L’islamisme : produit du capitalisme décadent

MSP islamisme
Le MSP, «antenne» algérienne de la secte des Frères musulmans égyptiens. New Press

Par Mesloub Khider – «Le sommeil de la raison engendre des monstres» (Francisco de Goya). L’émergence des Frères musulmans est très récente. Paradoxalement, mais sans nous étonner, les phénomènes politiques islamistes sont apparus dans les années 1920-30 : dans la période même de l’émergence en Europe des mouvements fascistes et nazis (Italie, Allemagne, Espagne, etc.). Les Frères musulmans étaient principalement actifs en Egypte et en Syrie et, dans une moindre mesure, dans la zone d’influence de ces pays. Les convergences politiques et idéologiques réactionnaires se manifestent ainsi dès cette période.

Les mêmes causes produisant les mêmes effets. Notre époque, frappée par une crise économique systémique du capitalisme, voit apparaître les mêmes mouvements réactionnaires à l’œuvre. Dans les années 1950-60, les mouvements islamistes connaîtront une grande prospérité financière grâce aux agences pétro-islamistes et aux organismes obscurantistes «d’éducation». Ils étaient portés par un contexte international dominé par la doctrine Truman dont le cheval de bataille était l’endiguement du communisme (stalinisme). Dans le monde arabe, la doctrine Truman se traduisit par un choc frontal contre les nationalismes arabes socialisants ou prosoviétiques. Aussi l’islam est-il devenu pendant la guerre froide l’axe à la fois culturel et idéologique de la défense du «monde libre» contre le communisme dans le monde «arabe». Tout le monde connaît maintenant les effets catastrophiques et sanglants de cette ligne politique du bloc occidental.

Cependant, avec des succès inégaux, les mouvements islamistes ont mis du temps à occuper le devant de la scène. Il leur a fallu attendre le milieu des années 1970 pour pleinement s’épanouir. Dans le nouveau contexte de crise économique inaugurée au début des années 1970, les islamistes, favorisés par le désengagement de l’Etat-providence, garant jusque-là du développement social et culturel, commencent à s’incruster dans le tissu social à travers notamment des services caritatifs. S’appuyant tour à tour sur le nationalisme et sur la religion, les mouvements islamistes ont pu se développer, puis donner libre cours à leurs délires fanatiques et sanguinaires.

Ainsi, apparus à la même époque que le fascisme en Europe, en parfaite résonance avec l’idéologie postmoderne marquée par la pensée irrationnelle, les mouvements islamistes constituent donc une réelle tendance réactionnaire, un véritable courant contre-révolutionnaire, structuré et subventionné par les puissances impérialistes protéiformes, depuis Washington jusqu’à Riyad, en passant par Tel-Aviv et Paris.

Toutefois, si toutes les variantes de fascisme ont été anéanties (ou provisoirement neutralisées) en Europe et dans le reste des autres continents, le monde «musulman», lui, englué dans une pensée archaïque moyenâgeuse, s’arc-boute encore à un modèle de vie réactionnaire en total décalage avec notre modernité. Prisonnier d’une doctrine religieuse rétrograde, il ne consentira jamais à accepter les principes du monde moderne. Contribuant par-là même au développement de mouvements islamistes prêts à résister à l’envahissement du mode de vie occidental même au moyen des armes, du sacrifice de leur vie. Et même s’il faut anéantir tous les «mécréants» de la Terre et les «mauvais musulmans» du cru jugés comme étant trop modérés ou modernisés.

L’islamisme répandra longtemps encore sa barbarie. Produit d’un système capitaliste décadent qui a généré deux boucheries mondiales au XXe siècle, sans oublier les fascismes et le totalitarisme stalinien, l’islamisme, dernier vestige réactionnaire de notre époque, doit être combattu et abattu. Sans oublier son géniteur, le capitalisme mondialisé, devenu au même titre que l’islamisme nocif pour l’humanité.

