L’existence d’une base militaire américaine en Tunisie se confirme

Américains Tunisie
Une base américaine en Tunisie existe bel et bien. D. R.

Par Ramdane Yacine – La preuve de l’existence d’une base américaine en Tunisie est révélée à travers une enquête menée par l’US Air Force sur une agression sexuelle qui a eu lieu au sein de cette base l’an dernier.

En effet, un article du journal Air Force Times a traité une affaire de mœurs dans cette base et le «héros» est un lieutenant-colonel de l’US Air Force. Un lieutenant-colonel devrait être jugé devant une cour martiale le mois prochain pour agression sexuelle.

«Le lieutenant-colonel Denis Paquette, du 722e escadron aérien expéditionnaire de la base aérienne de Sidi Ahmed, en Tunisie, sera jugé à la base aérienne de Ramstein, en Allemagne, début septembre, selon le dossier du juge-avocat général», rapporte le journal américain. «Selon son acte d’accusation, fourni par le bureau des affaires publiques de la 86e Airlift Wing à Ramstein, Paquette est accusé d’attouchement sur un soldat femme, le 15 juillet 2016», rapporte le journal.

Il est à noter que l’existence de cette base a déjà été dévoilée l’année dernière par le journal américain Washington Post qui avait cité une source du gouvernement américain. Selon ce journal, des drones non armés auraient commencé à survoler la Libye à partir de la fin du mois de juin 2016 et feraient partie de l’aide accordée par le ministère de la Défense américaine aux forces pro-gouvernementales libyennes dans leur combat pour déloger l’Etat islamique de la ville de Syrte». L’information sera démentie plus tard.

Dans une déclaration accordée à l’agence TAP en octobre 2016, le porte-parole du ministère de la Défense nationale avait également nié les informations relayées par plusieurs médias sur des bases militaires américaines implantées en Tunisie en prévision de frappes contre des sites en Libye. Le 20 novembre 2013, des entretiens ont eu lieu à Tunis entre le général David M. Rodriguez, patron du Commandement des Etats-Unis pour l’Afrique (Africom), et Ali Larayedh, le chef du gouvernement tunisien.

Ces entretiens ont porté sur la coopération entre les deux pays et la situation sécuritaire régionale, mais pas seulement. Selon des proches du cabinet du Premier ministre, il a surtout été question de la base militaire américaine en cours d’implantation à Remada, dans le sud du pays, dans une zone placée sous contrôle militaire au mois d’août par décret présidentiel. Mais les travaux avaient débuté dès décembre 2011. Ce sera l’unique base dont disposeront les Etats-Unis au Maghreb.

Notons enfin que les autorités tunisiennes ont toujours nié l’existence d’une telle base militaire en Tunisie.

R. Y.

Comment (78)

    Azerine
    4 septembre 2017 - 7 h 32 min

    Sidi Ahmed, en Tunisie: oui c’est ici qu’elle est construite, ainsi qu’une piste d’atterrissage pour les plus grands bombardiers. Il suffit de taper « Sidi Ahmed, Tunisie » sur Google Earth, et vous la verrez apparaître. Elle est toute moderne et comporte une multitude de hangars……




    0



    0
      USMS
      4 septembre 2017 - 8 h 10 min

      Affirmatif, je viens de la voir.




      0



      0
    Salim
    4 septembre 2017 - 4 h 31 min

    Donnons une basse russe et chinoise. en réponse à l oncle sam .une réponse du berger à la bergere




    3



    1
    Mus
    3 septembre 2017 - 16 h 43 min

    Il faut être prudent dans son analyse et savoir faire la distinction entre les dirigeants tunisiens et leur boulitique et le peuple tunisien, brave et courageux qui a mené la 1ere révolution arabe du printemps du même nom et qui a pu se débarrasser de son dictateur au prix de lourds sacrifices humains et économiques. Ce peuple a eu le courage de refuser la dictature et la soumission.
    Quant a la base américaine sur le sol tunisien, c’est une affaire qui concerne en premier lieu les autorités tunisiennes et américaines. Je suppose qu’elle aurait été mise en place dans le cadre de la lutte antiterroriste dont l’ampleur dépasserait les moyens de l’Etat tunisien seul.Si elle devrait représenter une menace quelconque pour notre sécurité nationale, c’est aux autorités algériennes de prendre les mesures adéquates et nécessaires pour préserver notre pays de toute menace extérieure.




