Enfin le changement qualitatif attendu par les Algériens ?

armée terrorisme
Qu'annoncent les changements opérés par Bouteflika ces derniers temps ? New Press

Par Rabah Toubal – Après avoir vaincu quasiment seule le terrorisme islamiste et considérablement atténué l’insécurité tragique qu’il engendrait, l’Algérie a été livrée à l’instabilité politique, économique et sociale par la criminalité organisée, la corruption généralisée et la démission des autorités nationales et locales face à leurs responsabilités et obligations administratives et juridiques concernant, notamment, l’éducation, la culture, les loisirs, la santé et le bien-être de la population victime de maux et fléaux sociaux graves, qui accroissent sa vulnérabilité et la paupérisation de la majorité du peuple algérien.

La mentalité cupide et obstinée, qui a prévalu depuis des décennies, dans la gestion des affaires du pays devrait être remplacée d’urgence par une mentalité plus ouverte et éclairée afin de permettre à notre pays de faire face aux défis majeurs du XXIe siècle et de se hisser au diapason des enjeux qui en constituent les lignes directrices afin de ne pas se retrouver, une fois encore, au banc des nations.

Pour relever efficacement ces défis et appréhender correctement ces enjeux, l’Algérie a besoin aujourd’hui plus que jamais de visages nouveaux, c’est-à-dire d’un souffle, voire d’un sang frais qui irrigue ses veines asséchées par des expériences multiples décevantes, néfastes et parfois tragiques.

Les chamboulements menés par la présidence de la République dans de nombreux secteurs de souveraineté, ces derniers mois, annoncent-ils le changement qualitatif tant attendu par les Algériens ?

R. T.

Comment (36)

    A3ZRINE
    10 septembre 2018 - 19 h 50 min

    C’est quoi pour vous la qualité ? Est-ce un nouveau visage est synonyme de qualité ?
    Tant que les preuves n’ont pas été faites, on ne peut parler de qualité, et plus que jamais, l’affirmation de saint Thomas d’Aquin reste d’actualité, « JE NE CROIS QU’A CE QUE JE VOIS ».

    Anonymeplus
    7 septembre 2018 - 22 h 57 min

    Nous avons les dirigeants qu’on mérite !
    En d’autres termes, s’il y avait des nationalistes et des patriotes en Algérie, on l’aurait su en 1962.
    Faute d’intelligence, ils ont fait de l’intelligence avec les pires ennemis de l’Algérie justement, la france en tête bien sûr.
    Pas besoin d’être sorti de Harvard pour constater qu’aujourd’hui la traîtrise est devenue l’indispensable outil dans la panoplie de tout dirigeant de ce bled.
    A qui vendra l’Algérie le plus vite et en faisant un maximum de dégâts, voilà grosso modo ce que font les imbéciles heureux de chez nous.

    20
    4
      MOHAMMED BEKADDOUR
      9 septembre 2018 - 18 h 14 min

      La France, tu dis « les pires ennemis de l’Algérie justement, la france en tête bien sûr. », nous avons besoin d’une sage mise au point ! La France n’auraient pas vaincu nos ancêtres si ces derniers n’avaient pas « dormi ». Bien sûr la France est venue en ennemi, et pire elle représente jusqu’à ce jour une force qui égare, déraille, mais je crois que Le Ciel commence à s’éclaircir, La France a perdu son aura et son voile, son masque, c’est un monde en perdition… L’Hexagone va accoucher !

      2
      4
    l'ALGERIEN
    7 septembre 2018 - 21 h 33 min

    Tu as beau beugler il passera missi li français

    4
    12
    titiva
    7 septembre 2018 - 20 h 40 min

    Que des conneries et le peuple est en train de roupiller.

    10
    5
    soldat schweik
    7 septembre 2018 - 20 h 40 min

    Les gininars se bousculent autour du magot, se nomment,se denomment et jouent a la chaise musicale … en route pour el wekhda el khamissa li fakhamatouhoum

    19
    6
    Abou Langi
    7 septembre 2018 - 18 h 38 min

    Que fait une hirondelle en été ? Au moindre grincement de chaise musicale on nous annonce un bouleversement. Mwa, si je devais nourrir un quelconque espoir ce ne serait pas avant de m’être livré à moult spéculations. Il est naïf celui qui irait croire que ces tripatouillages changeront quoi que ce soit à son sort. On a vu mieux et pire avant que l’orchestre ne se replace pour nous jouer la même chanson.

    J’tijor que je préfère attendre Godot , lui meqar ipitite qu’il va viender.

