Les terroristes profitent de l’inefficacité des services de sécurité occidentaux

barcelone
Les attaques terroristes sont de plus en plus effrayantes par leurs bilans macabres toujours plus lourds. D. R.

Par Kamel Bouali – Les services de sécurité occidentaux sont devenus impuissants face à la multiplication des attaques terroristes de moins en moins sophistiquées mais de plus en plus effrayantes de par leur simplicité et leurs bilans macabres toujours plus lourds.

Après Londres, Manchester et Barcelone, c’est au tour de la ville française de Marseille de subir une attaque similaire. Au moment où la capitale de la Catalogne panse ses blessures et pleure ses morts, la ville phocéenne vit son premier attentat du genre, bien que cette ville du sud de la France soit connue pour son taux de criminalité élevé. Jusque-là, il n’était question que de règlements de comptes entre gangs et trafiquants de drogue. Mais la prolifération d’armes de guerre à Marseille avait alerté les services de sécurité et les médias sur la menace que cette présence nombreuse de fusils d’assaut de type Kalachnikov – et la facilité déconcertante avec laquelle les criminels se les procurent – représente en raison de la frontière ténue qui existe entre le terrorisme islamiste et le grand banditisme.

Les mesures prises jusqu’ici pour contrer cette nouvelle menace sont insuffisantes et bien en-deçà des moyens qu’il faudrait mettre en œuvre en extrême urgence pour contrer cette nouvelle forme de terrorisme low cost. Et, malheureusement, quand des méthodes seront envisagées pour contrecarrer efficacement les attaques aux voitures-béliers, les terroristes auront, entre-temps, trouvé de nouveaux modus operandi toujours aussi meurtriers et plus difficile à prédire.

L’expérience algérienne est à prendre sérieusement en considération si les services de sécurité occidentaux veulent éviter de nouveaux carnages. Aucune des méthodes criminelles utilisées par les terroristes actuellement n’est inconnue des Algériens. Les Groupes islamistes armés (GIA) avaient eu recours à des techniques inimaginables pour semer la terreur en Algérie, sans y parvenir. De la voiture piégée au massacre collectif, les hordes sauvages ont exploré toutes les «techniques» censées faire peur à la population. Mais aucune d’entre elles – bien qu’elles aient fait des milliers de victimes en dix ans – n’a réussi à faire plier les Algériens.

La victoire contre le terrorisme ne sera possible qu’avec la prise de conscience de la population qui devra, avant tout, se détourner des médias dominants, prompts à relayer les actions terroristes et à en faire LE sujet pendant plusieurs semaines, accordant ainsi aux terroristes une tribune inespérée et encourageant d’autres à agir. Dans les années 1990, les services de sécurité algériens avaient multiplié les appels à la vigilance à l’adresse des citoyens pour les impliquer directement dans la lutte antiterroriste. Ces appels n’existent pas en Occident, où les autorités politiques et les médias basculent, à chaque attaque terroriste, dans une sorte de sentimentalisme qui fait oublier jusqu’à la menace d’un prochain attentat.

Tout est à revoir dans la stratégie des pays occidentaux dans leur lutte contre le terrorisme islamiste. A commencer par l’abandon de leur soutien financier, médiatique et logistique aux groupes «modérés» qui ont pris les armes dans leurs propres pays et qui forment les terroristes – grâce au contribuable européen – et les renvoient chez eux pour y mener la «guerre sainte» contre les «mécréants».

K. B.

 

Comment (18)

    Aicha Benguendouze
    22 août 2017 - 17 h 28 min

    Les terroristes profitent de l’inefficacité des services de sécurité occidentaux…Je suggere que les responsables de ces pays aillent etudier dans les ecoles militaires, gendarmerie et police….en Algerie, car elle a fait ses preuves malgre toutes les critiques….gagnant/gagnant…pas juste les hydrocarbures chez les algeriens….il faut gouter egalement aux excellentes figues de barbarie et visiter les plages quand il fait chaud…Good luck to all of you




    0



    0
    aissou
    21 août 2017 - 23 h 17 min

    Et dire que la puissante NSA surveille le monde…..Eux aussi connaissent E.Snoden et se mettent au diapason et comme vous le soulignez « des attaques terroristes de moins en moins sophistiquées »….Avec Barcelone,on retient le non-numérique;plus de téléphone ni internet donc aucune traçabilité La solution ? les liens familiaux, les tangos font dans l’entreprise familial ,on recrute « des couples de frères  » et on n’a plus besoin de contacts téléphoniques….Le salon de la maison suffit et il est plus sur.