    3



    10
      Anonyme
      3 septembre 2017 - 17 h 27 min

      Révolution tunisienne? celle qui a ramené Ghanouchi le terroriste islamiste qui a pris le pouvoir « démocratiquement » en Tunisie puisque le peuple a voté pour les islamistes n’est-ce pas, après l’islamisme qui a fait un retrait tactique mais est toujours en coulisse, voilà que le régime Benali via Essebssi un cacique du régime de Benali prend le pouvoir grâce au vote très démocratique des tunisiens, un vieillard qui a vendu la Tunisie aux impérialistes et au sionistes. Vraiment quelle révolution vous avez fait vous les tunisiens? c’est à mourir de rire. Vous ne connaissez visiblement pas le sens du mot révolution, il faut que les algériens vous l’expliquent, eux ils savent c’est quoi la révolution et la vraie. La Tunisie est devenue plus dangereuse sous le régime de Essebssi pour l’Algérie et pour toute la région, que ne l’était Benali, quoiqu’on puisse dire sur lui, la Tunisie se portait mieux sous son règne, malheureusement il faut le dire que l’ancien dictateur dirigeait mieux la Tunisie, que ne le fait le régime actuel, l’ancien régime de Benali est revenu en force sous une pseudo démocratie à la Tunisienne




      9



      1
        Mus
        3 septembre 2017 - 23 h 13 min

        Ys si l' »Anonyme », j’ai bien écrit faire la distinction entre peuple et dirigeants tunisiens, ce qui est valable chez nous, car figure toi y ben bladi je suis autant Algérien que toi et fier de l’être. Ce qui ne m’empêche nullement de vouer respect et considération aux peuples arabes qui ont osé défier leurs dictateurs et s’en sont débarrassés au prix de leur sang. Ce qu’il en est advenu des révolutions du printemps arabes, c’est une autre histoire. Que ces révolutions spontanées aient enfanté des monstres islamistes ou pseudo démocrates n’est pas du tort des citoyens arabes assoiffés de liberté et de démocratie (Yémen, Egypte, Tunisie, Libye…), mais du dévoiement de l’itinéraire révolutionnaire par des forces obscurantistes alliées au grand business local et a l’OTAN. Donc mon respect au peuple tunisien n’est en rien altéré par l’attitude ou la perfidie de ses dirigeants du temps de Ben Ali ou actuels. Quant a ce qui se passe actuellement chez nous, ya ben ammi, il n’y a vraiment pas de quoi bomber le torse. Salutations.




        0



        3
          Anonyme
          4 septembre 2017 - 13 h 19 min

          Tous les pays arabes que tu as cités, excepté la Libye qui est un pays amazighe, sont détruits, c’est pire que quand ils étaient sous les anciens régimes, c’est un désastre et tu prétends que les dictatures sont parties!! pov tunisien qui n’assume même pas son identité tunisienne!! Justement ce sont les islamistes qui ont mené ces minables «révolutions» dont tu parles, ce ne sont pas des révolutions mais des soulèvements de populations majoritairement islamistes pour instaurer des théocraties. Le tunisien arrogant que tu es ne peut jamais se comparer à un algérien. Tu es un imposteur tunisien qui se fait passer pour un algérien, ton post te trahit..




          2



          0
      Anonyme
      3 septembre 2017 - 17 h 51 min

      Votre « révolution » à la tunisienne a mené au chaos non seulement en Tunisie, mais aussi dans le monde : en Libye, en Syrie des pays détruits pour ne citer que ces deux, parce qu’ils qui ont eu le malheur de vous suivre.




      5



      0
    Rien-ne-va-plus
    3 septembre 2017 - 15 h 58 min

    Si cela devrait se confirmer, l’Algérie n’a plus au niveau de ses larges frontières un seul prolongement de sécurité stratégique sûr ! Avec en plus ses multiples crises socio-économiques et culturelles qui rongent le pays c’est une autre Algérie qui se dessine à l’horizon et qui risque de ne plus appartenir à ses propres enfants. C’est la raison pour laquelle l’adaptation à toutes ces nouvelles préfigurations mondiales est une voie indispensable voire vitale pour le pays. En renforçant par exemple – sans tarder – nos alliances avec le Brics qui constituent sur tous les plans un avenir prometteur dans le nouveau monde. L’Amérique et l’Europe sont désormais le passé qui se dégrade de plus en plus.




    5



    3
    Ashtough
    3 septembre 2017 - 13 h 49 min

    Y’a si Selecto relève un peu le niveau . On parle ici de base militaire pas d un terrain de foot.




