Des clients inhabituels achètent sans compter sur le marché parallèle de la devise

devise
Les cours de l'euro flambent. New Press

Par Ramdane Yacine – Des clients inhabituels font irruption dans les marchés parallèles de la devise des grandes villes du pays et achètent des euros et des dollars, en grandes sommes, sans demander le prix, rapporte le journal arabophone Echorouk dans son édition d’aujourd’hui.

Selon le journal, «c’est la première fois qu’un tel comportement est observé par les cambistes clandestins depuis l’avènement de la monnaie unique européenne». La même source indique que les gens qui pratiquent le change parallèle de la devise expliquent ce phénomène par «le nouveau discours politique et la situation économique, voire psychologique ambiante et l’alarmisme que certains tentent de semer dans la société».

Ces nouveaux taux de change ravissent les membres de la communauté algérienne établie à l’étranger, en France notamment, dont le nombre de ceux qui se sont rendus au pays cet été avoisine les 200 000, selon une déclaration officielle. Ces derniers sont les principaux pourvoyeurs du marché parallèle de la devise en Algérie, rappelle Echorouk.

Autre conséquence de la crise économique et financière : le retour du commerce du «cabas», ou ce qui est appelé communément la contrebande, qui avait disparu ces dernières années en raison de la domination du commerce des conteneurs, fait observer l’article d’Echorouk.

Selon les cambistes approchés par le journal, il est impossible de s’attendre à une baisse du taux de change en dessous de 20 000 DA pour 100 euros. Ils prévoient même le maintien du trend haussier de ce taux qui devrait atteindre les 22 000 DA avant la fin de l’année en cours.

A propos de l’identité des clients inhabituels qui ont raflé le marché de la devise ces derniers jours et provoqué une pression sur la demande, les cambistes évoquent le cas des nouveaux riches qui cherchent à ouvrir un compte bancaire à l’étranger ou à acheter un bien immobilier en Espagne ou en Turquie, ou bien encore ceux qui ont décidé de quitter le pays de manière définitive pour éviter la crise éventuelle que le pays risque de connaître au cours des prochaines années.

L’enquête d’Echorouk indique enfin qu’en raison de l’existence d’indicateurs qui suggèrent l’effondrement des prix de l’immobilier en Algérie dans un proche avenir, certains riches préfèrent investir leur argent ailleurs, quitte à le placer dans des banques étrangères plutôt que de le laisser ici, en Algérie, ainsi qu’au retour des contrebandiers dont le nombre s’agrandit et qui se rendent à Istanbul ou à Marseille pour acheter des effets qu’ils revendent en Algérie avec une petite marge bénéficiaire.

R. Y.

Comment (22)

    water water
    1 octobre 2017 - 22 h 39 min

    L’argent est un métal noble , après l’or. Ce n’est pas un papier.




    1



    0
    Salima
    1 octobre 2017 - 15 h 49 min

    Vous avec le bilan de 4 mandats: Banqueroute totale et 1 euro pour 300 da dans 1 an. Il ne reste que le coup de grace avec un 5ieme. Arriver a ruiner un pays apres avoir avec 1000 milliards de dollars merite un prix Nobel d’economie.




    3



    1
    Kamel
    1 octobre 2017 - 3 h 50 min

    Tout le monde sait qui sont les barons invisibles de ces « bureaux » itinérants de changes, c’est des responsables intouchables qui font semblant de lutter contre ce trafique, ceux qui vendent les devises ne sont pas les simples émigrés qui vivent de leurs maigres retraites et salaires mais des nouveaux qui ont débarqués en France avec des millions dans les bagages.
    C’est une questions de milliards.




    9



    1
    nono
    1 octobre 2017 - 1 h 53 min

    la plupart des gens qui achetent des devises ne sont pas des criminels. Ils n’achetent pas les devises pour investir a l’etranger, mais simplement detenir des devises est plus sure a long terme. Tout le monde sait que le dinar roule dans une seule direction, la pente en bas; Elementary, gravity, Dr Watson.
    Les gens qui investissent a l’etranger ont d autres moyens, La banque d’Algerie leur donne les devises a taux derisoire qu’il exportent en tant qu’importateurs ou en tant que nomenclatura du pouvoir invisible.




    7



    1
      Boumed
      1 octobre 2017 - 9 h 57 min

      Oui Mr Nono,vous avez tapé dans le mille, moi père de famille j’ai économisé toute ma vie professionnelle, et j’assiste actuellement impuissant au dépérissement de mon bien que j’ai déposé à La CNEP. ai ce que je trahis mon pays si j’ai retiré mon argent pour le changer en devise? non ce n’est pas ma faute, c’est la faute à ce gouvernement qui n’a pas su gérer l’économie de notre pays au temps d’un pétrole à 140 dollars.




      10



      2
        abcd...
        1 octobre 2017 - 16 h 47 min

        les devises ne sent pas sur non plus, il faut voir l’états de UE, il se dégrade et l’euro avec. donc la seul chose sur est l’Or. les propriétaire de la planche a billet mondiale nous fourgue du papier contre notre Or. alors acheter de l’Or cher Monsieur.




        3



        1
    Beka
    1 octobre 2017 - 1 h 47 min

    L etat devrai vendre lui meme l euro au marche noir et donc recuperer les quantites de dinars en surplus et baisser le taux .