    0



    0
    Moskosdz
    21 août 2017 - 22 h 16 min

    Nom de Dieu,mais pourquoi donc les occidentaux ne font-ils pas appel aux services secrets Marocains qui se sont fait humilier par 5 soldats Espagnols sur le rocher Persil,parait qu’ils sont les meilleurs au Monde.




    0



    0
    Bi Kouli Sarahaa
    21 août 2017 - 21 h 46 min

    Tant que les kamis avec claquette et barbe fleurie, les gandouras et le voile islamique intégral sont acceptés et tolérés en Occident au nom de la liberté et de la laïcité, rien ne sera réglé !

    Si un musulman choisi de vivre en Occident au lieu de choisir un pays musulman où il peut vivre sa culture et sa religion en toute quiétude, il n’a qu’à se faire discret et vivre paisiblement sa religion sans provocation, ni ostentation. Je comprends qu’en allant faire sa prière à la mosquée de s’habiller en kamis pour les hommes ou de se couvrir d’un voile la tête pour les femmes, mais dans la vie de tous les jours çà ne se justifie pas de porter un accoutrement spécifique à un musulman ou à une musulmane ! Si les musulmans ont l’intelligence de comprendre çà, c’est déjà un grand pas d’accompli pour le vivre en commun sans heurt surtout avec la situation géopolitique mondiale actuelle !

    Même les juifs français ont très tôt compris qu’il ne faut pas trop se montrer en tenue dite « traditionnelle orthodoxe » ! Il n’y a qu’aux Etats-Unis (surtout dans l’Etat de New York) que les juifs vivent entre eux dans leur tradition et avec leur tenue d’orthodoxe (chapeau et tresses)! Mais, eux ils acceptent de vivre entre eux, dans des quartiers précis, et dans leur tradition sans emmerder les autres américains ! En France, aujourd’hui il est très rare de rencontrer un juif extrémiste dans sa tenue traditionnelle dans les rues des villes françaises ou en public, s’il ne se dirige pas précisément vers la synagogue pour faire sa prière !




    0



    0
    BEKADDOUR
    21 août 2017 - 18 h 28 min

    Les services de « Sécurité » occidentaux… Et les services de « sécurité » orientaux ?… (Fel ya3boudou rabba HADHA EL BEYTI elladhi amanahoum min khaoufin… Coran)… La sécurité des désormais clairement un problème universel, c’était dans Le Filigrane de ce que demanda le défunt Houari Boumédiène, « Un nouvel ordre mondial », combien de malheurs encore pour sa survenance ? La sécurité des Occidentaux a longuement eu pour corollaire l’insécurité des orientaux, il faut désormais Le Juste-Milieu !




    0



    0
    Mohamed El Maadi
    21 août 2017 - 18 h 04 min

    Alger dans une note transmise au ambassade Européenne voir maghrébine au début de l’année 2017 avertissent que des attaques pourraient cibler des lieux « ordinaires » qui ne constituent, habituellement, pas les cibles préférées des terroristes, avec usage d’armes « simples »




    0



    0
    karim
    21 août 2017 - 17 h 01 min

    ya si bouali je vous rafraichi la memoir la justice en occident ne dépend de personne les juges sont indépendant et libre leurs seul souci c’est l’application de la loi.
    pas comme dans les pays soit disant musulmans comme le notre




    0



    0
    Anonyme
    21 août 2017 - 16 h 59 min

    http://geopolintel.kazeo.com/Brzezinski-Gates-les-createurs-du-couple-Ben-Laden-Al-Qaida,a489799.html

    La politique de Brzezinski en Afghanistan.

    « Pourquoi et comment j’ai financé ben Laden en Afghanistan. » Zbigniew Brzezinski .

    Nous reproduisons intégralement l’interview du Nouvel Observateur de mai 1998 :

    Nouvel Observateur : L’ancien directeur de la CIA Robert Gates l’affirme dans ses Mémoires : les services secrets américains ont commencé à aider les moudjahidine afghans six mois avant l’intervention soviétique. A l’époque, vous étiez le conseiller du président Carter pour les affaires de sécurité, vous avez donc joué un rôle clé dans cette affaire. Vous confirmez ?

