiffre d’affaires a baissé de 40 % au second semestre. Quelques mois de plus et il aurait été obligé de mettre la clé sous le paillasson au Maroc.

Danone n’a pas été la seule entreprise à avoir subi les foudres des consommateurs marocains. Les stations-service Afriquia et l’eau minérale Sidi Ali, également leaders sur leur marché au Maroc, sont également visées par le boycott.

Il est certain que le Marocains n’abandonneront pas leur combat contre la vie chère surtout pas après qu’ils aient réussi à faire céder une firme telle que Danone qui brasse des milliards de dollars. Ils se sentent même aujourd’hui confortés dans leur démarche.

Ce mouvement de boycott commence d’ailleurs à créer la panique au niveau mondial. Les multinationales qui imposent leur diktat aux peuples et aux nations craignent maintenant que l’exemple marocain suscite un effet d’entraînement au niveau mondial.

De nombreux think tanks proches des milieux néolibéraux commencent d’ailleurs à plancher sur la question en vue de trouver des parades.

De leur côté, les sociétés civiles hors du Maroc commencent à comprendre qu’il n’y a pas de fatalité et que tout peut être changé. N’est-ce pas ?

S. S.

Comment (31)

    RezkideBelcourt
    9 septembre 2018 - 8 h 43 min

    Même si l’article n’est pas une critique négative et va dans le sens gentil du Maroc, je remarque que les dislikes vert le bas sont de plus en plus nombreux.
    Toute cette histoire de Danone c’est du pipo, le makhzen a dirigé et accompagné ces boycotts pour disqualifié le Rif pour des vrais contestations. Détourner l’attention et ne pas parler de la richesse de la famille royale

    2
    3
    Anonyme
    8 septembre 2018 - 13 h 45 min

    Je persiste Le marocain lambda qui n’est qu’un simple « SUJET », Nous qui nous considérons comme le nombril du monde,qui sommes « CITOYENS », qu’avons-nous fait??
    Occupons nous de nos affaires et arretons de faire du nombrilisme ,nous allons nous noyer dans notre narcissisme (nous sommes les plus beaux, les plus intelligents,les plus forts)et pourtant prenant n’importe quel classement nous sommes bons derniers …

    4
    5
    Anonyme
    8 septembre 2018 - 13 h 31 min

    Officiellement le smicard est à 18000,00 DA,l’handicape touche 4000,00 DA,quand je me lève à 6 h et attend une à deux heures pour du lait à 18% de matière grasse,(de l,eau blanchie)lLe parc automobile français compte plus de 40 000 000 de véhicule,Le smicard français peut s’acheter son véhicule en moins de cinq ans ,quels sont les Algériens as vécu une minuscule pouvant s’acheter un véhicule à un prix prohibitif.Vous le dites vous même un Smicard français vivra comme un nababb ici en Algérie.Seuls les Algériens avec une Majuscule achetent leurs véhicules cash.Dans les années cinquante il fallait il ne fallait n’être ni Arabe ni chien pour pénétrer sur certaines plages,Actuellement l’interdiction existe toujours pour l’Algerien avec une minuscule mais pas pour les chiens.Pour votre gouverne l’Euro s’échange à 215 DA