M. K.

Comment (22)

    umeri
    10 septembre 2017 - 19 h 30 min

    Bouteflika, pour réussir sa réconciliation nationale, a corrompu les chefs islamistes du G I A et de l’A I S, lesquels sont devenu tous commerçants et se sucrent sur le dos des citoyens. Ceux qui n’ont rien reçu, sont entrain de noyauter la société et foutre la pagaille, pour que le pays devienne ingérable.




    0



    0
    A3zrine
    9 septembre 2017 - 10 h 05 min

    C’est une coïncidence historique s’il a co existé avec les mouvements nazis, son apparition était concomitante avec les mouvements de libération, il fallait une idéologie pour contrer ces mouvements qui étaient émancipateurs de la tutelle coloniale pour réclamer le droit au développement et sa part de cette civilisation. On a trouvé dans le mouvement islamistes le parfait moyen pour renvoyer les sociétés nouvellement libérées au moyen âge. Comment peut on aspirer au 21 ème siècle avec les idées d’il y 1500 ans, il faut être vraiment imbécile pour y croire. Nous avons un exemple type d’un pays qui applique la charia en l’occurrence l’Arabie saoudite, ce pays est il sorti du sous développement malgré ses milliards ?
    Ma réponse est non, ce pays ne brille que par le nombre de mains coupées et des flagellation plein public. Est ce vraiment l’exemple à suivre? Quand on sait que la majorité de sa population sent le besoin de sortir pour prendre une bouffée d’oxygène, car ça manque trop d’air de liberté, de joie, il ne reçoivent chez eux que des pèlerins en quête de pardon pour les distorsions faites dans leur vie.
    Réveillez vous ouvrez les yeux grand, l’Europe n’a connu son salut qu’en remettant la religion à sa juste place qui est la sphère privée, et dieu sait combien les religions se valent, qu’elle soit musulmane, chrétienne ou juive. Osons la remettre à sa place.




    5



    2
    Mohamed El Maadi
    8 septembre 2017 - 20 h 46 min

     » l’islamisme, dernier vestige réactionnaire de notre époque, doit être combattu et abattu. »

    Pour cela il faut cessez les compromissions et être sans pitié




    5



    2
    Karamazov
    8 septembre 2017 - 19 h 41 min

    J’allais presque rajouter, que c’est pour mettre un frein à l’immobilisme, des sociétés arabes, ou ipitite plutôt pour immobiliser leur inertie. surtout qu’il y en a qui seraient tenté d’y mettre du mouvement. La force d’inep heueu…. d’inertie , ayavavaaaa!




    2



    1
    Karamazov
    8 septembre 2017 - 16 h 03 min

    Bien sûr , l’islamisme est un produit manufacturé conçu et élaboré dans les labos occidentaux. Puis disséminés dans les sociétés arabo-musulmanes à leur insu. Qui ne sait pas que la religion musulmane elle est loin d’inspirer ces ( ses ?) fanatiques ?
    En effets les pays occidentaux voyant l’effort foudroyant technologique et scientifique des sociétés arabes et le bouillonnement de créativité en leurs seins n’avait de parade que d’inventer l’islamisme pour freiner ce gigantesque essor vers le futur.
    C’est tout ce qu’elles ont trouvés pour dégouter les sociétés arabes, beaucoup plus avancées qu’elles, de la modernité.
    Heureusement que l’islam pur et toujours en avance sur son temps veille et nous protégera de toute tentation rétrograde.




    3



    5
    freind of peace
    8 septembre 2017 - 10 h 01 min

    Confondre feodalisme et capitalisme est plutot trop osé. Au moins 1000 ans de culture…




