Bloqué en Malaisie : Rachid Nekkaz accuse les autorités algériennes

nekkaz
Rachid Nekkaz a trouvé une nouvelle fenêtre de tir sur l'Algérie en dénigrant ses institutions et ses responsables. D. R.

Par Hani Abdi – L’activiste politique Rachid Nekkaz est bloqué à l’aéroport international de Kuala Lumpur, en Malaisie. Selon une vidéo qu’il a postée sur son mur Facebook, les autorités aéroportuaires l’empêchent de prendre le vol à destination de l’Indonésie, invoquant une note de leur ministère des Affaires étrangères. Une note selon laquelle Rachid Nekkaz est «blacklisté» et référencé parmi les personnes susceptibles d’être une menace sécuritaire. Et de ce fait, il est donc interdit de quitter le territoire malaisien.

Pour étayer ses propos, Rachid Nekkaz a diffusé une vidéo de son échange avec une employée de l’aéroport international de Kuala Lumpur, qui lui a montré la note l’interdisant de voyager vers n’importe quelle destination pour des raisons sécuritaires. Etant un citoyen algérien, l’agent de l’aéroport lui a conseillé de prendre attache avec l’ambassade d’Algérie en Malaisie pour qu’il puisse rentrer chez lui. Mais Rachid Nekkaz, qui cherche toujours par ses actions le buzz médiatique, refuse bien évidemment de le faire, considérant qu’il n’y a aucune raison valable pour qu’il reste bloqué en Malaisie.

Cet activiste accuse même les autorités de son pays d’être derrière ce blocage, exhibant son visa de sortie de la Malaisie qui a fini par être annulé par la police des frontières de ce même pays. Rachid Nekkaz voulait, en effet, aller au Bangladesh pour accomplir une action médiatique de «soutien» à la communauté des Rohingyas qui s’est réfugiée dans ce pays, fuyant la répression qui s’abat sur eux dans le leur.

Rachid Nekkaz a été interpellé une première fois à l’aéroport international de Doha avec son accompagnateur, le député islamiste Hassan Arribi, qui veut se servir du drame des Rohingyas pour travailler son image en Algérie. Ils ont ensuite pu poursuivre leur voyage jusqu’au Myanmar. L’agitateur islamiste Hassan Arribi, qui jouit de l’immunité diplomatique, a été autorisé à séjourner dans un hôtel, en attendant de rejoindre le Bangladesh. Rachid Nekkaz, en revanche, a dû changer de destination, pour aller vers la Malaisie.

Bloqué sur place, Rachid Nekkaz ne voulait donc pas contacter l’ambassade d’Algérie. Ne connaissant visiblement pas ses méthodes d’activisme centrées sur la médiatisation sur les réseaux sociaux, les autorités aéroportuaires de Kuala Lumpar l’ont laissé filmer ses échanges avec les employés qu’il diffusait directement sur son mur Facebook. Ce «blocage» a ainsi offert à Rachid Nekkaz une nouvelle fenêtre de tir sur l’Algérie en dénigrant encore une fois ses institutions et ses responsables.

H. A.

Comment (22)

    Kichiduoduma
    2 octobre 2017 - 22 h 09 min

    Moralité : faire ami-ami avec l’islamiste Hassan Arribi est dangereux. Avis aux amateurs




    18



    1
    algerien rien rien
    2 octobre 2017 - 21 h 37 min

    Rachid Nekkaz c’est un homme




    5



    20
    Anonyme
    2 octobre 2017 - 21 h 26 min

    Les rats qui le critique sur cette action devraient se mettre une patate chaude dans le clapet et se taire.




    4



    29
    Anonyme
    2 octobre 2017 - 21 h 23 min

    J’aurais tellement aimé l’accompagner dans cette action humanitaire .
    C’est si beau ce qu’il a voulu faire.




    5



    18
    Anonyme
    2 octobre 2017 - 21 h 21 min

    Qu’à t-il fait de mal.
    Il voulait apporter son soutient tant financière politique médiatique pour ce peuple en détresses à la communauté musulmane Rohingyas.
    C’est vraiment insensé inimaginable de voir que l’ont s’oppose à une très belle action humanitaire.
    Dans tous les ces son intention seront compter vis à vis d’Allah Soubhanou comme si il les a vraiment réaliser.
    Et ce qui l’ont n’en empêchés vont porté un très très lourd fardeau qu’il ne les servira pas le jour du jugement.




    4



    13
      selecto
      2 octobre 2017 - 23 h 36 min

      Pourquoi il refuse de le faire avec les réfugiés Sahraouis ?




      36



      1
        hrire
        3 octobre 2017 - 10 h 55 min

        Tout simplement ils sont chez eux




        2



        1
    umeri
    2 octobre 2017 - 19 h 49 min

    C’est un dangereux mercenaire, allié des intégristes,il n’ a rien de démocrate, ce parasite agitateur a 4 sou qui veut induire en erreur les algériens.C’est bien fait pour sa G…. la Malaisie ferait bien de prolonger le séjour de ce fortuné activiste, au service des mafieux.




    24



    6
    le niveau
    2 octobre 2017 - 14 h 34 min

    dourk ji fafa tliberik ..




