Le gourou de la secte ahmadie condamné à 6 mois de prison avec sursis

Mohamed Fali
Mohamed Fali. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Mohamed Fali, président de la communauté religieuse des Ahmadis, a été condamné ce jour mercredi 13 septembre à 6 mois de prison avec sursis et à 20 000 DA d’amende. Il sera libéré aujourd’hui.

Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, Amnesty International (AI) appelle les autorités algériennes à abandonner toutes les accusations et les poursuites visant les Algériens ahmadis lorsque celles-ci sont uniquement liées à la pratique pacifique de leur religion, et à libérer immédiatement ceux qui sont encore incarcérés.

«La libération de Mohamed Fali aujourd’hui est un soulagement, bien que la peine de prison que le tribunal d’Aïn Tedles lui a infligé, même avec sursis, reste inacceptable. N’oublions pas que d’autres Algériens sont aujourd’hui derrière les barreaux pour l’exercice pacifique de la religion ahmadie. Ils doivent être libérés immédiatement, car personne ne doit être privé de sa liberté pour l’exercice de la religion. Finalement, il est grand temps que l’Algérie modernise les lois qui ont permis ces détentions injustes, et adopte une législation qui respecte les droits humains», a déclaré Sirine Rached, chercheuse au bureau Afrique du Nord d’Amnesty International, basé à Tunis.

Dans son communiqué, AI soutient que la «Constitution algérienne ne garantit pas pleinement le droit à la liberté de religion, la question de la règlementation des pratiques et des lieux de culte étant laissée à la législation nationale, très restrictive». «Le droit interne prévoit des règles spécifiques pour encadrer les cultes des personnes considérées comme des non musulmans, et la pratique collective d’une religion en dehors du cadre réglementaire prévu par l’Etat est passible de poursuites pénales», ajoute la même source.

Et de préciser que «les infractions à cette règlementation, notamment aux dispositions imposant l’utilisation de lieux publics de culte agréés par l’Etat et l’obligation d’informer les autorités avant la tenue de cérémonies religieuses, sont punies de 12 mois à 3 ans d’emprisonnement et d’amendes comprises entre 100 000 et 300 000 dinars algériens».

AI rappelle qu’en vertu de l’article 18 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, l’Algérie est cependant tenue de respecter le droit à la liberté de religion. Selon le droit international relatif aux droits humains et les normes connexes, ce droit inclut le droit de manifester cette croyance par un culte collectif, de construire des lieux de culte et de collecter des contributions financières volontaires.

S. S.

Comment (19)

    Les Égarés.
    16 septembre 2017 - 16 h 11 min

    Pour la Croyance Wahabite , le Wahabisme , ils Disent et Croient que Allah est est une Personne lui donne le Mouvement , descend , monte et s’assoit si il le veut !!! Ceci est écrit dans le livre Al Manjah de Ibn Taymiya la référence absolue des Wahabites . .Un autre livre de Ibn Taymiya : ..Tabliss Al Jahmya pages 290/297..sunet Vojage nocturne , l’ascension du Prophète :..Le Prophète a vu réellement Allah de ces propres yeux comme un Jeune homme , cheveux long , sans barbe , …!!!?… . C’EST la croyance Diabolique Wahabite …Ibn Al Baz dit : .. Allah a véritablement des Mains mais on ne sait pas si il y a des Doigts et la couleur …!!! . Outheimine lui donne le Naffss , la direction , descendre , monter.
    , un Être ..!!?… Ibn Taymiya lui donne un Corps limité…!!?.. .Ceci est la croyance Wahabite . .Quand à la Croyance Hamadite je ne la connais pas … .Le danger est que le Wahabisme créé la Fitna , Terrorisme , déstabilisation , car ils veulent le Pouvoir « Islamiste » par la Parole , les Livres , et en dernier lieu le Djihad contre les Musulmans qui refusent la croyance diabolique Wahabite. . c’est leur doctrine pour le Pouvoir . .Retenez bien cela . .Aucun Pseudo Salafiste Wahabite Frère dit Musulman ne peux nier ce que j’ai écrit , car c’est leur véritable Croyance et façon d’accéder au Pouvoir . . Quand un Wahabite lit cela , il sait que je dis vrais et ne peut contredire cette vérité sur Eux.




    1



    0
    ZORO
    15 septembre 2017 - 16 h 56 min

    Ecoute Chettih qui t a dit que l algerien nest pas reconaissant ??? L algerien le pur ne sera jamais ingrat envers ceux qui l ont aide dans les moments difficiles, et notre peuple a ete toujours au secours des opprimes. Mais tu dois savoir que nous avons vecu 15 siecles sur cette terre sans grand probleme de religion parce qu il ny avait pas trop de parasite,Un en plus ne ferait que compliquer notre vie et la votre. SOYEZ SAGE et trouvez vous un endroit ou vous serez tranquille L ALGERIEN ne veut plus parler que de religion.SIGNE,ZORO….Z….




