Selon une étude américaine : l’Algérien est parmi les plus fainéants au monde

algérien fainéant étude
L'Algérien est plus dans la revendication que dans l'effort. New Press

Par Ramdane Yacine – L’Algérie fait partie des peuples les plus fainéants au monde, selon les conclusions d’une étude récente effectuée par l’Université de Stanford, aux Etats-Unis d’Amérique, et englobant plus de 111 pays.

Cette étude, dont les conclusions sont reprises par le journal arabophone Ennahar, a analysé le niveau de fainéantise et la manière d’être actif pour près de 700 000 personnes à travers le monde en utilisant les téléphones portables.

Aux termes de cette enquête, l’Indonésie a ravi la vedette en étant le pays le plus fainéant au monde. Ce pays musulman est talonné par un autre pays, l’Arabie Saoudite. Derrière le royaume wahhabite, on retrouve le Koweït, l’Irak, l’Algérie, la Tunisie et enfin les Emirats arabes unis.

L’étude a déterminé que la moyenne du nombre de pas effectués par personne dans les différents pays est parmi les paramètres qui déterminent les niveaux d’obésité, outre les conditions climatiques, sociales et le développement technologique.

L’étude classe Hong Kong au sommet du podium de l’activité et de la vitalité.

Il n’est pas vain de rappeler que l’Algérie importe tout, y compris la main-d’œuvre, qui est très sollicitée dans le secteur du bâtiment. A cela s’ajoute la présence de plus en plus remarquée de main-d’œuvre qualifiée dans le secteur de la santé, notamment les Cubains.

En outre, l’Algérie enregistre un des taux les plus élevés au monde en termes de chômage des jeunes diplômés, ce qui dénote une inadéquation entre la formation et l’emploi.

Résultat des courses : les jeunes Algériens, à défaut d’emploi, se tournent, désormais, vers l’informel, les combines et les activités illicites, voire l’émigration clandestine, une activité dont ils se font remarquer ces derniers temps, notamment en Espagne et en Italie, au point d’inquiéter sérieusement les autorités de ces deux pays.

La rente gazo-pétrolière et l’importation d’un modèle de consommation propre aux monarchies du Golfe, ces quinze dernières années, a fini par tuer les vertus du travail licite et de l’effort chez beaucoup d’Algériens.

R. Y.

Comment (115)

    issam
    7 octobre 2017 - 9 h 16 min

    Selon mon avis les états unis sont le pays le plus meurtrier du monde .




    1



    0
    H-B
    5 octobre 2017 - 20 h 30 min

    Rebelote ! Encore une étude de pacotille qui tente de faire perdurer les innombrables infâmes stéréotypes et la pensée tendancieuse tous azimuts. Il y a quelques semaines c’était un rapport tendancieux travestissant la réalité, voulant faire croire que l’Algérie est pays qui n’est pas transparent budgétairement et aujourd’hui ils « innovent » à travers cette nouvelle  » étude « . Jusqu’à quand allez vous continuer toute honte bue à prendre systématiquement pour argent comptant toutes ces manipulations qui n’ont jamais eu la moindre crédibilité ? On ne vous le répétera jamais assez que la vérité ne sort pas de la bouche des étrangers et certainement pas des américains . De surcroît, c’est faire injure à la notion d’étude de qualifier cette énième manipulation comme telle . Vous auriez été mieux inspirés d’y mettre des guillemets afin de l’attribuer le plus mépris le plus totale qu’elle mérite . Aucune valeur scientifique ! Si ils avaient pris la peine de se déplacer en Algérie et d’y observer les innombrables réalisations à travers le pays depuis plus de quinze ans et de voir les hommes et femmes ouvriers, médecins et infirmiers, fellahs, fonctionnaires, managers, entrepreneurs vaquer à leurs occupations, sans oublier vous les journalistes. C’est vous tous qui faites fonctionner l’économie et faites produire 6% de croissance anuelle hors hydrocarbure. Si nous étions l’un des peuples les plus fainéants au monde comme cette mascarade d’étude se plaît à nous qualifier, nous ne serions pas le pays le plus prospère et aisée d’Afrique du Nord et parmi les plus prospères et aisées du continent.

