Le MAK invité à la fête de l’Humanité : le PCF montre son vrai visage

MAK PCF
Ferhat Mehenni, dirigeant du MAK et p. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Encore une preuve irréfutable que le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK), créé par le chanteur algérien pro-israélien Ferhat Mehenni dans l’intention de diviser l’Algérie et de l’offrir sur un plateau à ses ennemis, est coaché par des officines étrangères. La fête de l’Humanité, que l’on pensait dédiée aux mouvements anti-impérialistes, a encore ouvert cette année ses portes au groupe néofasciste algérien allié de Riposte laïque.

«Est-ce parce que les dirigeants du PCF ignorent la nature profondément raciste et pro-colonialiste de ce groupe ? C’est possible ! C’est possible eu égard à l’engagement connu et reconnu de très nombreux militants de ce parti aux côtés des peuples palestinien et sahraoui. C’est d’autant plus possible que les dirigeants du MAK savent utiliser un langage ‘‘moderniste’’ et ‘‘anti-intégriste’’», fait remarquer un journaliste algérien sur sa page Facebook. A l’occasion, ce journaliste rappelle que «ce langage séduit, évidemment, tant de communistes, mais derrière lequel, eux, les makistes savent cacher, avec une certaine habileté, tout leur venin anti-arabe, antimusulman, anti-algérien ; bref, leur alignement devant les pires forces impérialistes qu’ils veulent servir en supplétifs dociles».

Certains observateurs pensent, néanmoins, que les dirigeants du PCF n’ignorent pas la nature de ce groupe proche de BHL et du roi Mohammed VI. Dans ce cas, soutiennent-ils, pourquoi les dirigeants du PCF ne se sont pas adressés directement à leurs camarades algériens, à commencer par Sadek Hadjeres, ancien chef du PAGS, héritier du PCA, résident à Paris et originaire, de surcroît, de Kabylie ?

La même source se montre ainsi persuadée qu’«il existe, y compris au sein du PCF, notamment au sein de sa direction, une tendance néocolonialiste, toujours attachée à ‘‘l’Algérie de papa’’».

Aussi, les militants communistes, effectivement internationalistes, c’est-à-dire anti-impérialistes, sont appelés à vérifier, isoler et neutraliser la tendance néocolonialiste du PCF qui est toujours influente dans nombre de sphères de ce parti.

S. S.

Comment (121)

    kahina
    26 septembre 2017 - 22 h 58 min

    Pauvre imbécile…Ce mehenni est devenu une marionnette entre les mains des ennemis de l’Algérie.
    Juste à voir son visage, on devine qu ‘il a la lourdeur de sa trahison sur le dos.
    Il a tout perdu…
    Son invitation est bien ficelée par les ennemis de l’Algérie.




    4



    4
    karimdz
    26 septembre 2017 - 19 h 16 min

    Vigilance patriotes algériens. Les sites algériens et youtube sont actuellement la cible de marocos qui travaillent pour le makhzen et de sionistes qui se font passer pour des algériens.

    Les algériens savent faire preuve de discernement et auront compris d eux memes que bon nombre d intervenants ne sont pas algériens.

    Ce sont des imposteurs, des ennemis déclarés de l Algérie qui ne veulent que notre malheur. Hamdoulilah, les algériens sont lucides, fayekinnes.

    Taya Djazair ou oudjer y kassalhoum.




    7



    5
    Kabylovich
    24 septembre 2017 - 12 h 41 min

    Ce pseudo et douteux Mak est organisé par les sionistes de France voila tout!
    Imaginez que les arabes s’y mettent aussi avec un mouvement d’autonomie arabe en Algérie – chose qui ne feront pas, car même en surnombre ils savent que cela profiteraient à d’autres pays – et que les arabes et kabyles vivent ensemble sans souci depuis des lustres alors pourquoi subitement un mouvement d’autonomie absurde, douteux et non logique ???
    PS : Ceux qui ne sont pas Algériens et qui prennent des pseudos Algériens pour nous duper, passez votre chemin!!




    15



    22
      karimdz
      26 septembre 2017 - 13 h 16 min

      Les algériens les vrais, hein se seront aperçus du nombre de soutiens aux commentaires de certains makaks sectaires qui ne representent qu eux meme.

      Nous ne sommes pas dupes, les sionistes pullulent sur le net, se font passer pour des algériens ou autres pour semer la zizanie.

      Ne vous fatiguez pas les moshe…tés, on vous a reconnu.

