Immigration clandestine : Macron en quête de gendarmes en Afrique

Immigration Macron
Macron veut faire contrôler l’immigration africaine par les Africains. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Un sommet sur l’immigration s’est ouvert ce lundi à Paris. Le président français, Emmanuel Macron, a convié des dirigeants africains et européens pour conjuguer leurs efforts pour faire face à la crise migratoire. Depuis le renversement par l’OTAN de Mouammar Kadhafi en 2011, les passeurs profitent, en effet, du chaos politique en Libye pour faire passer chaque année des milliers de migrants à destination de l’Italie. Une crise dont les conséquences s’avèrent également régionales : le président soudanais, Omar El-Bechir, a déclaré, dimanche, que l’insécurité en Libye avait rendu plus coûteuse la lutte de son pays «contre le trafic d’êtres humains, l’immigration clandestine et les crimes transfrontaliers».

Côté africain, le président Macron a notamment reçu ses homologues tchadien et nigérien, Idriss Déby Itno et Mahamadou Issoufou, ainsi que le chef du gouvernement d’entente nationale libyen Fayez Al-Sarraj. Trois pays qui ont en commun de se trouver au cœur du transit des migrants vers les côtes européennes. Pour l’Europe, le chef de l’Etat français a convié la chancelière allemande Angela Merkel, la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, le président du Conseil italien, Paolo Gentiloni, et le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy.

Pour la présidence française, cette rencontre vise à «réaffirmer le soutien de l’Europe au Tchad, au Niger et à la Libye pour le contrôle et la gestion maîtrisée des flux migratoires». Elle intervient après une série d’initiatives prises par Emmanuel Macron durant l’été, comme l’annonce, en juillet, de la création de «hotspots» – des centres d’enregistrement des migrants – en Libye. Face aux critiques, qui pointent le risque sécuritaire dans ce pays, le président Macron avait alors rapidement fait machine arrière pour évoquer seulement le Tchad et le Niger. Et même au Tchad, le gouvernement ne veut pas de ces centres qui «risquent de créer un appel d’air».

En réalité, l’arrière-pensée du président français à travers cette histoire de «hotspots» est de faire en sorte que les migrants ne puissent plus mettre les pieds en Europe et de faire des armées locales les gendarmes de l’Europe. Le commandant de l’armée nationale libyenne, le maréchal Khalifa Haftar, s’est dit prêt à accomplir cette besogne à la condition que l’Europe passe à la caisse. Il a estimé à «20 milliards de dollars sur 20 ou 25 ans» l’effort européen nécessaire pour aider à bloquer les flux de migrants à la frontière sud du pays.

A noter que les relations étroites nouées entre Rome, le chef du Gouvernement libyen d’union nationale et les communautés du sud de la Libye semblent porter leurs fruits. Les débarquements de migrants clandestins ont diminué de 72% au mois d’août. Autrement dit : 3 168 arrivées contre 21 294 à la même période en 2016.

S. S.

Comment (18)

    Felfel Har
    29 août 2017 - 16 h 09 min

    Cette insistance de Macron à vouloir contrôler les immigrants au Niger et au Tchad ne signifie-t-elle pas qu’il poursuit un autre objectif, plus important pour la France, à savoir la perpétuation de la présence française au Sahel. Il ne s’agit rien d’autre que d’une RECOLONISATION de l’Afrique avec la complicité des trois présidents africains du Mali, du Niger et du Tchad qui n’en demandaient pas plus, se maintenir au pouvoir avec la bénédiction de Fafa. Et L’UA que dit-elle? Que fait-elle? RIEN!




    7



    0
    Anonyme
    29 août 2017 - 11 h 59 min

    La démographie des pays du Sahel est décrite par les instances Onusiennes comme une bombe à retardement qui tuerait dans l’oeuf toute tentative de  » Plan Marshall  » pour le Sahel.
    M. Macron le président français , il y a peu, affirmait que des milliards d’euros d’aide ne serviraient à rien dans les pays dont les femmes font entre 7 et 8 enfants.
    Deux de ces pays avec à peu près 18 millions d’habitants chacun n’arrivent pas à subvenir aux besoins de leur population. Qu’en sera-t-il demain avec le tarissement des ressources si des mesures urgentes ne sont pas prises chez eux aujourd’hui même ?
    Les statistiques onusiennes affirment que la population Algérienne (aujourd’hui évaluée à 41 millions) oscillera entre 55 millions entre 2050 et 2100 et celle de ces 2 pays sera de 60 millions pour l’un et de 70 millions pour l’autre en 2050, et affichera 100 millions pour le premier et plus de 200 millions pour le second !
    Si les choses restent en l’état ce ne sera pas 1 million de migrants subsahariens qui envahiront l’Algérie (qui comptera 60 à 70 millions d’habitants), mais des centaines de millions, car le sahel comptera alors plus de 1 milliard 200 millions d’habitants !
    Ce flux ne cesse de croitre de jour en jour encouragé par l’irresponsabilité de certains responsables nouvellement acquis aux thèses faussement humanistes de certaines ONG et par la générosité de certains de nos compatriotes qui ont oublié que nombre de nos compatriotes crèvent la dalle et font les poubelles pour se nourrir et se vêtir. Si charité il doit y avoir, elle doit concerner d’abord et avant tout nos compatriotes en détresse.
    L’Algérie n’a colonisé aucun pays et ne pille pas les richesses des pays de ces déracinés. L’Algérie n’a par conséquent pas à culpabiliser, c’est aux pays colonisateurs et aux multinationales exploitant ces pays de mettre la main à la poche et les aider à retouner au bercail et développer leurs pays.
    Avec ces migrants illégaux qui nous submergent alors que nous ne sommes pas riches et que nos difficultés comment et vont aller en s’amplifiant, l’Algérie a montré une hospitalité et une générosité qui devraient faire rougir de honte ces donneurs de leçons qui veulent faire de leurs pays des citadelles imprenables et de notre pays une destination finale pour les futures centaines de millions de déshérités du Sahel.
    Il est vital pour l’Algérie de refuser catégoriquement de servir de destination finale à tous ces migrants africains et de travailler d’arrache pied avec les pays et les gens de bonne volonté pour le rapatriement en urgence de tous ces migrants, de les aider à travailler chez eux pour développer leurs pays, y vivre, renoncer à tout projet de migration chez autrui, et surtout surtout à contrôler leur démographie par la baisse drastique de leur taux de natalité (le ramener à 2 enfants par femme au lieu de 7 ou 8 enfants par femme).




