Ahmadisme : quand l’ONG américaine HRW s’attaque à Ouyahia

AHMADIS HWR
HWR veut protéger les ahmadis en Algérie. D. R.

Par Hani Abdi – Dans un long communiqué rendu public aujourd’hui, l’ONG américaine Humans Rights Watch (HRW) dénonce un «discours de haine» de hauts dirigeants algériens à l’égard des ahmadis qu’elle considère comme persécutés en Algérie.

«Des ministres du gouvernement ont fait à plusieurs reprises des commentaires hostiles aux ahmadis. En octobre 2016, le ministre des Affaires religieuses, Mohamed Aïssa, a décrit la présence de fidèles ahmadis en Algérie comme participant d’une “invasion sectaire délibérée” et déclaré que le gouvernement avait lancé des procédures pénales contre les ahmadis pour “faire cesser la déviation par rapport aux préceptes religieux”.»

En février, il a affirmé que «les ahmadis portaient atteinte aux fondements même de l’islam», a relevé cette ONG, proche du département d’Etat américain. Dans une interview datant d’avril 2017, Aïssa semblait adopter une position plus modérée,  déclarant que l’Etat algérien n’avait pas l’intention de combattre la secte ahmadie. Pourtant, le 5 juillet, il réitérait sa conviction selon laquelle les ahmadis étaient manipulés par «une main étrangère» visant à déstabiliser le pays et accusait leurs chefs de file de «collusion avec Israël», a ajouté HRW.

Si elle considère que Mohamed Aïssa a tempéré son discours plus tard, cette ONG a vertement chargé Ahmed Ouyahia, foncièrement hostile aux sectes. «En avril, Ahmed Ouyahia, alors chef de cabinet du président Abdelaziz Bouteflika, déclarait : “Il n’y a pas de droits humains ou de liberté de religion” qui tienne dans le cas des ahmadis, car “l’Algérie est un pays musulman depuis quatorze siècles”. Il appelait les Algériens à “préserver le pays des sectes du chiisme et d’El-Ahmadiya», a souligné HRW qui semble ainsi s’inquiéter de la nouvelle fonction d’Ahmed Ouyahia, devenu depuis août dernier le chef de l’Exécutif.

Cette ONG rappelle qu’«en vertu du Pacte international relatif aux droits civils et politique que l’Algérie a ratifié, les gouvernements doivent garantir le respect de la liberté de religion, de pensée et de conscience de toute personne placée sous leur juridiction et en particulier celle des minorités religieuses». «Ce droit implique, poursuit cette ONG, la liberté de pratiquer la religion ou la croyance de son choix, en public ou en privé, seul ou avec autrui.» Quant à la Constitution algérienne, elle garantit la liberté religieuse mais précise que «cette liberté doit être exercée dans le respect de la loi». Pour elle, les ahmadis doivent exister en Algérie et l’Etat doit les laisser activer en toute liberté et sans pression.

H. A.

Comment (26)

    صالح/لجزائر
    5 septembre 2017 - 14 h 01 min

    Avant de balayer devant la maison Algérie Humans Rights Watch (HRW) devrait balayer devant la maison USA en luttant contre la spoliation des tribus indiennes de leurs terres ancestrales en Alaska et ailleurs, contre la discrimination entre Américains bancs et noirs et contre les inégalités entre américains anglo-saxons et latino-américains.
    Si HRW, proche du département d’Etat américain, insiste sur l’ “invasion sectaire délibérée” c’est qu’ elle est pour la création des minorités religieuses artificielles en Algérie afin de porter atteinte aux fondements même de l’unicité du pays et de l’islam , en recourant aux pétrodollars des monarchies du Golf .
    Nous dénonçons les pratiques des ONG occidentales en général, et HRW en particulier, qui évitent sciemment de voir et dénoncer le BLOCUS de GAZA par Israël ; les massacres planifies et exécutés par les autorités civiles et militaires de Birmanie à l’encontre les Rohingyas ; les massacres perpétrés par le serviteur des deux lieux saints , ou plutôt le serviteur des USA, contre le Yémen et les Yéménites ; la persécution et pendaison dans la fazenda des Al Saoud, des membre de la minorité religieuse, sujets de troisième rang, par le meme serviteur suspecté de «collusion avec Israël» .