      L Algérie est une et indivisible, elle est arabe, berbère et fier d être musulmane.




      7



      4
    Enterprise
    24 septembre 2017 - 12 h 04 min

    On en a rien à fputre de ces makistes, leur pensée arriéré ne nous intéresse pas, la terre Imazighene algérienne appartient à tous les hommes et femmes de l’Algérie qui ne pliera pas face à ces ripoux du mak.




    16



    16
      Non à l'Etat arabe
      24 septembre 2017 - 12 h 37 min

      Ni arabe ni arabisable!




      19



      10
      Abou DEPATIENCE
      24 septembre 2017 - 14 h 29 min

      « Les kabyles assument pleinement leur héritage historique, ils ne peuvent plus prendre en charge le destin du sous-continent, ils veulent vivre kabyles et le rester, avec leurs valeurs et sur leur territoire, ils aspirent à la reconnaissance de leur langue et la promotion de leur culture plusieurs fois millénaires, ils aspirent à la liberté, à la paix et au progrès. La démocratie : les deux seuls partis algériens classés dans la case démocratiques sont kabyles, leaders, implantation et terrain politique, le MDSL de tendance progressiste et le PST de Salah Chawki, trotskiste sont kabyles et leur discours ne franchira jamais la Kabylie, les rares militants qu’ils ont en dehors de la Kabylie sont originaires de la Kabylie. Avec tous leurs efforts, leur discours algérianiste ils n’arrivent pas à sortir du « ghetto » kabyle. La laïcité : on l’a vu, la seule région ou l’islamisme politique peine à s’implanter est la Kabylie, avec l’encouragement de l’État algérien (école, TV et mosquées) les islamistes restent très minoritaires en Kabylie.
      Au cours des premières élections pluralistes algériennes, de Décembre 91, le FIS (Front Islamique du Salut) a remporté presque toutes les communes d’Algérie et plus que la majorité des sièges à l’assemblée mais pas un seul en Kabylie. Effectivement l’Islam est présent en Kabylie, presque chaque village a sa mosquée, mais nullement la vie des citoyens n’est régie par des lois islamiques ou des prédicateurs fanatiques, l’Islam relève de la sphère privée. »
      H.MEKDAM




      21



      7
        karimdz
        26 septembre 2017 - 13 h 26 min

        Le sous continent ::::::)))))) vous m avez fait rigolé, Vous confondez l Algérie et l Afrique subsaharienne.

        L Héritage historique de l Algérie n est pas le monopole d une partie des algériens mais de leur ensemble. Et c est héritage millénaire, il est arabe, berbère et musulman.

        Les deux partis que vous citez, sont surtout régionalistes comme vous le précisez du reste. Ce n est pas digne d un état démocratique. Un parti, certes représente une sensibilité, mais qui s’adresse à l ensemble des citoyens du pays. En l espèce, ce n est pas le cas. Ce sont des partis sectaires et rien d’autre.

        A propos de démocratie, il suffit pas de la revendiquer, encore faut il avoir une culture démocratique. Quand on voit certains dérapages qui ont eu lieu justement en Kabylie, exemple le jeune qui a été pendu par une foule hystérique et failli être brulé vivant, on ne peut pas dire que c est acquis…

        Et comme je l ai déjà dit, le peuple algérien dans sa majorité n a pas encore cette culture démocratique, je suis objectif.

        L Algérie est musulmane, seul point pour lequel nous serons d’accords.




        5



        3
    Anonyme
    24 septembre 2017 - 10 h 16 min

    LES NATIONALISETS ALGERIENS BERBERES ne sont pas d’accord avec le MAK sur trois points essentiels ..
    1- le concept fédéraliste ou indépendantiste de la Kabylie berceau du nationalisme algérien berbère et bastion du combat algérien berbère , permettra au reste du pays de devenir une province wahabiste Ommeyade sous tutelle saoudienne ou qatarienne et finira par l’esclavage de tous les berbères algériens . Cette option qui détruira la nation algérienne comme cadre géographique et stratégique de la Libération et l’émancipation des berbères en Afrique du nord , fera reculer le combat historique berbère algérien de plusieurs siècles