    3
    4
      Anonyme
      9 septembre 2018 - 6 h 04 min

      L’ami,vous n’etes pas cartésien dans votre approche des choses,Si un Smicard francais vit tres bien en Algérie(avec son Smic)cela veut dire que la vie est beaucoup moins chere en Algérie qu’en France(c’est cela le but de cette remarque).Ce meme Smicard vit dans des conditions tres précaires en France(avec son Smic).Essayez de conceptualiser un peu.
      Pour les véhicules,comme déja indiqué,la plupart des francais achetent leurs voitures grace a des prets bancaires,tres peu(ou plutot les francais avec un F majuscule pour reprendre vos propos)peuvent se permettre de le faire sans passer par la banque et etre endetté pour de longues années.Grand paradox pour un pays grand constructeur de voitures.Quant au Smicard,il ne peut tout simplement pas se permettre un vehicule dans cinq ou mille ans(ni son entretien d’ailleurs).Ce meme Smicard qui trouve des difficultés énormes meme a se loger et payer le loyer.Il ne faut pas oublier qu’il y a une économie parrallele tres prospere en Algérie(c’est de l’ordre des 50 milliards euros par an).Il y a beaucoup d’argent en Algérie qui circule et les salaires officiels ne disent pas toute l’histoire.
      Oui en Algerie lors de la colonisation,il ne fallait pas etre arabe ou chien pour rentrer dans certains endroits.En France,cette pratique est encore d’actualité et il n’est pas conseillé d’etre arabe,noir ou autre minorité pour pénétrer dans certains endroits.Et il est déconseillé d’etre arabe,noir ou tout autres minorité ethnique pour postuler a un emploi,une formation ou meme louer un logement.
      Oui,pour votre gouverne,le dinar s’échange officiellement pour environ 128-135 DA…….tout comme le Yen Japonais qui s’échange autour de 130 Yen pour un euro.
      Quant au taux sur le marché parrallele,c’est une autre indication du pouvoir d’achat des algériens qui ne s’apparente pas aux salaires officiels……………l’euro peut monter ou il veut,les algériens et le dinar pourront toujours l’acheter!

      4
      1
    HOUMTY
    8 septembre 2018 - 7 h 18 min

    SALAM L’KHAWA….Honnêtement felicité le peuple marocain, parcequ’il a fait plier une multinationale pour obtenir -10% sur le lait, je ne vois pas ou est l’exploit ! Par contre le jour ou ils feront plier leur psdeudo monarchie, la OUI, j’applaudirai des deux mains…. Le peuple ALGERIEN, le long de sont histoire a réalisé plus d’exploit….que – 10 % sur du lait….. franchement, oh..
    VIVE LA MERE PATRIE L’ ALGERIE ET SON A.N.P

    85
    8
    Patriotique, AP ?
    8 septembre 2018 - 5 h 20 min

    Qu’est AP devenue? Une caisse de résonnance aux chantres du tatby3e avec la narcominarchue. « La leçon » n’engage que l’auteur de cet article qui s’extasie sur les quelques centimes de dirham si , à n’en pas douter, permettra aux gentils Marocains d’acheter une montre à 1,2 millions d’euros comme celle qu’arbore fièrement leur avisé homo-narque.

    9
    5
    anti slavery
    8 septembre 2018 - 3 h 53 min

    Le boycott c’ètait une ruse instiguèe par le règime marocain tuberculeux,et qui avait deux buts,le premier est de faire rentrer les manifestants chez eux,parceque le règime ne pouvait plus les arrèter,faute de place,et aussi la pression internationale,le deuxieme but c’est la debandade èconomique,qui a forcè le règime sclèrosè à imposer la ceinture serrèe au peuple,deguisè en boycott,en même temps le règime a compensè les compagnies touchèes en les exemptant ,des taxes et impôts,en additionnant tous les frais encourus,le règime a èconomisè beaucoup d’argents comparativement aux frais de la logistique sècuritaire,et la mauvaise publicitè à l’exterieur du pays et c’est justement pour cette raison que le roi des pieuvres a lâchè sa milice èlèctronique qui encourageait le boycott toute en limitant le nombre des produits visès,pour èviter que la ruse dègènére,le seul moyen pour la rèussite du boycott ,il faut qu’il soit accompagnè de manifestations sinon c’est une action des lâches.

    1
    4
    Vangelis
    7 septembre 2018 - 23 h 29 min

    C’est quoi cet éditorial à la gloire des sujets de la narco-terro-monarchie ?

    Qu’est-ce que vous voulez démontrez ? Que pour quelques centimes ils ont protesté et gagné. Gagné quoi en fait ? 10 % sur le 1/2 de lait qui en fait, ne fait que 450 ml, au prix de 6 dhs c’est à peine 0.50 dirhams soit 10 rials autant dire peanuts.