    5



    4
    Ordinateur
    5 septembre 2017 - 8 h 53 min

    Les ahmadis sont des gens paisibles et ne constituent aucun danger, je ne comprends pas pourquoi les medias se focalisent sur eux, alors que la secte des wahabbites, qui disposent de journaux, de chaines tv et de l’argent des saoudiens est en train de remplacer l’islam sunnite algérien. Si vous voulez préserver l’islam algérien interdisez le wahhabisme.




    14



    2
      je t'explique
      5 septembre 2017 - 10 h 08 min

      « … je ne comprends pas pourquoi les medias se focalisent sur eux, alors que la secte des wahabbites,… » .
      c’est pourtant simple à comprendre : au niveau pouvoir dans toutes les religions , ce qui interesse ce dernier ( le pouvoir ) ce n’est nullement la religion en elle-méme : mais juste la masse populaire et le fait de pouvoir les rassembler par le biais d’interlocuteurs manipulés ( papes , imams…) afin de mieux controler tout le peuple , voilà : et la religion ils ont en vraiment rien à glander !




      8



      1
    Marre du Khorti
    5 septembre 2017 - 2 h 40 min

    Apparemment il y a deux catégories d’islamistes : les Hallal (autorisés et complices du pouvoir) et les Haram (les autres).




    8



    3
    un algérien
    4 septembre 2017 - 22 h 16 min

    Comme emmerdeur on ne peut pas trouver pire que HRW , un nid de sionistes




    10



    6
      moi
      5 septembre 2017 - 8 h 37 min

      les ONG comme celle dirigeait il y a quelque années par un certain Robert Menard y croire c’est idiot même si Ouyahia reste une vraie ….




      1



      4
    mzoughene
    4 septembre 2017 - 22 h 09 min

    commencer par el ouyahiaouia et elhaddadia par contre je trouve sympatique el karkaria pour ses habits barioles de coloris a la hdidouane d ailleurs je me pose la question si c est une diversion du pouvoir de plus ; d ailleurs ils rigolaient: pour des islamistes je trouve louche ces rigolos gigolos !




    19



    3
      Anonyme
      4 septembre 2017 - 23 h 48 min

      Hahhahhaha!!




      1



      0
    Souhila
    4 septembre 2017 - 21 h 49 min

    FERRONNIER EST MAÎTRE CHEZ SOI….!!!




    11



    3
    Logiciel
    4 septembre 2017 - 21 h 01 min

    iPrédit7 : H’lal aalyhoum, h’ram alina..
    Le ton est monté d’un cran selon un article de CyberScoop, le FBI demande maintenant aux entreprises privées d’abandonner l’usage de l’antivirus de l’éditeur russe. La raison invoquée est toujours la même, les solutions de Kaspersky constituent « une menace pour la sécurité nationale »

    ‘ ils parlaient de leur sécurité, pas la notre.

    http://www.silicon.fr/le-fbi-appelle-les-entreprises-us-a-abandonner-kaspersky-182529.html




    6



    0
    Salim31
    4 septembre 2017 - 20 h 33 min

    Pourkoi autoriser la grànde secte de la confrerie des freres mounafikines et la secte salafiste wahabistes et interdire les autres qui eux non pas crer de probleme au pays _on sait que ces voyou de la religion ne veulent aucune concurence les campagnes
    anti ahmadites anti chiites anti karkaristes dans les reseau sociaux c est eux et a mon avis le ministre a cede sous pretexte que ces tedances sont des courants etranger a notre referant nationale et abou 3antar avec sa lahya et son kamis et oumou khadija avec drap noir qui balaye le trotoir c est pas des etranger _moi je prefete mille fois cette karka4ia au moins eux ils donnent une touche humoristique et psychedelique a cette religion qui devient dramatique




    9



    5
    offf
    4 septembre 2017 - 20 h 31 min

    Lorsqu’un site israélien s’intéresse à l’affaire c’est qu’il y a anguille sous roche, et nos gouvernants éclairés par la Sécurité Intérieure font ce qui doit être fait, que ce soit Ouyahia ou le pape Pie XIV.