    Aux officines américaines et autres officines étrangères, au nom du peuple algérien et de la nation toute entière, veuillez croire en l’assurance de nos plus profonds mépris.




    6



    2
    Kvayli
    4 octobre 2017 - 8 h 05 min

    Oh quel honte!!!!! L’Algérie pays des bras cassés. En plus c vrais. Une énorme à ne pas être fière de ces grandes gueules qui se vantent tout le temps.




    8



    16
    Anonyme
    3 octobre 2017 - 19 h 43 min

    L’exemple doit venir d’en haut. Quand ceux d’en haut travailleront sérieusement les Algériens redeviendront travailleurs comme l’ont été leurs parents et grand-parents.




    6



    7
    karimdz
    3 octobre 2017 - 10 h 25 min

    Au delà de la misère, la fainéantise est bien un mal algérien comme la corruption, à cause du système qui a dans le passé contribuer à cet état ?

    En tout cas force est de constater que de nombreux algériens ne veulent pas travailler… pour des ronds de carotte, ils rêvent de gagner des milliers d euros sans trop se fatiguer, voir s expatrier vers ce qu ils croient encore l eldorado, en europe, qui vit aussi sa crise.

    Je vais pas faire de généralités, il y a des jeunes, des gens en général, qui se débrouillent et réussissent et d autres, il est vrai pour une bonne partie sans diplome, qui rechignent à faire des métiers manuels. On voit souvent des personnes d un certain âge refaire les routes par exemple, ou encore travailler dans l agriculture.

    Il y a aussi une autre catégorie qui bosse à contrecoeur, alors que c est pour leur pays : des routes, des immeubles sans finition, travail négligé. J ai toujours en mémoire ce reportage qu avait diffusé la télévision algérienne, elle montrait dans un même appartement le travail d un chinois et celui d un algérien, pour le premier, le carrelage posé était niquel, pour le second, les joints n étaient pas de la meme largeur, les carreaux n étaient pas alignés, que dire des routes, dont les trottoirs après travaux ne sont pas carrelés ou goudronnés mais défoncés !

    Pourtant il n y a pas de sous métier, car pour faire fonctionner notre société, nous avons besoin de tous.




    18



    0
    umeri
    2 octobre 2017 - 21 h 38 min

    Les algériens ne sont pas fainéants, ils sont dégoutté déphasé, ils ne savent a quel saint se voué, le marché de l’emploi n’est pas maîtrisé,le secteur industriel saboté, confié non pas a des industriels, mais au lobby de l’immobilier, que les affairistes préfèrent, parce que rentable, le tourisme, parent pauvre,les agriculteurs livrés a eux même. La preuve lorsqu’ils sont hors de leur pays, ils travaillent bien, si nous sommes classé les 1er dans le monde des fainéants, alors pourquoi, nous sommes sont sollicité au Canada, en Angleterre , en France, ou l’on compte 15000 médecins, tous en activité.




    7



    9
    Anonyme
    2 octobre 2017 - 20 h 47 min

    OK merci pour ce classement . j’accepte votre critique . donc en doit travailler encore plus . chiche a tout les algérien en va travailler notre pays . tout les produit qu’en consomme vient de l’importation . pace que un peuple qui n’accepte pas les critiques n’avance j’amais . et pardonné moi si je me trempe .




    9



    4
    RamiAmiop
    2 octobre 2017 - 20 h 30 min

    si l’algerien est fénéant,ce n’est pas dans ses gènes.C’est l’environnement politique ,social,culturel et sutout religieux qui l’ont rendu ainsi.C’est l’arabo- salafo wahabisme qui l’a rendu ainsi.Sous d’autres cieux ,il fait le bonheur du pays d’accueil.




    9



    11
    226
    2 octobre 2017 - 18 h 17 min

    aux USA,il y a plus de 70 millions d’habitants qui vivent du benefice social,le loyer,le manger,l’huile pour se chaufer en hiver ,assurance medical qui ne leurs coutent rien,les AfroAmericains ne peuvent meme pas marcher,et si l’obesitee est un critaire,et l’griculture qui est un travail dur revient aux Mexicains et Sud Americains,la construction revient aux Canadiens Francais et les Ntives Americains,donc nous Algeriens on n’est pas faineants.pour les Arabes du Golf le travail pour eux revient aux esclaves,El Aklia.




