Algérie : les incendies ont causé la mort de 9 personnes

Feux de forêt incendies
Les incendies ont fait neuf victimes depuis le début de l'été. New Press

 

Par Ramdane Yacine – Les incendies qu’a connus l’Algérie durant la période allant du 20 juin au 13 août ont provoqué la mort de 9 personnes, selon un bilan de la direction générale des forêts.

En outre, les services de sécurité ont procédé à l’arrestation de 26 personnes accusées d’être impliquées dans des départs de feu et les ont traduites en justice, selon un communiqué de la Gendarmerie nationale.

Au cours de cette période, la gendarmerie a enregistré 131 feux de forêt à travers 36 wilayas, qui ont provoqué la mort de 9 personnes et des brûlures de troisième degré pour 17 autres.

Le bilan fait ressortir également que ces incendies ont ravagé 162 maisons, 11 656 hectares de forêts et 159 ha de terres agricoles.

En attendant la conclusion des enquêtes ouvertes pour déterminer les motivations des pyromanes, la gendarmerie a indiqué avoir saisi 54,1 quintaux de charbon de bois.

Rappelons que le directeur général des forêts, Azzedine Sekrane, avait indiqué le 6 août dernier que «du 1er juin au 5 août, les services de la Direction des forêts ont recensé 1 604 incendies étendus sur une surface de 14 310 hectares, dont 4 848 ha de couvert forestier, 4 656 ha de maquis et 4 806 ha de broussailles». Selon lui, en moyenne, 24 incendies ayant endommagé 8,92 ha ont été enregistrés chaque jour.

R. Y.

 

Comment (2)

    Anonyme
    15 août 2017 - 14 h 19 min

    09 morts, 17 brûlés au 3e degré, 162 maisons ravagées, 159 hectares agricoles détruits, 14 310 hectares forestiers ravagés, des pertes (se chiffrant sûrement en milliers de milliards) une canicule de 15 jours qui a causé des nuisances énormes aux pompiers, aux forestiers, aux forces de l’ordre et au reste des 40 millions d’Algériens.
    29 pyromanes ont été appréhendés et vont être traduits en justice. Quelle que soit la peine qu’on leur infligera, ils ne pourront jamais s’acquitter de leurs crimes envers la société et le pays.
    Que faire ? Leur appliquer la peine de mort et montrer au peuple leur châtiment ? Peine trop clémente par rapport à leurs crimes. Et puis l’Algérie ne pratique plus la peine de mort depuis belle lurette.
    Que reste-il ? Les travaux forcés dans le Grand Sud jusqu’au jour où Dieu dans son infinie miséricorde les rappellera à lui et pas avant quel que soit leur état de santé.
    Dans ces crimes crapuleux il ne faut pas s’arrêter aux seuls exécutants, ils faut dénicher les commanditaires et leur appliquer les mêmes peines.
    A qui profitent ces crimes ? A ceux qui volent les terres de l’état pour les lotir ou en faire des paturages, à ceux qui veulent déboiser la foret pour en faire des carrières, aux cupides qui veulent se faire indemniser, aux marchands de charbon de bois.
    Il n’est pas nécessaire d’être Sherlock Holmes ou Colombo pour confondre ces criminels. Il suffit par exemple de savoir chez qui s’approvisionnent en charbon de bois les gargotiers, faire l’état des lieux des paturages, recencer les demandeurs de carrières, les demandeurs d’indemnisations.
    Le moment est aussi venu d’interdire aux gargotiers l’usage du charbon de bois (et utiliser le gaz naturel : énergie infiniment plus propre) pour les raisons déjà citées et pour des raisons de santé. La grillade sur charbon de bois est cancérigène aussi pour celui qui grille la viande (cancer des voies respiratoires) que pour celui qui la mange (cancer de l’appareil digestif).
    La personne qui passe une soirée à griller des brochettes sur du charbon de bois inhale en quelques heures l’équivalent en produits toxiques de plusieurs milliers de cigarettes. Que Dieu nous garde en bonne santé !




    0



    0
    jughurta
    15 août 2017 - 8 h 39 min

    Politique de la terre brulée et vengeance personnelle de quelques individus au pouvoir. Personne n’ est dupe. Qu’ ils brûlent ou pas, ça ne changera rien. Vive thamurt leqvayil. La terre ne peut être que plus fertile.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.