    Si ces sujets avaient protesté contre exhibitionnisme et les frasques de leur dupliqué Escobar avec montre à 1 mio de $, on aurait applaudi puisque ces argent et beaucoup plus aurait atténué la misère dans laquelle se trouve la majorité de ces sujets mais là, là c’est une rigolade pour faire croire à la liberté d’expression.

    Tout a été organisé afin de détourner l’attention sur des sujets plus importants. Danone peut aisément plier bagages et partir sans remords et ce ne sont pas les manques à gagner dus au boycott qui l’aurait dissuadé.

    Il faut savoir raison gardée et ne pas faire dans l’exceptionnel alors qu’il ne s’agit que de mouvements canalisés à des fins politiques qui dépassent les vas nus pieds qui ont initié cette affaire. Et s’ils ont protesté, d’un tout le monde ne peut pas boire du lait, même après la baisse de 10 % et tout le monde ne peut pas acheter de l’essence au prix fixé puisque par exemple les contrebandes existent, saignent l’Algérie et c’est là une évidente manière de dire que si les sujets baignaient dans l’opulence, ils ne pratiqueraient pas la contrebande et surtout ne vendraient pas leurs drogues afin d’en tirer bénéfices contre nature.

    40
    3
    Anonyme
    7 septembre 2018 - 23 h 06 min

    Il ne faut pas se tromper de colère les amis. Il ne sert à rien de rester sur le fait de savoir qui a initié les choses en premier. L’important c’est de faire. S’il faut passer sa vie à se comparer aux autres et à déterminer qui a eu l’idée, eh bien l’idée s’en va tant on est préoccupé par la comparaison. Cette action qui vient d’être menée doit être vue pour ce qu’elle tangiblement dans le réel de l’économie. C’est une claque magistrale qui montre la mentalité esclavagiste de Danone. Cela veut que ces affairistes de la faim font des marges inimaginables pour avoir concédé 10 pour 100. Danone c’est une entreprise qu’il faut saper en achetant des yaourts autres sauf Danone (de plus entreprise française), quitte à faire ses propres yaourts (ce qui est très facile à faire, il faut juste avoir des pots de verre en quantité suffisante. Bravo à la population marocaine et surtout qu’elle continue, ces entreprises françaises profitent d’un système économique où ils sont les seuls au Maroc et en Afrique. Ce qu’il faut c’est la venue des autres entreprises européennes pour la fin des entreprises françaises en Afrique à peau de chagrin. Dépassez votre colère et voyez loin. Très loin. La France ne doit plus dominer l’Afrique et ses impôts coloniaux secrets doivent etre connus de la planète entière, ce pays saigne l’Afrique comme vous ne pouvez meme pas l’imaginer.

    2
    6
    Ouarab
    7 septembre 2018 - 22 h 44 min

    Cher amirouche,avec un salaire qui est l’équivalent du 1/16 du Smig français,soit 18000,00 DA ,vous pensez que le kg de pommes de terre A45,00 DA ou le kg de viande a1600,00 DA cela nous avantage,on vous tient par le tube digestif,Un smicard français peut acheter 135 kg de viande à 10 euros le kg,vous pouvez en acheter combien avec votre Smig,durant la colonisation vos parents avec le salaire qu’ils avaient(1salaire en général)ont réussis à se construire un logement,,et élèves dignement leurs enfants la majorité des gens de mon entourage habitant un partie d’Elmouradia ou bien Elmadania ont construit leur propre logement.Cher Amirouche avec un salaire décent il y aurait beaucoup moins de remerciement à Fakhamatou,lorsque vous voyez les journeaux télévisés annoncer toute honte bue l’envoi de 1000 Hadjis par Fakhamatou .Je me permet de vous posez la.com question l’ARGENT vient d’où?ce n’est surement pas de la poche de Fakhamatou.C’est facile d’utiliser l’argent des autres

