Un média africain accuse la France d’avoir volé l’or de l’Afrique francophone

Or France Afrique
Extraction d'or dans une mine en Afrique. D. R.

Par Ramdane Yacine – Un média africain, Leral.net, est monté au créneau pour accuser la France d’avoir volé l’or de l’Afrique francophone. «Où est passé l’or de l’Afrique francophone ? Pas en Afrique ! Mais dans la Banque de France», écrit Leral.net dans un article bien documenté et chiffré paru hier.

Le média révèle qu’«au 31 décembre 2015, le volume du stock d’or détenu officiellement par la BCEAO est de 1 174 234,76 onces, soit environ 36,5 tonnes. Avec un cours de l’once d’or à 664 330 de FCFA, la contrevaleur de ces actifs est de 780 milliards de FCFA. Seuls 10% des avoirs en or de la BCEAO sont détenus sur le territoire de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). L’essentiel (90%) est en dépôt dans les coffres de la Banque de France pour une valeur estimée à 700 milliards de FCFA à fin décembre 2015».

Sur les raisons de la détention de cet important stock d’or, le site reprend les propos du directeur général honoraire de la Banque de France, Didier Bruneel, qui explique : «Comme pour beaucoup d’autres pays, cela tient à la survivance d’un passé. Celui où se pratiquait l’étalon-or, où l’or était la monnaie internationale. Même si certains pays se sont débarrassés de leur or ou le vendent encore, parce qu’ils n’en voient pas l’utilité, d’autres pays cherchent à augmenter leur stock d’or ou, comme nous-mêmes, souhaitent le conserver. L’or reste, en effet, le seul moyen de paiement que tout le monde acceptera quoi qu’il arrive.»

Le média africain rappelle que «la France, apeurée et tétanisée par l’envahisseur allemand, est venue, en grande pompe et à toute pompe, confier à l’Afrique subsaharienne, à une ville modeste de l’ex-Soudan (actuel Mali), la garde de 1 100 tonnes d’or, presque la moitié de son stock d’or, et environ 10% des réserves d’or des banques centrales du monde à l’époque et, aujourd’hui, près de 10 ans la production aurifère agrégée des huit pays de l’UEMOA». Ironie du sort, ajoute le média : «76 ans après avoir hébergé et sécurisé la moitié du stock d’or de la France [soit l’équivalent de 22 ans de production d’or au Mali ou 30 fois le niveau actuel des réserves d’or des huit pays de l’UMOA réunis], cette ville malienne (…) n’abrite même pas une agence auxiliaire de la Banque centrale ! »

Leral.net explique la genèse de la France-Afrique. Le journal fait noter que «le 26 août 1944, quand le général de Gaulle descendait, fièrement et triomphalement, l’avenue des Champs-Elysées, les caves de la “Souterraine” à la Banque de France étaient désespérément vides. La France était libre mais était essorée par quatre ans de conflit meurtrier (541 000 morts dont 330 000 pertes civiles), avec des dégâts matériels et financiers estimés à plusieurs centaines de milliards de francs».

Le média raconte que «sans la disponibilité de ces 1 100 tonnes d’or, et sans l’aide inestimable des “indigènes” africains, ces valeureux et téméraires “tirailleurs sénégalais”, extrêmement “attachés à la consigne”, pour protéger et sécuriser le patrimoine aurifère du peuple français si convoité par l’Allemagne nazie», la France n’aurait jamais pu se reconstruire. Et de citer à nouveau Didier Bruneel, qui dira que «l’or rapatrié a été vital pour l’économie française. Il a été utilisé pour la reconstruction du pays et a servi à la soudure jusqu’à la mise en place, en 1948, du plan Marshall».

En conclusion, le rédacteur de l’article s’interroge : «Comment comprendre, aujourd’hui, que les dirigeants de l’UMOA puissent faire le chemin inverse, en confiant la garde de leurs réserves d’or à la France ? Sommes-nous, à notre tour, sous la menace d’une “armée d’occupation” ?»