    8



    2
      Mohand
      30 août 2017 - 0 h 19 min

      Vous avez bien analysé la situation cher ami et il y en n’a pas d’autre.
      Selon les prévisions des organisations mondiales, le continent africain sera le plus peuplé de la planète avec je crois plus 2 milliards d’ici 2050 avec un retard astronomique de développement.
      Malheureusement, cela ne semble pas inquiéter outre mesure les dirigeants de ce continent, à commencer par le notre, quand on voit dans notre psychologie nationale applaudir un couple qui a dix enfants voir plus et prendre pour une tare le couple qui en a que deux enfants.




      0



      0
    BEKADDOUR Mohammed
    29 août 2017 - 8 h 18 min

    Monsieur Le Président, vous savez, geste naturel, automatique, changer de costume, donc , vous êtes sûrement apte à changer le monde ! Vous êtes jeune, vif, vigoureux, alors changeons de COSTUME :




    3



    4
    Jean_Boucane
    29 août 2017 - 7 h 57 min

    La France a foutu le bordel mais elle commence a agir dans le sens qu’elle se bat contre la pression que peut faire certains pays! Ils sont malins!

    En clair, les mokokos jouent souvent la carte des migrants pour mettre la pression sur l’Europe! L’Europe change de strategie, elle va pousser les pays plus bas comme le Mali, Niger, Tchad, Mauritanie a faire le gendarme pour couper ce monde de pression des mokokos… strategiquement, c’est un coup de maitre! Et dans quelques mois, vous verrez Mimi 6 mendier en Europe alors qu’avant il les menacer sur le dos des migrants contre la reception d’argent… c’est marrant ce qui se passe!




    7



    0
    Massinissa
    28 août 2017 - 21 h 56 min

    Que la France s’en occupe. L’Algérie ne doit pas jouer le rôle de garde frontière de l’Europe. L’Algérie n’est pas responsable du chaos en Afrique. C’est les pays européens qui pillent l’Afrique, qu’ils assument les conséquences.
    L’Europe s’est doté d’un outil qui est censé sécurisé les frontières européennes : Frontex. Alors qu’ils nous foutent la paix! L’Algérie à autres choses à foutre que de s’occuper des pb des autres.




    6



    1
    Algérie Authentique
    28 août 2017 - 21 h 02 min

    au journal de France 2 ils ont parlé de ces migrants qui ont débarqué sur une plage espagnole avec des gens en maillots de bain en train de se faire bronzer et cet escadron de kahlouches dans un méga zodiac qui arrivait là à la vitesse V, c’était impressionnant ‘une vidéo circule sur youtube ! puis ils ont montré une carte montrant l’origine des flux: Cameroun et Centrafrique apparemment, la flèche traversait notre pays pour aller atterrir chez les mokokos … comme si les migrants ne s’arrêtaient pas chez nous , un truc hallucinant et mensonger d’autant que la frontière ouest est fermée et bien surveillée en raison du trafic de drogue marocain ! une façon comme une autre de faire croire que seule l’Europe est touchée ou visée par ses déplacements de populations , ce qui est archi faux!!! les migrants sont très nombreux en Algérie et font semble-il de la contrebande de produits alimentaires subventionnés vers leur pays d’origine ….