    6



    5
    naceur
    30 septembre 2017 - 22 h 38 min

    bien fait, c’est de l »argent mal naquis




    3



    4
    Cheikh kebab
    30 septembre 2017 - 22 h 18 min

    Voilà où nous a menés l’homme à la bahbouha,le programme du predident ânonné par les larbins depuis des années!! Incompetents entêtés arrogants ils ont été jusqu’à insulter ceux qui n’étaient pas d’accord avec leur soumission. Un sidi said qui s’est permis de nous insulter  » inaldinyemethoum « ! Et personne ne l’a remis en place,ou en prison. Et maintenant c nous qui allons payer leurs bêtises,. Eux ne perdront rien de leurs privilèges,et ils continuent et veulent continuer encore sur la même voie,ignorant l’avis contraire,fuyant le débat pour cacher et faire oublier leur responsabilité!!




    10



    2
    Akli Boughzer
    30 septembre 2017 - 22 h 01 min

    On est en face d’une entreprise de dévalorisation du dinar algérien.Les buts recherchés sont multiples et ceux qui détiennent d’énormes quantités de dinars ont le beau rôle.Qui peut renverser la vapeur et donner de la valeur à ce pauvre dinar?Devant la rareté de l’euro et l’abondance du dinar fatalement ce qui devait arriver arriva.Les cours du dinar remonteront le jour où la confiance en ce pays reviendra,c’est aussi simple que ça.Pourtant il a tout pour réussir mais la panne est structurelle apparemment.




    10



    1
    A3zrine
    30 septembre 2017 - 21 h 42 min

    Comment les faire sortir et même pour acheter de l’immobilier en Espagne ou en Europe, ces pays n’accepte plus le cash, la provenance doit être tracée et prouvée. L’Europe et les USA ont lancé une guerre sans merci contre le cash et l’argent dont la provenance est douteuse. Donc les bagare qui achètent la devise pour la réinvestir en Europe auront du mal à le faire, ou même s’ils arrivent à le faire ça ne sera pas sans peine.




    3



    1
    Anonyme
    30 septembre 2017 - 20 h 49 min

    Il ne suffit que de quelques idees a la securite nationale pour dresser des pieges a ces trafiquants et confisquer toute leur devise et les juger pour exercice de contrebande et trafic de change.Enfin si le pouvoir en place le decide.




    4



    3
    muhand
    30 septembre 2017 - 20 h 04 min

    La gravité de la situation économique algérienne ne semble pas inquiéter les responsables au pouvoir. Si le marché parallèle des devises est bouillonnant c’est parce que, primo le dinar est une monnaie qui n’a aucune valeur, deuxio, mes algériens (nantis évidement ) trouvent en ces devises un refuges pour un future qui s’annonce des plus incertains. Si les pouvoir publics s’enferment dans leur entêtement nous courons vers une déstabilisation du pays, déstabilisation qui risque de mener le pays vers une guerre civile dont les occidentaux rêvent depuis longtemps. De toute évidence, si le pays reste encore stable et en paix cnest surtout parce que les citoyens sont plus intelligents que leurs gouvernants, mais, comme toute eau qui bouille sous un couvercle fermé, l’exposition est quasi certaine si on ouvre pas le couvercle, le peuple aussi est ainsi.




    12



    1
    cambistes de merd...
    30 septembre 2017 - 19 h 39 min

    pourquoi acheter de la devise quand on est soumis au visa ?
    c’est juste des rumeurs pour faire envoler les changes….




    4



    8
    elgat
    30 septembre 2017 - 18 h 27 min

    c’est la rumeur sur un éventuel remplacement du billet de 1000 DZD qui fait réagir les détenteurs de la chkara.




    9



    1
    Zaatar
    30 septembre 2017 - 18 h 25 min

    Bientôt dans les bilans sanguins des Algériens on recherchera le taux d’Euros dans le sang… on se dirige droit dessus…




    9



    1
    Zaatar
    30 septembre 2017 - 17 h 52 min

    On voit bien que tous les Algériens aiment leurs pays… Ils ont été bien éduqués par les dirigeants de ce même pays…




    5



    9
    Abou Mrang
    30 septembre 2017 - 16 h 24 min

    Des client inhabituels? Que fait la police?




    6



    7
    nono
    30 septembre 2017 - 14 h 14 min

    La mafia a cree un system economique qui est base sur 2 taux de change dont le but est d’avaler legalement les devises du petrole. C’ est un systeme unique au monde. Ils ne veulent pas faire comme le reste de la planete: rendre le dinar convertible.
    Il ne faut pas blamer les petits speculateurs, ils disparaitront une fois que le dinar sera convertible a la banque. Mais les gros importateurs qui font partie du pouvoir invisible ne pourront plus profiter. Arretons d’accepter leur fausses raisons qu’ ils donnent pour garder ce systeme nefaste pour l’Algerie et les Algeriens.




    18



    1
    SamyD
    30 septembre 2017 - 13 h 20 min

    Pour acheter des biens en Espagne, sans doute




    8



    0
      pomme
      30 septembre 2017 - 21 h 47 min

      Je peux vous dire que de nombreux algériens ou marocains qui ont acheté un appartement en Espagne le regrettent aujourd’hui : grosse arnaque sur les prix d’achats et les biens sont aussitôt cambriolés (complicité des agents immobiliers).Restez chez soi y a pas mieux quand on le peut.




      4



      1
    naceur
    30 septembre 2017 - 12 h 49 min

    l’argent sale a gangrené presque toute la société




    15



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.