    2- Tout rapprochement avec les juifs et Israël est contre nature pour les Berbères et surtout les Kabyles ( peuple non sémite et réfractaire à la mentalité et à l’idéologie raciste et suprématiste du sémitisme Moyen Oriental dans toutes se versions , par nature et par destination ) . C’est une option idiote dans la perspective d ‘un combat berbériste … Ferhat Mehenni aurait dut comprendre qu’ Israël n’est pas du tout l’ennemi de l’Empire arabo-wahabiste terroriste et esclavagiste qui veut nous dominer , mais plutôt le contraire Israel et la politique juive dans le monde sont leurs meilleur ami et allié dans le cadre d’un empire mondialiste à deux faces et sous tutelle américano-sioniste .. le MAK doit savoir que les meilleures alliances des Berbères sont à chercher du coté des russes , des chinois , des Aryens européens , des africains noirs , des perses , des turcomans , des hindous et indochinois et des peuples GOYIMS de la terre et non du coté de Carthage ou de la Judée qui sont kif kif et du même tronc, du même objectif dominateur et raciste …De toute façon, cette politique ne marchera jamais en Kabylie , les Berbères étant ontologiquement anti-judaïques et les kabyles se souviendront toujours du Décret Crémieux ..

    3- Malgré la corruption et la gabegie du pouvoir FLN en Algérie infiltré par le Baathisme dans certains secteurs et appareils , mais il n’est pas l’adversaire principal du mouvement berbère algérien nationaliste . le Berbérisme est lié au FLN historique comme l’enfant est lié à sa mère (il ne faut jamais se tromper d’analyse et de posture et laisser la révolution algérienne berbère se wahabiser par les propagandistes diaboliques des frères musulmans égyptiens infiltrés en Algérie) .. . Tant que l’Etat national algérien est encore debout, la nation algérienne souveraine et l’Armée nationale forte pour mener une guerre sans merci contre les mercenaires wahabistes terroristes , on trouve pathologique cette obsession maladive et fanatique du MAK ou RCD contre le gouvernement d’Algérie , qu’il faut remettre à sa place parfois dans le cadre de la critique démocratique …MAIS qu’il ne faut jamais ouvrir des couloirs qui profitent à la 5eme colonne saoudienne et qatarienne et aux mercenaires wahabistes et frérots pour le détruire et marcher ensuite sur nos cadavres .. Car eux ce qu’ils cherchent c’est pas l’Opposition démocratique , mais le Califat arabe ou turc : la destruction pure et simple de l’état national algérien, de son Armée nationale et de la nation algérienne.




    13



    17
      Non à l'Etat arabe
      24 septembre 2017 - 10 h 24 min

      Le nationalisme berbère doit avoir comme ennemi l’arabisme qui occupe l’Etat et pas Ferhat qui est le symptome de l’Etat arabe. Nuancer c’est l’art de la politique, pour un bon Kabyle…




      15



      12
      Rafik Louanchi
      24 septembre 2017 - 11 h 02 min

      @Anonyme, toi vraiment tu ne te prives pas ! Tu déclines ton point de vue tout seul tranquillement, tu te poses des questions auxquelles tu y réponds toi-même. Tu ne te rends pas compte que tu construits l’histoire à ton image et à ton grè, tu ne te rends pas compte que tu ne parles qu’à toi-même et tu ne débats qu’avec toi-même !




      12



      3
        Anonyme
        24 septembre 2017 - 11 h 35 min

        @Rafik Louanchi : non mon ami tu te trompes : le débat est ouvert . Les idées circulent et personne ne peut les arrêter .. le nationalisme algérien berbère est une variété d’idées et de positions … c’est une nébuleuse




        5



        8
      Abou DEPATIENCE
      24 septembre 2017 - 14 h 25 min

      « Débutons par cette expression décorative. Ce n’est pas un sentiment réservé strictement aux arabophones, même les Kabyles indépendantistes signeraient volontiers un bail permanent avec l’Algérie plurielle, démocratique, laïque et chanteraient des louanges en son nom. Il faut pourtant nuancer pour ne pas être noyauté dans la multitude des soupirants de cet infortuné pays. Des entichés de ce territoire, on en a vu de toutes les couleurs, de toutes les tendances et à toutes les époques. Il y avait les Phéniciens qui aimaient la Numidie, mais son peuple, ils le préféraient obséquieux. Les Romains faisaient autant, ils se sont approprié les plaines fertiles et ont refoulé ses habitants dans les montagnes, dans le désert, dans toutes les contrées arides ou les ont utilisé sur les champs de bataille. Les Arabes ont fait autant : la preuve ? Nul besoin de convoquer l’histoire, la Kabylie elle-même, sa souffrance et la négation dont elle est victime, est une preuve vivante. Les Turcs avaient une prédilection pour les impôts et les masses pour recruter des janissaires à envoyer sur tous les fronts y compris les Balkans. Les Français ne l’aimaient pas moins. Tout comme les usurpateurs aux pouvoirs depuis 1962, à leurs manières spécifiquement algériennes : ils préfèrent envoyer la fine fleur de ses enfants au bagne, en exil. Brutaliser les incorruptibles et ceux qui leur tiennent tête.

