L’ambassadeur des Etats-Unis rend hommage aux victimes du massacre de Bentalha

ambassadeur
John Desrocher (G). D. R.

Par Hani Abdi – Le nouvel ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique, John Desrocher, s’incline à la mémoire des victimes des massacres de Bentalha, le 22 septembre 1997. «Je commémore avec beaucoup de douleur et de tristesse les massacres de Bentalha, 20 ans après. Je suis très reconnaissant et fier du niveau de coopération algéro-américaine dans la lutte antiterroriste», a écrit l’ambassadeur, qui appuie donc les efforts de l’Algérie, qui se poursuivent, pour éradiquer définitivement ce fléau sur son territoire.

Cet appui intervient au moment où l’on assiste à une forme de révisionnisme véhiculé par certaines voix qui sèment le doute sur les auteurs de ce massacre et de bien d’autres, cherchant ainsi à absoudre les extrémistes islamistes de leurs crimes et leurs lourdes responsabilités durant les années du terrorisme. 20 ans après, les promoteurs du «qui tue qui ?» en Algérie continuent de réclamer «une enquête internationale» sur ce massacre d’une violence inouïe qui a ôté la vie à près de 400 personnes, perpétré par le GIA.

Il faut rappeler que les Américains avaient pu approcher les victimes de ce massacre et confirmé qu’il s’agissait d’une opération de «vengeance» des terroristes du GIA contre les familles des «éléments» de l’AIS qui avaient accepté une trêve avec le pouvoir.

H. A.

Comment (22)

    Prédator.dz
    24 septembre 2017 - 13 h 47 min

    Victimes de BENTALHA? et les dizaines de milliers d’autres victimes massacrées par les terroristes, qui leur rendra hommage, sommes-nous sélectifs à ce point? sommes-nous amnésiques à ce point? ou bien veut-on juste faire un clin d’oeil à monsieur « qui tue qui » et dédouaner les tangos et leurs danseurs actuels.




    0



    0
    naceur
    23 septembre 2017 - 23 h 08 min

    l’Amérique et le monde seraient meilleurs et en paix si les indiens n’auraient pas été presque décimés de leurs terres ancestrales
    laissez nous tranquilles de grâce




    1



    0
    Chaoui
    23 septembre 2017 - 21 h 58 min

    Où ils étaient ces américains dans les années…90 ? Quel culot ! Ils rendent aujourd’hui « hommage » aux victimes de Bentalha, 20 ans après, comme si nous oublions leur rôle et responsabilité dans le drame qui était alors le NOTRE et dans lequel il ont directement concouru avec les infâmes bédouins du Golfe pour incendier notre pays en vue de le faire imploser et nous imposer un « califat » servile sous leurs ordres…Mieux : pour nous empêcher de nous défendre des terroristes, ces mêmes US avaient été les premiers à décréter un…embargo contre-nous. Alors ! De grâce Monsieur l’Ambassadeur ! Ne nous prenez pas pour des imbéciles et gardez pour vous votre hypocrite et démagogique « compassion ». Pas plus que vous ne toléreriez que des services secrets de pays étrangers agissent chez-vous (hormis ceux de vos amis du mossad), vous comprendrez qu’il en va autant de notre pays. Aussi, il va vous devoir rapatrier chez-vous vos services (CIA) agissant sur notre sol, de même que vos agents agissants dans un centre prétendument « d’écoute » dans les environs de Tamanrasset pour prétendument « surveiller les terroristes ». Nous ne voulons rien de vous. Seulement que vous nous laissiez en paix. Nous sommes assez grands et en mesure de veillez à nos propres frontières comme à notre propre sécurité.




    2



    0
    Le Patriote
    23 septembre 2017 - 19 h 48 min

    C’est une très bonne initiative. En politique il faut toujours une réciproque. Ce que les diplomates désignent (parfois avec cynisme) par « échange de bons procédés ». Alors l’Algérie devrait profiter de la présence de notre ministre des AE à New York pour demander à notre ambassadeur à Washington de « rendre hommage aux victimes surtout les Noirs) des violences policière dont les auteurs sont toujours acquittés par les tribunaux américains (Blancs, bien sûr). « BLACK LIVES MATTER ».




    6



    1
    Alfa
    23 septembre 2017 - 17 h 16 min

    Il devrait plutôt aller en Palestine rendre hommage aux victimes du massacre par le SIONISTE charon de SABRA et CHATILA au lieu de s’ingérer dans des affaires qui ne le regarde pas. Il ne fait que retourner le couteau dans une plaie qui tarde à guérir.