    12
    6
      Amirouche
      7 septembre 2018 - 23 h 58 min

      @Ouarab,
      Le Smic algérien est le 1/9 du Smic francais environ et non pas 1/16 et globalement,le salaire moyen en Algérie dépasse le Smic officiel en cours.Beaucoup d’algériens gagnent plus que ce Smic administratif.
      De plus,la viande n’est pas un bon example,la vie est beaucoup moins cher en Algérie qu’en France.Les produits de base sont cinq,six ou sept fois moins cher,le carburant,l’eau,l’electricité,le transport ect…sont largement moins chers en Algérie(des fois,dix fois moins cher).Ton smicar francais crève de faim en France,mais il vivra comme un prince en Algérie avec son Smic.
      Et ton smicard francais,est ce qu’il peut se permettre d’acheter une voiture cash comme le font les algériens.Et est ce qu’il peut se permettre des vacances a l’étranger comme peuvent se le permettre des smicards algériens.Il y a beaucoup d’argent en circulation en Algérie et le salaire peut cacher beaucoup d’autres sources de revenus.Alors qu’en France,tu ne peux te permettre ni un bien immoblier ou une voiture sans aller t’endetter jusqu’a la fin de tes jours.Et biensur,ton smicard francais n’aura même pas la chance,lui,de s’endetter,puisque les banques ne vont même pas lui accorder de prets.
      Mon cher monsieur,pendant la colonisation,le peuple algérien était analphabète,vivait dans des gourbis et était miné par la faim,la pauvreté et la désolation.Des conditions de vie moyen ageuses.Alors que maintenant,
      il jouit de privilèges sociaux dont certains ne sont même pas dispensés dans les pays riches.
      Pourtant,toi,kabyle,doit savoir les misères qu’ont enduré vos aïeux en Kabylie ou les gens ne pouvaient même pas se permettre une paire de vielles chassures et se deplacaient pieds nus.Ils vivaient dans une misère digne des misérables de Victoire Hugo.
      Tu ne peux pas comparer la misère noire dans laquelle vivaient nos grands parents qui ne connaissaient meme pas ce que c’est que l’eau courante ou l’electricité avec les algériens de l’indépendance,qui jouissent de l’éducation gratuite,de la santé gratuite,du gaz naturel,de la sécurité sociale,du remboursement de médicaments ect…..Non mon ami,vous faites dans le révisionisme le plus plat.Et entre nous,il vaut mieux fakhamatouhou(dont je ne suis pas particulierement fan)que des gens qui professent ce genre de réthorique digne des bassets de la cinquieme harka et du colonialisme.

      8
      2
    Rayés Al Bahriya
    7 septembre 2018 - 22 h 22 min

    Drôle de position du journaliste…
    Y a rien à désormais sur le contenu suspect dsnd cet Article….
    Et les richesses du Sahara occidental pillé par ce régime que soutient la plus large majorité du sujet du roi M6….
    En tout cas Danone est une grande multinationale qui réussies partout aux 4 coins du monde…
    Les sujets de ce roitelet son saigné à vif…et ils aiment ça, ces sado masochistes…
    Waloooooo…
    Waloooooo

    6
    8
    Anonyme
    7 septembre 2018 - 20 h 03 min

    La maturité, et la prise de conscience politique d’un peuple pauvre, uni , et opprimé durant des décennies
    Un peuple qui ne peut pas etre divisé, et affaibli par les avances corruptrices du Makhzen, et de son mentor
    Le Roi prédateur, et immensement riche, investisseur dans la sueur du peuple marocain,
    Ni par la classe politique marocaine opportuniste, et corrompue

    2
    11
    MELLO
    7 septembre 2018 - 19 h 18 min

    Dire qu’auparavant, ce sont les Algeriens qui montrent la voie de la citoyennete’ , aujoud’hui , pas mal d’intervenants, sur ce site, tentent de nous mener vers un de mauvais gout. l’Algerien , fier son autonomie n’a pas a faire comme l’ont fait ces marocains. Si on doit faire quelque chose, c’est dans le domaine politique pour mettre ce pouvoir dehors. Ces marocains qui manifestent contre ces multinationales , oublient que le moteur et l’instigateur est toujours la, le roi MOMO 6 . Manifester pour une cause plus noble, d’accord, mais pas pour la panse.
    Attendons de nous voir en 2019 avec la suppression preconisee des subventions.