    8



    4
    Mahrez
    2 octobre 2017 - 11 h 47 min

    Il commence vraiment à délirer cette activiste Rachid Nekkaz ! Avant j’avais de la vraie sympathie pour lui pour avoir dénoncé la corruption mais là il devient louche. On le voit partout à travers le globe !!! ???
    Ya Nekkaz, moi je n’aime pas le régime algérien, je ne l’ai pas en odeur de sainteté comme on dit, mais de la à accuser le Ministère des Affaires Etrangères algérien et le pouvoir algérien à t’avoir mis sur une black list, çà devient du délire paranoïaque, schizophrénique prononcé !

    Cher tonton Nekkaz , a vouloir trop en faire, tu fatigues les internautes ! Tu penses au pouvoir algérien mais tu oublies les services de sécurité occidentaux (américains ou autres) qui savent que tu étais durant ton voyage en compagnie de deux islamistes salafistes très connus. Dommage car tu avais bien commencé et on avait cru en toi mais là tu pars en vrille !




    23



    8
      Ni Blanc ni noire
      2 octobre 2017 - 16 h 11 min

      Monsieur Machrez
      J’ai tué pour mon pays.
      Je crois à se que je vois et ce que j’entend, j’ai bien entendu l’agent au comptoir de l’aéroport de Malaisie, elle lui dis qu’elle sur est certaine que c’est le gouvernement Algérien qui à commandité cette mise en scène.
      Il faut bien écouté l’Agent de l’aéroport jusqu’à la fin .




      4



      5
    الهوارية في كندا
    2 octobre 2017 - 11 h 13 min

    Il essaie de tous les moyens d’ attirer l’attention du peuple algérien, seulement ce peuple algérien est majeur et vacciné contre ce genre de phénomène passe partout qu’on voit dans des situations vraiment étranges, son Nom l’indique, qu’il saute partout comme Arsène Lupin, Merci, l’Algérie n’a pas besoin de cette pourriture et les algériens en ont marre des situations rocambolesques de ce type bizarre, on refuse les barbus et les malades mentaux en Algérie, y’a des institutions pour s’occuper d’eux, zut ! y’en a marre !!!!




    25



    4
      hrire
      3 octobre 2017 - 11 h 19 min

      Peuple majeur et vaccine dites vous. Ca c’est un veritable delire. C’est une action personnelle dont lui seul est responsable (…)




      0



      2
    Kabylovich
    2 octobre 2017 - 11 h 08 min

    C’est encore un de ses coups montés !!
    Retourne voir tes envoyeurs on veut pas de toi chez nous en Algérie sale hypocrite !!!




    40



    6
      Ni Blanc ni noire
      2 octobre 2017 - 16 h 17 min

      La plus part du gouvernement ne sont pas Algériens, la question n’est pas la.
      Se que je constate que Rachid dérange énormément.




      4



      4
    LE NUMIDE
    2 octobre 2017 - 10 h 22 min

    les autorités Diplomatiques algériennes ne doivent surtout pas se compromettre avec le Cirque de ces agitateurs et ces aventuriers des frères musulmans Nekkaz, Aribi et autres , que même leurs maitres Qatariens rejettent .. Attention !! Si l’état algérien opte pour une intervention diplomatiquement faveur des Rohingyas , il doit le faire par ses propres moyens officiels en étudiant Très bien la Question et sans se laisser influencer par les partis islamistes compradores propices à la manipulation terroriste internationnale et qui n’ont jamais hésité à ruiner les familles et à envoyer les jeunes au Jihad et à la mort et au crime ( mais jamais leurs propres enfants ) …Ghourek ya Messahel !




    22



    7
    Anonyme
    2 octobre 2017 - 9 h 45 min

    en tant que quoi vous nous parler de ce type? il n’est même pas algérien arrêter donc vos délires




    19



    9
    Moskosdz
    2 octobre 2017 - 8 h 30 min

    Pourvu d’arriver à leur fin,ces escrocs sont même capables de faire de la politique sur le dos des cadavres,l’on se rappelle bien de Abassi Madani qui évoquait à chaque instant le sort des musulmans Tchétchènes,Philippins et d’ex.Yougoslavie tout en conseillant aux Algériens de prendre exemple sur le Soudan et l’Afghanistan,quand à la suite qui s’en est suivie,personne ne peut l’ignorer.




    22



    4
    226
    2 octobre 2017 - 3 h 56 min

    ils ont un ami commun lui et son frere,un francais,grand traficant de drogue.il a ete arreter en Indonesie et condamner a mort.les deux freres NKZ ssayent depuis 3 annees de le liberer.c;est la raison pour son refus d;entree en Indonesie.




    87



    8
      RezkideBelcourt
      2 octobre 2017 - 10 h 41 min

      226 est ce qu’on peut avoir plus de détails, merci




      8



      1
        zoheir
        2 octobre 2017 - 13 h 44 min

        Si je me trompe pas il s’agit de serge arezki atlaoui ami des freres djamel et rachid nekkaz, condamne a mort en indonesie pour trafic de drogue.




        24



        4
    Moh
    2 octobre 2017 - 0 h 05 min

    Ce type c’est l’ennemi numéro un du peuple Sahraoui qu’il ignore il refuse même de visiter leur camps de réfugié à Tindouf pour s’enquérir de leurs besoins comme le font surtout des associations Espagnoles et Scandinaves.
    En France Il ne rate pas une occasion pour appeler à l’ouverture des frontières avec le Maroc.




    111



    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.