    0



    0
    CHETTIH
    15 septembre 2017 - 12 h 23 min

    M.BEKADDOUR Mohammed !
    Celui qui n’est pas reconnaissant envers ses semblables n’est pas reconnaissant envers Allah.
    Un peu d’histoire pour vous rafraichir la mémoire sur l’indépendance de l’algérie. L’Algerie ne s’est pas faite uniquement d’Algériens
    Je cite l’exemple de : Chaudhry Sir Muhammad Dafrullah Khan.
    Homme d’État respecté dans le monde entier, il a laissé une marque permanente dans l’histoire contemporaine en raison de son engagement profond dans la défense des droits des habitants du Pakistan, des Arabes de Palestine et des citoyens de l’Afrique du Nord. C’est le deuxième Calife de la communauté musulmane Ahmadiyya, Hadhrat Mirza Bashir-ud-Din Mahmood Ahmad(ra), qui infusera en lui cette passion pour le service de l’Islam et des musulmans. Il est plus que temps qu’on lui rende, suivant la belle expression de Lucien Febvre, son « droit à l’histoire ».
    Parmi elle se trouvait un dévot hardi et grand amoureux du monde arabe : Chaudhry Sir Muhammad Dhafrullah Khan.
    De 1948 à 1954, son activisme pour les musulmans redoublera d’intensité puisqu’il représentera le Pakistan au Conseil de sécurité à l’ONU, où il prendra à bras-le-corps le cas des libérations de la Lybie, de l’Érythrée, du Soudan, de la Somalie, de la Tunisie, du Maroc ainsi que de l’Indonésie.
    En pleine guerre d’Algérie, Sir Dhafrullah Khan, alors ministre des Affaires étrangères du Pakistan, offrira son soutien au FLN, et accordera à Ahmed Ben Bella et à Ferhat Abbas, un passeport diplomatique pakistanais afin qu’ils puissent voyager à l’étranger en dépit de la chasse internationale entrepris par les Français et leurs alliés à leurs égards. Sir Dhafrullah Khan soutiendra ardemment l’indépendance de l’Algérie et aidera directement ses principaux dirigeants à obtenir l’espace nécessaire à l’indépendance vis-à-vis de la France.




    2



    3
    BEKADDOUR Mohammed
    15 septembre 2017 - 1 h 31 min

    @Sirine Rached, chercheuse au bureau Afrique du Nord d’Amnesty International, basé à Tunis.
    Madame, L’Algérie des Ben M’Hidi, Ben Boulaïd, Boumédiène demande que vos sectes aillent ailleurs, sur la Terre Algérie, on a besoin de producteurs de richesses MATÉRIELLES, pour le reste, en spirituel, nous avons le nécessaire, c’est quoi ces ahmadis !!! accueillez les à Tunis, foutez la paix à Alger ! MERCI !




    4



    2
    CHETTIH
    14 septembre 2017 - 15 h 00 min

    Je remercie Algérie patriote de m’avoir donné l’occasion de faire connaitre l’Ahmadiyya qui est souvent ignoré par négligence alors qu’elle existe depuis plus de 127 ans. L’Ahmadyya est le socle de la foi en Islam en apportant la renaissance et nous disons que Jésus Christ fils de Marie qui a été envoyé uniquement aux disciples du peuple d’Israël est mort comme l’ensemble des envoyés de Dieu Il (as) ne reviendra pas d’entre les morts et que le fondateur de l’Ahmadiyya est un disciple et le produit ou l’empreinte spirituel du Prophète Mohammed paix et salut sur lui et qu’il est le rénovateur tant décrié et attendu de la Ouma musulmane le Saint Coran et les Hadiths sont les preuves de sa véracité. Le fondateur de l’Ahmadiyya est le messie promis de Mohammed asws comme la été Jésus fils de Marie pour les Israéliens




    2



    3
    ZORO
    14 septembre 2017 - 14 h 44 min

    Chettih!! IL ne te manque que reddih pour mieux danser!!!SIGNE ZORO….Z…




    4



    2
    CHETTIH
    14 septembre 2017 - 14 h 21 min

    Anonyme.. Votre complaisance et votre racisme sont puants; « …..l’Ahmadisme est la création d’un hindou » J’ai cité vos mots. Pour votre gouverne ! La population musulmane répartie dans 4 pays principaux (Indonésie, Pakistan, Inde et Bangladesh) est de 808 837 000 et ceci est grâce aux bénédiction de Mohammed asws qui est un envoyé au monde entier et non avec vos raccourcis « uniquement aux arabes »




    2



    4
      anonyme
      14 septembre 2017 - 19 h 47 min

      alors qui a crée l’hamadisme et le wahabisme d’après vous,il n’ y a rien de racisme alors pourquoi vous accepter le second et pas le premier.