    11



    1
    TARZAN
    23 septembre 2017 - 16 h 59 min

    que les américains s’intéressent de l’attentat de marrakech en 1994, et s’approcher des autorités belges pour découvrir que les attentats de marrakech étaient commis et commandité par des marocains et manque de chance pour le makhzen, des tampons et cachets de l’AIS et du GIA chez les commanditaires marocains ce qui implique directement le makhzen dans le terrorisme en algérie. en plus, le maroc a fait de la désinformation en manipulant tout le monde pour véhiculer le « qui tue qui » avec la complicité évidente et avérée de la france. leur vices mensengers a couté à l’algérie 200.000 morts et un retard de développement économique de 20 ans! mesurez le dédommagement messieurs les américains et soyez JUSTES.




    4



    0
    krimo
    23 septembre 2017 - 14 h 34 min

    cet ambassadeur a t’il remis ces lettres de créance? et à qui?…




    2



    2
      HANNIBAL
      24 septembre 2017 - 8 h 08 min

      Krimo
      23 septembre 2017 – 14 h 34 min .
      Quand on est un infame sujet makhnazien on fait ses ablutions au lieu d’hululer sur nos sites !!




      0



      0
    Anonyme
    23 septembre 2017 - 12 h 44 min

    Tout les messages mielleux provenant de Washington et ses représentants à l’étranger sont à prendre avec méfiance prudence lucidité, j’ai l’impression que cet ambassadeur veut réveiller les vieux démons et remettre sur la table les atrocités de Bentalha, sans rendre homage au peuple algérien et à son armée qui ont consenti un immense sacrifice en combattant seuls la bête immonde qu’il nous ont fabriquée en Afghanistan et au Pakistan dans les laboratoires sionistes et impérialistes avec l’argent des pétromonarchie du Golf, au nom de la guerre contre le communisme. Cet hommage est à prendre avec grande méfiance et j’espère qu’il n’est pas le prélude d’un complot contre l’Algérie. Pourquoi seulement Bentalha, il y a eu 300 000 morts en Algérie durant la décennie noire.




    23



    1
    Kassaman
    23 septembre 2017 - 11 h 41 min

    Comme je dis toujours en pareil occasion l’Algérie ne doit surtout pas se laisser endormir par les flatteries, d’aucune sorte.
    Ici l’ambassadeur étasunien semble montrer de l’empathie, mais les amerloques ne font pas de sentiments et ne sont mus que pas leurs propres intérêts, il ne faut pas se leurrer. D’où, je crois, le commentaire de @TOLGA – ZAÂTCHA.




    10



    0
    Rayés Al Bahriya
    23 septembre 2017 - 2 h 40 min

    GIA…AIS ….EL QAIDA …DAECH….ISRAËL….MAROC …..
    MÊME COMBATS DE TRAITRES ASSASSINS ..




    8



    0
      Chaoui
      23 septembre 2017 - 22 h 07 min

      Dans ton énumération, tu a juste oublié le premier : les US par qui le malheur arrive partout dans le monde ces 30 dernières années…(une date importante dans leurs méfaits criminels : l’assassinat en 1986 de Olof Palme…).




      1



      0
    Salim31
    22 septembre 2017 - 23 h 27 min

    @Tolga +11 like
    C est vrai j ai peu someil _c est pour ca que j ai relis 02 fois l article pour bien confirmer la raison des 11 likes _donc
    l ambassadeur americains a commemore les victimes du terrorisme c est une reconaisance des US au peuple algerien et a l ANP qui a souffert du terrorisme et de ce faite fermer la geul aux  » qui tue qui « ce qui est une bonne chose pour le pays _
    je ne vois pourkoi vous etes contre ca alors
    soit vous et les 11 like vous savez pas lire tous (c est grave ) soit que cette page est infestee de mokokokos des services makhnezites qui sont deranger par les declarations pro algerienne d un haut reponsable americains. Et vous vouler parasiter cet aquis allez foutez le camps vous avez rien a faire ici !