    6
    8
      Linguistique
      7 septembre 2018 - 19 h 19 min

      On dit, à juste titre, que « l’hirondelle ne fait pas le printemps. L’adage est de circonstance puisque personne n’est digne de rester à la place où on l’a mis. Ces grands chamboulements finiront par créer un cyclone dont l’oeil est intouchable.
      Mais revenons à votre commentaire qui commence par cette question « Que fait une hirondelle en été ? ». Fortuite, lapsus confon…daison? qui sait? Toujours est-il qu’on peut lui avancer une réponse: En été, l’hirondelle prépare son grand départ vers le Sud en prévision d’un hiver qui en l’occurrence, s’annonce des plus sombres.
      ————————–
      PS: s’il vous plait, évitez les onomatopées ridicules qui me rappellent mon professeur de français grand admirateur de Rimbaud, Cocteau, Marais et autres madamates de la littérature.

      4
      12
      Zaatar
      7 septembre 2018 - 19 h 23 min

      Viens l’ami. Je t’invite à l’olympia. On va écouter et voir la diva fairuz. On mangera de la pastèque 🍉 en même temps. Ça nous changera tellement.

      7
      6
        Abou langi
        7 septembre 2018 - 20 h 19 min

        WI, pisk lôtre il im pas mes omopa..opono… onomatopets …..

        Isk on ira manger des frites et voir chez Madame Indri s’il y a des nouvelles?

        3
        9
          Linguistique
          7 septembre 2018 - 23 h 16 min

          Tu confirmes ce qu’on soupçonnait déjà : ntu as dû forcer sur le tournedos. Mais fais attention à tes hémorroïdes.

          3
          7
          Zaatar
          8 septembre 2018 - 8 h 28 min

          eh que bien sur qu’on mangera des frites, des frites belges pour faire de la linguistique…

          3
          4
    Scags
    7 septembre 2018 - 14 h 54 min

    Encore des histoires à dormir debout une grosse mascarade .

    4
    11
    Slam
    7 septembre 2018 - 14 h 49 min

    On ne change pas un pays tout en vivant dans un bunker que même des ministres ne sont pas autorisés à visiter. Un homme seul, aussi Génie soit-il ne pourra jamais gérer un pays et mener son peuple vers le progrès s’il ne parle pas avec ce peuple ! Bouteflika donne l’image d’un sorcier enfermé dans sa grotte et préparant des remèdes miracles que seul lui pense connaître. Pour changer un pays il faut une dynamique. Entraîner le peuple dans le mouvement. Mais si on ne bouge pas de son bunker et on ne parle pas à son peuple, pas la peine d’espérer des Miracles.

    34
    8
    Anonimi
    7 septembre 2018 - 13 h 19 min

    De qui veut-on se moquer pour dire qu’il s’agit d’un changement qualitatif pour désigner le chamboulement qu’ont connus les institutions sécuritaires ces derniers temps ? Ces limogeages sont motivés par plusieurs raisons que l’on ignore mais ils ne sont pas faits pour apporter un changement qualitatif au personnel politique algérien .

    26
    9
    Linguistique
    7 septembre 2018 - 13 h 17 min

    La seule qualité qui transparaît dans cet article est celle de la brosse à reluire utilisée pour l’écrire.

    31
    11
      Anonyme
      7 septembre 2018 - 13 h 43 min

      Merci,linguiste. Ce ravah devrait retourner à l’école pour apprendre à ecrire,d’abord. Le changement viendra si bouteflika avait déclaré dès le 4 eme mandat qu’il ne remplie plus,ouvert les médias à l’opposition pour s’exprimer et ouvert c médias aux débats contradictoires,libéré la justice de la tutelle ,assuré les libertés d’expression,d’opinion,de critiquer toutes les institutions sans être mis en prison….etc..etc… C ça les changements ,Di Toubal,la mise à la porte des gens du club des pains….la publication et le contrôle des depenses des institutions,du FLN,du RND,…etc..
      Le changement d’hommes c poudre aux yeux puisque c bouteflika qui décide de tout!! C eux qui le disent: ould Abbas est designe par bouteflika,sidi said idem,Ouyahia kifkif,fce kifkif,….tous sont désignés et sous ordre de bouteflika!! C dictature constitutionnelle.