    Si seulement la Sécurité pouvait faire en sorte que le reste coule de source, y compris à Annaba avec jeu de mots. Car être bien armé, ne sert à rien sans eau etc…., Bref comprendra qui voudra.




    4



    8
    ZORO
    4 septembre 2017 - 20 h 27 min

    Le but de ces sataniques ong c est de creer dans les pays sous développés culturellement un maximum de divergences a travers les sectes qu elles encouragent, ceci leur permettra dans le long terme a ne pas intervenir pour nous éradiquer, on le fera de nous meme , avec les armes qu ils nous vendront .maudites soient elles et ceux ou celles qui les encourages .SIGNE ZORO….Z…




    7



    8
    SABOTAGE
    4 septembre 2017 - 20 h 19 min

    Ces occidentaux ils nous ont tout fait avec leur assosiations bidons tout pour nous trouver des prétextes ! Hier ils ont appuyer l’accent sur les kabyles, ghardaia et maintenant c’est au tour des ahmadismes qui cela se trouve n’éxiste même pas chez nous jamais entendu parlé ?
    Bref ça se trouve demain ils vont nous dire que l’on persécutes des MARCIENS en Algérie lol
    L’Algérie est normalement souverain et n’à de compte à rendre à personne et encore moins à ses fausse associations écrant des services secrets !!!




    13



    6
      Marre du Khorti
      5 septembre 2017 - 2 h 36 min

      Faut surtout commencer par éliminer la secte des chyatines-khobzistes.




      5



      0
    anti abou lahya
    4 septembre 2017 - 18 h 24 min

    puisque ils ( les sinistres ) disent que les sectes sont dangereuses …oui ils ont raison , je les appuie , commençons alors vite par neutraliser et éradiquer la plus grande et donc la plus nuisible d’entre elles , j’ai cité les salafistes à gandouras , bligha et lahya…
    on commence quand ?




    29



    3
    difou.guery
    4 septembre 2017 - 18 h 10 min

    voila ce que ça donne quand on ne sait quoi faire de trop de liberté on fout la merde




    11



    3
    Bison
    4 septembre 2017 - 18 h 03 min

    Moi je l’ai déjà dit, répété et je le répète encore, tant que la secte des frère musulmans a sa place en Algérie, toutes les autres sectes ont leur place aussi!!y’a pas de raison! Tout le reste c’est du baratin et de la poudre aux yeux! Oui, y’a pas de raison de continuer a autoriser celle qui a fait étalage durant la décennie noire de tout son pouvoir et son art de nuisance, les traces de sang ne sont pas encore séchées et les blessures encore Béantes et saignantes ! Celle là qui a fait vivre l »enfer sur terre aux algérien sans distinction d’âge ni de sexe et continuent à les menacer tous les jours , celle là on partage le pouvoir avec elle et on accède a tous ses caprices pour acheter sa paix, or l’illusion de la paix ne durera que le temps que tiendra trésor publique a payer! Les ahmadis sont ils plus dangereux que kes freres musulmans! Les premiers jusqu’à présent y n’ont menacé, blessé, tué personne que je saches alors, que les seconds leurs victimes se comptent pas dizaines de milliers et je ne parle même pas des victimes psychologiques et indirectes ( familles,…!) et sabs compter le désastre économique, retard causé, dégradations des moeurs souvent lié à cet épisode…
    Pour un patriote, Ya pas de bonne secte et mauvaise secte, ou de plus dangereuse ou moins dangereuse pour le pays! Sauf si on appartient à une autre secte concurrente, déjà établie, et on craint la concurrence !!! Soit on est cohérent et on s’inquiète vraiment pour la nation et son intégrité et donc on interdit toutes les sectes, quelles qu’elles soient, tous les partis même associations basés sur la religion, l’ethnie, le régionalisme,…Sinon on autorise tout le monde, advienne que pourra !