    7



    21
      TOLGA - ZAÂTCHA
      23 septembre 2017 - 11 h 22 min

      A Salim31. Je suis très déçu par vos conclusions hâtives qui vont tout à fait dans le sens contraire de ce que je voulais dire. Ce qui signifie que vous n’avez nullement compris le sens du message que je voulais transmettre aux vauriens qui soutiennent le honteux « QUI TUE QUI ». Il est très clair POUR TOUT LE PEUPLE ALGÉRIEN que TOUTES les tueries et TOUS les massacres commis en Algérie sont l’oeuvre des assassins du GIA… de l’AIS… et autres assassins armés par les pays du Golf et les officines occidentales. Grâce à Dieu, ces assassins armés par l’étranger ne sont pas arrivés à leur fin et ils n’arriveront pas à leurs fins à l’avenir… Mais de là, à dire que je suis un agent mococo… tu peux toujours courir. Vive l’ALGÉRIE ! TAHIYA LI CHOUHADAS AL ABRAR ! VIVE L’ANP DIGNE HÉRITIÈRE DE NOTRE GLORIEUSE ALN ! VIVE TOUS NOS SERVICES DE SÉCURITÉ (D.R.S. + POLICE + GENDARMERIE) QUI VEILLENT A LA DÉFENSE ET A LA PROTECTION DE NOTRE CHER PAYS L’ALGÉRIE !!! Alors, mesurez un peu vos propos enfantins……




      15



      0
        Salim31
        23 septembre 2017 - 13 h 05 min

        A @ TOLGA
        Eh ben votre 1 er commentaire n etait pas tres explicite maintenant c est clair je retire ce qu est dis _
        mais voila la politique c est les interets l algerie doit reprendre sa place de leader de l antiterrorisme une place ligitime et merite Il faudrait travailler avec ces puissance et arrache une place de pays incontournable dans la region et en afrique dans les interets des pays ya pas sentiments .




        4



        1
      Chaoui
      23 septembre 2017 - 22 h 09 min

      Je suis un pur et authentique Algérien. Et en tant quel, je dis n’avoir rien à faire ni avoir besoin de la compassion des Us.




      1



      0
    TOLGA - ZAÂTCHA
    22 septembre 2017 - 21 h 48 min

    ET QUE PENSERAIT CET AMBASSADEUR SI L’AMBASSADEUR ALGÉRIEN EN POSTE AUX U.S.A. VA RENDRE HOMMAGE AUX VICTIMES (INDIENS) DU MASSACRE DE WOUNDED KNEE FAIT PAR LE GÉNÉRAL CUSTER EN 18…..??? SANS PARLER DES APACHES ET AUTRES TRIBUS INDIENNES GÉNOCIDÉES !!!




    23



    7
      USMS
      23 septembre 2017 - 6 h 59 min

      ça n’a rien à voir car dans notre cas, il s’agit de massacres d’innocents ALGRIENS par d’abominables sanguinaires algériens qui ont en plus de leur abject forfait, permis à toute la racaille de l’autre coté de la méditerranée de claironner pendant longtemps le « QUI TUE QUI » afin de discréditer notre ANP ET NOS SERVICES DE SECURITE.




      4



      2
        TOLGA - ZAÂTCHA
        23 septembre 2017 - 12 h 01 min

        @USMS. Tout comme Salim31 mon frère Staïfi vous n’avez nullement compris le sens de mon message et surtout ce que je voulais transmettre aux amerlocs concernant notre tragédie des dix années de cendre qui ont été concoctés et planifiés par les services des pays occidentaux et ceux du golf ainsi que nos pays voisins comme hassen 2 qui disait : il faut laisser l’ALGÉRIE devenir un laboratoire où l’expérience islamiste doit prendre forme et place… Rappelles-vous également, comment TOUS les pays occidentaux refusaient d’aider l’ALGÉRIE en ne lui fournissant pas les armes nécessaires pour combattre les hordes d’assassins qui tuaient et égorgeaient notre peuple. Nous étions SEULS !!! Absolument SEULS….. et ce n’est pas aujourd’hui que les rifains viennent verser des larmes de… crocodiles pour nos pauvres morts. C’est cela qui me révolte le plus . Alors, s’il vous plaît, mesurer un peu plus vos propos à mon égard. S.V.P… Merci.




        10



        0
      Le Patriote
      23 septembre 2017 - 22 h 28 min

      @ tolga-zaatcha. La seconde partie de ton pseudo ne inspirer que du respect que tout Algérien digne de ce nom doit à cette tribu martyre , victime de la barbarie de l’armée française. Tu fais bien le parallèle avec le massacre des Sioux en 1890 à Wounded Knee (« Genou Blessé »)par l’armée américaine. Mais ce n’était pas le général Custer qui commit ce énième massacre contre les Indiens: Custer est mort en 1876 lors de la bataille de Little Big Horn où les Indiens fédérés et menés par Sitting Bull vainquirent les troupes américaines.
      Presque un siècle plus tard, en 1973, les Indiens se révoltèrent une nouvelle fois à Wounded Knee et furent (encore une fois) trahis par les promesses non tenues par les représentants de Washington.




      1



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.