    0



    1
    Abou Stroff
    8 septembre 2017 - 9 h 46 min

    « l’islamisme produit du capitalisme décadent », titre M. K.
    je crois qu’il y a une inversion dans l’ordre des choses. en effet, « La cause fondamentale du développement des choses et des phénomènes n’est pas externe, mais interne; elle se trouve dans les contradictions internes des choses et des phénomènes eux-mêmes » (Mao Zé Dong). si la sentence de Mao est juste, alors il nous faut reconnaitre que l’islamisme n’est pas le produit du capitalisme, fut il décadent mais il est le produit de l’islam en tant que religion et est alimenté par l’état d’arriération avérée de toutes les sociétés « arabo-musulmanes », sans exception. ceci dit, il nous faut reconnaitre aussi que l’islamisme sert en premier lieu les couches arriérées qui dominent les formations sociales dites arabo-musulmanes et par ricochet les intérêts bien compris des puissances impérialistes et de …………………… l’entité sioniste (entité raciste basée sur la religion au même titre que les entités mythiques – de soi disant états islamiques- que les mouvements islamistes veulent ériger).
    moralité de l’histoire: l’islamisme est un pur produit de la religion musulmane. il sert en premier lieu à maintenir les formations sociales « arabo-musulmanes » dans un état d’arriération en adéquation avec les intérêts bien compris des puissances impérialistes (l’entité sioniste, y compris). en d’autres termes; l’islamisme sert à endormir la « plèbe musulmane » pour cette dernière continue à s’interroger sur le sexe des anges au lieu de s’interroger sur son absence de l’Histoire humaine qui se fait sans elle.




    9



    1
    Rayés
    8 septembre 2017 - 2 h 54 min

    Ah oui l’usine capitaliste produit l’islamisme décadent sous produit de la pax AMERICA….

    On ne savait pas ça…!!!

    Nouvelles théorie économique ds un monde décadent…

    Bravo le narrateur…




    0



    3
    Bison
    7 septembre 2017 - 13 h 14 min

    ((« …mouvements islamistes prêts à résister à l’envahissement du mode de vie occidental même au moyen des armes, du sacrifice de leur vie. Et même s’il faut anéantir tous les «mécréants» de la Terre et les «mauvais musulmans» du cru jugés comme étant trop modérés ou modernisés. »))!!!!
    Ben voyons! Ca doit être la seule explication logique possible au fait que la majorité sinon la totalité des grands caïds de ces mouvements islamistes élisent pour domiciles pour eux et leurs familles les grandes villes occidentales, notamment anglaises, américaines, allemandes, suisses, françaises,…sans doute pour leurs côtés « villes à la vie modérée » , moins modernes et donc plus hallal », contrairement à leurs pays d’origine ( qu’ils fuient) trop modernes, trop développées, trop haram pour leur enfants et l »avenir de leurs enfants ( qu’ils préfèrent par conséquent envoyer a Cambridge, Harvard, …pour apprendre le management moderne, l’economie, et autre « chari3a » financière… ! N’est ce pas!
    C’est pour ça qu’ils foutent le bordel dans leurs pays et prêchent l’archaïsme dans leurs sociétés d’origine tout en assurant leur avenir et ceux de leurs familles en occident qu’ils ne cessent de critiquer et dont ils ne cessent de mettre en garde les enfants des naïfs ! Halal pour eux et pour leurs enfants et haram pour les autres pigeons!!
    Mr Lesloub Khider, En écrivant ceci: ((« …mouvements islamistes prêts à résister à l’envahissement du mode de vie occidental même au moyen des armes, du sacrifice de leur vie. Et même s’il faut anéantir tous les «mécréants» de la Terre et les «mauvais musulmans» du cru jugés comme étant trop modérés ou modernisés. »)) Pensez vous vraiment ce que vous dites!???? Ça pourrait leur servir de pub ! ! Des naïfs pourraient le croire et les rejoindre ( les croyants sincères) et croyant rendre servir a la oumma et sauver son âme de la modernité et ses dangers mortels ! ! !Or, la réalité est tout autre! Les mouvement islamistes résistent au mode de vie occidental et empêche toute incursion de vie moderne dans leurs sociétés qu’ils préfèrent maintenir arriérées et dans les ténèbres tant c’est de leurs intérêts….et entre tant, eux ( les chefs de ces mouvements islamistes moralisateurs) envahissent l’Occident (c’est eux qui vont vers lui, c’est eux qui accourent à sa rencontre) pour profiter de la modernité, de ses bienfaits, ses hôpitaux, ses écoles,…pour l »avenir de leurs enfants! Oui, Pour leurs enfants les grandes universités françaises, anglaises et US, pour les enfants des zawalyas et des naïfs, les écoles du tiers monde de aribi et guessoum… pour eux et leurs familles les grands hôpitaux et la grande médecine occidentale… pour les pigeons naïfs les mouroirs publics et les cliniques privées de belahmar et rahmat rabi de zaibet… fais ton choix ya zawali!