    15



    2
    Non a' L'Etat arabe
    4 septembre 2017 - 17 h 47 min

    A’ force de charia dans les ecoles on a le produit final, fruit en aval de l’ interpretation de la pluralite’ ! Les sectes. Qui investit dans les sciences obtient des start up technologiques, qui par contre d’ infantiliser son peuple en injectant l’ endoctrinnement aura sa pepiniere de variante d’ islamismes




    20



    7
    Anonyme
    4 septembre 2017 - 17 h 02 min

    Il faut se retirer des traités que l’Algérie a signé inconsciemment, les sectes religieuses comme le salafisme, l’ahmadisme, le chiisme doivent disparaître de notre pays, elles sont dangereuses pour la stabilité du pays. Nous savons que les impérialistes et les sionistes tentent de créer par la force des minorités religieuses qui sont des sectes très dangereuses pour l’islam modéré soufi pratiqué en Algérie. Non aux minorités religieuses dites « musulmane » elles sont une déviation dangereuses qui portent atteintes à l’islam officiel d’essence soufi pratiqué depuis des siècles en Algérie. Il faut aussi se retirer des traités que l’Algérie a ratifiés concernant l’immigration. Nous sommes un pays souverain au diable ces ONG au service du sionisme et de l’impérialisme, leur rapport ne doivent pas être pris en compte en Algérie qui doit exercer sa souveraineté sur tout ce qui touche aux questions d’immigration illégale, et religieuses.




    25



    9
      Anti GMG
      4 septembre 2017 - 17 h 37 min

      En quoi le Chiisme est-il dangereux?




      12



      8
        Anonyme
        4 septembre 2017 - 18 h 06 min

        Un trop plein de religieux est un poison pour l’esprit, le chiisme? regarde l’Iran chiite, une république islamiste chiite qui étouffe la population, les attentats suicides est une création purement chiite, les premiers attentats suicide dans les années 70 ont été commis par les chiites, une déviation de l’islam authentique le chiisme comme le salafisme fabriquent des extrêmistes. Basta le trop plein de religieux qui s’affiche en Algérie, c’est l’enfer mortel pour la population algérienne qui doit s’émanciper de la religion ostentatoire en public et devrait demeurer dans la sphère privée. Il faut s’émanciper de toutes les religions pour avancer et non pas ajouter d’autres religions et surtout des sectes religieuses.




        10



        9
          Nasser
          4 septembre 2017 - 23 h 21 min

          Les chiites sont pacifistes et de vrais musulmans en plus d’être intelligents, travailleurs, scientifiques, des savants !
          Vous avez vu un chiite terroriste? Les terroristes et les ignares sont les musulmans sunnites. Ce sont eux qui exterminent les musulmans (et au nom de l’Islam) faisant des centaines de milliers de morts, des destructeurs, des égorgeurs…pas du tout les chiites (comme vous l’ont appris les Al-Saoud). J’aurais aimé naitre chiite!




          14



          1
        Anonyme
        4 septembre 2017 - 18 h 13 min

        Tu n’a qu’à aller vivre en Iran des mollah tu auras une idée sur le chiisme




        9



        9
          Aba Djahl
          4 septembre 2017 - 20 h 56 min

          Vas vivre en Arabie Saoudite ou au Soudan tu auras une idée du sunnisme .




          15



          0
    Rascasse
    4 septembre 2017 - 16 h 46 min

    Les algériens dans notre totalité sommes persécutés pas que les minorités, alors si les occidentaux cessent d’accueillir l’argent spolié au peuple , cessent d’accorder l’accueil à nos gourous et leurs progénitures à ce moment là je croirais au bien fondé de l’action de ces ONG, le jour où les corompus voleurs criminels seraient chassés des Capitals occidentales ce jour là on pourra avancer dans notre combat pour la liberté la justice et la démocratie




    20



    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.