CAN-2019 (Qualifications/2e J) Gambie – Algérie : Belmadi face à son premier test

EN
Les Verts ont assuré les 3 points, c'est l'essentiel. D. R.

Le nouveau sélectionneur national Djamel Belmadi aura à cœur de réussir son premier test sur le banc de l’équipe nationale, samedi 8 septembre face à la Gambie au stade de l’Indépendance de Bakau (17h30 algériennes), dans le cadre de la 2e journée (Gr. D) des qualifications de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2019.

Ayant succédé à Rabah Madjer en août dernier, Belmadi (42 ans) abordera ce match important avec l’objectif de mettre fin à une longue période de disette, où les Verts restaient sur une mauvaise série de quatre défaites de rang en amical, dont la dernière concédée le 7 juin dernier à Lisbonne face au Portugal.

Même si ce premier rendez-vous officiel de l’année 2018 intervient dans un contexte particulier, il n’en demeure pas moins que Belmadi visera la victoire pour permettre d’abord aux Verts d’enclencher leur processus de reconstruction et aborder par la suite le parcours en toute sérénité.

«Malheureusement, je ne vais pas bénéficier d’assez de temps pour préparer le match face à la Gambie. C’est une mission casse-cou, c’est difficile. Nous allons voir l’état et la forme de chaque joueur, je ne pense pas qu’il y ait une équipe type qui s’est dégagée ces derniers temps. Nous allons faire en sorte d’aller là-bas pour gagner le match, c’est notre principal objectif», a affirmé Belmadi, lors de son premier point de presse tenu le 18 août dernier au Centre technique national de Sidi Moussa.

La première sortie de Belmadi à la tête de l’équipe nationale sera certainement très attendue par tout un peuple, d’autant que l’ancien entraîneur d’Al-Duhail (Div.1 Qatar) a fait le consensus sur sa nomination, en attendant la réalité du terrain.

Une éventuelle victoire face à la Gambie permettrait à Belmadi de marquer son territoire et surtout conforter la Fédération algérienne de football (FAF) sur le choix porté en sa personne, même s’il était loin de constituer l’objectif numéro un de l’instance fédérale après le limogeage de Rabah Madjer.

«C’est une nouvelle page qui va s’écrire avec le nouveau sélectionneur. J’ai vu des joueurs très déterminés, il règne une bonne ambiance. Mon discours aux joueurs a été très court mais a été bien reçu.» Belmadi a exposé sa nouvelle vision, qui est simple mais ambitieuse. Il est déterminé à réaliser un bon travail.

«Je ne vais pas verser dans un optimisme béat, mais je pense très objectivement qu’il y a quelque chose de concret qui se construit», a assuré le président de la FAF Kheireddine Zetchi.

Lors de la journée inaugurale des qualifications, l’Algérie s’était imposée en juin 2017 face au Togo au stade de Blida (1-0), sous la conduite de l’ancien sélectionneur l’Espagnol Lucas Alcaraz.

R. S.

Comment (2)

    kiki
    7 septembre 2018 - 21 h 20 min

    Sa va lui permettre observé il lui faut des matchs pour affiné sa stratégie

    1
    1
    Les bons comptes
    7 septembre 2018 - 18 h 34 min

    il n’a pas à s’en faire, Djamel. Une longue expérience acquise en tant que joueur « Vert », lui permettra de s’en aller s’il n’obtient pas de résultats. On dira alors que « Belmadi jette l’éponge ». En ayant à l’esprit le match de 2011 au Caire quand il jeta le maillot, on dira par synonymie que « Djamel jette le maillot ». Et d’une pierre deux coups: il en jettera 22 d’un coup. Povr’algiri

    2
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.