    4
    15
    Hafraoui
    7 septembre 2018 - 17 h 02 min

    Je pense que le mur de la peur commence a s’effriter et que les lignes commencent a bouger grace a l’icone Nasser Zefzafi.

    16
    14
    Le Che
    7 septembre 2018 - 17 h 01 min

    Tu vends le lait en Algérie au même prix qu’au Maroc(trois fois plus cher)et avec tout l’impact sur les produits dérivés…
    Il y aurait la révolution pas le boycott!

    15
    11
    Rach
    7 septembre 2018 - 16 h 50 min

    De toute facon,on peut dire que les marocains « boycottent » le lait(et dérivés)depuis toujours,puisque qu’ils ne peuvent pas se le permettre.
    D’ailleurs,la moyenne de consomation par habitant au Maroc est dérisoire(50-55 litre/an).
    Alors qu’elle atteint en Algérie les 135 litres/an.

    18
    19
    Kader
    7 septembre 2018 - 16 h 26 min

    Certainement qu’ils ont compris qu’un peuple sans dignité est condamné à l’esclavage.

    21
    18
    Ch'ha
    7 septembre 2018 - 16 h 21 min

    PS : ont-il manifesté devant leur majesté qui manifestement ne subit aucunement la cherté de la vie jet privé et cie…

    20
    18
    Ch'ha
    7 septembre 2018 - 16 h 18 min

    Qu’est-ce qui faut pas entendee une leçon marocaine ??!!! LA BONNE BLAGUE.
    Le boycott BDS et cie existe depuis des lustres pour lutter contre le lobby sioniste.
    Donc les makhnazis sionistes sont en fait les donneurs de leçon …. Ouais fallait y penser.
    Sans eux les sahraouis ne seraient comment vivre, allez sortir votre baratin aux victimes de meurtre bus bélier et assassinat à la hache etc…Une leçon marocaine zerma.
    Le baise-main devient-il de rigueur également avec la leçon marocaine…..
    Un suppôt de satan, sioniste, un exemple de vie !!! Mais oui c’est bien sûr.

    21
    20
    kamel
    7 septembre 2018 - 14 h 57 min

    chers participant au commentaire le probleme c’est pas celui qui a initier l’idèe mais c’est de la reussir pour notrr quotidien

    19
    3
    kamel
    7 septembre 2018 - 14 h 54 min

    « dire kima djarek ouala haouale bab darek  » boycotant les produits Danone et Soumam, en algerie ils sont les plus cher sur le marchè par rapport au produit Hodna et Trèfle

    15
    12
      Laitier
      7 septembre 2018 - 16 h 43 min

      Si les marocains ont boycotté le lait chez eux,c’est pour la bonne raison qu’il vaut pratiquement trois fois plus qu’en Algérie(de meme pour les produits dérivés qui sont beaucoup plus chers).
      C’est incomparable.

      15
      17
        Gatt M'digouti
        7 septembre 2018 - 17 h 22 min

        Ce que nous ferons durant le deuxième semestre 2019, quand il n’ y aura plus de subvention !
        Gérer c’est prévoir, il faut s’y mettre des maintenant !

        22
        4
        Rascasse
        7 septembre 2018 - 17 h 58 min

        Un narcissique restera narcissique, c’est toujours la faute des autres, je suis le plus intelligent le plus beau, au lieu de voir une leçon de civisme dans ce geste tu trouves des excuses pour rester damné, ok le lait n’est pas subventionné en Algerie : avions nous boycotté la pomme de terre à 100 Da ? avions nous boycotté la viande a 2000 Da ? Les bananes ? Les voitures? La Tunisie alors qu’ils n’arrêtent pas de nous p…dessus? Air Algérie ??et les exemples sont nombreux alors cessons d’etre nombriliste et regardons la lune et non pas que le doigt