    Zbigniew Brzezinski : Oui. Selon la version officielle de l’histoire, l’aide de la CIA aux moudjahidine a débuté courant 1980, c’est-à-dire après que l’armée soviétique eut envahi l’Afghanistan, le 24 décembre 1979. Mais la réalité, gardée secrète jusqu’à présent, est tout autre : c’est en effet le 3 juillet 1979 que le président Carter a signé la première directive sur l’assistance clandestine aux opposants du régime prosoviétique de Kaboul. Et ce jour-là, j’ai écrit une note au président dans laquelle je lui expliquais qu’à mon avis cette aide allait entraîner une intervention militaire des soviétiques.

    N.O : Malgré ce risque, vous étiez partisan de cette “covert action” [opération clandestine]. Mais peut-être même souhaitiez-vous cette entrée en guerre des Soviétiques et cherchiez-vous à la provoquer?

    Z.B : Ce n’est pas tout à fait cela. Nous n’avons pas poussé les Russes à intervenir, mais nous avons sciemment augmenté la probabilité qu’ils le fassent.

    N.O : Lorsque les Soviétiques ont justifié leur intervention en affirmant qu’ils entendaient lutter contre une ingérence secrète des Etats-Unis en Afghanistan, personne ne les a cru. Pourtant, il y avait un fond de vérité … Vous ne regrettez rien aujourd’hui ?

    Z.B : Regretter quoi ? Cette opération secrète était une excellente idée. Elle a eu pour effet d’attirer les Russes dans le piège afghan et vous voulez que je le regrette ? Le jour où les Soviétiques ont officiellement franchi la frontière, j’ai écrit au président Carter, en substance : “Nous avons maintenant l’occasion de donner à l’URSS sa guerre du Vietnam.” De fait, Moscou a dû mener pendant presque dix ans une guerre insupportable pour le régime, un conflit qui a entraîné la démoralisation et finalement l’éclatement de l’empire soviétique.

    N.O : Vous ne regrettez pas non plus d’avoir favorisé l’intégrisme islamiste, d’avoir donné des armes, des conseils à de futures terroristes ?

    Z B : Qu’est-ce qui est le plus important au regard de l’histoire du monde? Les talibans ou la chute de l’empire soviétique? Quelques excités islamistes ou la libération de l’Europe centrale et la fin de la guerre froide?

    N.O : “ Quelques excités ”? Mais on le dit et on le répète: le fondamentalisme islamique représente aujourd’hui une menace mondiale.

    Z.B : Sottises! Il faudrait, dit-on, que l’Occident ait une politique globale à l’égard de l’islamisme. C’est stupide, il n’y a pas d’islamisme global. Regardons l’islam de manière rationnelle et non démagogique ou émotionnelle. C’est la première religion du monde avec 1,5 milliard de fidèles. Mais qu’y a-t-il de commun entre l’Arabie Saoudite fondamentaliste, le Maroc modéré, le Pakistan militariste, l’Egypte pro-occidentale ou l’Asie centrale sécularisée? Rien de plus que ce qui unit les pays de la chrétienté… »




    0



    0
    karim
    21 août 2017 - 16 h 42 min

    c’est honteux de dire que les services de securite de l’occident sont incapable waooo quelle démagogie.
    les terroristes en profite du respect du droit en Europe qui est appliqué à pieds d’égalité à tout le monde.
    et ne peuvent acuser ou emprisonné quelconque sans preuve valable.




    0



    0
    Moskosdz
    21 août 2017 - 16 h 26 min

    Si vraiment les Européens sont soucieux de lutter sérieusement contre le terrorisme,ils doivent commencer en premier lieu de tarir sa source de financement,qui n’est autre que les quantités faramineuses de drogues en provenance du Maroc déversées quotidiennement sur le vieux continent.




    0



    0
    PANAMZA
    21 août 2017 - 15 h 58 min

    Barcelone : la police locale est « formée » par le Mossad
    Panamza.com
    En charge de l’enquête sur le double attentat commis en Catalogne, la police de Barcelone collabore étroitement, depuis plusieurs années, avec les services secrets israéliens. La preuve, sources à l’appui.
    14 morts et une centaine de blessés : tel est le bilan provisoire du double attentat perpétré jeudi en Catalogne (une région discrètement investie par divers services d’espionnage dont le Mossad), encore nimbé de mystères et revendiqué (si l’on en croit une officine israélo-américaine) par Daech.

    Dimanche 20 août, la police locale a notamment prétendu -via l’entremise de son chef Josep Lluis Trapero- qu’elle serait toujours en recherche du principal suspect : le conducteur de la fourgonette qui a semé la mort dans les Ramblas avant de disparaître aux abords d’un restaurant cacher israélien.

    Particularité troublante de la police de Barcelone : sa connexion -ancienne, profonde et opaque- avec le Mossad.

