Le Qatar ingrat exonère les Marocains du visa et exclut les Algériens

Qatar
L'émir du Qatar chez le président Bouteflika en avril 2014. New Press

Par R. Mahmoudi – Dans une nouvelle liste de pays exonérés de visa d’entrée au Qatar, Doha a décidé d’y intégrer un seul pays d’Afrique du Nord, le Maroc, excluant ainsi l’Algérie. L’annonce a été faite ce mardi par le Premier ministre qatari, qui occupe en même temps le poste de ministre de l’Intérieur, Abdallah Ben Nacer Ben Khalifa Al-Thani, devant une délégation marocaine officielle lors d’une cérémonie d’inauguration d’un port au Qatar.

On ignore si le royaume du Maroc a introduit, directement ou par l’intermédiaire d’un de ses protecteurs européens, une demande officielle en ce sens, mais cette différence de traitement de la part du Qatar montre que, malgré toutes les menaces qui pèsent aujourd’hui sur ce petit émirat gazier à cause de l’embargo qui lui est imposé par l’Arabie Saoudite et ses quatre alliés arabes, il continue à rêver d’un rôle de leader régional et espère toujours garder son influence économique et diplomatique dans le monde arabe, en usant des anciennes pratiques. Alors que cette décision de supprimer le visa pour les ressortissants de plus de dix-huit pays, dont si peu de pays arabes ou musulmans, est essentiellement dictée par un besoin urgent, voire désespéré, de booster les investissements dans un pays qui se trouve, en dépit de ses rentes mirobolantes et de son rayonnement planétaire, au bord de l’asphyxie.

Au plan moral, l’exclusion de l’Algérie de cette liste démontre l’ingratitude des dirigeants qataris envers un des rares pays à s’être élevés contre l’isolement du Qatar et à appeler au dialogue interarabe pour résoudre la crise. Le royaume du Maroc s’était prononcé en dernier, en affichant une neutralité plutôt timide et passive. Rabat ne pouvait pas, en effet, aller à contre-courant de ses alliances monarchiques traditionnelles qui le lient notamment au Conseil de coopération du Golfe (CCG) dont il est membre et prendre ainsi le risque de s’attirer les foudres des Al-Saoud qui assurent la pérennité du régime alaouite.

R. M.

Comment (95)

    Zoro
    7 septembre 2017 - 21 h 30 min

    @ SAM ( SOURD EN ARABE) C est pour ça que tu n as rien appris.Reprenons ta phrase et analysons La.
    TAHIA (arabe) ELJAZAIR (arabe) mediterania (????) IFRIQUIA (arabe) malgré toi tu n utilisera que l arabe pour t adresser aux algeriens .idène ousmoute ya sam!!!SIGNE ZORO..Z..




    3



    1
    TARZAN
    7 septembre 2017 - 19 h 39 min

    LES ARABES SONT TOUS DES TRAITRES ET LACHES. NOS VRAIS ALLIERS SONT LES AFRICAINS ET LES LATINO AMERICAINS. LE QATAR SUIT LES DIRECTIVES DE LA FRANCE QUI MANIPULE EN POUSSANT AUSSI LES USA A SOUTENIR LE QATAR. LE QATAR SE CROIT DONC INTOUCHABLE ET N’A RIEN A CIRER DE L’ALGERIE




    4



    2
      ZORO
      8 septembre 2017 - 8 h 52 min

      Occupe toi de chitta et laisse les arabes,pour les connaisseurs tu resteras toujours »…




      1



      3
        ZORO
        8 septembre 2017 - 9 h 15 min

        (…)
        Occupe toi de chitta et n oublie pas que le premier film de tarzan avait pour titre:TARZAN LHOMME SINGE.