      « Algérie unie et indivisible. »

      Une nation une et indivisible sous quel modèle sociétal ? Unie comment ? En ostracisant une partie non négligeable de ses citoyens. On bafouant leur patrimoine : identité, histoire, culture…? Est-ce un objectif appréciable ? Est-ce digne de la philosophe humaniste dont se réclament les idéologues de l’arabisme ? Une unité où un peuple doit se mettre à genou pour plaire aux maîtres du pays ? Une unité pour hiérarchiser les citoyens : les arabophones sont les supérieurs, les propriétés inconditionnelles du pays, les Mazighes une caste d’intouchables, un rebus de l’histoire à effacer au plus vite des pages de ce pays ? C’est ça votre idéal d’unité nationale ? En ce cas, cessez d’user de détours ou de faux-fuyants pour éviter de donner une réponse nette à cette question. À croire que vous avez tellement intériorisé l’idée que vous seuls soyez légitimes pour diriger ce pays que vous êtes incapables de poser la vraie question : comment allier cette unité avec la diversité qui est une réalité de l’Histoire. Une réalité de l’Algérie profonde. De l’Algérie des Touareg, des Mozabites, des Kabyles, des Chawis, des Oranais…, voilà une unité digne d’être défendue et valorisée. »




      10



      1
        karimdz
        26 septembre 2017 - 13 h 38 min

        A te lire, la kabylie serait punie, banie et méprisée.

        La réalité crue, c est que ces algériens issus de la région de kabylie, sont bien intégrés dans l Etat, le gouvernement, les ministères, les commerces, l industrie, l armée ect. Vous avez dit exclus !!!

        ET rappelons que depuis l indépendance, c était des généraux berbères qui dirigeaient l Algérie, c est encore la puissante DRS piloté jadis par un certain toufik qui controlait le pays tout entier depuis les ministères jusque les tables de café.

        Feu le Président Boumédienne et bien d’autres étaient berbères, l Algérie est dirigé par des algériens qui mènent une politique algérienne.

        Il faut arrêter cette propagande stupide, d une Algérie dirigée depuis l arabie dirigée actuellement par des sionistes.

        L Algérie est effectivement une et indivisible, elle est arabe, berbère et musulmane et rien n y changera.




        6



        2
          Sibbous
          26 septembre 2017 - 19 h 34 min

          Des kabyles dans les rouages de l’Etat algérien il yen a c’est sûr.Mais ces kabyles n’ont rien de kabyle car ils sont au service de l’idéologie arabo-islamique et d’un système politique obsolète et obscurantiste.Les renégats existent dans toutes les communautés opprimées dans le monde.




          3



          5
          karimdz
          26 septembre 2017 - 20 h 41 min

          Réponse à Sibbous, pour votre culture, la culture arabe et l islam sont ancrés en Algérie depuis plus de mille ans.

          La seule occupation que nous avons eu à subir et qui a produit des harkis est celle de la France.

          En Algérie, il n y a que des algériens, point barre.




          6



          2
    Les Égarés.
    24 septembre 2017 - 7 h 28 min

    Le Mak , Confrérie Frères dit Musulmans , Wahabisme , Daesh , Al nosra … sont des partis utopiques , sans fondement , perturbateurs… des Puissances hégémonique (Gb , USA , France ,..Otan) ces proies exquises rentrent parfaitement dans leur stratégie et Géopolitique. Le Mak Meheni n’est qu’un Bouffon au mains de Services occidentaux.
    Idem pour la Confrérie Frères dit Musulmans dont le siège est à Londres , dans les mains du MI6… et le militant de base crie comme un Âne idiot « Kabylie Indep… » ou le Salaf du dimanche crie  » Doula Islamya »…..
    Alors Makistes , Pseudos Salafistes Wahabites , Djihadistes orduriers Wahabites , taisez vous, bande de Harkis et réveillez vous!!!