    En janvier 2017, une délégation des Mossos d’Esquadra était ainsi en Israël pour se former auprès d’agents secrets aux…

    L’intégralité de cet article est réservée aux abonnés
    http://www.panamza.com/page-de-compte/niveaux-dadhesion/

    En savoir plus sur http://www.alterinfo.net/Barcelone-la-police-locale-est-formee-par-le-Mossad_a132582.html#0qKrGb4Xhb57fhIa.99




    0



    0
    Anonyme
    21 août 2017 - 15 h 37 min

    Les terroristes profitent surtout de la liberté et des droits de l´homme, quon prend très au´sérieux en Europe.




    0



    0
    Felfel Har
    21 août 2017 - 14 h 36 min

    Un peu de sérieux voyons! Les terroristes sont recrutés, endoctrinés, encadrés, entraînés, conseillés, manipulés et payés par ces mêmes services de sécurité que l’on nous présente comme professionnels et infaillibles. C’est la plus grande supercherie du siècle. On nous présente ces terro comme des soldats aguerris et bien préparés pour réussir leur coup et 9 fois sur dix, ils laissent leurs empreintes et leurs papiers sur les lieux du crime, ce qui permet de les identifier. Quels imbéciles! Les écoles de formation de ces djihadistes sont les services secrets eux-mêmes. Aucune autre explication n’est plausible quand on sait par ailleurs que les partis islamistes et leurs brigades de la mort sont enfantés par le Mossad, MI16, la CIA, etc. Cessons donc de croire aux balivernes de l’Occident et de ses organes de propagande!




    0



    0
      Anonyme
      21 août 2017 - 23 h 50 min

      Felfel har……Enfin une personne intéligeante, merci pour ta claire voyance et c’est rare en ces temps !
      En éspérent que les peuples du monde se réveillera à temp et que la guerre civil mondial contre les musulmans ne se réalisera jamais !!
      De plus les plans de l’homme ne vaut pas celui de notre créateur……




      0



      0
    Jean_Boucane
    21 août 2017 - 13 h 47 min

    Et pourtant les medias francais nous ont vendu une cooperation avec le Maroc au top… les terroristes marocains ont tué plus de 1 000 personnes a travers toute l’Europe en 10 ans… c’est limite un acte de guerre… et dire que leur responsable des services secrets marocains se vantaient dans les medias et disaient a tout va qu’ils maitrisaient le Maroc et toute l’Europe… alors que ses infos ils les avaient en payant un PAFiste francais en echange de chair fraiche marocaine! les europeens ont cru pendant trop longtemps ses histoires marocaines et au final ils se prennent un attentat par mois LOL! En meme temps, le responsable des services secrets marocains leur disait ‘Li probilim ci li giniro car nou li mokoko on i genti ‘LOL




    0



    0
    un algérien inquiet
    21 août 2017 - 13 h 43 min

    Mais laissez les donc se débrouiller tout seuls , pourquoi voulez-vous vous donner en exemple pour les aider ces européens qui étaient de bons spectateurs quand nous , nous comptions nos morts par milliers durant 10 ans. Soyons spectateurs et c’est tout , ni pour ni contre comme ils faisaient avec nous.




    0



    0
    Sprinkler
    21 août 2017 - 13 h 30 min

    Hélas vous vous intéressez aux effets des ce phénomène criminel apparu dans le sillage de la guerre d’Afghanistan – quoi que d’essence sioniste – mais pas aux causes qui en font le lit. La défaillance supposée des services de renseignement occidentaux ne suffit pas à elle seule à expliquer le succès de ces entreprises morbides. Il ne faut pas faire l’impasse sur la responsabilité de ces mêmes services dans sa  » promotion  » sous d’autres  » latitudes « , notamment en Syrie, en Irak et en…Algérie qui a enduré seule le spectre terroriste pendant plus de dix ans et où ses résidus continuent à ce jour de faire des victimes. Les services occidentaux ont joué avec le feu, ce retour de flamme n’est que la conséquence de leur…inconséquence !!!




    0



    0
    Anonyme
    21 août 2017 - 13 h 27 min

    Ils decredibilisent aussi les services de renseignements des autres pays , aussi, ils veulent savoir tout mais il manque toujours quelque chose pour compléter le puzzle. Oui, ils switchent tjrs sur un prochain évènement, mais ils n’en connaissent pas la teneur ni la date, c’est agassant pour la population et les minorités religieuses qui sont maladroitement montrés du doigt.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.