    6



    2
    selecto
    3 septembre 2017 - 0 h 07 min

    Jusqu’en 1982 les joueurs étaient nationalistes jouaient pour le drapeau.
    Depuis ils sont à l’image de la classe politique corrompue ils n’ont que la carte d’identité algérienne et les avantages du Trésor public qui les lient à l’Algérie.




    8



    9
    selecto
    2 septembre 2017 - 22 h 13 min

    Dans les coulisses diplomatiques la Tunisie, le Maroc et la France forment un seul bloc contre l’Algérie.




    18



    5
    Anonyme
    2 septembre 2017 - 17 h 57 min

    Sachez que les votes négatifs, émanent de la racaille sioniste et marocaine, parce que les algériens défendent les intérêts suprêmes de l’Algérie comme l’immigration illégale, la sécurité du pays, un une immigration illégale qui concerne aussi la racaille marocaine dont le tour devrait venir le plus tôt possible pour leur expulsion de notre terre sacrée ou ils n’ont pas leur place, et ne laisser aucun sujet mokoko sur le territoire algérien, d’autant plus que ces parasites sont connus pour être aussi des grands terroristes en plus d’être des prostitués, des trafiquants de drogues, des voleurs, des parasites pour les pays d’accueil et j’en passe.
    Cela prouve aussi que nos sites sont infestés de racaille marocaine, aucun algérien digne de ce nom ne voterait négatifs sur des questions qui touchent aux intérêts, à la sécurité du territoire algérien etc…. nos ennemis ont infesté nos sites, à défaut de poster leur délires haineux grâce à la vigilance des modérateurs, ils s’acharnent sur les votes négatifs concernant les intérêts suprêmes de l’Algérie.




    19



    10
    mezili
    2 septembre 2017 - 17 h 33 min

    le besoin de faire partie d’une meute date de l’epoque des loups.je n’y voit que la bave d’une brebis egaree lechant les godasses des yankees.essebsi ouvre une breche entre sa dimension et l’enfer.apprenons a donner de notre absence a ceux qui n’ont pas compris l’importance de notre presence.les plus faibles se vengent , les plus forts pardonnent et les plus heureux oublient. oublions ces gens de l’est et de l’ouest. nous serons heureux.




    19



    4
    karim
    2 septembre 2017 - 14 h 52 min

    la 3em puissance economique mondiale possède des bases américaine sur son sol.
    quel est ce pays ?




    0



    8
      Belkheir Belkheir
      2 septembre 2017 - 16 h 21 min

      Japon. 3 eme puissance économique mondiale




      9



      1
      Anonyme
      2 septembre 2017 - 17 h 13 min

      Ce n’est pas la même situation, le Japon a perdu sa guerre contre les USA qui ont largué les bombes sur Hiroshima et Nagazaki, les japonais ont été interdits de développer leur industrie militaire, ils ont fait un deal avec les USA pour leur protection. Ceci dit économiquement et politiquement le Japon n’est pas sous tutelle impérialiste, c’est un pays extrêmement développé dans tous les domaines, cela n’a rien à voir avec les pays arabes qui se soumettent sous la tutelle de l’impérialisme américain , ils ont perdu toute souveraineté. Si tu veux justifier cette base américaine dans ta Tunisie, tu te goures complètement, cette base a pour but de nuire à la région surtout à l’Algérie voisine, la Libye est détruite à cause des bases américaines se trouvant en Allemagne c’est de là que sont venus les avions qui ont détruit la Libye qui est dans un chaos total. La Japon en comparaison avec la Tunisie et les pays arabes qui sous tutelle impérialiste, n’a rien de comparable, ces pays contrairement au Japon développé, ont perdu leur souveraineté territoriale, politique, économique, ce qui n’est pas le cas du Japon pays développé capable de relancer par ses propres moyens l’industrie militaire pour assurer sa sécurité.




      13



      4
    un algérien
    2 septembre 2017 - 13 h 32 min

    Il y a une alternative cad 2 cas et pas un seul comme on le comprend communément 1°) ou la Tunisie ne sait pas qu’il y a une base américaine dans son territoire (et ça c’est très grave) / 2°) la Tunisie sait et là ses responsables prennent les algériens pour des tarés en leur disant qu’il n’y a aucune base américaine chez eux.




    24



    1
      mhd dz
      2 septembre 2017 - 15 h 07 min

      J,opterais pour la 2 ème option en conjuguant le verbe savoir à savoir..
      Je sais que tu sais
      Tu sais que nous savons…etc




      12



      1
    Rayés Al Bahriya
    2 septembre 2017 - 12 h 34 min

    Pendant ce temps là nous….jouons au devin du Bois de Boulogne qui se fait poursuivre par le policier….