    7



    4
    anonyme
    2 octobre 2017 - 17 h 02 min

    Je me demande quels sont les paramètres pris en compte par cette université pour faire son étude.Sachant que Stanfort se trouve en Californie comparons leur smicard au notre; chez eux le smig est de 15 $ de l’heure soit 1699,95 DA ,en Algérie il est 104,65 DA/h soit 0,92 $;donc en 11 h de travail leur smicard gagne 15 x 11 = 165 $ soit 18699,4 DA alors que le smicard algérien perçoit 18000 DA en 172 h de travail le ricain touche 699,4 en plus et avec seulement 11 de travail.Si un smicard algérien touchait 5 $ de l’heure ça donnerait 5 x 172 = 860 $/mois soit 97463,80 DA vous voyez avec seulement 3 fois moins que le smig californien l’Algérien verrait le sien multiplier par 5.Conclusion Messieurs de Stanford venez investir en Algérie nous acceptons un smig de 5 $ de l’heure parce que avec vos salaire les algériens peuvent faire des rocheuses une plaine.




    14



    7
    elhadj
    2 octobre 2017 - 16 h 04 min

    un tel constat qui sujet a caution est une atteinte a la dignité et a l orgueil de chaque algérien qui a été façonné par le système pour ne le rendre qu un tube digestif incapable de réfléchir ou de réagir si ce n est que de réclamer parfois l octroi facile d un emploi n exigeant pas d effort et grassement rémunéré ou alors s adonner aux pratiques du commerce informel ou de la contrebande et a la recherche de credits ANSEJ. c est une honte que de relever que la main d oeuvre dans tous les secteurs et en particulier le bâtiment soit occupée par des étrangers au mépris des lois de la republique interdisant ce gendre de recrutement.il faut dire a ce sujet qu en ,le pouvoir a contribue a créer parmi la jeunesse une certaine forme d indolence notamment par l attribution gratuite de logements a telle enseigne que chacun jeune entend bénéficier sans effort de sa part du produit du pétrole .l école, la cellule familiale,le système politique ,l environnement ont été les éléments favorisants d une telle situation qui ne nous honore guère. ,




    4



    3
    zaatar
    2 octobre 2017 - 14 h 19 min

    Si on en croit cette étude, on en déduit que plus on est musulman et plus on est fainéant… et plus il y a de la rente pétrolière et plus on est larvesque… et plus on est moins développé technologiquement et plus on est obèse… et donc plus on est gros gras et joufflu… Résultats des courses, de cette étude si ses résultats sont confirmés, les Algériens sont bien des tubes digestifs ambulants, ce qui a toujours été écrit ici sur AP.




    8



    8
      Lghoul
      2 octobre 2017 - 15 h 42 min

      Il y des exemples ou certains pays musulmans – qui ne sont pas arabes – travaillent et sont tous prospères. L’islam pour eux est juste un catalyste pour leur spiritualité. Exemples: Bunei, Malaysie, Iran et Turquie.
      Si un musulman garde ses racines et sa culture, la notion de travail est importante. S’il s’imprègne de l’arabisme bédouin saoudien, il ne fera que dormir eternellement car il n’attendra que la mort pour aller au paradis et l’espace vie entre la naissance et la mort est automatiquement supprimé. Depuis quand sommes nous devenus fénéants ? Depuis qu’on nous oblige a etre ce que l’on n’est pas; a nous comporter et nous habiller comme des non algériens. En conclusion, en suivant le wahhabisme, seuls deux organes vont travailler: le ventre et le bas ventre. Et je vous assure que toute société touchée par cette épidémie ne fera que s’apauvrire – Aucun doute sur cela car leur vision sur tout est dépahsée au reste du monde de 14 siecles. Alors posons nous la question: Sommes nous vraiment de cette graine ?




