Ouyahia réunit le bureau national du RND : les élections locales en ligne de mire

Ouyahia RND
Le RND d’Ouyahia joue sur le retour de son secrétaire général à la tête du gouvernement. New Press

Par Hani Abdi – Le secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, a réuni ce vendredi le bureau politique au siège du parti. C’est la première réunion qu’il préside au RND depuis sa nomination à la tête de l’Exécutif. Ahmed Ouyahia et son équipe partisane se sont penchés sur la situation sociopolitique et économique du pays mais également sur les développements sur la scène régionale et internationale.

Selon une source interne au parti, le bureau politique doit, en effet, s’exprimer sur la polémique suscitée par les appels de certaines personnalités politiques à l’intervention de l’Armée dans les affaires politiques et à destituer le chef de l’Etat. Le RND, qui demeure fidèle au Président de la République, devrait dénoncer ces appels qui visent à porter atteinte à la légalité constitutionnelle. Aussi, comme il fallait s’y attendre, le bureau politique s’est tenu sans Abdeslem Bouchouareb, qui a décidé de faire un break en se retirant de toute responsabilité. Les préparatifs pour les élections des APC et des APW qui auront lieu le 23 novembre prochain ont été au cœur de cette réunion ordinaire du BN. Un point a été fait sur l’état des préparatifs notamment la confection des listes de candidatures dans les 1 541 communes du pays et les 48 APW.

Fort de sa nette progression lors des dernières élections législatives (100 sièges contre 62 en 2012), le RND cherche à confirmer cette performance, en œuvrant à choisir les bons profils pour conduire les listes de candidatures. La bataille va être rude, notamment avec le FLN qui vit moins de turbulences que lors des élections législatives. Comme le FLN, le RND cherche à consolider sa position au sein des collectivités locales. Car la bataille des APC est un prélude à la campagne pour la présidentielle d’avril 1999.

Il n’est donc pas question pour le RND de rater ce rendez-vous électoral. Ses équipes au niveau des wilayas et des communes sont à pied d’œuvre. Le RND joue notamment sur le retour de son secrétaire général à la tête du gouvernement. Le développement local, qui occupe une pole position dans le programme du parti, est l’une des priorités du plan d’actions du gouvernement qui mise sur l’encouragement de la création de petite et moyenne entreprise.

H. A.

Comment (4)

    Anonyme
    9 septembre 2017 - 3 h 44 min

    Tout ce qu’ils savent faire c’est de parler élections là ils sont premier au monde imbattables.




    0



    0
    MELLO
    8 septembre 2017 - 21 h 37 min

    Il rappelle ses troupes sous deux casquettes, mais la prééminence va vers la plus haute à savoir premier ministre, car nous savons qu’en Algérie la privatisation des postes est prédominante. De cette position , les membres du bureau national ne seront que des toutous près à exécuter les directives.




    1



    0
    Zoubir Akourane
    8 septembre 2017 - 18 h 57 min

    Eh oui ,tonton Ouyaya est polyvalent : il s’occupe de tout, …. du RND , de la Présidence, du Gouvernement ! Trop fort tonton Ouyaya !




    2



    0
    Compassion
    8 septembre 2017 - 16 h 24 min

    Boycotte total. Pas de vote mais continuons à demander une présidentielle anticipée. Les bureaux de votes doivent être vide, même si les urnes sont bourrées, l’opinion publique nationale et internationale pourront se faire leurs opinions.




    1



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.