      2



      0
        anonyme
        14 septembre 2017 - 20 h 07 min

        vous n’avez rien compris à mon écrit j’ai écris que le wahabisme et l’ahmadisme sont deux disciplines apparues en même temps pourquoi on s’acharne sur la second et pas sur la première citée les deux appliquent un islam à sa façon la seule différence que je vois est le wahabisme provient d’un arabe et la seconde d’un hindou la question que j’ai posée es ce que par hasard tout ce qui ne provient de l’arabe est à bannir (…)




        2



        1
    CHETTIH
    14 septembre 2017 - 14 h 00 min

    ELGA pour votre connaissance ! Je cite vos propres mots : « Les ahmadis sont une secte avec un gourou qui s’appelle ahmad et se considère comme le dernier prophète de l’islam. Les ahmadis sont dans l’abrogation du Coran dans la mesure ou ils ne reconnaissent pas certaines sourate du livre saint. »
    Vous avez tout faux ! Les Ahmadis disent que le messie promis est déjà venu. Mohammed paix et salut sur lui est le dernier prophète législateur et une bénédiction pour l’humanité entière y compris l’Inde. Donc aucun prophète législateur ne viendra après lui (asws).
    Allah n’a pas fermé la porte aux rénovateurs. Voir les chapitres Al’Imran versets 82 et 83 en comptant la basmalla) et le chapitre Al’Ahsab verset 8 et 9 en comptant la basmalla). Quant au Saint Coran, les Ahmadis le reconnaissent en entier, aucune lettre ne serait ce un point n’est abrogé. Je vous mets au défi de trouver un seul écrit à partir de la littérature Ahmadi où il est question de sourate abrogée.




    4



    0
    elgat
    14 septembre 2017 - 12 h 20 min

    Les ahmadis sont une secte avec un gourou qui s’appelle ahmad et se considère comme le dernier prophète de l’islam. Les ahmadis sont dans l’abrogation du Coran dans la mesure ou ils ne reconnaissent pas certaines sourate du livre saint.
    Ceux-la mêmes qui défendent la liberté religieuse sont les mêmes qui interdisent l’église de scientologie dans le pays, pourtant laïc!!




    0



    2
    anonyme
    14 septembre 2017 - 10 h 20 min

    je suis musulman sunnite, parents et voisins également. Pendant les 3 ou 4 premiers de l’Islam l’Algérie fût chiite donc si je comprend bien nos ancêtres ont acceptés ce dogme et ce n’est que vers 1050 que nos aïeuls ont opté pour le sunnisme ; alors je ne vois pourquoi on traite cet imam Ahmadis de gourou et non les mentors wahabistes et pourtant les deux doctrines sont nées pratiquement à la même période vers 16ème siècle, la seule différence entre les deux est que l’Ahmadisme est la création d’un hindou et le wahabisme par un arabe est ce que par hasard tout ce qui ne provient d’un arabe est à bannir.Pourquoi on n’a jamais traité El Qardaoui de gourou lui qui a légitimé les crimes et autres massacres en Algérie et dans le monde musulman.




    4



    2
    CHETTIH
    14 septembre 2017 - 6 h 16 min

    M. le journaliste ! Le gourou est associé au culte de la personnalité. M. Fali Mohammed n’est pas un gourou il est responsable administratif d’un communauté musulmane comme bien d’ autres responsables d’ associations qui exercent en Algérie. Faites attention aux mots car souvent ils sont conducteurs à de mauvaises interprétations




    5



    0
    CHETTIH
    14 septembre 2017 - 6 h 03 min

    Pourquoi faut-il toujours rappeler à l’Algérie ses obligations , ses accords internationaux pour qu’elle les applique ? État de droit vous me dites!




    5



    0
    Rabanii
    13 septembre 2017 - 22 h 39 min

    sirine rached » les autres doivent etres liberez immediatement… » compris__
    _____________________
    les autorites :  » chuut ….Oui oui madame svp il faut pas faire de bruit ..le chef supreme n est pas au courant …..vous savez on est tous des ahmadiste meme le chef il s appelle ahmed..
    _______________
    Le chef supreme : » c est quoi ce bruit ?qui est la . ?. …si ahmed ! ..Said !!




    4



    1
    elkhayam
    13 septembre 2017 - 20 h 39 min

    Mieux vaut un gourou avec sa secte pacifique qu’une religion belliqueuse , conquérante et intolérante.




    10



    8
      ZORO
      13 septembre 2017 - 23 h 16 min

      @ ElKHAYAN : Je t invite a ecoute une tres belle chanson datant de 1966 du chanteur oranais Ahmed Saber , il dit dans sa chanson : iji nharek ya elkhayan iji nharek
      Tema dek ndiroulek hsabek
      Iji nharek etbane siftek el khabita
      Tem yestanek el habs m3a elbarouita
      C est une chanson qui te sied a merveille ecoute là ya elkhayan. Signe ZORO….Z…




      4



      6
    USMS
    13 septembre 2017 - 17 h 01 min

    Juste après l’appel d’Amnesty International. Le hasard fait bien les choses et prouve que nous sommes souverains dans nos décisions. C’est bien.




    8



    3
      Anonyme
      13 septembre 2017 - 21 h 37 min

      souveraineté ….ou bien plutôt Liberté d’expression et d’opinion ?
      le choix devrait être vite fait par un Être Humain normal .




      3



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.