L’Algérie élève d’un cran le niveau de sécurité à ses frontières avec la Tunisie, la Libye et le Mali

Algérie
Ce renforcement intervient suite à la réception d’informations faisant état d’éventuelles attaques terroristes. New Press

Par Ramdane Yacine – Les autorités algériennes ont décidé d’élever d’un cran le niveau de sécurité au niveau de ses frontières sud avec la Tunisie, la Libye, le Mali et le Niger ainsi que sur les sites stratégiques de production d’hydrocarbures. D’après la même source, ce renforcement sécuritaire intervient suite à la réception d’informations des systèmes de renseignement de certains pays occidentaux faisant l’objet d’éventuelles attaques terroristes contre onze pays africains, dont la Tunisie, l’Algérie et le Maroc. En effet, plusieurs tentatives d’infiltration d’éléments terroristes sur le territoire algérien ont été mises en échec.

Il est à noter que les unités de l’Armée nationale populaire (ANP) procèdent régulièrement au démantèlement de caches d’armes et de munitions suite à la multiplication de patrouilles de reconnaissance près des frontières.

Le 30 août, une cache d’armes contenant une mitrailleuse 14,5 mm avec base, un lance-roquettes de type RPG-7, trois pistolets mitrailleurs de type kalachnikov, quatre roquettes A/C ainsi qu’une énorme quantité de munitions de différents calibres (66 573 balles) a été découverte et détruite à El-Oued.

Après l’attentat de Tiaret contre un commissariat de police qui a coûté la vie à un policier, outre le kamikaze auteur de l’attentat, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a appelé l’ensemble des Algériens à «faire preuve d’une grande vigilance» et à «assister les différents corps de sécurité» dans leurs missions en vue de préserver la sécurité et la stabilité de l’Algérie.

Le ministre de l’Intérieur a saisi cette occasion pour saluer les efforts consentis par les différents corps de sécurité, notamment les éléments de l’Armée nationale populaire (ANP) déployés aux frontières, pour préserver la sécurité de l’Algérie.

Notons enfin que plusieurs rapports sécuritaires étrangers mettent en garde contre le repli des éléments appartenant à la nébuleuse Daech vers leurs pays d’origine, car l’étau se resserre autour d’eux en Irak et en Syrie suite aux nombreux coups de boutoir subis dans ces pays.

R. Y.

Comment (12)

    sdfg
    10 septembre 2017 - 9 h 35 min

    Il faut d’abord expulser TOUS les migrants clandestins, subsahariens principalement qui sont sources de toutes sortes de désordre et de nuisances dont une majorité représente un gros risque pour la sécurité du pays. Dans les chantiers où ILS TRAVAILLENT ????? ils ressemblent à une armée !!!!!!




    2



    0
    Bouzorane
    9 septembre 2017 - 10 h 26 min

    «  » » »Noureddine Bedoui a appelé l’ensemble des Algériens à «faire preuve d’une grande vigilance» et à «assister les différents corps de sécurité» dans leurs missions en vue de préserver la sécurité et la stabilité de l’Algérie » » » »….. Enfin des propos sensés!… La marginalisation du peuple dans la sécurisation du pays n’a que assez duré!…. Notre armée fait de son mieux mais il est à craindre que cela ne suffise pas…Sécuriser plus de 2,3 millions de km2 de superficie et 6500km de frontières demandent la mobilisation de l’armée mais aussi de toute la nation…..Il faut permettre aux civils qui le souhaitent de participer… Les menaces sont multiples et la tache est énorme!
    Sécuriser plus de 2,3 millions de km2 de superficie et 6500km de frontières demandent la mobilisation non seulement de l’armée mais de toute la nation…. Il faut permettre aux civils qui le souhaitent de participer…..Travailleurs, chômeurs, étudiants, hommes, femmes, jeunes, vieux, émigrés,…. pourront consacrer une partie de leur temps ou leurs vacances à défendre leur Patrie….Que ce soit pour quelques jours, quelques semaines ou quelques mois… chacun en fonction de ses capacités!




