Saëb Erakat en attente d’une greffe de poumon aux Etats-Unis

Erakat
Saëb Erakat. D. R.

L’ancien négociateur en chef palestinien, Saëb Erakat, est dans l’attente aux Etats-Unis d’une greffe de poumon, a-t-il affirmé ce dimanche, après des années de combat contre une fibrose pulmonaire. Le secrétaire général de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), figure centrale de la politique palestinienne depuis des décennies, a diffusé une vidéo sur les réseaux sociaux à la suite de rumeurs sur son état de santé.

Il est soigné en Virginie, dans la région de Washington D.C. «Après avoir lu quelques rumeurs sans fondement, je tiens à dire que j’ai terminé mes examens médicaux», a affirmé le sexagénaire. «Je suis prioritaire sur la liste d’attente pour obtenir une greffe de poumon dès qu’il y aura un donneur compatible», a ajouté M. Erakat.

Cet universitaire de 62 ans, parlant couramment l’anglais, a fait partie de toutes les équipes palestiniennes de négociation avec Israël depuis 1991, à l’exception notable de celles qui ont mené aux accords d’Oslo en 1993. Né à Al-Qods, il a été un personnage clé du paysage politique palestinien, un passage obligé des émissaires étrangers dans la région et un tacticien de premier plan. M. Erakat, qui vit à Ariha, en Cisjordanie occupée, est l’un des éléments forts de l’entourage du président palestinien Mahmoud Abbas.

R. I.

Comment (5)

    chibl
    25 septembre 2017 - 11 h 54 min

    Inchallah il aura un poumon d’un donateur juif.comme ça la boucle sera bouclée.




    3



    0
      lakhdar
      25 septembre 2017 - 20 h 05 min

      Pour la petite histoire, le première greffe du cœur dans le monde a eu lieu en Afrique du Sud dans les pires années de l’apartheid.
      C’est un blanc qui a été greffé avec un cœur de sud africain.




      1



      0
    zoheir
    25 septembre 2017 - 2 h 35 min

    Comme quoi il a besoin d’un deuxieme souffle pour perpetuer la trahison!




    2



    2
    Le Patriote
    24 septembre 2017 - 21 h 33 min

    Ainsi ce « chef des négociateurs » (kabir el moufawidhyne) serait en attente d’une greffe de poumon. Donc il se serait, lui et les traîtres de la cause palestinienne, essoufflé à courir derrière les chimères de « la paix contre les territoires » que Isrël leur promit avec les accords d’Oslo. Au bout de 30 ans ils n’ont plus de territoire et n’auront jamais la paix. Il n’y a que la « solta elfalastinya » alias l’Autorité palestinienne, dont la seule autorité consiste à jouer les supplétifs à Israël en muselant toute résistance.
    Ainsi, et la seule greffe qui vaille est celle d’un cerveau pour remplacer celui qu’il a, tellement il est ramolli par 3 décades de compromissions voire de trahison.




    3



    1
    lakhdar
    24 septembre 2017 - 16 h 33 min

    Nous lui souhaitons bonne chance pour lui, sa famille et pour son peuple.




    4



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.