L’économie tunisienne entre en zone dangereuse et la crise va en s’aggravant

Tunisie crise
Des Tunisiens manifestent contre les conditions de vie difficile au lendemain de la révolution des jasmins. La situation a empiré depuis. D. R.

Par S. S. – La Tunisie ne s’est toujours pas remise de son «printemps du jasmin». L’agence Moody’s vient de baisser la note souveraine du pays de Ba3 à B1 avec perspective négative. L’agence s’inquiète de la dégradation des comptes publics, du déficit croissant du budget de l’Etat, du déséquilibre des comptes extérieurs et du retard pris dans la réalisation des réformes, dont celles convenues avec le FMI.

La dégradation de la note souveraine de la Tunisie intervient au moment où le gouvernement d’union nationale, conduit par Youssef Chahed, traverse une crise importante aggravée par la démission le 18 août de Fadhel Abdelkefi, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, également ministre des Finances par intérim.

Depuis 2012, la Tunisie connaît une dégradation régulière de sa note souveraine par les agences de notation internationales. La nouvelle baisse décrétée par l’agence Moody’s fait planer le risque de nouvelles dégradations dans les mois qui viennent. «Il faudrait un miracle pour les éviter !», s’alarme dans les colonnes du magazine Jeune Afrique Radhi Meddeb, patron du cabinet d’études Comète Engineering.

Non seulement la note de la Tunisie baisse de deux crans, mais elle est placée sous perspective négative. Dans son rapport, l’agence de notation affirme que la perspective négative est due à plusieurs facteurs, dont la baisse accélérée des réserves de change et la dépréciation continue du dinar. Sont également épinglés : les besoins croissants de financements extérieurs avec des échéances de remboursement de la dette importantes à compter de 2019, les engagements du secteur financier public, la situation des caisses sociales et le déficit des entreprises publiques.

S. S.

Comment (15)

    Rachid .b
    28 août 2017 - 20 h 22 min

    Cher peuple tunisien, allah vous aidera à traverser la crise économique et sociale, un frère algérien marié à une tunisienne , qu’Allah unit tous les musulmans, nous en avons besoin.vive la Tunisie, vive l Algérie…..




    0



    0
    benchikh
    24 août 2017 - 8 h 56 min

    C’est çà le malheur du tiers-monde, il voit les Européens à travers la vie Citadine, il voit que les régions touristiques, il ne voit pas le monde rural dont leurs agriculteurs sont des champions dans tout les secteurs.
    Avant de créer une vie Citadine, il faut faire une agriculture solide pour après vendre le tourisme et l’image du « paradis »
    En Tunisie,le président Bourguiba a combattu l’exode rural: il les mettait dans les trains pour qu’ils ne restent pas dans la capitale. Dans le tiers-monde personne ne se sacrifie pour les autres et c’est çà le déséquilibre, chacun cherche à vivre bien sans se salir et c’est pour cela que ce Mr Lévy a frappé fort dans le cerveau des imbéciles.
    Même chez nous, les paysans ont évolué, ils habitent aujourd’hui dans des appartements sans oublier la fameuse parabole, la question qui se pose est qu’est-ce qu’ils vont manger demain???




    0



    0
    HANNIBAL
    23 août 2017 - 18 h 34 min

    ton post pue le makhnaz ce que vous ne pourrez pas tarir
    c’est votre imbécilité !




    0



    0
    Mohamed El Maadi
    23 août 2017 - 17 h 37 min

    Il ne serait pas bon que la Tunisie s’effondre .




    0



    0
    karim
    23 août 2017 - 12 h 35 min

    avant de faire des analyses alarmante sur les voisins, faisons des analyses sur notre pays.
    on n’a même pas un président comme le reste du monde qui peut passer à la TV!!! (…)




    0



    0
      Debare Raseck
      23 août 2017 - 13 h 25 min

      @karim , je suis d’accord avec toi cher frère Karim! D’ailleurs il serait plus décent pour nous de ne pas critiquer la Tunisie qui est sur les genoux faute de ressources en devises suffisantes car çà peut arriver aussi à notre pays, dès que ce qui nous reste comme « réserves devises» va se tarir !

      En plus, je trouve indécent et grossier de critiquer les autres pays (Maroc, Egypte, Arabie Saoudite etc… etc..) quand ils brutalisent leur citoyens ou quand ils interdisent des manifestations, des marches de protestation, quand ils opèrent des emprisonnements d’opposants, de journalistes, alors que chez nous en Algérie çà existe aussi !