      11



      2
        ZORO
        2 octobre 2017 - 22 h 31 min

        Si l arabe avait attendu la mort pour aller au paradis comme tu dis,Okba serait resté au hijaz ,pour ne pas mourir en Algerie.
        Feneant etait il pour avoir parcouru des milliers de kilometres sur le dos d un cheval ou d un chameau au 6 eme siecle ?? Cites moi en ces temps et en tous les temps le nom d un seul etre qui serait parti de tizi vers la mecque pour la conquerir donnant preuve que les feneants sont les arabes et non pas vous!! Shut up you are lying lasy man!!!SIGNE.ZORO. …Z..




        4



        3
      Krimo
      2 octobre 2017 - 16 h 40 min

      Zaatar,

      La « rente pétrolière » soit, mais ce p…. de pétrole on ne le fait pas jaillir a coups de talons sur le sol, y a des hommes qui se crèvent pour le faire sortir du sous-sol par 50 degrés a l’ombre et aussi paradoxal que cela puisse paraître, ce sont des algériens et seulement des algériens qui assument cette tâche.




      10



      3
        zaatar
        3 octobre 2017 - 8 h 12 min

        Avec le savoir faire des étrangers et la technologie étrangère. Il faudrait se demander pourquoi les Anadarko, Cepsa, BP, Total…etc ont foisonné à un moment donné dans notre sahara. Nous, on n’a fait que comptabilisé les ventes et encaisser les sous pour alimenter les investissements du pays… c’est tout ce que nous savons faire. La preuve, on ne produit rien d’autre que du pétrole et du gaz.




        8



        1
          Krimo
          3 octobre 2017 - 17 h 17 min

          Zaatar,

          «Avec le savoir faire des étrangers et la technologie étrangère». Mon bon ami, tu ne sais combien tu te trompes sur ce sujet, j’ai marine dans cet univers pendant plus de trente ans et la vérité est tout autre.

          Aux années 80 un sinistre ministre du nom de Nabi prit en charge les hydrocarbures, ingénieur dès les années 60, mis au placard pour incompétence a la création de Sonatrach, jusqu’ a son brutal retour pour reprendre sa revanche …… Après la nationalisation, Total une des rares compagnies a opérer en ce temps-là, avait en charge le volet exploration sur tout le territoire algérien, après des études infructueuses, elle remit son rapport dont la conclusion «Vous n’avez plus rien à espérer sur de nouvelles découvertes» ….. en somme contentez-vous de ce que l’on vous a laissé. Sur la base de ce rapport ajouté a son génie notre ministre convainquit son gouvernement (Brahimi la science) le Parti et le Président que le pétrole c’était fini a l’horizon 1990. Entre temps le pétrole flambait a 40$ (la première embellie) et il fallait satisfaire au PAP a l’AIV, le « pour une vie meilleure ». Nabi résuma SH au seul budget de fonctionnement, a savoir les salaires et a rien d’autre, tout au long des années 80. A la fin de celles-ci Ghozali, revint aux affaires en tant que ministre des finances mais la vache a traire était moribonde. Il essaya tant que bien mal a y remédier, mais SH n’avait pas un sou ni pour l’exploration ni pour le développement et la décennie noire se profilait.

          Des techniciens du cru s’ingénièrent pour sauver la baraque, et l’on passa au PSC (Partnership Sharing Contact) a durée déterminée. Il fallait convaincre d’abord les compagnies internationales a venir investir pour la recherche et le développement (exploration et production) elles finançaient tout et on les payait en retour sur la production jusqu’à amortissement des coûts. Aucune grosse compagnie ne se présenta en vertu du marasme ambiant. D’insignifiantes compagnies comme Cepsa (espagnole) et Anadarko (américaine) et tu ne peux savoir ce qu’il a fallu d’efforts pour les convaincre, on avait juste besoin de leur fric et non de leur technologie. Ils ont mis le fric sur la table pour financer les opérations y afférentes et SH techniquement les a accompagné jusqu’au bout pour le jackpot qui s’appelle Ourhoud (un deuxieme Hassi Messaoud) et je te laisse deviner comment Total apprit la nouvelle.

