Vivement critiqué par Ouyahia, le MSP arrondit les angles

MSP
Abdelmadjid Menasra. New Press

Par Hani Abdi – Le Mouvement de la société pour la paix (MSP) se montre peu critique vis-à-vis du pouvoir. Dans une conférence de presse animée aujourd’hui au siège du parti à Alger, son président, Abdelmadjid Menasra, a été mesuré dans ses déclarations, se limitant à exprimer des doléances sur l’opération de dépôt des listes de candidatures.

Abdelmadjid Menasra n’a pas jugé utile d’attaquer le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, après ses réponses aux remarques et interrogations de certains députés de sa formation politique. Dans sa virulente réponse, Ahmed Ouyahia a clairement ciblé l’aile radicale du MSP, incarnée par Abderrezak Mokri, totalement inféodé aux Frères musulmans. Le Premier ministre a interpellé cette formation en affirmant qu’elle a perdu ses repères et ne sait plus ce qu’elle veut. Abdelmadjid Menasra refuse même d’adhérer totalement à l’idée selon laquelle le président de la République est incapable de terminer son mandat et que le poste soit vacant.

Il met le cap sur les élections locales, qu’il estime d’une «extrême importante». Pour lui, la fraude ne doit nullement être un frein à une mobilisation massive pour aller à la conquête des collectivités locales, qui constituent une base arrière pour lancer d’autres conquêtes électorales et politiques, comme la présidentielle. En tempérant son discours, le MSP ne semble pas vouloir couper le cordon ombilical avec le pouvoir. Abdelmadjid Menasra reste sur le terrain d’un possible dialogue avec le pouvoir.

H. A.

Comment (2)

    un algérien
    27 septembre 2017 - 14 h 50 min

    Menasra fait le dos rond pour éventuellement glaner un poste de ministre , il en a encore le gout dans la bouche , eh oui il y a tellement d’argent , une villa à club des pins , une voiture pour lui et une pour la famille , passeport diplomatique , salon vip à l’aéroport , euros à gogo pour les voyages à l’étranger etc…ceci est valable pour tous les ministres , comment voulez-vous qu’il n’active pas la brosse à 100% , tout cela offert par bouteflika pour les maintenir au claquement des doigts. dans tout ça qu’advient-il du peuple ? eh bien qu’il aille au diable !!!!




    3



    0
    zoheir
    27 septembre 2017 - 9 h 28 min

    Le visage hypocrite de l’opposant opportuniste qui utilise le sacre pour etre au devant de la scene politique et qui s’applatit a la moindre bourrasque.
    Son seigneur et maitre lui ordonne de cesser de japper et lui jette a la face une APC en guise d’os!
    Ya bouguelb on l’a echappe belle! Imaginez ces types pendant la revolution. Il aurait denonce tout le monde et sans cagoule!!!




    5



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.