      19
      8
    Zaatar
    7 septembre 2018 - 13 h 04 min

    Après près de 60 ans de mensonges et de baratin au peuple, de traitement en moins que rien de celui-ci, de son matraquage… voila que ce peuple va attendre du changement qualitatif? c’est une insulte envers ce peuple, un manque de considération et un affront. Le changement qualitatif tout le sait, il ne viendra que du peuple lui même. L’histoire de l’humanité le démontre, quasi toutes les démocraties se sont érigées à partir d’un mouvement du peuple. ce n’est que de cette manière que les responsables qui dirigeront le pays seront des élus du peuple et que ces mêmes responsables ne rendront compte qu’au seul peuple. C’est à cela que doit conduire un changement qualitatif dans le casting des responsables du pays et pas à une mise en scène ou un cinéma hollywoodien comme on a jusqu’à présent habitué le peuple.

    17
    9
    lhadi
    7 septembre 2018 - 11 h 51 min

    En 1999, le Président de la république prétendait vouloir moderniser l’Algérie et la mettre à l’heure du progrès. Il promettait « une belle arrivée ». dix-huit ans ont passé. Les résultats sont là : aucun des grands problèmes nationaux dans la vie politique, économique, sociale, culturelle et morale du pays n’a trouvé de solution.

    Pourquoi ?

    Parce que le président de la république, enferré dans ses certitudes dogmatiques, n’a jamais pris la pleine mesure de la crise profonde de la société algérienne confrontée à tous les maux inhérents au sous développement.

    Quelle est donc la cause fondamentale de la crise grave qui atteint notre pays ?

    C’est qu’il y a une contradiction criante entre, d’une part, les besoins de la nation et, d’autre part, la politique étroitement liée en un mécanisme unique qui domine, pressure, régente le pays avec des méthodes qui n’épousent pas notre siècle.

    La situation du pays est désastreuse.

    C’est la raison pour laquelle le sentiment de responsabilité, qui m’anime en tant que citoyen, appelle à la mise en œuvre des transformations décisives qui offriront une solution, claire et constructive, aux grands problèmes qui se posent aujourd’hui au peuple et aux intérêts les plus élevés de la nation.

    33
    11
    Anonyme
    7 septembre 2018 - 11 h 47 min

    De quels changement vous écriviez , c est dans l ordre ses choses ;des retraites partants , des mouvements , des retraites revenants ,des promotions sans efforts , placement d hommes fidèles revoquation des douteux ;;;;;;;;;rien de changement a la ronde ! le peuple veut un changement radical du systeme ; en claire partez tous que vous êtes et c est au peuple 90 /00 D ABSTENTIONNISTES LA MAJORITÉ ABSOLUE DE LA POPULATION C EST A ELLE DE S ORGANISER ET DE DÉCIDER DE SES REPRÉSENTANTS ! la cocaïne , la corruption , le choléra , des transfères de devises , des fraudes d élections , matraquage des résidents médecins ; des harraguas de la jeunesse et même de la vieillesse , des femmes ,,,,,,,,,,,,,,,,vous allez changez quoi ? c est vous tous qui devaient partir et en urgence !

    23
    11
    MOHAMMED BEKADDOUR
    7 septembre 2018 - 11 h 09 min

    L’auteur de l’article n’a rien affirmé !!! Il a posé une question ! Les commentaires dubitatifs, à juste titre, nous avons des ministres que nous n’avons pas, nous sommes encore au pays de Kafka. Sur le fronton du ministère de la culture en filigrane pour ceux qui savent lire l’invisible ; « Ici repose le mort né, prix nobel maternel pour avoir dispensé sa mère de la très dure éducation algérienne »… Etc. Quant au ministre de la santé, juste il se repose, c’est bon pour la santé car comme il a chanté l’autre ; « Le travail c’est la santé, ne rien faire c’est la conserver »

    15
    9
    Tin-Hinane
    7 septembre 2018 - 11 h 02 min

    Les commentaires que je lis sont effarants par leur scepticisme. Je ne vois pas très bien ce qui provoque tant de sarcasmes dans cet article? ce perpétuel dénigrement de la classe politique de la part des algériens est fatigant. Il est incontestable qu’il y a des choses à changer et d’autres à développer mais un pays ça se construit et c’est aux peuples de construire leurs pays et leurs sociétés. C’est aux peuples de déterminer leurs priorités, de savoir qu’elles sont les valeurs sur lesquelles doit reposer la politique de leur pays. En Algérie on critique, on dénigre et on cherche à partir et très honnêtement ça ne fera pas avancer les choses. Les gens ont l’air de subir des politiques et des hommes politiques qu’ils abhorrent mais mon dieu si vous ne les voulez pas changez les et faites en sorte de pouvoir choisir vous mêmes ceux qui doivent gouverner et enfin ma question est : qui, oui qui oblige les algériens à subir ces gouvernements et ces gouvernants dont ils ne veulent pas ?

