Directoire de la JS Kabylie : «Sadmi a les pleins pouvoirs et toute notre confiance»

Hamid Sadmi
Hamid Sadmi (à droite). D. R.

Le nouveau président du directoire de la Jeunesse sportive de Kabylie (JSK), Hamid Sadmi, «a les pleins pouvoirs et toute notre confiance pour gérer le club et agir dans son intérêt», a déclaré, jeudi, Malik Azlef, membre du directoire des Canaris.

S’exprimant à l’issue d’une assemblée générale du comité de surveillance de la JSK, installé le 7 août dernier pour préparer la succession de l’ancien président de la JSK, Mohand Chérif Hanachi, Azlef a ajouté que les membres du comité de surveillance font confiance à Sadmi pour redresser la situation du club et lui permettre de retrouver ses lettres de noblesse. En plus de Sadmi, désigné comme président, le directoire est composé également de Nassim Ben Abderrahmane, Malik Azlef et Meftah Hanine, alors que le comité de surveillance est désormais présidé par Mohamed Zaghdoud.

A propos de l’absence à l’AG de jeudi de Mohand Chérif Hanachi, qui a fait l’objet d’un retrait de confiance par le conseil d’administration, en août dernier, Azlef a indiqué qu’une «convocation lui a été adressée par le comité de surveillance», mais qu’il «ne s’est pas présenté». Interrogé sur l’ouverture du capital de la JSK, ce même responsable a rappelé, sans trop s’étaler sur le sujet, que les membres du directoire, du comité de surveillance ainsi que le club sportif amateur (CSA, qui détient 75% des actions de la SPA-JSK), «sont tous actionnaires». «Notre but est de redresser la situation du club et nous avons répondu à l’attente des supporters et des citoyens qui ont revendiqué un changement à la tête de la JSK», a-t-il insisté.

S’agissant de l’investisseur italien Cavallo, qui a exprimé son intérêt pour la JSK, Azlef a indiqué qu’il est «prévu de signer un contrat de partenariat» avec lui. Dans une courte déclaration à la presse, Sadmi, l’ancien défenseur international, a affirmé qu’il s’attellera «à rassembler la famille de la JSK tout en restant fidèle aux supporters», en ajoutant avoir «besoin de l’aide de tous» pour mener à bien sa mission.

Des dizaines de supporters, rassemblés devant le siège de la JSK, situé dans la nouvelle ville de Tizi-Ouzou, ont longuement applaudi le président du directoire en qui, ils disent, placer de grands espoirs dans sa mission de redresser la situation du club le plus titré d’Algérie et qui pendant la saison écoulée avait frôlé la relégation en Ligue 2.

R. S.

Commentaires

    MELLO
    8 septembre 2017 - 21 h 58 min

    Hamid Sadmi (et non abdelhamid) aura du pain sur la planche, après cette désignation . Avant d’arriver à ce poste de président du directoire , Sadmi, qui n’était pas membre de l’assemblée générale, a dû récupérer des actions de la part d’AZLEF pour lui permettre d’assister et de se présenter comme candidat. Cette passation d’actions a été refusée , auparavant , à MADJENE et AZOUAOU, ce qui de fait, ne leur permet pas de se présenter comme candidats à la présidence. Sadmi est venu avec un projet promis par un homme d’affaire Italien qui veut investir en Kabylie: des hotels, un centre médical sportifs digne d’ASPETAR, un centre de formation et un centre d’entrainement comme le CTN de Sidi Moussa. Bon vent SADMI




    0



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.