Ahmed Ouyahia rencontrera les membres de la tripartite jeudi

Ouyahia RND
Le RND d’Ouyahia joue sur le retour de son secrétaire général à la tête du gouvernement. New Press

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia se réunira avec les membres de la tripartite jeudi prochain. Le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi-Saïd et le président du Forum des chefs d’entreprises (FCE) Ali Haddad, seront présents à cette réunion, rapporte le journal arabophone Ennahar.

L’objet de la réunion sera la finalisation avec les partenaires économiques et sociaux de l’ordre du jour de la rencontre tripartite du 23 septembre prochain à Ghardaïa. Mais il est possible qu’il soit procédé au changement du lieu de la rencontre, selon la même source.

Pour rappel, le patron du FCE et le secrétaire général de l’UGTA ont réussi à mobiliser une partie des partenaires économiques contre le désormais ex-Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, pour signifier leur indignation suite au traitement réservé à Ali Haddad lors de l’inauguration de l’Ecole nationale de la Sécurité sociale. Haddad avait été prié de quitter la salle. Un communiqué a été publié par des organisations patronales et l’UGTA. Par la suite, des mises en demeures ont été envoyées au groupe ETRHB d’Ali Haddad et une réponse à ces mises en demeures par la section juridique de l’entreprise a été rendue publique.

L’ex-Premier ministre Abdelmadjid Tebboune et les partenaires économiques et sociaux s’étaient réuni le 30 juillet dernier et fixé la date et le lieu de la prochaine réunion tripartite. La réunion préparatoire qui s’est tenue au Palais du gouvernement était censée ramener le calme et la sérénité entre les deux hommes.

Cependant, le président Bouteflika a décid& de limoger Abdelmadjid Tebboune le 15 août après un sévère recadrage dans lequel il lui reprochait le harcèlement des hommes d’affaire et ses «initiatives anarchiques». Tebboune sera remplacé par Ahmed Ouyahia, jusque-là directeur de cabinet à la présidence de la République. Ce qui fera dire à nombre d’observateurs nationaux et étrangers que c’est Ali Haddad qui est sorti vainqueur de son bras de fer avec le Premier ministre.

Ramdane Yacine

Comment (9)

    Anonyme
    22 août 2017 - 0 h 37 min

    C pas Ali Haddad qui est vainqueur c Saïd bouteflika




    0



    0
    Anonyme
    22 août 2017 - 0 h 34 min

    Ce que j’arrive pas a comprendre pourquoi le gouvernement travaille avec ces bon a rien ? Pourquoi dépensé de l’argent pour rien avec cette mafia pour rien . pourquoi cherché les investisseur étrangère et multi nationales . alors en dépense pas notre argent dans les recherche scientifiques. La force de l’Amérique et de l’occidant en générale c dans la sciences. Donc si en dépense pas notre argent dans les recherche scientifiques alors en est condamné a resté un tuer monde jusqu’à la fin du monde.




    0



    0
    yassine
    21 août 2017 - 15 h 13 min

    Depuis des annees on nous bassine avec la tripartite, comme si c’etait « El KOUDRI » qui allait permettre a l’algerie de sortir du sous developpement .
    Demandez aux Suisses ou aux Japonais s’ils ont la meme « Khalouta » tripartite .
    D’ailleurs , des que j’entend le mot tripartie , je vois la tete de fouine et escrot de ce Sidi Said .

    Les memes personnes, les memes reflexes et toujours la meme mediocrite au plus haut niveau




    0



    0
    Rayés Al Bahriya
    21 août 2017 - 9 h 14 min

    Tri par tête….présidence patronat syndicat.

    Tricephalisme




    0



    0
    Anonyme
    20 août 2017 - 22 h 17 min

    Ouyahia et sidi said le duo de l enfer a eux seul ils ont coule des milliers d entreprises et mis des millions de travailleurs au chomage ! dans des pays devellopes ces pantins sont passibles de hautes trahisons et fusilles ou internes a vie dans un asile de fous ! ouyahia avec ses propos raciste est passible du tpi et de la cour de la haye ! non de dieu sur 40 millions d algeriens ils n y a pas une poignee de gents competents et integres pour diriger ce grand pays ;que les opportunistes on pris en otage et aussi sont entrain de le demanbrer de ses meilleurs enfants qui ont pris le chemin de l exil avec tout les dangers qu ils rencontrent ; le peuple ne veut plus de walis ni de chef de daira ni de sg ! le peuple veut ses propres elus sans fraude diriger le pays ! ils veulent par leur agissement mettre le feu en algerie ! les discours de langue de bois et le populisme ,le nationalisme c est des disques rayes ; echaab fak bikoum ou bihoum allah yester el blad !




    0



    0
    chibl
    20 août 2017 - 17 h 17 min

    Ouyahia va rencontrer ses acolytes de l’UGTA et du FCE!!




    0



    0
    Malika
    20 août 2017 - 16 h 58 min

    quel partenaires sociaux? Je pense que monsieur Ouyahia est assez intelligent pour nous débarrasser du groupe UGTA avec à sa tête celui qui a dilapidé l’économie algérienne et gangréné nos entreprises.




    0



    0
    MELLO
    20 août 2017 - 15 h 09 min

    On efface tout et on recommence, comme toujours, c’est l’éternel recommencement . Changer de lieu, peut même amener à changer la date de cette réception avec limonade et gâteaux. Ouyahia pourra retrouver les concepteurs du limogeage de Tebboun et de son retour à ce poste X fois occupés. Devant toute cette foire, le peuple ou du moins sa majorité, après tant d’épreuves parfois tragiques et de duperies, sait aujourd’hui discerner les véritables hommes politiques des pantins et troubadours de la «boulitique », ceux qui servent et ceux qui se servent. Il était inutile de nommer et de dégommer, en 3 mois, un homme qui a servi le pouvoir durant 40 ans. « L’état c’est moi  » avait lancé le dépositaire de tout ce scénario.




    0



    0
    naceur
    20 août 2017 - 14 h 46 min

    Un petit regard vers les retraités qui ont tant donné et que vous avez enterré vivants
    HRAM ALIKOUM




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.