    10



    2
      ZORO
      7 septembre 2017 - 23 h 31 min

      En lisant Mesloub ,Zoro va enfourche tornado et retire son epee pour rejoindre les freros!!! Tu es parano biso!! SIGNE ZORO….Z…




      2



      3
        Bison
        8 septembre 2017 - 14 h 43 min

        Arrêtes de faire le malin Zoro, aulieu d’enfourcher tornado et de retirer ton epee, va plutot voir s’il n’y a pas un poteau électrique rouillé a repeindre, là tu pourras dégainer ton pinceau et enfourcher l’échelle du voisin! Oui, Là tu pourras t’occuper judicieusement !




        3



        2
          ZORO
          8 septembre 2017 - 17 h 02 min

          J ai repeint mon poteau electrique de Sonelgaz et j en suis fier c est le seul qui brille parmi tous les poteaux 2 heures de travail , 500 Da,et une dose de courage et de volonte m ont suffi pour le faire, peux tu grimper autant que moi a l age de 66ans et t approcher des 380v, ???IMPOSSIBLE. Ton domaine oh bison est feneant et limite ,tapotage sur ecran ou broutage sur des paturages qui ne t appartienne pas,SIGNE ZORO…Z..




          3



          1
    Kaci N'tizi Ouzou
    7 septembre 2017 - 11 h 58 min

    Les devises des frères Musulmans (et autres salafistes et takfiristes) sont : 1/- «Dieu est notre but, le prophète notre chef, le Coran notre constitution, le djihad notre voie, le martyr notre plus grande espérance.» 2/- «Tidjaraa , hallal !»

    Ah oui, le commerce est la panacée des islamistes ….. avec l’aide de Dieu !!




    6



    1
      Karamazov
      8 septembre 2017 - 19 h 36 min

      Wi et echart hallal, tidjara chtara, elharbou khida3a.
      Selk ha thoura m3ahoum ya Mes3oud!




      1



      0
    Zombretto
    7 septembre 2017 - 11 h 46 min

    Différence essentielle entre les fascismes et l’islamisme : les différentes formes de fascisme ont lieu dans des pays dotés d’économies productives. Dans ces pays aux économies capitalistes développés, le problème n’est pas la création mais la distribution des richesses, c’est un problème de lutte des classes. Par contre, dans les pays musulmans, le problème est la création des richesses. Même les pays soit-disant riches du Golfe ne créent pas de richesses, ce sont les occidentaux qui le font sur leur sol. Voici le GRAND problème des pays musulmans : ils ont acquis les besoins des pays développés sans avoir les moyens de satisfaire ces besoins par leurs propres moyens, et de plus grâce aux progrès de la médecine dans les pays occidentaux développés, la population des pays musulmans a explosé et continue d’exploser, donc les besoins s’accroissent de plus en plus tandis que les moyens de les satisfaire deviennent de plus en plus insignifiants. C’est à dire qu’on est dans une situation de désepoir de jamais émerger du sous-développement. C’est de ça que se nourrit l’islamisme. L’islamisme veut le partage égal du désespoir et de la pauvreté.




    8



    1
      Karamazov
      8 septembre 2017 - 19 h 59 min

      Mais ou allez vous comme ça? Ignoreriez-vous donc que seul Dieu est créateur de richesses et il les attribue à qui il veut. Peut-on être un bon musulman en dekhelant rwahtina fi echghal rebbi? Céki le créateur atounavi?
      Si kamim pas Steve Jobs ou Bill Gates?