          Selon les analyses les plus rigoureuses et les plus impartiales de ceux qui mènent le monde, on n’est ni un pays émergent ni un pays en voie développement, la vitrine d’un pays quel que soit sa condition, c’est d’abord son hôpital, son tribunal et son école ……….. et tout le reste coulera de source.

          Bien a toi




          10



          1
    Mahrez
    2 octobre 2017 - 13 h 52 min

    Khouya Ramdane Yacine , auteur de l’article, pourquoi avoir illustré votre article par un marginal, un zaouali , un SDF ? Pourquoi pas des jeunes adossés à un mur, …. des hitistes ! ??? !!




    11



    1
    ZORO
    2 octobre 2017 - 13 h 24 min

    @ NUMIDE: LE Numide beau parleur et grand ara, se trouve bouche cousue pour nous dire si les algeriens feneants sont arabes, berberes ou numides d une autre ere ??? Tu vois queZORO reste haut dans ses propos en repondant a ceux du bas!!!!!




    3



    10
      Farida
      2 octobre 2017 - 14 h 00 min

      Qu’as tu d’autre a faire si ce n’est commenter ce que les autres ont écrit ? En gros, en dehors de gueuler sur les autres que sais tu faire d’autre dans la vie ? Que sais tu écrire d’autre en dehors d’aboyer ?




      12



      3
        ZORO
        2 octobre 2017 - 16 h 35 min

        Salem Farida ca fait longtemps qu on ne t as pas vu ,je me rapelle tu faisais equipe avec wakhda et amnagh, une clique qui deteste les arabes ,ils ne donnent plus signe de vie , toi ,tu es revenu ,Zoro est toujours là infatigable seul contre tous , tu sais Farida la premiere et la meilleure chose que j ai apprise AVANT que je naisse c est le respect que je dois a la gente féminine, je suis jumeau jai connu la courtoisie au ventre de ma mere,j ai prié ma soeur de sortir avant moi ,comme un ange elle s est excutee ,j ai attendu 10 mn ,il etait 5h 10 du matin pour voir le jour en ce 31mars. pour l annee je l ai souvent répète. Avec tous les respect de ZORO le jumeau a FARIDA, un etre du genre de sa jumelle.
        SIGNE ZORO. ..Z…




        0



        4
    Otto
    2 octobre 2017 - 12 h 35 min

    Selon une logique implacable, le peuple américain est le peuple le plus détesté au monde.
    Peuple lâche qui a attaqué le Vietnam, l’Irak, l’Afghanistan et maintenant la Syrie pour soit disant leur apporter la…démocratie.
    En fait, ce peuple lâche qui ne s’attaque qu’aux faibles, sème le chaos là où il passe.
    Toutes les analyses faites par ses universités ou obscurs conseils ne sont en réalité que des analyses commandés par la CIA pour justifier l’interventionisme des usa et ainsi promouvoir l’hégémonie de ces derniers.
    Rappelez vous la fameuse 4 ème armée du monde, la pauvre armée irakienne, rappelez vous la fameuse fiole tirée du chapeau du magicien Collin powel qui a permis d’envahir l’Irak, rappelez vous les fameuses armes chimiques de bachar al assad qui ont permis aux milices armées par les usa d’entrer et de rester durablement en Syrie.
    Tout ça pour dire que les universités, les think tank, les cabinets de consulting et bien entendu les institutions internationales à leur tête, l’onu, sont là uniquement pour justifier l’intervention américaine un peu partout dans le monde.
    Le nerf de la guerre étant la finance, l’économie américaine est étroitement liée à la maison blanche puisque les présidents américains usent et abusent des subventions et autres dons de ces mécènes pour les besoins de leur campagne électorale, à la tête de ces mécènes, l’industrie de l’armement qui est la cheville ouvrière de l’économie américaine.
    Une fois élu, le président américain renvoie l’asenceur aux industries de l’armement en commandant des centaines de milliards de dollars d’armes, comme il y a un surplus de stock, il faut faire la guerre à un pays pour d’une part régénérer les stocks et d’autres part commander de nouvelles armes pour faire tourner l’économie.
    Les pays arabes étant tous des dictatures ayant l’islam comme religion, le pain béni est tout trouvé pour justifier la guerre à un de 21 pays, les usa ont le choix de qui et quand, c’est juste une question de timing et d’événements politique favorables, la reste c’est du cinéma hollywoodien.