    5



    5
    Amitou
    2 septembre 2017 - 11 h 41 min

    Les services Algeriens savaient depuis longtemps et suivaient discretement l installation d une base US dans le sud Tunisien declare zone militaire.C etait le gouvernement de Ali Larayedh,main droite de l Islamiste d Ennahdha Ghannouchi,membre avec Erdogan de l internationale des freres musulmans ,qui auraient signes l accord permettant la creation et l installation de la base US en Tunisie.Tous les hommes politiques Tunisiens qui se sont succedes a la tete de L Etat allant de Moncef Marzouki jusqu a l actuel President Beji Caied Essebsi ont approuve et soutenus cette installation qu ils ont tenue « secrete  » et cachee a la societe civile et au peuple Tunisien.Nous Algeriens nous ne devons en aucun cas generaliser et meler tout le peuple Tunisien, car c est un acte delibere des freres musulmans Tunisiens du parti Ennahda de Ghannouchi et leurs allies du parti Nidaa Tounes de Beji Caied Essebsi.Ce couple infernal manipulent et manoeuvrent la scene politique en Tunisie suivant leurs accords d une rencontre secrete a Paris………




    28



    1
    Aboudesoufle
    2 septembre 2017 - 10 h 54 min

    Les berbères arabes , les indiens chinois , les anglais russes , encore un peu…et on apprend plus qu’on apprend !!!!!!




    5



    13
    Lemdigouti
    2 septembre 2017 - 9 h 31 min

    Plus fourbe, plus hypocrite, plus lâche, plus égoïste, plus narcissique, plus égocentrique, plus avide, plus mesquin que la Tunisie et les tunisiens…… tu crèves. Cette liste de qualificatifs n’est pas exhaustive nos voisins de l’est ne changeront jamais : c’est dans leurs gènes et rien n’y fera …. etkeskeslou yarj3a el aslou quoi qu’on fasse. Le « larbinisme » des tunisiens est fort connu . QUAND ON LES VOIENT A L’ŒUVRE ces faux frères n’inspirent que dégoût, répulsion, nausée……




    38



    5
      Zoro
      2 septembre 2017 - 12 h 48 min

      Ce qui me dégoûté le plus en vous C est que vous generalisez!!!




      20



      22
      Chaoui
      2 septembre 2017 - 18 h 59 min

      Pas d’accord avec sur ta généralisation. Ne mélange pas les « politiques » tunisiens au Peuple Tunisien dont nous sommes foncièrement proches.




      10



      10
        Lemdigouti
        2 septembre 2017 - 20 h 43 min

        Si tu es vraiment (comme ton pseudo) chaoui tu es frontalier avec ce pays (…).Que tu sois foncièrement proche des tunisiens…. ceci reste ton affaire à toi influencée par la proximité territoriale. . Pour mémoire je te rappelle l’histoire des cartons d’emballage qu’ils te jetaient à la figure t’invitant à dormir dessus. Cela se passait quand les occidentaux fréquentaient encore la Tunisie et que les hôtels se faisaient un « devoir » de ne pas accueillir les algériens. Donc c’est en connaissance de cause que je généralise et que même s’il y a une quelconque exception : CETTE DERNIERE NE SERAIT QUE LA CONFIRMATION DE LA RÈGLE. Cette réponse concerne aussi Zorro.




        14



        4
          Chaoui
          3 septembre 2017 - 1 h 51 min

          Ma région est effectivement frontalière à la Tunisie. Quand je dis que nous sommes proches du Peuple Tunisien c’est notamment eu égard au soutien qu’ils nous avaient apportés durant notre guerre de Libération, leur valant en représailles d’être bombardés par l’armée coloniale française et dont notamment leur ville de Sakiet Sidi Youssef porte les stigmates. C’est par ce pays que mon père passait jadis pour alimenter nos montagnes…(avant d’être arrêté en…France). Aussi, si je réprouve leur classe politique post Ben Ali pour être soumise aux USraéliens (France comprise), je m’abstiens d’y englober leur Peuple. Ceci étant, il n’en reste pas moins que ton histoire de « cartons » (que j’ignorais) ne peut que me toucher et en même temps me décevoir du mépris qui nous est fait de leurs auteurs. En traitant ainsi un Algérien, c’est tous les Algériens qu’on insulte.




          4



          2
    Anonyme
    2 septembre 2017 - 9 h 19 min

    Les mercenaires de l’impérialisme arabe paniquent et nous vendent encore, une fois de plus, leur seule obsession qui ne nous intéresse guère




    24



    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.