        20
        5
          Amirouche
          7 septembre 2018 - 21 h 47 min

          @Rascasse
          Ne cherchez pas les poux sur la tête d’un chauve et essayer de nous présenter le boycott par les marocains d’un produit qui coute trois fois moins chez le voisin,comme un acte d’un courage incomensurable.
          S’il y avait ces prix en Algérie,il y aurait eu la guerre.
          D’ailleurs,toi et ta clique aurait traité les algériens d’affamés et le gouvernement algérien de tout les noms d’oiseaux et pris le Maroc en example,si les rôles étaient inversés.
          Tu prends les choses par le mauvais bout.Le prix de la pomme de terre,de la viande,des bannanes ect…..ne coûtent pas trois fois plus chers en Algérie que chez les voisins.Au contraire,ces denrées coutent moins chers en Algérie,le plus souvent.De plus,il ne faux pas mélanger les draps et les serviettes,le lait est un produit de base vital(tout comme le pain,la semoule ect…) alors que les bannanes,voyager sur Air Algérie machin,
          prendre les vacances ect…..ne sont qu’un luxe que certains peuvent se permettre et d’autres non.Quant a la pomme de terre son prix tourne autour de 45-50 DA et il n’y a pas lieu de la boycotter(plutot boycotter certains spéculateurs durant certaines périodes ou ils essayent de surenchérir avec le prix).
          Les produits de base en Algérie(lait,pain,semoule ect…..)sont tres abordables et largement moins chers que chez les voisins.Et faire tout un tintamare pour des bannanes,des vacances a l’étranger ou meme la viande qui est vendu au prix du marché de l’offre et de la demande,serait ridicule.
          Les gens se rebiffent et déclenchent des campagnes de boycott pour les produits de base a large consomation,
          pas pour des kiwis,des mangues,voyager et prendre des vacances ou manger de la viande tout les jours…….essayes de remettre tes prérogatves au goût du jour!

          6
          9
          Rascasse
          8 septembre 2018 - 20 h 05 min

          @amirouche : merci pour ton post, je ne me m’embarquerait pas dans une discussion byzantine avec toi, on a pas la même conception du boycotte patriotique, je laisse les valeureux lecteurs d’AP trancher

          3
          2
    1commentaire
    7 septembre 2018 - 14 h 48 min

    Et bien tout montre que boycotté donne des résultats que sa soi au Maroc ou ailleurs ! chez nous ont a commencer à boycotté les voiture neuve une fois que le marcher à bien était installer ils fallait le faire quand la disposition de l’interdiction de l’importation des voitures de moins de 3 ans a était appliqué et non des années après,boycotté oui avec un élan de solidarité sans faille j’espère qu’un jour chez nous en Algérie on auras le courage de changer vraiment les choses et ne pas rester des moutons a vie inchallah !!!..

    34
    6
    Copié collé
    7 septembre 2018 - 14 h 35 min

    Les algériens ont boycotté les voitures neuves…les marocains ont fait de meme pour le lait!
    Ils ont tout simplement pris exemple et copié les algériens(comme ils le font toujours,d’ailleurs).
    Et cela les marocains eux même le reconnaissent.

    27
    32
    Khaled
    7 septembre 2018 - 14 h 22 min

    Les marocains n’ont fait que suivre le boycott des algériens des voitures neuves lors de la campagne « khaliha t’sadi ».Et en fait,les algériens ont eux gain de cause bien avant et les prix des voitures neuves ont été revu a la baisse.
    Il faut comprendre que les marocains sont tres influencés par l’Algerie,les algériens et tout ce qui est algérien(et l’ont toujours été,c’est historique).L’Algérie a toujours été un point de fixation pour les marocains et cela,a tout les niveaux(culturel ect…….).

    25
    32
    Yadess/fibali
    7 septembre 2018 - 14 h 20 min

    Au lieu de les féliciter, il aurait mieux fait de dénoncer cette pratique marocaine à l’étranger où ils font de la même pratique pour boycotter les commerçants algériens et acheter que chez le marocain. Combien d’Algériens a changé de Quartier, ville où pays à cause des marocains vicieux et haineux envers tout ce qui est algérien. C’est ça qu’il faut dire dans l’article. Et c’est vous ne me croyez pas, vous avez sûrement l’information auprès du MAE qui transcrivant toutes les doléances des algériens vivant à l’étranger.

    24
    26

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.