    8



    6
      Med
      2 octobre 2017 - 13 h 06 min

      Je ne vois pas le rapport entre votre commentaire de révolutionnaire anti impérialiste attardé . L’étude émane de l’une des meilleures université du monde ! hachak Stanford , ce n’est pas l’université de Bouzereah ! tous le monde sait que l’algérien est plus bosseur que le japonais, l’allemand ou le sud coréen …..




      8



      10
        Krimo
        2 octobre 2017 - 17 h 34 min

        Med,

        Stanford ya bouguelb et ses « études sociales » par satellite. Je te mets au défi de poser juste la question a ce digne produit de hachak Stanford s’il sait où se situe l’Algérie sur une carte.

        L’article dit que l’étude a été faite en utilisant le téléphone portable et a surtout trait a la marche qui est un gage de santé. Que Stanford aille l’expliquer aux 78 millions d’obèses que comptent les Etats Unis dont deux tiers sont des enfants.




        11



        0
      ZORO
      2 octobre 2017 - 13 h 53 min

      @OTTO: Je ne sais d ou vous detenez cette bassesse a vous attaquer aux peuples, les traiter de laches et leur servir vos mechants propos, alors qu en general les peuples et les gouvernant ne se rencontrent que durant le vote.
      je me permet de dire et en connaissance de cause que la majorité des americains que j ai connu etaient des gens honnêtes, bosseurs a l extreme, hospitaliers, et ne se melaient guere des affaires des autres. ASs-u ne serait ce qu une des qualites que je viens de citer? SO PLEASE MIND YOUR OWN BUSINESS IT’S BETTER FOR YOU!!!




      7



      7
        Otto
        2 octobre 2017 - 16 h 13 min

        Et zoro ou zéro ça marche dans les deux sens, achète toi un nouveau cerveau, celui que tu as est complètement sclérosé par le cannabis.
        Du coup, tu ne peux pas assimiler ce que je dis, ta petite tête étant une coquille vide, et le mot est faible.




        6



        3
          ZORO
          2 octobre 2017 - 20 h 00 min

          HE TOTO Qu y a t il de savant dans tes conneries qu un esprit aussi simple que le mien ne puisse assimiler,tu as bien usé de mots lâches pour traiter un peuple de lâche , j ai seulement essaye de te soutirer a la lâcheté dont tu fais usage envers tous les peuples qui meritent respect de ta part meme si leurs dirigeants a nos yeux sont coupables de mille et une lâchetés .Signé ZORO




          5



          3
          Otto
          2 octobre 2017 - 21 h 37 min

          Petit zéro quand la première puissance mondiale déclare la guerre au Vietnam qui avait 2 fusils se chasse et une paire de jumelles rouillée alors c’est un pays ayant un peuple lâche.
          Quand la première puissance mondiale attaque un pays comme l’Afghanistan, qui sort de 20 ans de guerre avec les soviétiques alors c’est un pays et un peuple lâche.
          Etc, etc, etc…
          Toutes les raisons des guerres déclarées par les usa sont d’une lâcheté incomparable, Au Vietnam, c’est l’instalation d’un gouvernement non communiste, en Irak, c’est les armes de destruction massive, en Syrie c’est les armes chimiques, en Afghanistan c’est pour chasser les copains des yankees, les talibans.
          Et quand les soldats américains arrivent, c’est le grand show, ça viol, ça assassine, ça vole, ça bombarde en mode grosso merdo, tout ça sous le couvert du mandat de l’onu et des conventions de Genève. Toz, plus lâche que les américains y a pas, et leur peuple d’abrutis, de buveur de coka et de mangeurs de hot-dog, adorent voir le gi’s aller tuer de l’arabe ou de l’asiatique, tant que la machine de guerre paye tout ça, ils en font même des films pour glorifier leur branlé.