    9



    18
      Non à l'Etat arabe
      24 septembre 2017 - 10 h 24 min

      L’arabisme est la mere des disgraces…




      20



      10
        hsani
        26 septembre 2017 - 13 h 03 min

        Les MAKkist vont vous creuver les yeux.
        Tot ou tard le combat vaicra , et ce n’est pas BHL , ni puissance occidental , c’est l’essence du tréfond d’un peulple qui ne veut pas etre soumis de l’arabisme.




        3



        2
      karimdz
      26 septembre 2017 - 13 h 43 min

      Le mak est surtout une officine israélienne et l Etat algérien doit maintenir sa fermeté à l égard des makaks sans quoi nous aurons un daech bis en Algérie.

      Il faut interdire cette officine étrangère à notre pays, et si les derniers makaks veulent réintégrer rome, qu on les fout dans des bateaux qui chaviront vers les cotes italiennes…




      5



      4
    Syphax
    23 septembre 2017 - 23 h 07 min

    Le Mak chez le parti communiste français ? Franchement on s’en fiche , c’est leur problème…Les Kabyles s’en fichent de Tizi Ouzou à Tamanrasset et de Bejaia à Tindouf, on s’en moque et on s’en fiche éperdument. Roh! Ilha ledzayer!




    11



    15
    ZORO
    23 septembre 2017 - 22 h 51 min

    Regardez le pôvre, il pleure son passé, son présent et beaucoup plus son avenir!




    8



    19
      Non à l'Etat arabe
      24 septembre 2017 - 8 h 06 min

      Il pleure sont pays sous le joug arabislamique, et il n’est pas le seul!!




      20



      9
        ZORO
        25 septembre 2017 - 10 h 50 min

        Forme avec lui un duo de pleureuses ! !!le public est là pour rigoler!!!




        5



        11
        karimdz
        26 septembre 2017 - 13 h 46 min

        Le sioniste va diffuser ta hasbara… tin ailleurs, ici c est l Algérie pas isra heil.

        Nous sommes arabes, berbères et musulmans et claque toi la tête contre le mur…




        3



        4
    Moulay Chentouf
    23 septembre 2017 - 22 h 01 min

    Le député André Chassaigne, président du groupe parlementaire du PCF au stand du PLD,

    Amin Zaoui au stand du PLD,

    Deux représentants (voyous) du MAK chassés du stand du PLD,
    ______________________________________

    Comme tous les ans à la fête de l’humanité, en présence du coordinateur du PLD Moulay Chentouf, le stand du PLD a accueilli des centaines de citoyens algériens et étrangers les 15/16 et 17 septembre 2017. Ces derniers ont partagé un couscous LAÏQUE, cuisiné sur place dans la plus pure des traditions, accompagné du rituel thé à la menthe et de pâtisserie venant directement d’Alger.
    Le deuxième jour de la fête, le député André Chassaigne, président du groupe parlementaire du PCF à l’Assemblée Nationale française, nous a fait l’honneur de vivre avec nous un moment de partage, qu’il a souhaité le prolonger par une rencontre dans les prochains jours pour mieux saisir les réalités politiques des deux pays.
    Le dimanche 17 septembre, le troisième jour de la fête, le PLD a organisé une conférence débat ayant pour thème : « La Laïcité en pays musulman, une utopie ? ».
    A cette occasion, le PLD a donné la parole à AMIN ZAOUI, écrivain, chroniqueur au quotidien LIBERTE et poète. Une assistance nombreuse et de qualité a permis des échanges de haute tenue. Le débat témoigne de l’intérêt grandissant que les participants portent au combat pour la modernité et la laïcité et apporte la preuve que les thèses développées par le PLD sont en résonance avec les préoccupations de la société.
    Les camarades Said Kateb, responsable du MDS-Oran, Aouicha Bakhti, une des fondatrices du PLD, aujourd’hui militante de la liberté d’expression, de la démocratie et de la cause féministe, Mimouna Hadjem, présidente de l’association AFRICA, des écrivains algériens nous ont honoré de leur présence.
    Le brillant exposé du conférencier Amin Zaoui a déclenché un débat passionnant, enrichissant, et porteur d’espoir pour une Algérie républicaine démocratique moderne et sociale.
    Au terme de la conférence, Amin Zaoui a dédicacé son dernier roman, l’enfant de l’œuf dans une convivialité où les selfies ont accentué le caractère bon enfant de la rencontre.
    Deux représentants du MAK, je dirais plutôt deux voyous sont venus au stand du PLD à la fête de l’humanité de cette année avec des slogans comme :
    « Kabylie indépendante, les Algériens sont des assassins ».
    NOUS LES AVONS CHASSÉ DU STAND, nous voulons une Algérie unie et indivisible du nord au sud, de l’est en ouest.
    Nous n’avons rien avoir avec ceux qui prônent la division, la dislocation de l’Algérie, avec ceux qui confondent système et la population. Avec les représentants du MAK, il ne peut y avoir aucune discussion. Ils ont été chassés du stand du PLD après avoir crier haut et fort que les Algériens sont des assassins au même titre que le système.
    Je le répète nous combattrons à mort les séparatistes qui veulent diviser l’Algérie. La Kabylie, le Mzab, les Aurès, le Sud, l’Oranie, ect, etc…, toutes ces régions font partie intégrante de l’Algérie, et nul n’a le droit de diviser le pays.