        2



        1
    Quebec
    7 septembre 2017 - 17 h 32 min

    Je pense que les Quataris ont besoin de femmes de menage, de jardiniers, hommes à tout faire…et accessoirement de femmes à tout faire (vous voyez ce que je veux dire)….tout ca est une specialité des Marocains et Marocaines …je ne pense pas que les Algériens puissent les concurrencer dans ces domaines et les Quataris ont vu juste….
    Les Algériens sont plus dans le petrole et les hydrocarbures, la television et les medias, le secteur finances, ……..ceux la sont regis par des visas specifiques….




    8



    3
    Moskosdz
    7 septembre 2017 - 16 h 10 min

    Aux yeux des Algériens,rien d’anormal à ce que les Marocains soient exonérés de visa,le Maroc est le plus grand pays pourvoyeurs de terroristes et le Qatar est leur financier.




    8



    1
    Felfel Har
    7 septembre 2017 - 15 h 11 min

    Honnêtement, que représente cet état croupion pour nous? Combien y a-t-il d’Algériens qui se bousculent pour un visa d’entrée au Qatar? Accueillons donc la décision souveraine des qataris avec indifférence! Nous devons par contre interpeler nos institutions pour qu’elles appliquent la réciprocité et qu’aucun qatari, fut-il l’émir lui-même, de mettre les pieds en Algérie et qu’aucun contrat/traité ne soit signé avec cet allié d’Israël. Ce sont des décisions courageuses à prendre pour faire respecter le pays et ses citoyens.




    11



    2
    chibl
    7 septembre 2017 - 14 h 52 min

    la suppression de visa c’est plutot pour les marocaines!




    7



    1
    Rachida
    7 septembre 2017 - 14 h 48 min

    Bon débarras pas besoin de leurs faveurs que le visas d entrer chez nous soit encore plus dur




    8



    0
    Et pourtant...
    7 septembre 2017 - 13 h 52 min

    L’algerie paye le prix de sa mauvaise école,de ses gouvernants illettrés,de ses généraux frustrés,de ses mauvais choix économiques,sociétaux….!!!!!
    Pendant que le monde avance.nous,nous abreuvons de la source de la fierté mal placée,et du psychorigide.




    10



    3
    Mus
    7 septembre 2017 - 13 h 01 min

    Encore une performance exceptionnelle de nos dirigeants! La nouvelle a de quoi faire pleurer : le « douar » de Qatar nous est interdit sans visa! Mais a qui la faute? Aux dirigeants Qataris qui ne veulent pas de nous chez eux, si toutefois l’envie de nous rendre auprès des puits de gaz nous prenait pour faire du tourisme, ou bien a nos dirigeants a leur tête le Chef de l’Etat malade et son nouveau-ancien protégé de Ministre des Affaires Etrangères ? Ne cherchons pas la puce dans les poils des Qataris, mais regardons plutôt vers les carences de notre Etat et de sa diplomatie incohérente, surtout depuis l’éviction malheureuse de Lamamra.
    L’article se réfère au Maroc dont les ressortissants sont exemptés de cette formalité du visa ô combien symbolique dans les relations internationales. L’article aurait du ajouter que cette « faveur » accordée aux Marocains fait abstraction de la réalité que la majeure partie des terroristes en Occident sont soit marocains, soit binationaux, de descendance marocaine. Et pourtant, le résultat est la.
    Au rythme ou va le pays, ce seront bientôt les Sahraouis qui nous exigeront le visa et il n’y aura pas de quoi être surpris.




    7



    1
    Laab
    7 septembre 2017 - 12 h 34 min

    qui va au qatar ? pour voir quoi ? donc visa ou pas visa ce pays n’a aucune utilité . Quant aux marokis qui peuvent y aller sans visa, c’est une plaisanterie. Combien de marokis ont un passeport ? combien de marokis ont les moyens pour aller au qatar? donc c’est juste pour quelques uns qui y vont, surtout les femmes qui récupèrent facilement le prix du billet en jouant à la marelle avec les enturbanés frustrés !!!




    8



    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.