Köhler Envoyé du SG de l’ONU pour le Sahara Occidental : la satisfaction du Front Polisario

horst köhler
Horst Köhler. D. R.

Le Front Polisario a exprimé ce week-end sa satisfaction suite à la nomination mercredi par le Secrétaire général des Nations unies de l’ancien président allemand Horst Köhler comme son Envoyé personnel pour le Sahara Occidental, a indiqué un communiqué du ministère sahraoui de l’Information.

Le Front Polisario exprime «sa disponibilité à apporter toute sa contribution et son aide pour le succès de la mission de l’Envoyé personnel du Secrétaire général des Nations unies pour le Sahara Occidental et l’aider à mener à bien la mission qui lui est confiée, consistant à mettre un terme à la colonisation du Sahara Occidental sur la base du droit du peuple sahraoui à l’autodétermination qui est imprescriptible et inaliénable», souligne le communiqué adressé à la presse.

Le Front Polisario a appelé à l’occasion le Conseil de sécurité et le Secrétaire général des Nations unies à faciliter la mission de l’Envoyé personnel et mettre fin à la paralysie et les souffrances qui perdurent depuis de nombreuses années. Le choix de Horst Köhler, 74 ans, avait été annoncé début juin par l’ONU. M. Köhler remplace à ce poste l’Américain Christopher Ross, qui avait démissionné en avril après des années de tensions entre l’ONU et le Maroc à propos du territoire occupé du Sahara Occidental depuis plus de 40 ans par le Maroc.

Economiste et ancien banquier, M. Köhler a présidé l’Allemagne de 2004 à 2010 après avoir dirigé le Fonds monétaire international (FMI) et présidé la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd). Le Conseil de sécurité a adopté en avril une résolution exhortant le Maroc et le Front Polisario à reprendre les négociations, qui sont dans l’impasse depuis 2012.

R. I.

Comment (4)

    Bison
    19 août 2017 - 13 h 20 min

    Décidément, cet allemand fait l’unanimité, tout le monde est serein à sa nomination, du polisario, à rabat à Alger! On verra !
    A mon avis, Les sahraouis ou plutôt Le Front Polisario a largement hypothéqué les chances a l’indépendance, du moins à court voire a moyen terme, de son payé en acceptant le cessé le feu alirs qu’ adversaire était aux abois ; Ils, sahraouis, sont tombés dans les mêmes travers que l’OLP! Favoriser les négociations seules au combat, ( au lieu de conjuguer les deux, exemple du FLN ). Le Maroc est le seul qui profite du cessé le feu pour d »abord panse ses blessures, refaire ses forces, consolider ses positions militaires ( renouveler son arsenal, tpgagner du temps pour trouver des financiers,..), consolider ou revoir ses approches et ses actions adiplomatiques en achetant des allégeances internationales, augmentant le nombre des colons pour pencher la balance démographique de son côté ( au cas où il y aurait un référendum), surfer sur la mode du moment ( guerre contre le terrorisme) pour se positionner comme étant le seul a même de garantir la stabilité dans le sahel, sécuriser les intérêts des occidentaux et qu’n nouveau état sahraoui faible ne pourrait garantir,… et le tout financé en épuisant les richesses du Sahara ( phosphate, pêche,..) et au détriment des sahraouis qui eux continuent a vivre des audes humanitaires éparpillés dans les camps de réfugiées! Il manque juste que Maroc, et ca ne saurait tarder sachant de qui il tire ses exemples et son model ( le créateur de Hamas) leurs crée un équivalent du Hamas ( contre Fatah) pour contrecarrer et affaiblir le polisario et occuper les sahraouis à se battre entre eux pendant que lui ( Maroc) continue a grignoter du terrain et épuiser les richesses ( et par la même occasion épuiser l’espoir des jeunes sahraoui en l’avenir et len l’avenir de leur pays ) et la boucle sera bouclée! Ils ont renoncer a la gypuerre des armes, ils sont tombés dans la guerre d’usure sachant que le Maroc ne perd rien a ce jeu bien au contraire tout baigne pour lui, pour la makhzen bien sûr ( pas le pauvre peuple marocain sauf une minorité privilégiés) ! Les sahraouis doivent revoir leur approche et ne doivent surtout pas suivre l’exemple palestinien, c’est le plus mauvais exemple qui soit pour tout peuple qui veut vraiment son indépendance!




    0



    0
    El Kenz
    19 août 2017 - 8 h 49 min

    L’unique , la seule; la plus fiable ,et la plus courte des solutions du dossier Sahraoui reste et restera le droit à l’ autodétermination pour son peuple anciennement occupé par l’ Espagne ,et depuis 1975 par le Maroc. La raison commande aux deux parties en conflits de s’ asseoir autour d’une table pour mettre en places les mécanismes qui faciliteront aux légitimes habitants de ce territoire d’ aller vers un référendum libre et transparent .Ce référendum doit articuler autour de trois options .
    1- L’ indépendance
    2- L’autonomie sous tutelle marocaine
    3- L’ ‘intégration au Maroc
    Il est dans l’ intérêt du Maroc de cesser d’ignorer le respect du droit international ,et de comprendre une bonne fois pour toute que le mentir peut tenir un temps , mais pas tout le temps. L’ histoire en témoigne que la colonisation finie toujours dans les poubelles aussi longtemps qu’elle dure. Un haut dirigeant Sahraoui a déclaré récemment que le Polisario ne s’ opposera pas au vote des marocains de la marche d’ occupation ( Verte) de 1975. Il dit certain que même les 600. 000 envahisseurs Marocains qui vivent au Sahara Occidental ne souhaitent pas vivre sous le régime royal du baisemain.




    0



    0
      Chaoui
      20 août 2017 - 2 h 36 min

      Ils ne sont plus « 600.000 » colons marocains à vivre au Sahara Occidental mais actuellement près du…double, soit plus d’un million !…




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.