R. Y.

Comment (15)

    BEKADDOUR Mohammed
    1 octobre 2017 - 11 h 03 min

    ET EN FRANCE ça ose parler d’endettement ! C’est vrai que si l’état français devait rendre tout ce qu’il a volé, (Frensa a colonisé le 1/3 de la planète !), il trimerait jusqu’après la fin du monde




    0



    0
    difou.guery
    28 septembre 2017 - 7 h 57 min

    ENfin y a moins un qui se réveille un peu tard mais c est mieux que rien, non seulement qu aucune chance que la France le rende mais continue jusqu a l épuisement




    0



    0
    TARZAN
    27 septembre 2017 - 16 h 52 min

    NOUS LES ALGERIENS LA FRANCE A DETOURNE TOUT LE TRESOR DES DEYS ET DES ALGERIENS EQUIVALENT AUJOURD’HUI DE 1000 MILLIARDS DE DOLLARS ET EN PLUS ILS ONT PILLE ET DETRUIT TOUS LES LIVRES D’HISTOIRE, ARCHIVES, MANUSCRITS DES ALGERIENS D’AVANT LA COLONISATION ET SANS PARLER DES OEUVRES D’ART DES DEYS, VESTIGES, SCULPTURES ETC. ILS ONT ET VEULENT PRIVER LES ALGERIENS DE NOTRE HISTOIRE ET DE NOTRE MEMOIRE. UN VRAI CRIME CONTRE L’HUMANITE. un juriste international américain s’étonne que l’algérie reste silencieuse et passive sur ce crime immonde. ne serait ce que pour demander la restitution des archives stockés encore en france. imaginons juste un moment si l’algérie garde tous les livres français qui se à la bibliothèque nationale de france et les peintures de delacroix etc. à alger, et on leur dit qu’ils sont d’origine non pas gaulloise mais de teghenif ou frenda.




    7



    1
    karimdz
    27 septembre 2017 - 14 h 13 min

    Le néo colonialisme a fait place au colonialisme. La France n a jamais quitté l Afrique, elle fait et défait les régimes, parfois crée tous les ingrédients pour provoquer des génocides, quand elle ne formente pas le chaos au sahel en alimentant les forces du daech.




    9



    1
    RamiAmiop
    27 septembre 2017 - 14 h 00 min

    Enfin,enfin,les langues commencent à délier pour dénoncer les méfaits de la France en Afrique.a commencer par l’assassinat sordide de Kadhafi qui rêvait d’une Afrique indépendante économiquement,politiquement socialement de la France,de cette France moribonde qui veille au grain afin de ses anciennes colonies restent soumises.Elle fait tout pour que notre pays ne se relève pas,elle fait tout pour saboter l’unité maghrébine.Elle vole l’uranium du Niger,c’est elle qui fait la pluie et le beau temps en Côte d’ivoire…Quand on voit tous ces malheureux itinérants de l’afrique subsaharienne,ils viennent de pays riches tres riches dont les richesses sont siphonnées par les multinationales françaises et autres avec la complicité de gouvernants affidés ,corrompus.Chez nous les entreprises françiases se sucrent sans rien laisser derriere elle.Nous restons des indigènes tout juste bons pour les courbettes.Et le fameux transferts technologiques on peut tjrs attendre.On aurait dû faire comme la Chine.Envoyer dans les plus grandes ecoles et universités nos meilleurs étudiants qui,retournant au pays élèveront le niveau et contribueront à une plus grande indépendance scientifique et technologique.Mais malheureusement chez nous comme dans pays africains le piston a encore de tres beaux devant lui.




    6



    0
    Injuste !!
    27 septembre 2017 - 13 h 50 min

    Ils ont même volés l’OR de l’ALGERIE en plaçant des traitres dans le pouvoir Algérien !!