    Quant à la présence du MAK à la fête de l’humanité, cela relève de la responsabilité d’un parti démocrate algérien de l’opposition qui a l’habitude de sous-louer ses locaux à Alger, cette fois-ci il a osé sous-louer son stand qui lui a été attribué par le directeur de la fête de l’humanité. Néanmoins ce dernier a une responsabilité politique, comme celle du journal « l’Humanité », et du PCF.
    Moulay Chentouf,
    Le coordinateur du PLD.




    11



    14
    naceur
    23 septembre 2017 - 21 h 34 min

    Le peuple algérien est à 90 pc arabe, le reste n’est que bla bla
    Ni ce mehenni ni ses acolytes n’y pourront rien changer




    10



    37
      Amitou
      23 septembre 2017 - 22 h 54 min

      Le peuple Algerien est a 100% Algerien.point basta.




      19



      12
      Naceur
      17 octobre 2017 - 15 h 06 min

      Non tu te trompe. moi un Naceur et 100% Amazigh. Les derniere donnee statisque sur le gene Algerien et a 96% de fond Amazigh.




      0



      0
    ZORO
    23 septembre 2017 - 20 h 57 min

    Tu te trompes Tarzan ici ce nest pas la jungle , occupe toi de chitta , Jane n est pas jalouse !!ZORO….Z…




    7



    12
    Benhabra brahim
    23 septembre 2017 - 19 h 29 min

    Moulay Chentouf @Grand merci pour votre contribution,ca merite +100.




    5



    16
    Krimo
    23 septembre 2017 - 19 h 01 min

    Alkhayam (23 septembre 2017 – 12 h 34 min)

    Avec la permission de l’administrateur

    Tu dis ; «Y a t-il ici une contradiction dans les paroles d’Allah ? »

    Puisque tu rames a « contre Coran », pour paraphraser une « gente dame » de ta condition, et tu voues une fascination pour le peuple élu et sa suite. Je puise a la volée dans leurs livre et agite sous ton nez ceci :

    Ancien Testament (Deutéronome 20 :16-18) : « Mais dans les villes de ces peuples dont l’Éternel, ton Dieu, te donne le pays pour héritage, tu ne laisseras la vie à rien de ce qui respire. Car tu dévoueras ces peuples par interdit, les Héthiens, les Amoréens, les Cananéens, les Phéréziens, les Héviens, et les Jébusiens, comme l’Éternel, ton Dieu, te l’a ordonné, afin qu’ils ne vous apprennent pas à imiter toutes les abominations qu’ils font pour leurs dieux, et que vous ne péchiez point contre l’Éternel, votre Dieu. »

    Nouveau Testament :
    (Luc 19:27) : « Je vous le dis, on donnera à celui qui a, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a. Au reste, amenez ici mes ennemis, qui n’ont pas voulu que je régnasse sur eux, et tuez-les en ma présence »

    (Matthieu 10:34-35) : « Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée. Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère »

    N’importe quel triste bigot qui prêche pour ta chapelle me dira a fort propos et a forte raison, que je ne pourrais isoler ces versets de leur contexte pour railler la Bible.

    Reprends le poème de Abu Ala al-Maari (et non tes morceaux choisis) lis attentivement les huit derniers vers et t’y trouveras avec pertinence réponse à toutes tes chimères.




    11



    4
    Djibril
    23 septembre 2017 - 18 h 10 min

    Nekkaz malgré tout je le trouve plus convivial que Mehenni qui est trop excentrique.




    6



    18
    Anonyme
    23 septembre 2017 - 17 h 34 min

    attention bcp de maroch….dans les comment




    9



    17

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.