          6



          1
          ZORO
          2 octobre 2017 - 22 h 59 min

          He toto, pour ZORO il n ya pas de peuples lâches, mais tous les peuples ont leur lâches qui se lachent sur les autres tant qu ils sont a l abri.l armee americaine a ete lache en s attaquant aux vietnam ce n etait pas le peuple americain .Ne serait ce que par respect a un seul homme qui s appelait mohamed ali qui refusa la guerre ,connu la taule ,perdit son titre,tu aurais epargne le peuple et visais ses dirigeants.Etant plus bete que tes pieds tu ne feras jamais la difference toto !!!.SIGNE ZORO…..Z…




          1



          3
          Otto
          3 octobre 2017 - 8 h 39 min

          Je confirme zéro, ton cerveau est complètement carbonisé par le cannabis.
          Bonne nouvelle pour toi, la méduse ayant vécu plus de 650 millions d’années sans cerveau te laisse quelque peu espérer une avancée de la médecine pour combler le vide sidéral qui fait de toi un parfait légume.




          2



          0
          ZORO
          3 octobre 2017 - 17 h 28 min

          Tu deviens de plus en plus ridicule,l essentiel c est que tu retienne la lecon et tu aprennes a respecter les peuples pour etre a ton tour respctable.Signé ZORO. …Z…




          0



          0
    Rayés Al Bahriya
    2 octobre 2017 - 12 h 00 min

    Les pauvres sont indispensables à l’équilibre du monde. …!
    La preuve les américains en ont et c’est quand même pas par snobisme. .




    6



    1
    anonyme
    2 octobre 2017 - 11 h 05 min

    Il faut aussi que cette université Stanford, en Californie ,renommée de fils de bourgeois contrairement à sa rivale Berkley plus populaire,ne se pose pas la question suivante pourquoi les algériens de l’immigration sont classés parmi les plus bosseurs au monde THAT IS THE QUESTION.




    15



    2
    Elhakem
    2 octobre 2017 - 10 h 51 min

    Çà alors! Je ne le savais pas!




    1



    5
    Anonyme
    2 octobre 2017 - 10 h 28 min

    Parlant d’algérie, il faut déjà crée la dynamique individuel comme dans les pays européens; se levant le matin et allant très vite au travaille, les cafés doivent être vide le matin ainsi les rues, de toute manière ce n’est avec l’erreur de l ANSEJ qu’on va évoluer, ils ont donc fait exprés de nous rendre nos bras croisés!
    Ouyahia a fermer les usines qui servaient a former la personne algérienne. L’éducation, travail ponctuel et développement de la société, sont tellement vide dans leurs esprits qu’ils ont remplacer sa par l’Ansej et vagabonder nos jeunes notre société et allant même vers une guerre tribale civile dans les prochaines années s’ils ne partent pas.




    10



    3
    BEKADDOUR Mohammed
    2 octobre 2017 - 8 h 21 min

    L’inadéquation entre La Formation et l’emploi, le marché du Réel algérien… Une jeune fille m’a ému par cette réalité, elle est diplômée en microbiologie, imaginez son parcours scolaire depuis l’enfance jusqu’à ce diplôme, ses souffrances, sa patience, l’effort, le prix assumé, et tout ce qu’elle trouve à la fin, c’est un emploi dans un cybercafé, n’est-ce pas un crime d’état, et combien comme elle, des deux sexes ! Cette irrationalité brise tant de vies… Tant de volontés, de rêves, et enfante la pauvreté pour une Algérie pourtant capable d’être riche HORS HYDROCARBURES…




    16



    1
      Ninir
      6 octobre 2017 - 15 h 24 min

      vous avez raison Bekaddour. j’ai un neveu qui a connu ce type de « parcours du combattant ». résultat: il s’est enfui au Canada où il vit avec femme et enfants. c’est cela l’inadéquation entre formation et besoins de l’économie. nos universités ne font aucun effort d’adaptation aux besoins réels du pays. de plus le niveau des étudiants est lamentable. parfois c’est celui des enseignants eux mêmes qui suscite des questions.




      3



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.