      0



      0
    Sibbous
    7 septembre 2017 - 9 h 00 min

    Le capitalisme n’est pas le géniteur de l’islamisme,cette thèse ne tient pas la route.L’islamisme est le produit de l’idéologie arabo-islamique sur laquelle repose tous les Etats dit arabes.Un éminent professeur nord africain vient de déclarer,à juste titre, « …la principale source de l’islamisme radical sont les États arabes et musulmans avec lesquels ils (les pays occidentaux) entretiennent les meilleures relations, de l’Arabie saoudite au Maroc en passant par l’Égypte et l’Algérie. Tous leurs systèmes éducatifs, tous leurs appareils idéologiques distillent depuis des décennies la xénophobie, la haine de l’Autre et de l’Occident, la supériorité de l’islam et de la civilisation arabo-islamique. Tant qu’on ne reconnaîtra pas la nature profonde – fascisante et raciste – de tous les États arabes, à quelques très rares exceptions près (peut-être la Tunisie et le Liban, bien mal en point…), on se fourvoiera sur les racines du fléau terroriste islamiste, qui ne peut que perdurer parce qu’en permanence alimenté dans/par les pays arabo-musulmans. »
    Qui sème le vent…




    7



    3
      Anonyme
      7 septembre 2017 - 11 h 24 min

      «Un éminent professeur nord africain vient de déclarer,à juste titre, « …la principale source de l’islamisme radical sont les États arabes et musulmans avec lesquels ils (les pays occidentaux) entretiennent les meilleures relations, de l’Arabie saoudite au Maroc en passant par l’Égypte et l’Algérie.» Dixit Sibous

      D’abord la logique aurait été que tu cites le nom de cet «éminent professeur nord africain»

      Or ce que prétend ce professeur imaginaire dont le nom n’a pas été dévoilé est archi faux. Premièrement l’islamisme comme le mentionne l’article est une créature des britanniques pour contrer le nationalisme «arabe» et favoriser le capitalisme. Le capitalisme et islamisme marche main dans la main et la preuve on la trouve dans les monarchie islamiste de la Péninsule arabique fabriquée par l’empire britannique. Le capitalisme britannique s’accommodait très bien des frères musulmans qu’il a crée.




      18



      3
        Sibbous
        7 septembre 2017 - 13 h 25 min

        Un grand homme politique algérien a écrit: »l’arabo-islamisme est le tombeau de la démocratie » et il a raison à 100%.L’islamisme est le produit du despotisme arabe,des écoles sinistrées qui ne forment pas des citoyens mais des croyants ou des zombies.Le capitalisme ne peut pas s’accommoder d’une idéologie rétrograde,irrationnelle, obscurantiste et réactionnaire.L’islamisme et son avatar le terrorisme sont de purs produits de la pensée congelée arabe.Sinon comment peut-on m’expliquer que du Golf à l’Atlantique,aucun pays dit arabe ne connait la démocratie,l’état de droit,les droits de l’homme et l’alternance au pouvoir.Pourquoi ces pays riches ou pauvres sont allergiques et réfractaires à la liberté ?
        Les britanniques,les occidentaux n’y sont pour rien dans cette spirale obscurantiste.Les régimes autoritaires et les élites arabes sont les seuls responsables de ce désastre.




        5



        2
        Sibbous
        8 septembre 2017 - 21 h 42 min

        Si je n’ai pas donné le nom de cet éminent professeur qui est un intellectuel engagé qui voit plus loin que le bout de son nez contrairement à la majorité des élites algériennes,c’est pour éviter de vous donner le plaisir de salir et d’insulter anonymement un homme respectable et respecté.




        1



        0
    zaatar
    7 septembre 2017 - 8 h 34 min

    Dans les Sciences physiques, on appelle cela le principe de l’Action et de la Réaction. En fait c’est un phénomène naturel. Par exemple, pour ceux qui connaissent un peu l’électricité et l’électromagnétisme, la loi de Lenz résume ce phénomène. c’est ce qui nous permet en fait d’avoir de l’électricité chez nous à la maison. Les générateurs électriques fonctionnent grâce à la loi de Lenz. Toute phénomène induit tend à s’opposer à ce qui l’a induit (c’est à peu près cela la loi de Lenz). Et on peut étendre cela (globalement) à toute la nature. Si l’islamisme est apparu c’est qu’il y a eu un phénomène antécédent qui a fait qu’il apparaisse. Le principe de la réaction se retrouve partout, il suffit qu’il y ait un phénomène « action ».




    5



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.