    9



    3
    Felfel Har
    27 septembre 2017 - 13 h 00 min

    La France, que de nombreux pays africains invitent pour les « développer et les démocratiser » se sucrent toujours sur leur dos. Et ce n’est pas nouveau! Il n’y a pas que l’or que la France a volé. Et les diamants de Bokassa, et l’uranium du Niger, et le pétrole du Gabon. Les chefs d’état de ces pays pensent avoir bénéficié de quelques miettes en contrepartie de leur complicité. Une grande surprise les attend: toutes les propriétés qu’ils ont achetées avec l’argent du vol seront confisquées par le gouvernement français et seront revendues plus tard à d’autres écervelés comme eux. La France fait coup double, elle aurait tort de s’arrêter de rouler dans la farine ceux qui croient en elle. Ces pays africains n’auront plus que la feuille de vigne pour cacher leur turpitude. Cette leçon s’adresse à notre pays qui, aprés avoir débouté la France hors de ses frontières, lui ouvre toutes grandes les portes de son économie pour glâner quelques Euros à investir à Paname ou Panama. Le comble est que le peuple se tait, résigné et tétanisé par un pouvoir corrompu. Retournez-vous dans vos tombes glorieux moudjahidine, vous qui vous êtes sacrifiés pour notre « indépendance »!




    7



    1
    Expression
    27 septembre 2017 - 12 h 03 min

    De nos jours la France et autres pays occidentaux cherchent plutôt à spolier légalement les richesses des pays avec la complicité des dirigeants corrompus.
    que dit en réalité ce qui a été conclus dans les accords d’Evian?? nul ne le sait, juste les intéressés et nous, le peuple, walou!!! pourquoi à votre avis ?…




    3



    3
      Chaoui
      27 septembre 2017 - 19 h 50 min

      Le contenu des Accords d’Evian est PUBLIC. En revanche, il est vrai que lui fut annexé un protocole additionnel…secret…(et qui est resté secret…). Qu’y figure-t-il ? Il n’est pas normal qu’il demeure secret plus d’un demi siècle après notre indépendance ! Chacun de nous a le droit de savoir ce qu’il renferme. Aussi, dès à présent il doit être rendu public et accessible à tout citoyen Algérien.




      1



      0
    kaci
    27 septembre 2017 - 11 h 39 min

    le but du colonialisme c’est dominer les peuples africains et leur voler leurs richesses (or, ressources minières, etc…)




    7



    1
    Med
    27 septembre 2017 - 8 h 02 min

    Désolé, je n’ai pas tout compris ! je ne vois pas où est le vol ! quant a l’histoire des 1100 t d’or français caché en Afrique , je ne vois pas le rapport ! et enfin a votre avis où est stockée la réserve d’or de l’Algérie ?




    2



    11
      Chaoui
      27 septembre 2017 - 19 h 42 min

      Normalement, en…Algérie (à la Banque Centrale). Je dis bien…normalement, en me fiant à des déclarations d’officiels sur ce sujet.




      2



      0
    Anonyme
    27 septembre 2017 - 5 h 34 min

    La France a fait la meme chose avec le tresor d’Alger ,le 25 aout 1830 celui ci fut debarqué au port de villefranche et partagé entre le maréchal Bourmont,Louis Philippe et les freres Schneider.Eugene schneider dit le rouge s’en servi pour fonder les forges du creusot ,c’etait le grand depart de la fortune des scneider aujourd’hui côtée au CAC40




    18



    1
      QUESTION
      27 septembre 2017 - 9 h 40 min

      exact !!! merci , et c’est comme ça aussi que les Rothschild sont devenus richissimes , par la piraterie à cheval …ils convoyaient les piéces d’or à cheval , puis payaient des guerres à l’époque , puis imposaient leurs idées à des rois …puis sont devenus puissants car proches de certains rois , puis une premiére banque à Londres , puis ….la suite on la connait : une multinationale de la finance qui a son mot à dire de par le monde …comme la Goldman Sachs !




      13



      1
    Moh
    27 septembre 2017 - 3 h 32 min

    Convertissent les bien immobilie des responsables algeriens en France en euros vous serez surpris .




    8



    10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.