    16
    22
      PREDATOR
      7 septembre 2018 - 12 h 14 min

      Tin-Hinane
      7 septembre 2018 – 11 h 02 min

      on dirait que tu viens d’une autre galaxie

      17
      11
      Rascasse
      7 septembre 2018 - 12 h 56 min

      Je t’invite à relire le post de ´Skander’ une fois deux fois et même trois fois , je le trouve plus pertinent que l’article lui même

      7
      5
    Anonyme
    7 septembre 2018 - 10 h 46 min

    Malheureusement le changement qualitatif n’y aura pas avec un peuple sous représenté, assisté, et drogué Par les crédits, aides sociales, appartements, locaux, terrains, fonciers agricoles massacrés,
    Cités construites sur fonciers agricoles, voitures, tourisme, et placements à l’étranger , insouciances,
    Elites nationalistes silencieuses,où timides, opposition divisée, et faible, manquante de maturité politique
    Classes dirigeantes affairistes,notoirement incompétentes, bourgeoisie naissante, et parasitaire
    Dans les services, et les importations secteurs non créateurs de richesses et d’accumulations pour l’exportation

    16
    10
    Skander
    7 septembre 2018 - 10 h 38 min

    Sans blague!
    Tout ça pour balancer les changements effectués par la présidence de la république?!!!! Où voulez vous en venir? Que la présidence est soucieuse de protéger le peuple?! Du coup elle mérite de perdurer pour continuer sa noble mission?! ….. L’une des deux: soit vous êtes naif et je ne le pense pas, soit vous faites de la propagande.
    Mettre les gens à la retraite est un procédé tout a fait normal cher Mr qui signe la fin d’un cycle. Le choix du moment lui relève de la manipulation politicienne c’est tout d’autant que la lecture que vous essayez de donner aux evenements n’a aucun sens à partir du moment où aucune poursuite aucune accusation n’y est associée. Alors arrêtez SVP avec ces sénarios de science fiction visant a berner la population.

    32
    10
    nnn
    7 septembre 2018 - 10 h 37 min

    HHHHHHHHHHHHHHHH vous me faites riiiiiiiiiire 🙂

    12
    10
    Gatt M'digouti
    7 septembre 2018 - 10 h 24 min

    Je ressens la même chose que le chacal qui se voyait proposer d’être berger !

    22
    9
    Anonyme
    7 septembre 2018 - 10 h 14 min

    L’argent subtilisé ne revient pas biensur! Ce cinema c’est pour les laissés pour compte et leur petit orgeuil. Ceux qui devraient etre jugés montent ce scenario qui feint le changement pour cacher ce qu’ils ont volé…

    27
    10
    Rascasse
    7 septembre 2018 - 10 h 06 min

    Dans les pays qui respectent l’homme et les animaux aussi on dit les chiens ne peuvent pas donner des chats( attention Le mots chien n’est pas péjoratif c’est juste nous les algériens qui détestant les animaux)

    15
    8
    Anonyme
    7 septembre 2018 - 9 h 32 min

    C’est pour assurer le 5 ème mandat. Le peuple est le dernier souci des vrais gouvernants insatiables et indécrottables.

    26
    8
      Le Français
      7 septembre 2018 - 17 h 51 min

      Bouteflika ne passera pas le 5ème mandat ..

      5
      4
    didou
    7 septembre 2018 - 9 h 23 min

    Vous êtes en train de rêver tout en étant éveille,monsieur Rabah Toubal.
    Croyez vous réellement que ceux qui ont mené le pays dans l’état misérable ou il est vont l’en sortir en procédant seulement au changement de responsables sans dresser de bilan et sans demander des comptes a ceux qui ont failli dans leur mission?

    25
    9
    Anonyme
    7 septembre 2018 - 9 h 00 min

    je crois que l auteur de l article est soit trisomique soit il vit sur Mars

    17
    9
    anonyme
    7 septembre 2018 - 8 h 57 min

    Les chamboulements menés par la présidence de la République dans de nombreux secteurs de souveraineté, ces derniers mois, annoncent-ils le changement qualitatif tant attendu par les Algériens ?

    Voilà un qui croit encore au père noel
    l’Algérie ne se relèvera plus jamais tellement le mal est profond

    35
    15
    Anonyme
    7 septembre 2018 - 8 h 47 min

    Ne me faites pas rire j’ai les levres gercées !

    29
    12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.