      0



      0
    Anonyme
    23 août 2017 - 11 h 57 min

    Seuls les algériens peuvent sauver l’économie tunisienne!!!
    pour cela il faut faire de l’Algérie un pays invivable: saleté, mendicité, cherté de la vie. Pour cela nous sommes sur la bonne voie
    Il faut fermer toutes plages d’Algérie pour se baigner il faut y aller chez nos voisins (d’ailleurs beaucoup d’algériennes portant le hidjab ou le nikab hypocritement se baignent en bikini en Tunisie). Il faut aussi maintenir une médecine médiocre pour se soigner dans leur cliniques, bruler nos arbres fruitiers et oliviers pour importer leur huile, etc. et je parie que la Tunisie reprendra la croissance…




    1



    0
    elhadj
    23 août 2017 - 10 h 36 min

    lorsqu un pays est dirige par un grabataire meme jouissant de toutes ses facultés mentales et physiques il est normal sans renouvellement générationnel qu on arrive a une situation de faillite.
    ne jugeons par les autres, voyons ce qui se passe chez nous




    0



    0
    LE NUMIDE
    23 août 2017 - 10 h 17 min

    TOUS les peuples musulmans qui ont cru aux sornettes wahhabistes depuis les années 70 que tous leurs problèmes seront réglés par le miracle religieux , par le charlatanisme théologique du wahabisme importé d’Egypte et de l’Arabie et non par la science , la politique , l’organisation , l’hygiène , la culture le travail ,la planification ; ces peuples sont désormais fixés sur le Sort qui les attend : la famine , la démographie galopante , le Chaos , la corruption , le non-état , l’ensauvagement , l’Emeute , la guerre civile permanente , les massacres , l’esclavage et la disparition .. Le baril de pétrole qui ne vaut plus cher , n’est qu’un court sursis pour certains ….Les Berbères d’Afrique du Nord doivent réinventer une autre issue de leur civilisation , s’ils ne veulent pas disparaître . La Lybie a disparu , bientôt ce sera la Tunisie et le Maroc .. Arrivera le tour de l’Algérie , si elle ne commence pas dés cette rentrée un plan de son salut et de sa survie : l’éradication brutale , totale et systématique du monstre wahabiste et le démantèlement de ses structures à tous les niveaux et la reconstruction à partir du reboisement de ses forets , d’une république algérienne nationale militaire et d’une nation d’agriculteurs -soldats … VOUS VERREZ !




    0



    0
    Zoro
    23 août 2017 - 9 h 43 min

    Pour atteindre l equilibre economique Essebsi voit que l equilbre heritage homme/femme est un passage obligé.




    0



    0
    HANNIBAL
    23 août 2017 - 9 h 01 min

    Bon pour ce petit pays un ancrage sur l’Italie les soulagerait comme avait dit (mouakhar) Le bouazzizme les a mené dans un cul de sac et moodys en remet une couche, a la grande joie du makhnaz qui se felicite de cette mauvaise note !
    l’incertain plane et les portes sont grande ouverte a l’anarchie… Quand on n’a pas les moyens de sa politique, on se fait modeste !!




    0



    0
    Jean_Boucane
    23 août 2017 - 8 h 56 min

    L’Algerie devrait racheter la Tunisie… c’est juste la continuité de l’histoire!




    0



    0
    degdoug
    23 août 2017 - 8 h 36 min

    C´est dans la perspective d´une amélioration économique qu´il est maintenant permis aux Tunisiennes musulmanes d´épouser des Occidentaux non-musulmans. Les Marocaines le font depus longtemps pour leur pays. Les Tunisiennes et les Marocaines comme ressource de devises pour leurs pays.




    0



    0
      bird
      23 août 2017 - 9 h 20 min

      La liberté la plus élémentaire doit permettre à chacun d’épouser la personne de son choix sans considération d’origine ,de race de religion .
      On a vu le résultat des mariages consanguins sur les population arabes ,les maladies génétiques incurables sont 10 à 50 fois plus élevées qu’en Occident ,Asie .
      Ce que vous sous-entendez grossièrement équivaut à la prostitution ,c’est grave .
      Des milliers d’algériennes et d’algériens essaient de se marier avec des bi-nationaux ou européens pour obtenir une nationalité autre que la leur ,il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir .
      La Tunisie connaîtra des crises et des aléas mais elle avance dans le bon sens ,et ce n’est pas facile .Levée de boucliers pour l’égalité devant l’égalité femmes ,hommes devant l’héritage ,liberté pour les femmes de choisir l’époux de son choix .Etablir la justice ,pourquoi interdire aux femmes ce qui est autorisé aux hommes
      Le grand poéte Aragon écrivait  » La Femme est l’avenir de l’Homme  » .




      1



      0
        degdoug
        23 août 2017 - 10 h 15 min

        Oui, la femme est l avenir de l Homme c´est pourquoi,
        qu´un pays qui n´ est pas jaloux (démissionnaire) de ses femmes a perdu.
        Non, au « takadoum » à tout prix. Il y a beaucoup mieux à singer des Européens.




        0



        0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.