    6



    0
    jughurta
    8 septembre 2017 - 23 h 29 min

    Le 30 août, une cache d’armes contenant une mitrailleuse 14,5 mm avec base, un lance-roquettes de type RPG-7, trois pistolets mitrailleurs de type kalachnikov, quatre roquettes A/C ainsi qu’une énorme quantité de munitions de différents calibres (66 573 balles) a été découverte et détruite à El-Oued. C’ est un truc de dingue, c’ est quoi toutes cette quantités d’ armements, il y a la de quoi faire une véritable guerre avec ces munitions là. Nos militaires font un excellent boulot. Je les félicites. 66 573 balles qui aurait pu faire 66 573 morts.




    3



    2
    MELLO
    8 septembre 2017 - 21 h 47 min

    Elever d’un cran le niveau de sécurité , veut dire qu’on était en dessous du niveau requis. Pourtant notre armée , d’habitude prête à la bonne défense, semble se hisser à un niveau que mêmes ces migrants ne pourront violer. Notre armée est bien consciente de sa tache républicaine pour cerner les frontières sud avec la Tunisie, la Libye, le Mali et le Niger. J’espère que la frontière de l’Ouest , assez poreuse pour toute sorte de drogue, aura de même son niveau élevé de sécurité, surtout que nous venons d’apprendre, ces derniers temps, la nature des auteurs de tous ces macabres coups en Europe.




    8



    3
      anonyme
      10 septembre 2017 - 16 h 18 min

      Le Mali et le Niger déversent chez nous des centaines de milliers de personnes sans identités sans contrôle médical, des milliers d’enfants mineurs non accompagnés, c’est épouvantable. Ces migrants sahéliens affirment la tête haute dans leurs forums au Niger qu’ils ont l’habitude de faire des aller-retour à Alger, c’est de l’amusement pour eux en plus du gain en mendicité à outrance.




      1



      0
    Mohamed El Maadi
    8 septembre 2017 - 20 h 42 min

    Nos frontières sont sécurisé car les garçons de l’ANP sont a pied d’oeuvre depuis des années déjà .




    9



    2
    elhadj
    8 septembre 2017 - 19 h 36 min

    Que Dieu nous préserve de ce fléau . l ensemble de la population des régions limitrophes devra être mise a contribution pour apporter son aide et signaler sans retard toute incursion de personnes suspectes.sans complicité locale ni connivence il est possible avec une vigilance a toute épreuve de neutraliser ce fléau .




    7



    1
    Selecto
    8 septembre 2017 - 16 h 57 min

    C’est encore des franco Marocains qui sont derrière l’atelier de fabrication de bombes en banlieue parisienne.




    6



    5
    102
    8 septembre 2017 - 16 h 16 min

    La politique de la peur est actionnée afin de faire en sorte que le peuple se focalise sur l’insécurité et sur son estomac. Mais les Algériens ne sont plus dupes! La vrai insécurité se trouve à la tête de l’Etat et ses satellites avec un Etat en déliquescence, une corruption qui gangrène tout les rouages de l’Etat et une anarchie à tout les niveaux. Nous sommes un Etat de non droit avec une économie de bazar avec le double effet implosion / explosion. Merci Mr le Président à vous et vos copains de ces résultats de 18 ans à la tête du pays.




    4



    10
    Anonyme
    8 septembre 2017 - 15 h 54 min

    Qu’à Dieu ne plaise, le ver est peut-être dans le fruit. Notre générosité légendaire a fait que nous ne nous sommes pas méfiés de la migration illégale de ces centaines de milliers de subsahariens.
    La vigilance est donc de mise afin d’éviter que parmi il s’en trouverait certains qui seraient tentés de constituer une 5ème colonne.




    12



    3
      selecto
      8 septembre 2017 - 22 h 48 min

      Sans oublier les 500.000 clandestins Marocains protégés par des traitres locaux aux origines douteuses.
      C’est une armée dormante.




      9



      1
      anonyme
      10 septembre 2017 - 9 h 44 min

      Ces subsahariens qui tentent par tous les moyens de s’incruster à notre pays (danger mortel pour le peuple algérien) sont tous à craindre, même ces mendiants avec des têtes désolantes ni identité ni santé contrôlée que font-ils chez nous le pire sont ceux qui remplissent les chantiers de construction ceux là se permettent de dire que l’Algérie est un pays vaste et qu’il peut accueillir des millions, ces subsahariens prévoient de venir par millions ????? c’est audacieux de leur part de s’imposer et pour faire quoi en Algérie ???? aucune qualification pour construire donc ils sont là pour détruire !!!!!!




      1



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.