    6



    0
      Algérie Authentique
      28 août 2017 - 22 h 00 min

      une façon perverse d’incriminer l’Algérie et d’absoudre les pays de transit donnant sur l’océan atlantique , alors que ‘il est impossible de traverser le sahara algérien en cette saison à fortiori




      4



      0
      Anonyme
      29 août 2017 - 11 h 44 min

      France 2 ment effrontément. L’Algérie n’est plus un pays de transit pour les migrants africains illégaux, elle est devenue un pays d’accueil. Ces réfugiés économiques et climatiques ont trouvé l’eldorado en Algérie à cause de l’irresponsabilité de certains de nos responsables et de certains idiots utiles (aux intérêts des multinationales et de la pègre internationale) ainsi que de la générosité et la naïveté de certains de nos concitoyens qui ne voient pas le tsunami migratoire africain qui va nous anéantir. Ils sont aujourd’hui 500 000 migrants illégaux ( en comptant au minimum 1000 par ville, donc 10 000 minimum par wilaya et finalement 48 x 10 000 = 480 000 minimum sur l’ensemble des 48 wilaya du pays. Ils sont partout et ont conquis le moindre hameau le plus reculé d’Algérie. Tous, je dis bien tous réclament l’aumône en argent, une aumône qu’ils croit être leur du. Ma parole ils se croient en pays conquis. Quand je pense que nos responsables veulent limiter leur nombre à 50 000, ça me fait rire !




      7



      1
    Rayés Al Bahriya
    28 août 2017 - 18 h 53 min

    Il n’a pas l’étoffe du chef d’État..il n’a pas l’étoffe de l’homme d’état….des grandes situations.

    Il a giflé son chef d’État major des armées françaises démissionnaire en pleine réunion du gouvernement.

    Une honte pour une France caviar… mal dans ses bottes.

    Oui il a osé outrepasser ses prérogatives de chef d’État.

    Il n’ira pas loin que la 1ere mandature.

    L’Afrique sera encore le tombeau de cette France arrogante et mal instruite de son passé colonial en Afrique…

    L’avenir te sera amère…..

    Advitam AETERNAM




    6



    1
    USMS
    28 août 2017 - 18 h 41 min

    Après la Mauritanie, le président du soudan prend conscience du péril noir en déclarant:  » le président soudanais, Omar El-Bechir, a déclaré, dimanche, que l’insécurité en Libye avait rendu plus coûteuse la lutte de son pays «contre le trafic d’êtres humains, l’immigration clandestine et les crimes transfrontaliers». Sauf nos dirigeants qui semblent avoir été piqués par la mouche TSE-TSE.




    2



    0
    Felfel Har
    28 août 2017 - 17 h 12 min

    Il ne faut pas sortir de Saint Cyr pour comprendre que la France récolte ce qu’elle a semé en Afrique. Elle s’est acoquinée avec des chefs d’État africains qui ouvrent grand la porte de leur pays aux entreprises françaises, en perte de vitesse ailleurs dans le monde, les invitant à piller sans retenue au détriment du développement de leur propre économie. Les autochtones voient les richesses de leur pays dilapidées et les perspectives d’emplois locaux nulles. Il n’a donc plus que l’émigration à tout prix qui s’offre comme palliatif à leur triste sort. Du temps de la colonisation directe, il y avait des possibilités d’emplois locaux, même pour une bouchée de pain. Sans la main-mise de la France, ces pays ont suffisamment de ressources et de potentialités pour sortir du sous-développement et offrir à leur peuple des emplois créteurs de richesses et de prospérité. Qui penserait alors à entreprendre ce parcours du combattant à la poursuite d’une chimère? La France ne veut plus d’émigrés, qu’à celà ne tienne! L’Afrique doit déclarer haut et fort qu’elle ne souhaite pas perpétrer une présence encombrante de pillards.




    4



    1
      Amitou
      30 août 2017 - 10 h 12 min

      Omar El Béchir a oublié qu il a ete le principal partenaire du Qatar pour le transfert des terroristes de Daech a travers sa frontiere vers la Libye.




      3



      0
    SABOTAGE ECONOMIQUE
    28 août 2017 - 16 h 34 min

    Ce sont eux avec leurs passeurs qui nous envoie illégalement toute l’afrique, mais nous avons des lois nationaux et on va les apliquer ÇA DÉGAGE !!!!




    2



    1
      Moh
      28 août 2017 - 22 h 15 min

      Les plus grands saboteurs de notre économie ce sont les protecteurs des 400.000 clandestins marocains qui sont eux même d’origine marocaine pour la plupart occupant des postes de responsabilités.




      1



      1
    ferial
    28 août 2017 - 16 h 32 min

    Ils ont dégommé Khadafi alors qu’ils assument et qu’ils arrêtent de pleurnicher.
    Les passeurs c’est d’abord des réseaux super organisés et c’est à eux qu’ils faut s’attaquer pas aux migrants.




    8



    1
    naceur
    28 août 2017 - 16 h 24 min

    QUI SÈME LE VENT RÉCOLTE LA TEMPÊTE
    J’ESPÈRE QUE TOUTE L’AFRIQUE VOUS TOMBERA DESSUS
    PLACEZ SARKO LE NAIN ET SES COMPARSES BHL CAMERON AUX FRONTIÈRES CE SONT EUX LES VÉRITABLES ARTISANS DE CE CHAOS ET VOUS LE SAVEZ TRÈS BIEN …




    8



    1
      Chaoui
      29 août 2017 - 4 h 50 min

      Ça c’est bien vu et bien dit…




      4



      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.